1_Co 1,17-25

Première lettre de saint Paul Apôtre aux Corinthiens 1,17-25.
Mes frères : le Christ ne m'a pas envoyé pour baptiser mais bien pour prêcher l'évangile. Et non point dans la sagesse du verbe, afin que la croix du Christ ne soit pas frustrée.
En effet, la doctrine de la croix est une folie pour ceux qui périssent; mais pour nous qui sommes sauvés, elle est une force divine.
Car il est écrit : " Je détruirai la sagesse des sages, et j'anéantirai la science des savants. "
Où est le sage ? où est le docteur ? où est le disputeur de ce siècle ? Dieu n'a-t-il pas convaincu de folie la sagesse du monde ?
Car le monde, avec sa sagesse, n'ayant pas connu Dieu dans la sagesse de Dieu, il a plu à Dieu de sauver les croyants par la folie de la prédication.
Les Juifs exigent des miracles, et les Grecs cherchent la sagesse; nous, nous prêchons un Christ crucifié, scandale pour les Juifs et folie pour les Gentils, mais pour ceux qui sont appelés, soit Juifs, soit Grecs, puissance de Dieu et sagesse de Dieu.
Car ce qui serait folie de Dieu est plus sage que la sagesse des hommes, et ce qui serait faiblesse de Dieu est plus fort que la force des hommes.