Accueil    Sommaire    Ordo    Lieux de culte    Catéchisme    Vidéos    Nous aider    Dons en ligne    Liens des sites FSSPX    Contact    Rechercher    Privé 

Les insolites de LPL

   Motu Proprio Summorum Pontificum : Pour l’honneur de Mgr Marcel Lefebvre, abbé Rostand - Août 2007

Lettre de l'abbé Violette de février 2006
Lettres de l'abbé Arnaud Rostand archivées
Motu proprio Summorum Pontificum : les réactions archivées
Vatican II - Rome et la FSSPX : sanctions, indults, Motu proprio, levée des excommunications, discussions doctrinales...


Abbé Arnaud ROSTAND

Motu Proprio Summorum Pontificum : Pour l’honneur de
Mgr Marcel Lefebvre, abbé Rostand - Août 2007

 

Version française

Bien chers fidèles,

Le 7 juillet dernier, Sa Sainteté le Pape Benoît XVI publiait le « Motu Proprio » Summorum Pontificum, libérant la Messe Tridentine, emprisonnée injustement depuis presque 40 ans. Nous rendons grâce à Dieu pour cet événement important dans l’histoire de l’Eglise. Notre reconnaissance se tourne aussi vers la très Sainte Vierge Marie qui a écouté nos prières : rappelez-vous les deux millions et demi de chapelets qui furent offerts au pape à cette intention. Notre très profonde gratitude va ensuite vers notre pape Benoît XVI qui, résistant à toutes les pressions dont il était l’objet, a maintenu avec courage sa détermination et promulgué ce « Motu Proprio » qui reconnaît la légitimité et la sainteté de la liturgie traditionnelle, c’est-à-dire non seulement du missel mais aussi du bréviaire, du rituel et du pontifical.

Plus que jamais, nous tenons à exprimer notre gratitude envers Monseigneur Marcel Lefebvre, pour nous avoir transmis la foi vraie et inaltérée, pour sa vision claire des causes de la crise de l’Eglise, pour son refus catégorique de la nouvelle Messe et son attachement à la Messe de Toujours, pour l’œuvre qu’il a fondée, la Fraternité Saint-Pie X, et pour l’exemple d’une vie sainte qu’il nous a donné.

Vous avez certainement remarqué que le Pape affirme, dans ce document, que la Messe traditionnelle n’avait jamais été abolie. Nous ne pouvons qu’y voir une reconnaissance implicite du combat de Monseigneur Marcel Lefebvre, au sujet de la Messe tout au moins. N’était-ce pas ce que notre fondateur avait demandé, dès le début des « difficultés » avec Rome ? Permettez- moi de citer le sermon qu’il faisait en 1976 à Lille (France) :

« Nous prierons donc ensemble, demandant au Bon Dieu de nous donner les moyens de résoudre nos difficultés. Ce serait si simple si chaque évêque, dans son diocèse, mettait à notre disposition, à la disposition des catholiques fidèles, une église en leur disant : «Voilà l'église qui est la vôtre». Quand on pense que l'évêque de Lille a donné une église aux musulmans, je ne vois pas pourquoi il n'y aurait pas une église pour les catholiques de la Tradition. Et en définitive la question serait résolue. Et c'est ce que je demanderai au Saint Père s'il veut bien me recevoir : «Laissez-nous faire, Très Saint Père, l'expérience de la Tradition. Au milieu de toutes les expériences qu'on fait actuellement qu'il y ait au moins l'expérience de ce qui a été fait pendant vingt siècles !»

Ce « Motu Proprio » est très certainement une étape capitale, nous l’espérons tout au moins. Mais nous sommes conscients que notre Résistance Catholique ne s’achève pas ici, loin de là. C’est la foi qui a été attaquée, diminuée, souvent détruite. C’est la foi qui est toujours en danger aussi nous demandons au Ciel la grâce de rester fidèle à la foi catholique telle qu’elle a toujours été enseignée dans l’Eglise. Il est donc opportun de nous rappeler ces autres paroles de notre fondateur, où nous voyons les raisons les plus profondes de notre attachement à la Messe dite de Saint Pie V et notre refus du Nouvel Ordo Missae :

« Cette nouvelle messe est un symbole, une expression, une image d'une foi nouvelle, d'une foi moderniste, car si la Très Sainte Eglise a voulu garder, tout au cours des siècles, ce trésor précieux qu'elle nous a donné du rite de la Sainte Messe canonisé par saint Pie V, ce n'est pas pour rien. C'est parce que, dans cette Messe, se trouve toute notre foi, toute la foi catholique : la foi dans la Sainte Trinité, la foi dans la divinité de Notre-Seigneur Jésus-Christ, la foi dans la Rédemption par Notre-Seigneur Jésus-Christ, la foi dans le Sang de Notre-Seigneur Jésus-Christ, qui a coulé pour la rédemption de nos péchés, la foi dans la grâce surnaturelle, qui nous vient du Saint Sacrifice de la Messe, qui nous vient de la Croix, qui nous vient par tous les sacrements. Voilà ce que nous croyons en célébrant le Saint Sacrifice de la Messe de toujours. Cette Messe est une leçon de foi, indispensable pour nous en cette époque où notre foi est attaquée de toutes parts. Nous avons besoin de cette Messe véritable, de cette Messe de toujours, de ce Sacrifice de Notre-Seigneur, pour réellement remplir nos âmes du Saint Esprit et de la force de Notre-Seigneur Jésus-Christ. » (Écône - 29 juin 1976).

C’est pourquoi, aujourd’hui et à nouveau, nous faisons nôtre la célèbre déclaration du 21 novembre 1974 de Monseigneur Marcel Lefebvre :

« Sans aucune rébellion, aucune amertume, aucun ressentiment nous poursuivons notre oeuvre de formation sacerdotale sous l'étoile du magistère de toujours, persuadés que nous ne pouvons rendre un service plus grand à la Sainte Église Catholique, au Souverain Pontife et aux générations futures. (…) Nous nous en tenons fermement à tout ce qui a été cru et pratiqué dans la foi, les mœurs, le culte, l'enseignement du catéchisme, la formation du prêtre, l'institution de l'Église, par l'Église de toujours et codifié dans les livres parus avant l'influence moderniste du concile en attendant que la vraie lumière de la Tradition dissipe les ténèbres qui obscurcissent le ciel de la Rome éternelle. »

Après cette étape capitale de la liturgie - « lex orandi, lex credendi » - ce sont donc les points doctrinaux en litige à la suite de Vatican II que, dans le climat instauré par le « Motu Proprio » que nous espérons favorable, la Fraternité Saint-Pie X souhaite voir abordés maintenant avec le Saint Siège, après qu’aura été retiré le décret d’excommunication touchant son fondateur et ses évêques.

Je profite aussi de cette lettre pour vous donner quelques nouvelles de notre nouvelle acquisition à Wilmot, Ontario. Nous avons, en effet, acheté l’école près de Kitchener et nous sommes en train d’obtenir le permis de rénover une partie des bâtiments en habitation pour les prêtres et sœurs. Très prochainement nous devrions, je l‘espère, commencer les travaux dont, entre autres, une partie du toit qui doit être refaite. Nous ne serons malheureusement pas en mesure d’ouvrir l’école en septembre 2007 mais nous tâcherons, dès que possible, de rassembler les familles et de les aider à suivre les programmes d’école à la maison avant de pouvoir ouvrir les classes.

Comme vous vous en doutez, nous avons encore besoin de votre aide financière. Un généreux bienfaiteur nous a promis d’égaler vos dons jusqu'à 60,000.00$, nous espérons que vos dons nous permettront d’atteindre ce montant d’ici au mois de septembre.

En vous remerciant de vos prières et de votre soutien si visible et précieux dans ce projet, je vous prie de croire en mes prières et de recevoir ma bénédiction.

Abbé Arnaud Rostand †, Supérieur du District du Canada

 

Version anglaise : For the honor of Archbishop Marcel Lefebvre

Dear faithful,

This past July 7th, His Holiness Pope Benedict XVI published the "Motu Proprio" Summorum Pontificum, freeing the Tridentine Mass, unjustly imprisoned for almost 40 years. We give thanks to God for this important event in the history of the Church. Our gratitude also turns toward the Most Holy Virgin Mary who has heard our prayers: you remember the two and a half million rosaries that were offered to the Pope for this intention. Our most profound gratefulness then goes to our Pope Benedict XVI who, resisting all the pressure which he was subjected to, has maintained with courage his decision and promulgated this "Motu Proprio" which recognizes the legitimacy and sanctity of the traditional liturgy, which means not only the missal but also the breviary, the ritual and the pontifical.

More than ever, we wish to express our gratitude to Archbishop Marcel Lefebvre, for having transmitted to us the true and unaltered faith, for his clear view of the crisis of the Church, for his categorical refusal of the new Mass and his attachment to the Mass of all time, for the work which he has founded, the Society of Saint Pius X, and for the example of a holy life which he has given to us.

You have certainly observed that the Pope affirmed, in this document, that the traditional Mass had never been abolished. We cannot help but see in this an implicit recognition of the combat of Archbishop Lefebvre, at least with regard to the Mass.

Wasn't this what our founder had asked for, from the beginning of the "difficulties" with Rome? Allow me to quote from the sermon which he gave in 1976 at Lille (France): "Then let us pray together, asking the Good Lord to grant us the means to resolve our difficulties. It would be so simple if each bishop, in his diocese, put a church at our disposal, at the disposal of the Catholic faithful, saying to them: "There's the church which is yours.” When we consider that the bishop of Lille has given a Church to the muslims, I don't see why he would not have a church for the traditional Catholics. And eventually the question will be resolved. And that is what I would ask the Holy Father if he would be willing to receive me: "Let us try, Most Holy Father, the experiment of Tradition. Amidst all the experiments that are taking place at present, let there at least be the experiment that has happened for twenty centuries!"

This "Motu Proprio" is most certainly a major step, at least we hope so. But we are aware that our Catholic Resistance does not finish here, we are a long way off from that. It is the faith that has been attacked, diminished, often destroyed. It is the faith that is always in danger and thus we beseech Heaven for the grace to remain faithful to the Catholic faith just as it has always been taught in the Church.

It is therefore appropriate to recall these other words of our founder, in which we see the most profound reasons for our attachment to the Mass known as that of Saint Pius V, and our refusal of the Novus Ordo Mass: "This new Mass is a symbol, is an expression, is an image of a new faith, of a Modernist faith. For if the most holy Church has wished to guard throughout the centuries this precious treasure which She has given us of the rite of Holy Mass which was canonized by Saint Pius V, it has not been without purpose. It is because this Mass contains our whole faith, the whole Catholic Faith: faith in the Most Holy Trinity, faith in the Divinity of Our Lord Jesus Christ, faith in the Redemption of Our Lord Jesus Christ, faith in the Blood of Our Lord Jesus Christ which flowed for the redemption of our sins, faith in supernatural grace, which comes to us from the Holy Sacrifice of the Mass, which comes to us from the Cross, which comes to us through all the Sacraments. This is what we believe in celebrating the Holy Sacrifice of the Mass of all time. It is a lesson of faith and at the same time a source of our faith, indispensable for us in this age when our faith is attacked from all sides. We have need of this true Mass, of this Mass of all time, of this Sacrifice of Our Lord Jesus Christ, to really fill our souls with the Holy Ghost and with the strength of Our Lord Jesus Christ."

That is why, today once again, we take up and make our own the famous declaration of November 21st by Archbishop Marcel Lefebvre: "Without any spirit of rebellion, bitterness or resentment, we pursue our work of forming priests, with the timeless Magisterium as our guide. We are persuaded that we can render no greater service to the Holy Catholic Church, to the Sovereign Pontiff and to posterity. (…) We hold fast to all that has been believed and practiced in the faith, morals, liturgy, teaching of the catechism, formation of the priest and institution of the Church, by the Church of all time; to all these things as codified in those books which saw day before the Modernist influence of the Council. This we shall do until such time that the true light of Tradition dissipates the darkness obscuring the sky of Eternal Rome."

After this important step for the liturgy – “lex orandi, lex credendi” – it is then the doctrinal points which have been disputed since Vatican II that – with the relations established by the "Motu Propio", which we hope are favorable – the Society of Saint Pius X now hopes to take up with the Holy See, after the decree of excommunication affecting its founder and its bishops has been withdrawn.

I also would like to take the opportunity in this letter to give you some news of our recent acquisition at Wilmot, Ontario. We have bought the school near Kitchener and are in the process of obtaining the permission to renovate a part of the buildings to be the living quarters for the priests and sisters. Very soon we should, I hope, begin the renovations, which include, among other things, a part of the roof which needs to be redone. Unfortunately, we will not be able to open the school in September of 2007 but we shall endeavor as soon as possible to get the families together to help them follow the home school programs before being able to actually start the classes.

As you can imagine, we are still in need of your financial aid. A generous benefactor has promised to match the donations up to $60,000.00. We hope that your donations will permit us to reach this total amount between now and the month of September.

In thanking you for your prayers and your support, so apparent and precious in this project, I entreat you to be assured of my prayers, and to receive my blessing.

Father Arnaud Rostand †, District Superior of Canada

 

Pour tout savoir sur le District du Canada

Rendez-vous sur la page consacrée au Canada

 

 

 

  Recevez par email nos mises à jour


Nouvelles parutions
Lettre des Soeurs de la FSPX - L' Abbaye de St-Cyran : aidez-nous à restaurer ce lieu "canonisé".
Apostol nº 111
Magnificat !, abbé
D. Rousseau

Lettre à nos frères prêtres n° 74 - La Fraternité Saint-Pie X cette inconnue
Le Petit Eudiste
Pour sortir de la confusion, quelques considérations sur l'Église, abbé Nansenet

Fideliter n° 237
L'illégitime
messe de Paul VI

Petit Echo de N-D
Le saint Sacrifice de
la Messe – Padre Pio

Le Sainte-Anne
Pour une entente doctrinale ?, abbé Thierry Legrand

Le Chardonnet
Possession conciliaire,
abbé Denis Puga


Vierge Pèlerine
24 juin au 1er juillet : Colmar, Mulhouse, Rougemont-le-Château et Cravanche
Le circuit dans le
District de France


Catéchisme n° 71
La vie eternelle
(3ème partie)


Les camps d'été 2017
de la Tradition

Pour les garçons

de 8 à 14 ans,
du 2 au 8 juillet : Vox cantorum à La Peyratte

de 8 à 11 ans,
du 10 au 26 juillet
Camp Saint-Pie X
dans les Vosges

de 13 à 17 ans,
du 10 au 24 juillet
Moulins-Vichy

de 12 à 14 ans,
du 10 au 26 juillet
Camp Saint-Pie X
dans les Vosges

de 8 à 13 ans,
du 17 au 31 juillet
à Kernabat

du 30 juillet au 18 août à St-Bonnet
Le Château (42)

de 8 à 13 ans
du 1er au 17 août
à Unieux (42)

de 13 à 17 ans
du 10 au 24 août
au Portugal

de 14 à 17 ans,
du 5 au 21 août
Camp itinérant
à vélo Raid
Saint Christophe


Pour les filles
de 7 à 16 ans
du 6 au 15 juillet
en Bretagne

du 10 au 29 juillet
à St-Bonnet
Le Château (42)

de 15 à 18ans
du 12 au 22 juillet
à Will, en Suisse

de 7 à 16 ans
du 18 au 27 juillet
en Bretagne

A partir de 18 ans
du 7 au 11 août
stage de couture
à Ruffec (36)

A partir de 18 ans
du 4 au 8 septembre
stage de couture
à Ruffec (36)


Croisade du Rosaire
15 août 2016
au 22 août 2017

Rome et la FSSPX : sanctions, indults, Motu proprio, levée des excommunications, discussions doctrinales...
La Porte Latine a fait la recension de plus de 1 300 textes concernant la crise de l'Eglise et ses conséquences sur les rapports entre Rome et la FSSPX.On peut prendre connaissance de l'ensemble ICI


Carte de France des écoles catholiques de Tradition
La Porte Latine vous propose la carte de France des écoles de Tradition sur laquelle figurent les écoles de garçons, de filles et les écoles mixtes. Sont mentionnées les écoles de la FSSPX et des communautés amiesVoir ICI


Intentions de la Croisade Eucharistique pour 2017
La Fraternité Sacerdotale Saint Pie X se propose de reconstituer en son sein une Croisade Eucharistique des Enfants, restaurant ainsi ce qui fût autrefois une oeuvre impressionnante tant par sa mobilisation que par son rayonnement spirituel.Tous les renseignements sur la Croisade ICI



Lundi 26 juin 2017
05:51 21:57

  Suivez notre fil RSS