Accueil    Sommaire    Ordo    Lieux de culte    Catéchisme    Vidéos    Nous aider    Dons en ligne    Liens des sites FSSPX    Contact    Rechercher    Privé 

Les insolites de LPL

   La lettre de l'abbé Yves le Roux de mai 2010

Accès aux archives des lettres de l'abbé Yves le Roux

Être ou ne pas être ? En tout cas, ne pas se faire avoir !

Par Monsieur l'abbé Yves le Roux,
Recteur du séminaire de Winona (USA)

9 mai 2010

 

Version française

Chers amis et bienfaiteurs,

Ne nous payons pas de mots ; méfions-nous plutôt du charme des mots qui nous ensorcelle et nous endort. Il ne suffit pas de dire, encore faut-il incarner. Se contenter de dire, n’est-ce point rester dans le domaine de l’avoir propre aux parvenus, cette étrange caste composée d’un mélange hétéroclite de bourgeois qui se prétendent nobles et de nobles devenus bourgeois sans le savoir. Se nourrir de paroles et s’en satisfaire, n’est-ce point se vanter de ce que nous avons en oubliant qui nous sommes réellement et préférer le vent de l’avoir à la richesse de l’être ?

La noblesse est de l’ordre de l’être, étrangère aux considérations de l’avoir, aux calculs intéressés. Son seul impôt est le don de soi ; aussi nous élève-t-elle et nous fait-elle prendre conscience que nous ne sommes point à vendre. L’âme noble n’est pas, en effet, vénale mais libre puisque consacrée. N’ayons pas peur de le dire en notre monde où règnent les demi-mesures : une incompatibilité totale existe entre l’état bourgeois et celui de la vraie noblesse.

Soit nous nous vendons, soit nous nous donnons : la frontière entre ces deux mondes est radicale, comme la vie. Ne se vend que celui qui a une âme d’esclave prête à toutes les compromissions et à tous les reniements. L’âme vénale est l’esclave d’une puissance étrangère, qu’elle soit économique, passionnelle ou sentimentale.

Catholiques, nous sommes radicalement étrangers à l’esprit du monde et nous devons assumer pleinement cette différence, sans hauteur et sans morgue. Il est conforme à notre rang de nous pencher avec bonté vers les plus faibles. L’exemple nous est donné d’En Haut ! Que serions-nous sans la Miséricorde ? Dieu est, nous avons : richesse de l’être, pauvreté de l’avoir ! La véritable noblesse nous introduit dans l’intimité divine : nous ne pouvons déchoir et, en notre âme, Dieu doit avoir la première place. Le critère de nos choix est un critère d’amitié ; d’amitié divine qui a ses exigences. Il nous est impossible de rentrer en commerce avec le monde. Gardons nos principes, ce sont nos quartiers de noblesse.

Cette noblesse suscitera des oppositions parfois fortes, toujours douloureuses. Il nous faudra rester bien sereins lorsque nous serons en butte à l’incompréhension. Il ne peut en être autrement en raison de l'antagonisme entre les mondes de l’être et de l’avoir. Cette opposition nous donnera la certitude que nous marchons sur la bonne voie. Nous devrons simplement faire attention à ne pas nous replier sur nous-mêmes, sinon nous deviendrions les jouets de notre sensibilité. Et nous dérogerions.

Déroger, perdre sa noblesse, est chose malheureusement possible et aujourd’hui très commune. Pour ne pas y succomber à notre tour, nous devons prendre grand soin de garder précieusement notre noblesse à l’abri de toutes les agressions du monde. Nous devons conserver notre rang, humblement.

Cet adverbe est d’une grande importance. Être humble appartient à celui qui vit dans la réalité et refuse les illusions et l’indigence de l’avoir. La noblesse ne nous appartient pas, nous ne pouvons nous l’approprier. Nous l’avons reçue comme un patrimoine dont nous sommes les dépositaires, et non les propriétaires. Toute idée d’appropriation, de domination, d’arrogance est le fait d’une âme vulgaire et non d’une âme noble. Vivons d’humilité et de bonté. Être bon est le fait d’une âme consacrée. Nous ne pouvons pas dédaigner ceux que nous côtoyons et notre devoir est de venir en aide à leur faiblesse ; sans oublier la nôtre, foncière.

Pour parvenir à vivre d’humilité et de bonté, nous devons nous en remettre à Dieu, source première de toute noblesse. La prière est la cuirasse de la noblesse dont nous nous revêtons dans notre serment de vassalité à Dieu et par laquelle nous trouvons la force de rester fidèles. Notre vie intérieure, fondée sur la foi, nous permet de rester en union avec Notre Seigneur et nos actes portent alors le véritable cachet de la noblesse puisqu’ils sont autant d’actes d’adoration.

Cette fondamentale disposition d’adoration maintient notre âme dans l’équilibre et lui donne une force incomparable. Nous ne travaillons pas pour quelques deniers, notre espérance est d’un autre ordre ! Notre Seigneur et Notre Dame sont bien nôtres et nous reconnaissons en eux nos suzerains à qui nous donnons notre foi. Voilà ce qu’est réellement la noblesse !

Il est certain que notre prière ne s’élève point seule devant le trône de la grâce, elle doit être accompagnée de nos renoncements. La noblesse impose le renoncement au monde, chantre de l’avoir. Seulement nous ne devons pas nous contenter de le savoir en théorie, notre vie doit être ornée d’actes concrets de renoncements qui naissent naturellement dans notre âme soucieuse de prouver son amour à Celui dont elle se sait infiniment aimée. Cet esprit de sacrifice est inhérent à l’esprit de la noblesse. Vient-il à s’éteindre dans nos âmes ? Nous nous vautrons immédiatement dans la fange. Renaît-il ? Nous nous engageons sur un chemin de rédemption. Si notre noblesse ne nous appartient point, nous lui appartenons en revanche et elle s’établit en nos âmes au détriment de notre ego. Nous devons être les premières et les seules victimes de notre noblesse. Appartenant à Dieu, nous nous devons aux hommes.

Notre devoir est de servir. Devoir sacré de défense et de protection qui s’exerce avant tout envers la plus haute et la plus fragile des réalités humaines : la Vérité. S’il se doit, nous devons être prêts à offrir notre vie pour la défendre. Cette fidélité absolue n’est possible que si nous recevons une solide formation qui fait de nous des hommes de principes. Formés au lait de la sûre et pure doctrine, nous pouvons combattre avec vigueur le libéralisme actuel qui contamine les âmes et les avilit. La véritable noblesse se juge par son horreur absolue d’un tel système ! Nous y reviendrons. Sachons cependant, dès à présent, que nous devons préserver notre esprit de la contagion dangereuse de l’erreur ; nous y parviendrons en formant notre jugement et en cultivant l’amour du vrai et du beau.

In Christo Sacerdote et Maria.

Abbé le Roux +


English version

The Rector's Letter (May, 2010)

 

 

Localisation

 
U.S.A (Etats-Unis)
  St. Thomas Aquinas Seminary
21077 Quarry Hill Rd.
Winona. Minnesota 55987
USA
 
   

00 1 507 454 80 00
00 1 507 454 80 44
Le site du séminaire de Winona

 

Entretien avec Father Yves le Roux

Entretien avec Father Yves le Roux (décembre 2004)

 

 

 

 

  Recevez par email nos mises à jour


UDT 2018
12-16août - XIII ° Université d'été


Camp cadres
14-29 juillet : 10° Camp de formation
des cadres


Catéchisme n° 95
Les commandements


Lettre n° 03 de la MI- Marialiser le caractère de la Confirmation…
Courrier de Rome - Fortes in Fide; Pour un ordre libéral ? etc., etc.
Marie Reine des Coeurs - La Vierge Marie conduit au Coeur eucharistique de Jésus
Bulletin des Foyers Adorateurs de mai
Vers les sommets - Aime vraiment tes frères dans le Christ
La Malle aux Mille Trésors de mai-juin
Courrier de Rome Tourné vers le concile; le schisme; les antéchrists; non à l'ostpolitik
Ecole St-Michel Garicoïts - L'éducation des enfants : vigilance, abbé Gonzague Peignot
Lettre à nos frères prêtres - L'Église et la célébration des sacrements; Le baptême selon Mgr Lefebvre
Aux Sources du Carmel n° 50 - L'Église : si nous l'aimons, nous devons la servir


Camps d'été 2018

Pour garçons
et jeunes gens

Camp Croisade Eucharistique
à Buvrinnes - District de Belgique
du 8 au 22 juillet

Camp St-Joseph
en Suisse (Simplon)
du 9 au 21 juillet

Camp à Triac-Lautrait (Charente)
du 9 au 22 juillet

Camps Saint-Pie X à l'Etoile du Matin à Eguelshardt du 6 et
du 9 au 24 Juillet

Deux camps en juillet 2018 pour garçons de 13 à 20 ans organisés par Saint-Joseph-des-Carmes
Camp St-Pierre-Julien Eymard :
7 au 23 juillet
châteaux de la Loire

Vox cantorum :
4 au 10 juillet
à La Peyrate

Compagnons de l'Immaculée - Camp du 10 au 31 juillet à Saint-Bonnet-le-Château
Camp Bx Th. Vénard du 16 au 28 juillet à Kernabat
MJCF - Août : Tyrol, Espagne, Portugal, de Vienne à Budapest, Italie
Camp St-Michel du 3 au 10 août dans la plaine du Forez
Camp itinérant
à vélo - Raid Saint Christophe
du 6 au 20 août

Camp Saint-Dominique en Vendée du 11 au 25 août
Compagnie de la Sainte Croix - Camp nature près de Cholet du 20 au 24 août

Pour filles et
jeunes filles

Camp Croisade Eucharistique
à Buvrinnes - District de Belgique
du 8 au 22 juillet

Camps Marie
Reine en Brenne
du 10 au 19 juillet

Compagnons de l'Immaculée - Camp du 10 au 31 juillet à Saint-Bonnet-le-Château
Camps Marie
Reine en Bretagne
du 21 au 30 juillet

Camp ménager du 16 au 25 juillet 2018,
à Wil en Suisse

Rome et la FSSPX : sanctions, indults, Motu proprio, levée des excommunications, discussions doctrinales...
La Porte Latine a fait la recension de plus de 1 400 textes concernant la crise de l'Eglise et ses conséquences sur les rapports entre Rome et la FSSPX.On peut prendre connaissance de l'ensemble ICI


Carte de France des écoles catholiques de Tradition
La Porte Latine vous propose la carte de France des écoles de Tradition sur laquelle figurent les écoles de garçons, de filles et les écoles mixtes. Sont mentionnées les écoles de la FSSPX et des communautés amiesVoir ICI


Intentions de la Croisade Eucharistique pour 2017
La Fraternité Sacerdotale Saint Pie X se propose de reconstituer en son sein une Croisade Eucharistique des Enfants, restaurant ainsi ce qui fût autrefois une oeuvre impressionnante tant par sa mobilisation que par son rayonnement spirituel.Tous les renseignements sur la Croisade ICI



Jeudi 21 juin 2018
05:49 21:57

  Suivez notre fil RSS