Accueil    Sommaire    Ordo    Lieux de culte    Catéchisme    Vidéos    Nous aider    Dons en ligne    Liens des sites FSSPX    Contact    Rechercher    Privé 

Les insolites de LPL

   Lettre de l'abbé Yves le Roux de septembre 2006

Retour aux Lettres de l'abbé Yves le Roux

Prend tout en gré !

 

Par monsieur l'abbé Yves le Roux, Recteur du séminaire de Winona (USA)

Vendredi 1er septembre 2006

 

Version française

Chers amis et bienfaiteurs,

« Prends tout en gré » écrivait sainte Jeanne d’Arc à la veille de son supplice.

« Prends tout en gré, il le faut faire ainsi. N’aie aucun souci de ton martyre : tu viendras finalement au royaume du Paradis. »

Belle attitude d’une âme dont le regard dépasse les contingences des évènements pour ne s’arrêter que sur la fin ultime et qui fait de la lumière de l’éternité son seul critère de jugement. Telle devrait être, au fond, l’attitude foncière de l’âme chrétienne. Elle se résume en trois mots qu’aimait à répéter un de nos confrères M. l’abbé La Praz, au terme de sa vie de souffrance :

« Accepter, Offrir et Remercier. »

Le premier mouvement de notre âme sera donc d’accepter de nous soumettre à la volonté divine sachant que nous ne sommes point à la merci du hasard ou soumis à un démiurge aveugle. Derrière la succession des évènements parfois si contraires les uns aux autres et souvent si insignifiants, Dieu dirige le monde en toute sagesse et manifeste Sa gloire.

Combien cette attitude d’âme nous est étrangère ! Il nous est si difficile de ne point être celui qui décide. De plus, accepter ainsi la volonté de Dieu sans chercher à la comprendre, n’est-ce point renier la loi de l’intelligence et confondre soumission à la volonté divine avec un fatalisme aveugle ? Loin d’honorer Dieu, n’insultons-nous pas Sa Providence ?

Les fils d’Eve sont passés maîtres dans l’art de tergiverser en se réfugiant derrière des questions qui ne sont en fait qu’autant de faux-fuyants. Au fond, nous n’acceptons pas notre qualité de créatures. Face à la Providence divine et à son gouvernement, nous revendiquons nos droits et voulons comprendre avant de nous soumettre. Imbus des principes démocratiques, nous aimerions établir nos relations avec Dieu sur un pied d’égalité.

Mais si nous étions vraiment de ces âmes simples qui savent découvrir l’action de la Providence au sein des plus fragiles réalités humaines, nous serions de ces âmes d’adoration qui reconnaissent que Dieu est infiniment au-delà de toutes nos conceptions humaines et que la seule voie pour l’atteindre est celle d’une reconnaissance absolue de Sa majesté. Il n’a aucun compte à nous rendre, Ses décisions sont frappées du sceau de Sa sagesse infinie et concourentt à Sa gloire. Il nous revient d’adorer en silence...et d’accepter. Qui aurait imaginé que la révolte d’Adam puisse nous permettre de chanter le « Felix Culpa » de l’Exultet en la nuit de la Résurrection ? Qui pourrait penser que nos péchés eux-mêmes, dans la mesure où nous les regrettons et où nous les confessons droitement, concourent à notre sainteté ? Les voies de Dieu ne sont point les nôtres, il serait vain et même dangereux de prétendre réduire Dieu à nos conceptions humaines. La première attitude de l’âme chrétienne est d’accepter les voies de la Providence sans comprendre afin d’entrer profondément dans le mystère de Son amour pour nous.

Accepter les décisions de Dieu sans regimber est, en effet, faire un acte de foi en Dieu. Notre intelligence, loin d’en être affaiblie, s’en trouve renforcée. Entrant sans discuter dans les vues de Dieu, nous voyons la réalité de l’intérieur, telle que Dieu la voit : nous lisons de l’intérieur la partition écrite par Dieu et notre vie devient un chant de louanges offert à Sa Sagesse.

Découvrant le plan divin, nous désirons alors nous laisser faire par la Providence divine et nous nous offrons à Sa volonté amoureuse. Heureux de pouvoir compter sur Lui, de savoir qu’il nous suffit de nous reposer en Lui car cette offrande nous place sur l’autel de Son amour, hostie unie à Son Sacrifice. Dieu désire tant que nous sachions entrer dans cet esprit d’offrande afin de nous attirer à Lui et de nous transformer à Son image. Hélas, trop souvent, notre myopie spirituelle doublée du strabisme divergent dû à notre orgueil nous empêche d’entrer dans Ses vues et l’ombre de la croix, à elle seule, fait frémir nos âmes.

« Accepter et offrir » afin que Dieu puisse épurer nos âmes de ses scories par l’épreuve de la croix. Certes la nature, secouée par la douleur, réagira violemment. Le mystère de la Charité divine qui purifie l’âme dépasse infiniment son ordre. Comprendre est vain, adorer est vrai. Dès lors, assimilés au Christ sur la croix nous voyons la réalité telle que le Christ la voit et tout s’éclaire en nos vies. Le péché a profondément désordonné le monde, la croix nous rend l’intelligence de l’ordre et nous établit dans la paix et la joie qui viennent de Dieu seul.

Comment ne point remercier Dieu qui daigne se pencher miséricordieusement sur nos âmes pécheresses et qui loin de les repousser comme elles le mériteraient dans leur folie, les attire à Lui en leur donnant « une beauté plus merveilleuse encore », ainsi que nous le disons tous les jours à l’offertoire ?

Notre occupation ordinaire n’est plus de nous préoccuper maladivement de nous-même mais de chanter les bienfaits de Dieu. Nous découvrons le bonheur d’être attentifs et notre vie n’est plus qu’une vigilante attention à l’action de Dieu, une vraie et profonde action de grâce commencée sur terre dans les douleurs de l’enfantement de la croix et achevée au ciel dans la gloire, lors que nos âmes ayant « pris tout en gré » chanteront le chant de l’action de grâce et de l’adoration éternelles :

« Misericordias Domini in aeternum cantabo. »

In Christo sacerdote et Maria.

Abbé Yves le Roux †

 

English version

The Rector's Letter (September 1st, 2006)

 

Localisation

 
U.S.A (Etats-Unis)
  St. Thomas Aquinas Seminary
21077 Quarry Hill Rd.
Winona. Minnesota 55987
USA
 
   

00 1 507 454 80 00
00 1 507 454 80 44
Le site du séminaire de Winona

 

Entretien avec Father Yves le Roux

Entretien avec Father Yves le Roux (décembre 2004)

 

 

 

  Recevez par email nos mises à jour


Nouvelles parutions
Spes Unica n° 32 de l'automne 2018 - Un saint ? Mais sur quel autel ?, abbé L. Ramé
Monsieur Vincent
n° 97 - Quelle(s)
fin(s) ultime(s)
pour l'homme ?

La Bonne Nouvelle n° 01 d'oct. - Le secret de notre sainteté se trouve dans notre poche, abbé de Clausonne
Saint-Nicolas - Le Chardonnet - Lumières dans la tempête, abbé Pierpaolo Petrucci
Unieux - Le Pelican Les catholiques de plus en plus perplexes,
abbé Pierre Barrère

Marseille - L'Acampado n° 141 - Deux encycliques à lire et à relire pour la conduite des chefs, abbé X. Beauvais
Lettre de "Missions" d'oct. 2018 : Russie, Liban, Chine, Sri Lanka


Messes dans l'Océan Indien Oct.-Nov.
La Réunion
L'Île Maurice


Le mois du rosaire
Prier le rosaire avec les saints et les peintres gothiques italiens,
abbé P. Toulza


Catéchisme n° 104
Le 8ème commandement

Rome et la FSSPX : sanctions, indults, Motu proprio, levée des excommunications, discussions doctrinales...
La Porte Latine a fait la recension de plus de 1 400 textes concernant la crise de l'Eglise et ses conséquences sur les rapports entre Rome et la FSSPX.On peut prendre connaissance de l'ensemble ICI


Carte de France des écoles catholiques de Tradition
La Porte Latine vous propose la carte de France des écoles de Tradition sur laquelle figurent les écoles de garçons, de filles et les écoles mixtes. Sont mentionnées les écoles de la FSSPX et des communautés amiesVoir ICI


Intentions de la Croisade Eucharistique pour 2017
La Fraternité Sacerdotale Saint Pie X se propose de reconstituer en son sein une Croisade Eucharistique des Enfants, restaurant ainsi ce qui fût autrefois une oeuvre impressionnante tant par sa mobilisation que par son rayonnement spirituel.Tous les renseignements sur la Croisade ICI



Vendredi 19 octobre 2018
08:19 18:53

  Suivez notre fil RSS