Jn 7,14-31

Evangile de Jésus-Christ selon saint Jean 7,14-31.
En ce temps-là , alors qu'on était déjà au milieu de la fête, Jésus monta au temple et se mit à enseigner.
Les Juifs étonnés disaient: « Comment connaît-il les Ecritures, lui qui n'a point fréquenté les écoles ?»
Jésus leur répondit: « Ma doctrine n'est pas de moi, mais de celui qui m'a envoyé.
Si quelqu'un veut faire la volonté de Dieu, il saura si ma doctrine est de Dieu ou si je parle de moi-même.
Celui qui parle de soi-même, cherche sa propre gloire; mais celui qui cherche la gloire de celui qui l'a envoyé, est véridique, et il n'y a point en lui d'imposture.
Est-ce que Moïse ne vous a point donné la Loi ? Et nul de vous n'accomplit la loi.
Pourquoi cherchez-vous à me faire mourir ?» La foule répondit: « Vous êtes possédé du démon; qui est-ce qui cherche à vous faire mourir ?»
Jésus leur dit: « J'ai fait une seule œuvre, et vous voilà tous hors de vous-mêmes ?
Moïse vous a donné la circoncision (non qu'elle vienne de Moïse, mais des Patriarches),
Et vous la pratiquez le jour du sabbat. Que si, pour ne pas violer la loi de Moïse, on circoncit le jour du sabbat, comment vous indignez-vous contre moi, parce que, le jour du sabbat, j'ai guérit un homme dans tout son corps ?
Ne jugez point sur l'apparence, mais jugez selon la justice.»
Alors quelques habitants de Jérusalem dirent: « N'est-ce pas celui qu'ils cherchent à faire mourir ?
Et le voilà qui parle publiquement sans qu'on lui dise rien. Est-ce que vraiment les chefs du peuple auraient reconnu qu'il est le Christ ?
Celui-ci, néanmoins, nous savons d'où il est; mais quand le Christ viendra, personne ne saura d'où il est.»
Jésus, enseignant dans le temple, dit donc à haute voix: « Vous me connaissez et vous savez d'où je suis!…et pourtant ce n'est pas de moi-même que je suis venu: mais celui qui m'a envoyé est vrai: vous ne le connaissez point.
Moi, je le connais, parce que je suis de lui, et c'est lui qui m'a envoyé.»
Ils cherchèrent donc à le saisir; et personne ne mit la main sur lui, parce que son heure n'était pas encore venue.
Mais beaucoup, parmi le peuple, crurent en lui et ils disaient: « Quand le Christ viendra, fera-t-il plus de miracles que n'en a fait celui-ci ?»