Accueil    Sommaire    Ordo    Lieux de culte    Catéchisme    Vidéos    Nous aider    Dons en ligne    Liens des sites FSSPX    Contact    Rechercher    Privé 

Les insolites de LPL

   La lettre de l'abbé Yves le Roux de décembre 2006

Retour aux Lettres de l'abbé Yves le Roux

Sarrêter à Bethléem

 

Par monsieur l'abbé Yves le Roux, Recteur du séminaire de Winona (USA)

Lundi 4 décembre 2006

 

Version française

Chers amis et bienfaiteurs

La paix est la marque de l’action divine ; son absence celle des actions démoniaques. Dieu agit avec mesure, calme et ordre, en maître souverain auquel rien ne peut échapper. Le démon, aveuglé par sa révolte et esclave de son orgueil, ne respire que haine et vengeance et s’entend à répandre son fiel en chacune de ses interventions.

Il n’est que de souligner l’aspect psychologique de la tentation pour s’en apercevoir : le démon nous attire dans ses filets en exerçant sur nous une pression telle qu’il nous est extrêmement difficile de prendre quelque recul que ce soit. Il nous faut agir au plus vite, posséder, jouir. Pris par le tourbillon de nos passions, nous devenons incapables de réfléchir ; seuls, demeurent les appels de notre appétit sensible. Le plaisir doit satisfaire, sans retard, notre aspiration à la jouissance. Plus rien d’autre n’existe à nos yeux que cette soudaine et intense frénésie qui se change rapidement en une obsession fixe. Le démon insiste et répète sans se lasser : maintenant, maintenant, maintenant. Il est très important pour lui que nous n’ayons pas le temps de juger froidement la situation afin de nous pousser à sortir de l’ordre établi par Dieu.

La tentation n’est qu’un affolement de nos tendances inférieures qui anesthésie l’action de l’intelligence et entraîne la volonté à agir dans le sens des passions débridées. Mais l’intelligence étant la plus haute faculté de l’homme ne perd point facilement ses droits. Aussi cet affolement doit-il être intense afin que l’anesthésie soit efficace et que nous tombions dans le piège qui nous est tendu. Le démon doit donc créer un environnement qui soit favorable à cet affolement et le rende comme normal, naturel.

Si nous prenons le temps d’analyser l’état présent du monde, nous sommes en mesure de comprendre alors quelle est la raison profonde de cette perpétuelle agitation qui le caractérise : rendez-vous multiples et urgents, préoccupation de tous les instants - ne serait-ce que de garder notre emploi - inquiétude latente devant les incertitudes de l’avenir, vitesse inouïe des moyens dits de communications qui abreuvent l’imagination et ralentissent l’acte d’intelligence, etc. La semence diabolique trouve, grâce à cette agitation constante, un terrain favorable et peut porter ses fruits empoisonnés.

La frénésie de l’information qui est une marque toute particulière de notre temps est, il nous semble, un exemple saisissant qui permet, non seulement, de souligner la vacuité de notre époque, mais également de dénoncer la mort programmée de l’intelligence et, enfin, de mettre à nu le piège diabolique qu’elle renferme.

Il s’agit d’être au courant, de savoir ce qui se passe, de connaître par le détail la marche des événements et de pouvoir suivre le cours des choses. Bien plus, grâce à cette soudaine et irréelle puissance qu’offre cette nouvelle drogue qu’est l’internet, l’homme se sent investi d’un pouvoir sans limite et confond ce qu’il pense avec ce qui est. Aussi, grâce à ce nouveau medium, le voici en mesure de créer l’événement ! Il lui suffit pour cela de s’introduire dans n’importe quel forum ou d’ouvrir n’importe quel « blog », puis de verser sur la toile la bile furieuse de son orgueil trop longtemps rentré à son gré et d’écrire sur un ton péremptoire avec l’assurance prétentieuse qui caractérise les sots. L’internet ayant désormais valeur d’évangile, son affirmation gratuite, injurieuse, fausse bien souvent – car l’important n’est point le vrai mais de produire afin d’être le centre de l’attention et de pouvoir se mirer grâce à l’image que l’écran nous renvoie de nous-même – devient la source empoisonnée de l’information. La quantité d’informations incontrôlables qui circulent sur l’internet et se répandent dans les journaux et les salons est un signe patent et pitoyable du vide de toute une époque.

En raison de cette « overdose d’informations », par un réflexe de survie compréhensible, l’intelligence se retire prudemment de ce jeu malsain. Il lui est impossible de s’arrêter sur cette quantité industrielle de faits, de suppositions, de mensonges et de les analyser toutes. Elle laisse donc la place à l’imagination qui se délecte elle, au contraire, dans ce monde de l’imaginaire ! Aussi n’est-il pas surprenant d’assister à l’hypertrophie de l’imagination nourrie aux hormones informatiques et, en contrepartie, à l’atrophie de l’intelligence qui ne trouve plus d’objet pour s’exercer. Nous assistons à la victoire prédite en Mai 68 sur les murs des universités : l’imagination est au pouvoir ! Et l’homme, un animal déraisonnable.

Et le chef d’orchestre de cet opéra macabre engrange les âmes pour l’éternité, avec un plaisir diabolique qu’il n’est pas difficile d’imaginer, en enfer. Où peut aller en effet, hélas, un homme qui ne se conduit plus selon les règles que lui indique son intelligence ? L’imagination au pouvoir est bien plus qu’une formule fameuse, elle est une invitation diabolique à renverser l’ordre créé par Dieu afin de laisser libre cours à nos passions dont nous devenons rapidement les esclaves. Si l’homme est un animal déraisonnable, il n’est qu’un damné en puissance.

L’agitation de ce monde n’est point neutre et ne vient pas de Dieu.

La fête de Noël ne brille-t-elle pas, fort heureusement, comme une invitation divine à nous recueillir, à faire taire ces bruits si vains qui continuent de répandre ces mensonges qui nous font tant de mal ? Il n’est que temps de s’arrêter et d’admirer la bonté divine envers les hommes à l’instar du « ravi » de la crèche. Demandons la grâce de retrouver, devant le spectacle silencieux mais si parlant à nos âmes de la crèche, ce regard intérieur qui nous redonnera le sens de Dieu et de l’humain. Il est temps encore, il est temps enfin, de croire à l’Amour Miséricordieux de Dieu pour nous et de Le recevoir en adorant l’Enfant-Dieu déjà livré au bois de la mangeoire et au froid de la nuit ; introït divin de son sacrifice qui se consumera sur le bois de la Croix en raison de l’indifférence des hommes retenus par leurs agitations ordinaires, si ordinaires...

Il suffit d’adorer et d’aimer : arrêtons-nous à Bethléem. Il y manque un ravi.

In Christo sacerdote et Maria.

Abbé Yves le Roux †

 

English version

The Rector's Letter (December 8, 2006)  

 

Localisation

 
U.S.A (Etats-Unis)
  St. Thomas Aquinas Seminary
21077 Quarry Hill Rd.
Winona. Minnesota 55987
USA
 
   

00 1 507 454 80 00
00 1 507 454 80 44
Le site du séminaire de Winona

 

Entretien avec Father Yves le Roux

Entretien avec Father Yves le Roux (décembre 2004)

 

 

 

  Recevez par email nos mises à jour

   


Messes dans l'Océan Indien - Février 2019
Madagascar


Catéchisme n° 111
L'institution de
l'Eucharistie


Camps d'été 2019

Pour garçons
et jeunes gens

Camp pour garçons de 10 à 15 ans à St-Aubin-d'Aubigné (35) du 8 au 21 juillet
Camp St-Pierre J-E. pour garçons de 14 à 17 ans au milieu des volcans d'Auvergne
du 11 au 26 juillet

Camp Bx Théophane Vénard pour garçons de 8 à
13 ans du 17 au 30 juillet à Kernabat


Pour filles et
jeunes filles


Bientôt en ligne


Nouvelles parutions
Montgardin - Le Petit Echo de N-D
n° 60 - Notre devoir missionnaire

Le Sainte-Anne n° 309 - Soyez simples comme des colombes, abbé Legrand
La Ste Ampoule
n° 253 - Dossier sur
le libéralisme, abbés
Nicolas Jaquemet
et L-M Gélineau

Apôtres aux Antilles n° 05 - Aimer se confesser, par l'abbé Michel Frament
Aux Sources du Carmel n° 52 - Aimer les âmes ! , abbé
L-P. Dubroeucq

Carillon n° 188 - La messe pour toujours, abbé Benoît Espinasse
Aigle de Lyon - A ceux qui l'ont reçu, il a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu, abbé Bétin
Mantes-la-Jolie - La messe, source de notre sanctification , par M. l'abbé Verdet
Saint-Nicolas (75) - Le Chardonnet nº 344 - Le temps et l'éternité, abbé P. Petrucci
L'Acampado n° 144 - Gilets jaunes, je vous ai compris, mais lisez
ce qui suit..., abbé
Xavier Beauvais

Vannes - La Trompette de St-Vincent n° n° 9 - Il y a 600 ans..., abbé Labouche
Couronne de Marie n° 71 - Deux entretiens avec l'abbé Pagliarani - Questions sur l'âme, par l'abbé Carlhian
Apostol nº 127 - Le mariage à l'école de la Sainte Famille, abbé Jean-Marie Mavel


Editions Clovis
Cristeros : la magnifique, et
tragique, épopée des catholioques mexicains

Rome et la FSSPX : sanctions, indults, Motu proprio, levée des excommunications, discussions doctrinales...
La Porte Latine a fait la recension de plus de 1 600 textes concernant la crise de l'Eglise et ses conséquences sur les rapports entre Rome et la FSSPX.On peut prendre connaissance de l'ensemble ICI


Carte de France des écoles catholiques de Tradition
La Porte Latine vous propose la carte de France des écoles de Tradition sur laquelle figurent les écoles de garçons, de filles et les écoles mixtes. Sont mentionnées les écoles de la FSSPX et des communautés amiesVoir ICI


Intentions de la Croisade Eucharistique pour 2019
La Fraternité Sacerdotale Saint Pie X se propose de reconstituer en son sein une Croisade Eucharistique des Enfants, restaurant ainsi ce qui fût autrefois une oeuvre impressionnante tant par sa mobilisation que par son rayonnement spirituel.Tous les renseignements sur la Croisade ICI



Mardi 22 janvier 2019
08:35 17:30