1_Co 15,51-57

Première lettre de saint Paul Apôtre aux Corinthiens 15,51-57.
Frères, c'est d'un mystère que je vous parle : nous ne mourrons pas tous; mais tous nous serons transformés, en un instant, en un clin d'œil, au son de la dernière trompette, car la trompette retentira et les morts ressusciteront incorruptibles, et nous, nous serons changés.
Car il faut que ce corps corruptible revête l'incorruptibilité, et que ce corps mortel revête l'immortalité.
Lors que ce corps corruptible aura revêtu l'incorruptibilité, et que ce corps mortel aura revêtu l'immortalité, alors s'accomplira la parole qui est écrite : " La mort a été engloutie pour la victoire. "
O mort, où est ta victoire ? O mort, où est ton aiguillon ?
Or l'aiguillon de la mort, c'est le péché et la puissance du péché, c'est la loi.
Mais grâces soient rendues à Dieu, qui nous a donné la victoire par Notre-Seigneur Jésus-Christ !