Jc 2,12-17

Lettre de saint Jacques 2,12-17.
Frères bien-aimés, parlez et agissez comme devant être jugés par la loi de liberté.
Car le jugement sera sans miséricorde pour celui qui n'aura pas fait miséricorde; la miséricorde triomphe du jugement.
Que sert-il, mes frères, à un homme de dire qu'il a la foi, s'il n'a pas les oeuvres ? Est-ce que cette foi pourra le sauver ?
Si un frère ou une soeur sont dans la nudité et n'ont pas ce qui leur est nécessaire chaque jour de nourriture, et que l'un de vous leur dise: Allez en paix, chauffez-vous et vous rassasiez sans leur donner et qui est nécessaire à leur corps, à quoi cela sert-il ?
Il en est de même de la foi : si elle n'a pas les oeuvres, elle est morte en elle-même.