Accueil    Sommaire    Ordo    Lieux de culte    Catéchisme    Vidéos    Nous aider    Dons en ligne    Liens des sites FSSPX    Contact    Rechercher    Privé 

Les insolites de LPL

   Le Combat de la Foi Catholique - Les apôtres des temps de crise

Retour aux archives du Combat de la Foi

LE COMBAT DE LA FOI CATHOLIQUE

Editorial - Abbé François PIVERT

Les apôtres des temps de crise


Les méthodes de notre Sauveur ne sont pas les nôtres

La grande leçon que Dieu veut nous voir tirer de la crise actuelle, c'est de lui faire confiance à lui et non à nous ni aux hommes : « C'est dans la faiblesse que ma puissance se montre tout entière » disait Dieu à saint Paul qui lui demandait la fin de ses épreuves. (2 Co 12, 9) Concrètement, cela signifie croire en la force de la foi, de l'humilité, de la prière, de la pénitence, de la consécration à Marie.

À vrai dire ce n'est pas nouveau et saint Paul notait déjà que, pour vaincre la fausse sagesse du monde, Dieu avait choisi la folie de la Croix et que, pour vaincre les forts de ce monde, il avait choisi la faiblesse : « Ce qui serait folie de Dieu est plus sage que la sagesse des hommes, et ce qui serait faiblesse de Dieu est plus fort que la force des hommes. » (1 Co 1, 25)

Cela fut toujours une leçon difficile à recevoir et à mettre en pratique, mais plus encore aujourd'hui, car c'est précisément sur ce terrain que les adversaires de l'Église veulent mettre le combat : sagesse contre sagesse, ils veulent la victoire de la leur qui n'est rien d'autre qu'un messianisme révolutionnaire ; force contre force, ils veulent imposer celle de la matière, de la machine, du nombre, des moyens matériels, et ils nient celle de l'esprit ou, ce qui est pire, en font tout sauf une force vraiment spirituelle.

La grande réponse à ce combat, le combat de la foi, c'est Jésus-Christ crucifié : « Mes frères, lorsque je suis venu chez vous, ce n'est pas avec une supériorité de sagesse que je suis venu vous annoncer le témoignage de Dieu, car je n'ai pas jugé que je dusse savoir parmi vous autre chose que Jésus-Christ, et Jésus-Christ crucifié. » (1 Co 2, 1)

Et, pour aller à Jésus-Christ, Dieu nous a donné Marie dont la fonction devient de plus en plus évidente au fur et à mesure que le combat entre elle et le démon devient plus exacerbé. Saint L. M. Grignion de Montfort le rappelle expressément.

 

Marie dans la crise moderne

Voici ce qu'écrit saint Grignion de Montfort :

« Marie doit éclater, plus que jamais, en miséricorde, en force et en grâce dans ces derniers temps : en miséricorde, pour ramener et recevoir amoureusement les pauvres pécheurs et dévoyés qui se convertiront et reviendront à l'Église catholique ; en force contre les ennemis de Dieu, les idolâtres, schismatiques, mahométans, juifs et impies endurcis, qui se révolteront terriblement pour séduire et faire tomber, par promesses et menaces, tous ceux qui leur seront contraires et enfin elle doit éclater en grâce, pour animer et soutenir les vaillants soldats et fidèles serviteurs de Jésus-Christ qui combattront pour ses intérêts. Enfin Marie doit être terrible au diable et à ses suppôts comme une armée rangée en bataille, principalement dans ces derniers temps, parce que le diable, sachant bien qu'il a peu de temps, et beaucoup moins que jamais, pour perdre les âmes, il redouble tous les jours ses efforts et ses combats ; il suscitera bientôt de cruelles persécutions, et mettra de terribles embûches aux serviteurs fidèles et aux vrais enfants de Marie, qu'il a plus de peine à surmonter que les autres.»

En prévision de ce combat, la Très Sainte Vierge a multiplié les apparitions pour nous encourager dans la voie chrétienne, la voie de la folie contre la fausse sagesse, de la faiblesse contre la fausse force : la Médaille Miraculeuse, Lourdes, La Salette, Pontmain, Fatima.

C'est pourquoi nous allons profiter du cent-cinquantième anniversaire des apparitions de Notre-Dame à Lourdes
1. pour manifester notre foi en la puissance de Dieu par Marie et confondre ainsi la fausse sagesse de notre monde,

2. pour renforcer notre propre foi, si faible et vacillante, ainsi que la foi de nos enfants qui devront poursuivre le bon combat contre un monde encore plus excité contre Dieu et contre ses fidèles,

3. pour nous mettre au service de Dieu par Marie car, saint Pie X le rappelait, l'heure est à l'action, l'action selon Dieu s'entend, non l'action selon les hommes puisque c'est précisément celle-ci dont il faut détruire la force.

Pour bien comprendre les qualités d'apôtres que nous devons avoir, il faut d'abord comprendre la nature et le caractère total, absolu, du combat qui se déroule. C'est ce qu'explique saint L. M. Grignion de Montfort dans son si important Traité de la vraie dévotion à la Sainte Vierge. Il rappelle l'inimitié établie par Dieu juste après la chute d'Adam et Ève : « Je mettrai une inimitié entre toi et la femme, c'est-à-dire Marie, entre ta descendance et sa descendance. »

« Dieu n'a fait et formé qu'une inimitié, mais irréconciliable, qui durera et augmentera même jusque à la fin : c'est entre Marie, sa digne Mère, et le diable, entre les enfants et serviteurs de la Sainte Vierge, et les enfants et suppôts de Lucifer ; en sorte que la plus terrible des ennemies que Dieu ait faite contre le diable est Marie, sa sainte Mère. Il lui a même donné, dès le paradis terrestre, quoiqu'elle ne fût encore que dans son idée, tant de haine contre ce maudit ennemi de Dieu, tant d'industrie pour découvrir la malice de cet ancien serpent, tant de force pour vaincre, terrasser et écraser cet orgueilleux impie, qu'il l'appréhende plus, non seulement que tous les anges et les hommes, mais, en un sens, que Dieu même."

 

Les qualités des serviteurs de Marie

Mais, si Marie condescend à se manifester pour rappeler au monde l'enjeu du combat, ce n'est pas par ses apparitions qu'elle vaincra ses ennemis, mais par ceux de ses enfants qui lui seront fidèles. C'est donc à la fidélité que nous devons travailler. En quoi consiste-t-elle ? Saint Grignion de Montfort ne manque pas de nous le rappeler :

« Le pouvoir de Marie sur tous les diables éclatera particulièrement dans les derniers temps, où Satan mettra des embûches à son talon, c'est-à-dire à ses humbles esclaves et à ses pauvres enfants qu'elle suscitera pour lui faire la guerre. Ils seront petits et pauvres selon le monde, et abaissés devant tous comme le talon, foulés et persécutés comme le talon l'est à l'égard des autres membres du corps ; mais, en échange, ils seront riches en grâce de Dieu, que Marie leur distribuera abondamment ; grands et relevés en sainteté devant Dieu, supérieurs à toute créature par leur zèle animé, et si fortement appuyés du secours divin, qu'avec l'humilité de leur talon, en union de Marie, ils écraseront la tête du diable et feront triompher Jésus-Christ.

« Qui seront ces serviteurs, esclaves et enfants de Marie ? Ce seront un feu brûlant, ministres du Seigneur qui mettront le feu de l'amour divin partout. Ce seront sicut sagittae in manu potentis, des flèches aiguës dans la main de la puissante Marie pour percer ses ennemis. Ce seront des enfants de Lévi, bien purifiés par le feu de grandes tribulations et bien collés à Dieu, qui porteront l'or de l'amour divin dans le coeur, l'encens de l'oraison dans l'esprit et la myrrhe de la mortification dans le corps, et qui seront partout la bonne odeur de Jésus-Christ aux pauvres et aux petits, tandis qu'ils seront une odeur de mort aux grands, aux riches et orgueilleux mondains.

« Nous savons que ce seront de vrais disciples de Jésus-Christ, qui marchant sur les traces de sa pauvreté, humilité, mépris du monde et charité, enseignant la voie étroite de Dieu dans la pure vérité, selon le saint Évangile et non selon les maximes du monde, sans se mettre en peine ni faire acception de personne, sans épargner, écouter ni craindre aucun mortel, quelque puissant qu'il soit. Ils auront dans leur bouche le glaive à deux tranchants de la parole de Dieu ; ils porteront sur leurs épaules l'étendard ensanglanté de la Croix, le crucifix dans la main droite, le chapelet dans la gauche, les sacrés noms de Jésus et de Marie sur leur coeur, et la modestie et mortification de Jésus-Christ dans toute leur conduite. Voilà de grands hommes qui viendront, mais que Marie fera par ordre du Très-Haut, pour étendre son empire sur celui des impies, idolâtres et mahométans. »

Nous sommes bien avertis, il ne nous reste plus qu'à nous mettre au travail, c'està- dire à nous former.

 

Formons en nous les vrais apôtres

Le pèlerinage de Lourdes, par sa prière intense, par les efforts qu'il nécessite, par les encouragements qu'il nous apporte, sera un bon début pour devenir meilleurs. C'est pourquoi, chers Amis, nous vous invitons chaleureusement à y participer, et nous vous donnons rendez-vous à Lourdes lors du grand pèlerinage de la Fraternité Saint-Pie X du samedi 25 au lundi 27 octobre. Notre communauté y participera, n'oubliant pas que c'est M. l'abbé Coache, fondateur du Combat de la Foi et du Moulin du Pin qui, le premier, avait relancé ce pèlerinage pour toute la Tradition.

Mais vous vous rendez bien compte qu'un pèlerinage ne peut suffire, il faut que nos coeurs soient profondément transformés, il faut, surtout, que nous appartenions totalement à Marie, notre Souveraine et notre Mère.

Nous vous invitons donc à participer à une retraite cette année, plus que cela, nous vous y pressons et nous vous rappelons que toute retraite est enrichie d'une indulgence plénière.

La plus belle et la plus profonde de nos retraites est celle À Jésus par Marie, qui porte sur la consécration de soi-même à Jésus par Marie selon saint L. M. Grignion de Montfort. Celle de février dernier a connu une belle affluence de participants qui disent tous avoir découvert ou redécouvert une merveille. La prochaine aura lieu durant les vacances d'août, du 1 au 6.

Sinon vous pourrez suivre la retraite du Rosaire du 13 au 18 octobre dont le titre dit assez l'intérêt.

Enfin, je voudrais particulièrement vous recommander la retraite Foyers rayonnants. Les grands apôtres du règne de Marie, après les prêtres, ce sont les parents. Il nous faut des parents selon le coeur de Marie ! Cette retraite inclut le « pont » du 11 novembre - du samedi 8 au mardi 12.

Et, pour vos enfants, je ne saurais trop vous recommander la retraite pour adolescents du 5 au 10 juillet. Que Notre-Dame nous donne une jeunesse pure et pleine de foi !

Toute la communauté du Moulin du Pin se joint à moi pour vous assurer de ses prières à ces intentions,

Abbé François PIVERT

 

Combat de la Foi

Revue trimestrielle du prieuré Notre-Dame-du-Sacré-Coeur.
Directeur de la publication : Abbé François PIVERT.
Abonnement et administration

Le Combat de la Foi
Le Moulin du Pin
53290 Beaumont Pied de Boeuf

02 43 98 74 63
02 43 98 70 38

 

 

  Recevez par email nos mises à jour

   

Messes en direct
depuis Saint Nicolas du Chardonnet

Voir les horaires

Nouvelles parutions

Bulletins de la Tradition

Catéchisme n° 125

L'ordre

Rome et la FSSPX : sanctions, indults, Motu proprio, levée des excommunications, discussions doctrinales...
La Porte Latine a fait la recension de plus de 1 600 textes concernant la crise de l'Eglise et ses conséquences sur les rapports entre Rome et la FSSPX.On peut prendre connaissance de l'ensemble ICI


Carte de France des écoles catholiques de Tradition
La Porte Latine vous propose la carte de France des écoles de Tradition sur laquelle figurent les écoles de garçons, de filles et les écoles mixtes. Sont mentionnées les écoles de la FSSPX et des communautés amiesVoir ICI


Intentions de la Croisade Eucharistique pour 2019
La Fraternité Sacerdotale Saint Pie X se propose de reconstituer en son sein une Croisade Eucharistique des Enfants, restaurant ainsi ce qui fût autrefois une oeuvre impressionnante tant par sa mobilisation que par son rayonnement spirituel.Tous les renseignements sur la Croisade ICI



Mercredi 23 octobre 2019
08:25 18:46