Accueil    Sommaire    Ordo    Lieux de culte    Catéchisme    Vidéos    Nous aider    Dons en ligne    Liens des sites FSSPX    Contact    Rechercher    Privé 

Les insolites de LPL

   Le Lien n° 73

 

 

Le Lien n° 73 - Juillet - août - septembre 2004

 

Le mot de l'aumônier : abbé Fabrice Delestre

Bien chers Croisés,

omme chaque année, la Croisade du Rosaire a organisé la récitation du « chapelet continu " durant tout le mois de Mai, « mois de Marie ». Vous avez été nombreux à participer à ce chapelet continu, pour honorer Notre-Dame et réparer auprès de son Ceur immaculé toutes les offenses et tous les blasphèmes dirigés contre Elle (1). Je félicite vivement tous ceux qui ont participé avec zèle et ferveur à ce chapelet continu, et je vous encourage tous à renouveler votre participation à celui qui sera organisé pour le mois d'octobre, « mois du Rosaire ».

Toutefois les compte rendus d'un bon nombre de Correspondants de la Croisade du Rosaire font aussi apparaître une tendance générale bien inquiétante : le refus net et catégorique d'un nombre croissant de fidèles de participer soit aux chapelets continus, soit à des « Rosaires Vivants ». Tous les prétextes sont bons pour justifier ces refus sans cesse plus fréquents, mais deux reviennent plus souvent :

1 ° - le manque de temps bien sûr, panacée universelle destinée à tout justifier. Mais l'on verra ces mêmes personnes perdre un nombre d'heures incroyable dans des activités tout à fait futiles et qui ne permettent de gagner aucun mérite pour le ciel, pour l'éternité bien heureuse à laquelle nous sommes tous destinés ; ou bien l'on s'assiéra tranquillement devant son poste de télévision pendant des heures chaque semaine (voire chaque jour hélas) alors que la télévision est un moyen d'asservissement sans équivalent qui abrutit l'intelligence, anesthésie la volonté et lui enlève toute force et fait perdre en peu de temps tout sens moral aux âmes même les mieux formées ! Comment une âme qui vient de passer des heures devant la télévision peut-elle être dans de bonnes dispositions pour et contempler ensuite les mystères du Rosaire ? Dans son dernier livre, « Appels du Message de Fatima», Soeur Lucie, en appelant à la récitation quotidienne du chapelet, répond à ce faux prétexte du manque de temps : «La journée a 24 heures.. ce ne sera tout de même pas exagéré de réserver un quart d'heure à la vie spirituelle, pour nous entretenir intimement et familièrement avec Dieu». (2)
Chers Croisés ne laissons donc pas le monde et ses préoccupations grignoter le temps que nous devons consacrer chaque jour à la prière, et prenons le temps de faire de vraies prières du matin et du soir, et de bien réciter le chapelet quotidiennement. Souvenons-nous à ce sujet de l'avertissement de saint Paul : « Veillez donc avec soin sur votre conduite, non comme des insensés, mais comme des sages ; rachetez le temps car les jours sont mauvais » (Eph. V, 15-16). (3)

2°- Certaines âmes prennent aussi prétexte d'un trop grand nombre de prières à réciter pour se dispenser du chapelet. Une telle réaction montre, malheureusement, une incompréhension totale de la grandeur et de la richesse du Rosaire, et de l'importance primordiale du chapelet récité quotidiennement dans une vie chrétienne digne de ce nom.

La prière du Rosaire est en effet la mise en pratique de notre foi en la médiation universelle de toutes les grâces par Marie : par le Rosaire, nous recourons à la médiation de la Très Sainte Vierge et de son Coeur douloureux et immaculé, pour atteindre le coeur même de Dieu. Le Rosaire bien compris est un acte de foi en l'intercession de la mère de Dieu : avec Elle, en sa compagnie, nous méditons sur les mystères de la vie, de la mort et de la résurrection de Notre Seigneur Jésus-Christ, et nous présentons à la Très Sainte Trinité toutes nos intentions tant spirituelles que temporelles, certains que le bon Dieu ne peut rien refuser à la Reine du Ciel et de la Terre. En même temps, la Très Sainte Vierge en profite pour nous modeler à son image, pour nous mettre à son école : nous apprenons ainsi, sous sa douce et maternelle conduite, à pratique toujours plus héroïquement toutes les vertus chrétiennes pour atteindre une perfection toujours plus élevée, en visant à la sainteté. Le Rosaire bien médité est en effet un antidote très efficace contre la tiédeur spirituelle, car non seulement il permet d'entretenir dans nos coeurs le feu de l'amour divin, mais il fait croître ce feu de telle sorte que nos coeurs peuvent devenir des « fournaises ardentes de charité», à l'image des Saints Coeurs de Jésus et de Marie.

Ne négligez donc pas, chers Croisés, votre chapelet quotidien et, avant ce temps de vacances où nous allons entrer, prenez tous la ferme et forte résolution de lui rester fidèles durant tous les jours de cet été, en vous rappelant que le temps est une grâce de Dieu qui nous est donnée pour nous unir plus étroitement à Lui, et pour faire le plus de bien possible.

Abbé Fabrice Delestre †

Notes

(1) A ce propos, je demande à tous les Croisés d'offrir des prières et des sacrifices durant ces mois d'été en esprit de réparation d'un très méchant livre qui vient de sortir «Marie, un parcours dogmatique ", de Dominique Cerbelaud, dominicain (sic). Un article du journal «La Croix» du 5 février dernier nous présente le livre ainsi : « ... il instruit un procès en règle, soumettant toutes les pièces à une nouvelle expertise : virginité, titre de Mère de Dieu, Immaculée Conception et Assomption. Sans oublier la piété qui a le plus souvent anticipé sur la doctrine. (...) Il plaide pour le retour à une mariologie « basse » amorcée au Concile Vatican II.. (...) L'ouvrage nous en apprend davantage sur le fonctionnement du magistère que sur Marie, abordée dans un registre presque uniquement négatif. Nous sommes alors au plus bas d'une mariologie minimaliste ». Sans commentaire ! Des prières de réparation s'imposent de la part de chaque Croisé.
(2) «Appels du Message de Fatima » -12° chapitre -10° appel: Appel à la récitation quotidienne du chapelet. 1 ° édition française, juillet 2003 - p : 139.
(3) Voici le beau commentaire de Louis Pirot, exégète, sur ce passage de l'Épître aux Ephésien : « Dans l'intention de Dieu, chaque instant de notre vie nous est donné pour pratiquer notre devoir, avancer dans la vertu et mériter le ciel. Chaque instant bien employé nous vaut l'éternité. De la sorte, le temps n 'est pas perdu, il est gagné : « Quand, pour une bonne ceuvre, nous consommons du temps, nous achetons en fait ce temps » (Saint Jérôme). L'effort est d'autant plus nécessaire que « les jours sont mauvais » et que tout, autour de nous, nous pousserait au mal.

 

Editorial par R. Duverger

Chers amis,

'assemblée Générale de la Croisade du Rosaire qui s'est tenue à Paris, à l'Institut Saint-Pie X, le 13 mars dernier, a permis de montrer le développement régulier mais lent de notre oeuvre. Si tous les quinze mois environ, nous sommes confrontés à des difficultés de trésorerie rendant parfois acrobatique le paiement des frais d'impression et d'expédition du « Lien », la Très Sainte Vierge a toujours suscité parmi vous les généreux donateurs qui permettent de faire face à notre déficit. Sans doute en nous maintenant dans une situation financière tendue, Notre-Dame veut-Elle nous inciter à gérer en bon père de famille les fonds qu'Elle nous confie grâce à vous.

Notre développement serait plus rapide et nous serions plus nombreux à répondre aux demandes de la Très Sainte Vierge lors de ses apparitions à Fatima en 1917 si, les uns et les autres, nous ne nous laissions pas si souvent distraire par les tentations du monde.

Lucie, la plus âgée des 3 petits voyants de Fatima ( née le 22 mars 1907), est toujours vivante dans son Carmel de Coïmbra. Depuis 87 ans elle ne cesse de témoigner de la nécessité de prier pour les pécheurs le Cceur Douloureux et Immaculé de Marie. Ecoutons la et n'ayons pas peur de faire progresser dans notre entourage la récitation du chapelet en enrôlant nos parents et amis dans la Croisade du Rosaire.

En 1917, la situation du monde était angoissante. La première guerre mondiale ne se terminait pas et faisait chaque jour des milliers de victimes. A partir du mois d'octobre, avec la Révolution Russe, comme la Sainte Vierge l'avait annoncé, la Russie commença à répandre ses erreurs en développant le communisme. Depuis bientôt cent ans, la situation du monde n'a cessé de se dégrader. Les guerres se sont multipliées, de sorte qu'on peut dire que depuis 1917 elles n'ont jamais cessé dans telle ou telle partie du monde. Les massacres ont pris des dimensions gigantesques et le terrorisme de nos jours constitue une nouvelle méthode de destruction et d'intimidation de l'adversaire. L'avortement institutionnalisé et remboursé, nouveau moyen pour l'homme de devenir maître de la vie à la place de Dieu, provoque des hécatombes (probablement plus de 100 000 petites victimes innocentes chaque jour). Tout cela pourquoi ? Parce que les hommes n'ont pas voulu écouter Notre-Dame du Rosaire. Les hommes refusant Sa Loi dans leur vie privée, dans leurs institutions politiques et sociale et dans leurs traités, le Bon Dieu laisse les choses aller comme les hommes le veulent. Comme l'a déclaré Monseigneur Williamson dans son homélie du dimanche de la Pentecôte au Pèlerinage de Chartres à Montmartre,

« Réjouissons-nous et remercions le Bon Dieu de ce que les choses vont mal sans Lui dans le monde. Si les choses allaient bien alors que les hommes Le refusent cela signifierait qu'Il ne sert à rien. »

Réintroduisons le Bon Dieu dans nos vies personnelles et dans notre vie sociale et politique et le désordre s'évanouira. Pour ne prendre qu'un exemple, réintroduisons la fidélité dans le mariage au lieu du dévergondage sexuel et le Sida disparaîtra.
Ce retour à la Vérité qui est la Justice et l'Ordre ne se fera pas sans le retour à la Messe qui est source de toute grâce et sans l'intercession de la Très Sainte Vierge à qui Notre Seigneur nous a confiés en mourant sur la Croix. Dans notre prière privée prions la par le chapelet puisque c'est ce qu'Elle nous demande.

R. Duverger

Pour tout renseignement :

1) Aumônier

Abbé Fabrice Delestre
Prieuré Saint-Maximin
2221, avenue de la Résistance
83000 Toulon

04 94 46 03 16
04 94 46 99 65

2) Secrétariat de la Croisade du Rosaire

Croisade du Rosaire
58, avenue Saint-Pierre
94420 Le Plessis Trevise

 

 

  Recevez par email nos mises à jour


Messes Océan
Indien Noël 2017

A La Réunion
Madacascar
A l'Ile Maurice


Nouvelle Calédonie
Agenda des visites
pour l'année 2018


Bulletins et revues
LAB école St-Martin - A l'école notre règle c'est le Christ, par M. l'abbé Lajoinie
Aux Sources du Carmel - Sauver les âmes avec l'Immaculée, abbé Dubroeucq
Courrier de Rome 604 - Le dépôt de la foi, abbé J-M. Gleize
Lettre de liaison nº 150 - La conversion mariale du grand Dom Guéranger, abbé
Guy Castelain

LAB n° 02 - Ecole St-Michel Garicoïts - L'admirable vertu de simplicité, abbé Gonzague Peignot
LAB de l'école
St-Jean-Bosco de Marlieux n° 28 -
De la consommation des films, par M. l'abbé Ludovic Girod


Catéchisme n° 82
La Foi


Pèlerinage de
Pentecôte 2018

19, 20 et 21 mai 2018 - Croisade pour Jésus-Christ
Editorial de M. l'abbé Bouchacourt

Rome et la FSSPX : sanctions, indults, Motu proprio, levée des excommunications, discussions doctrinales...
La Porte Latine a fait la recension de plus de 1 400 textes concernant la crise de l'Eglise et ses conséquences sur les rapports entre Rome et la FSSPX.On peut prendre connaissance de l'ensemble ICI


Carte de France des écoles catholiques de Tradition
La Porte Latine vous propose la carte de France des écoles de Tradition sur laquelle figurent les écoles de garçons, de filles et les écoles mixtes. Sont mentionnées les écoles de la FSSPX et des communautés amiesVoir ICI


Intentions de la Croisade Eucharistique pour 2017
La Fraternité Sacerdotale Saint Pie X se propose de reconstituer en son sein une Croisade Eucharistique des Enfants, restaurant ainsi ce qui fût autrefois une oeuvre impressionnante tant par sa mobilisation que par son rayonnement spirituel.Tous les renseignements sur la Croisade ICI



Jeudi 14 décembre 2017
08:39 16:53

  Suivez notre fil RSS