Lc 1,57-68

Evangile de Jésus-Christ selon saint Luc 1,57-68.
Le temps où Elisabeth devait enfanter arriva, et elle mit au monde un fils.
Ses voisins et ses parents, ayant appris que le Seigneur avait manifesté sa miséricorde envers elle, se réjouissaient avec elle.
Or, le huitième jour, ils vinrent pour circoncire l'enfant, et ils le nommaient Zacharie d'après le nom de son père.
Alors sa mère, prenant la parole : « Non, dit-elle, mais il s'appellera Jean. »
Ils lui dirent : « Il n'y a personne de votre parenté qui soit appelé de ce nom. »
Et ils demandaient par signes à son père comment il voulait qu'on le nommât.
S'étant fait donner une tablette, il écrivit : « Jean est son nom; » et tous furent dans l'étonnement.
A l'instant sa bouche s'ouvrit et sa langue (se délia); et il parlait, bénissant Dieu.
La crainte s'empara de tous les habitants d'alentour, et partout dans la montagne de Judée on racontait toutes ces choses.
Tous ceux qui en entendirent parler les recueillirent dans leur cœur, et ils disaient : « Que sera donc cet enfant ? » Et en effet la main du Seigneur était avec lui.
Et Zacharie, son père, fut rempli de l'Esprit-Saint, et il prophétisa, en disant : Béni soit le Seigneur, le Dieu d'Israël, parce qu'il a visité et racheté son peuple.