Accueil    Sommaire    Ordo    Lieux de culte    Catéchisme    Vidéos    Nous aider    Dons en ligne    Liens des sites FSSPX    Contact    Rechercher    Privé 

Les insolites de LPL

   Le Lien n° 75

 

 

Le Lien n° 75 - Janvier - Février - Mars 2005

 

Le mot de l'aumônier : abbé Fabrice Delestre

Bien chers Croisés,

'est avec une très grande joie que nous devons célébrer, en ce mois de décembre 2004, le 150° anniversaire de la proclamation du dogme de l'Immaculée Conception, si cher à nos coeurs catholiques. Nous en profiterons pour renouveler profondément notre dévotion mariale, si nécessaire et si consolante en notre triste temps d'apostasie, et notre confiance sans bornes et toute filiale envers notre bonne Mère du Ciel.

J'ai pensé qu'il serait bon, et très sanctifiant, à l'occasion de cet anniversaire, d'offrir à votre méditation quelques extraits de la très belle homélie que le grand évêque de Poitiers du XIX° siècle, l'illustre Cardinal Pie (1815-1880) prononça dans l'église Notre-Dame de Poitiers, le 8 décembre 1854, à l'heure même où le Pape Pie IX, à Rome, proclamait le dogme de l'Immaculée Conception.
Dans cette homélie, le Cardinal Pie souligne d'abord que ce sont une joie très sainte et une profonde gratitude envers le Seigneur qui doivent inonder les coeurs de tous les catholiques dignes de ce nom, à l'occasion de la proclamation de ce dogme qui décerne à leur Mère et à leur Reine un nouvel honneur et une nouvelle gloire :

« Régénérés par le saint baptême, nous sommes les frères de Jésus, les membres de son corps, et nous avons Marie pour mère : l'honneur de notre mère est le nôtre. Incorporés à la nation sainte, nous sommes les citoyens de la véritable Jérusalem, et Marie est notre reine : la gloire de notre reine est notre gloire. Et quand ce qui avait été cru dans tous les temps concernant la pureté originelle de notre mère et de notre reine, ce qui n'avait cessé d'être de plus en plus éclairci par les travaux de plusieurs de nos frères, ce que la voix du peuple, écho de la voix des pasteurs et de la voix de Dieu, proclamait avec un accent toujours plus énergique, acquiert enfin l'authenticité et la notoriété de la chose jugée en dernier ressort ; quand les possibilités même d'un doute s'évanouissent, alors nous bénissons le Seigneur, qui a réservé à notre époque l'honneur et la joie d'une telle décision, d'un tel triomphe. Et à ceux qui s'avancent froidement en discutant la convenance des temps et des moments, nous répondons avec une émotion que nous ne pouvons contenir : Mon Frère, vous n'êtes pas de la famille des chrétiens, vous n'êtes pas de la nation sainte ; Marie n'est pas votre mère ni votre reine ; votre accent trahit le coeur de l'étranger. »

Laissons donc cette joie très pure puisqu'elle vient de Dieu, présider dans nos coeurs, durant tout ce mois de décembre, à la douce pensée de la conception immaculée de Celle qui, " forte comme une armée rangée en bataille ", a écrasé une fois pour toute la tête du serpent infernal ; c'est à Elle qu'il faut recourir quotidiennement, pour être sûrs de sortir victorieux du grand combat spirituel que nous avons à livrer continuellement, contre les trois ennemis du salut éternel de nos âmes : le démon, le monde et note propre nature humaine blessée par le péché originel.

A côté de cette sainte joie, c'est aussi l'action de grâce envers Dieu et sa Providence ineffable que nous devons cultiver dans nos coeurs durant tout ce mois de décembre, car véritable¬ment, la proclamation du dogme de l'Immaculée Conception le 8 décembre 1854, a permis à notre Mère la Sainte Eglise catholique de réaffirmer avec force le dogme de l'existence du péché originel, dont la négation, aujourd'hui comme en 1854, est à la base de toutes les grandes erreurs qui, depuis la Révolution de 1789, n'ont cessé de pulluler et de progresser, en s'opposant frontalement et souvent violemment, à la Foi catholique et à ceux qui professent cette vraie Foi, gage du salut éternel des âmes :

« Quelle est l'essence de tous les systèmes philosophiques de ces derniers temps ? Sur quels fondements s'appuient toutes les erreurs que l'on a nommé socialisme, communisme, toutes ces utopies d'émancipation de la chair, de réhabilitation de la nature, d'égalité des conditions, de partage des biens, de souveraineté de la raison ? Le point de départ général de toutes ces monstruosités, n'est-ce pas la négation de la chute de l'homme, de sa dégradation primitive ? Oui, le péché originel avec ses terribles conséquences, la corruption de la source et la fatale dérivation de son infection dans les ruisseaux, l'existence du mal et la nécessité du remède, tous ces points de la croyance catholique ont été rejetés par les modernes éducateurs des nations. Attaquer cette négation, c'est donc attaquer le principe de toutes les applications antisociales qui ont été tentées sous nos yeux. Dans ces conjonc¬tures que fait l'Eglise ? En même temps qu'elle veut assurer à la terre une protection en quelque sorte nouvelle par le surcroît d'honneur qu'elle destine à Celle qui est appelée la mère de la grâce divine, l'Eglise enseignera formellement la vérité la plus contestée et la plus nécessaire à inculquer aux générations actuelles. (...) »

« En définissant que Marie, par une exception qui est particulière à la Mère de Dieu, a été préservée de la tache originelle, l'Eglise promulguera hautement l'existence de la règle générale ; et en rappelant à une génération qui semblait l'avoir oublié, le dogme du péché originel, par conséquent la nécessité de l'expiation, l'Eglise rétablira dans les esprits les prin¬cipes sur lesquels repose toute doctrine conservatrice. ( ...) »

« Admettre la Conception immaculée de Marie, c'est admettre le péché originel ; Admettre le péché originel, c'est admettre la rédemption, l'intervention surnaturelle de Dieu, la révélation, l'Evangile, la loi nécessaire de la souffrance et de la résignation ; admettre tous ces points, c'est fermer toute entrée au rationalisme, au socialisme, au communisme, parce que c'est admettre le christianisme qui sera toujours l'obstacle le plus insurmontable au désordre, l'ennemi le plus intraitable de tous les excès comme de toutes les erreurs, le gardien le plus incorruptible de toutes les vérités divines et humaines. »

Oui, vraiment, la proclamation du dogme de l'Immaculée Conception, en 1854, a préservé de manière puissante et décisive la pureté et l'intégrité de la Fois catholique, telle une digue infranchissable sur laquelle viennent se fracasser tous les vaisseaux d'attaque envoyés par la mer en furie (c'est à dire par le démon et par le monde) pour la détruire.

Il est donc de notre devoir à nous tous, Croisés du Rosaire, de rendre grâces à la Providence divine d'avoir permis la proclamation de ce dogme si essentiel il y a 150 ans et de prier la Vierge Immaculée avec ferveur, confiance et assiduité, durant tout ce mois de décembre, à toutes les grandes intentions de l'Eglise et de la France.

Fabrice DELESTRE †
Aumônier

Pour tout renseignement :

1) Aumônier

Abbé Fabrice Delestre
Prieuré Saint-Maximin
2221, avenue de la Résistance
83000 Toulon

04 94 46 03 16
04 94 46 99 65

2) Secrétariat de la Croisade du Rosaire

Croisade du Rosaire
58, avenue Saint-Pierre
94420 Le Plessis Trevise

 

 

  Recevez par email nos mises à jour


Catéchisme n° 102
Les 6ème et 9ème commandements


Nouvelles parutions
Le Petit Echo de N-D n° 56 de septembre 2018 - L'huile du Laus
La Malle aux Mille Trésors n° 65
de sept.-oct. 2018

Bulletin des Foyers Adorateurs de septembre 2018
Fontpeyrine - Bulletin de sept. - « Joyeux anniversaire Maman » - Abbé
Sébastien Gabard

L'Acampado n° 140 - Si vous ne devenez pas comme des petits enfants,
abbé X. Beauvais

Foyers Ardents - Que le Christ règne !
Vannes - La Trompette de St-Vincent n° 7 - La vie du prieuré en images
Fabrègues - Apostol nº 123 - Padre Pio, abbé J-M. Mavel
Mulhouse - Couronne de Marie n° 67- La peine de mort est-elle immorale ?, par l'abbé L-M. Carlhian
Courrier de Rome 612 de juillet-août
Carillon n° 186 - Quel calvaire !, abbé Benoît Espinasse

Rome et la FSSPX : sanctions, indults, Motu proprio, levée des excommunications, discussions doctrinales...
La Porte Latine a fait la recension de plus de 1 400 textes concernant la crise de l'Eglise et ses conséquences sur les rapports entre Rome et la FSSPX.On peut prendre connaissance de l'ensemble ICI


Carte de France des écoles catholiques de Tradition
La Porte Latine vous propose la carte de France des écoles de Tradition sur laquelle figurent les écoles de garçons, de filles et les écoles mixtes. Sont mentionnées les écoles de la FSSPX et des communautés amiesVoir ICI


Intentions de la Croisade Eucharistique pour 2017
La Fraternité Sacerdotale Saint Pie X se propose de reconstituer en son sein une Croisade Eucharistique des Enfants, restaurant ainsi ce qui fût autrefois une oeuvre impressionnante tant par sa mobilisation que par son rayonnement spirituel.Tous les renseignements sur la Croisade ICI



Lundi 24 septembre 2018
07:42 19:44

  Suivez notre fil RSS