Accueil    Sommaire    Ordo    Lieux de culte    Catéchisme    Vidéos    Nous aider    Dons en ligne    Liens des sites FSSPX    Contact    Rechercher    Privé 

Les insolites de LPL

   La lettre de l'abbé le Roux de mars 2008

Retour aux Lettres de l'abbé Yves le Roux

Requiem pour le bon sens

 

Par monsieur l'abbé Yves le Roux, Recteur du séminaire de Winona (USA)

Mardi 18 mars 2008

 

Version française

Chers amis et bienfaiteurs

Le bon sens, anéanti par le moloch moderne de la technique, n’est plus.

L’affirmation fameuse de Descartes qui prétendait que « le bon sens est la chose du monde la mieux partagée » prête au mieux, désormais, à sourire ! Que vaut, en effet, cette formule célèbre à l’heure où l’homme apprend à se servir d’un ordinateur avant même de connaître les rudiments de grammaire et de calcul ? L’écran de l’ordinateur, en effet, n’est point seulement pour l’enfant une réalité physique : il le coupe, souvent irrémédiablement, des instruments indispensables de connaissance qui lui permettront, adulte, de juger et comprendre la réalité qui l’entoure.

Happé par la technique, l’homme en devient subrepticement l’esclave se soumettant à la pauvre formule binaire des ordinateurs. Toute idée de nuance lui devient étrangère, le monde est réduit dans son esprit à un système simpliste et réducteur ; caricature de la simplicité de la vérité qui prend en compte, elle, toute la complexité du monde réel.

La technicité de notre monde poussée à outrance crée un homme artificiel, coupé de la réalité. Maître du monde devant son écran (sans même penser que l’écran joue son rôle propre d’écran !), l’homme ne vit plus dans un monde concret où il doit se soumettre par nécessité à un ordre qui le dépasse. Il flotte dans un monde imaginaire où sa volonté de domination peut s’étendre, sans risque, à l’infini ; le voici désormais intronisé dieu et maître. Du moins le croit-il ! Il n’est en fait qu’un triste sire habitué à faire tourner le monde autour de son auguste personne : nous sommes en présence du type achevé et insupportable de l’individu tyrannique aux prétentions grotesques.

Ce monde imaginaire a ses propres lois, sa propre morale, ses propres critères de vérité. Chaque homme évolue dans un univers qui lui est rigoureusement personnel. Ce cloisonnement étanche n’est que le dernier avatar d’une civilisation qui meurt par asphyxie. Lorsque les hommes ne sont plus soumis à un ordre qui leur est supérieur et qu’ils n’entretiennent entre eux que des relations spasmodiques et extrêmement réduites, l’heure n’est pas loin où la société elle-même s’écroulera. Nous évoluons d’ores et déjà dans ce monde étrange que le philosophe Marcel De Corte a appelé avec justesse la dissociété où l’homme, réduit à la solitude de sa pauvre individualité, est devenu étranger au monde et à lui-même.

L’homme, en effet, enfermé dans son monde à cause de la tyrannie omniprésente des images qui ne lui laissent pas le temps de réfléchir perd chaque jour le contact vivifiant avec le réel, source d’équilibre et…de bon sens !

La relation essentielle qui unit l’homme à la réalité concrète qui l’entoure et le domine s’estompe au profit d’un monde imaginaire qui lui est imposé violemment par la prolifération de tous les moyens modernes de communication et d’information. L’homme peine désormais à établir une relation vitale – osons le mot : charnelle – avec le monde réel qui lui est devenu étranger. Cette perte de contact avec la réalité est dramatique : elle seule protégeait l’homme contre lui-même en élevant une digue contre les assauts malsains de son inclination morbide à l’hypertrophie du moi.

Cette digue n’était autre que le bon sens. L’homme se sachant naturellement dépendant n’avait pas la folle prétention de s’élever au-dessus de sa taille. Il s’insérait avec aisance dans l’ordre de l’univers et y puisait sa force et son équilibre.

Les temps ont changé : l’heure est désormais au règne de la démesure où l’homme, enivré de ses succès techniques, évolue dans un monde désincarné qui tente de donner le change et de retarder sa perte inéluctable grâce à une fuite en avant qui éblouit et étourdit.

La digue est brisée, l’homme n’est plus qu’un frêle radeau ballotté au gré des caprices de la mode médiatique. La messe est dite : c’était une messe de requiem.

Nous en prenons note ; douloureusement, car la disparition du bon sens n’est que le crépuscule annonciateur de celle de l’homme.

In Christo sacerdote et Maria.

Abbé le Roux +

 

Nouvelles du séminaire

Nous avons eu la joie d’assister à plusieurs cérémonies ces deux derniers mois.

Le 1er février Son Excellence Monseigneur Fellay conférait les ordres mineurs à 17 séminaristes. Le lendemain, notre Supérieur Général remettait la soutane à 14 jeunes gens, enfin 18 séminaristes reçurent la tonsure ecclésiastique.

Nous recommandons la persévérance de ces jeunes garçons à vos prières et à vos sacrifices.

Nous recommandons également à votre charité les 9 nouveaux sous-diacres ordonnés par Son Excellence Monseigneur Tissier de Mallerais en la fête patronale de notre séminaire le 7 mars dernier. Parmi eux, nous avons la joie de compter 2 bénédictins du Monastère de Notre-Dame de Guadalupe qui suivent leurs études au séminaire depuis cinq ans.


English version

The Rector's Letter (March, 2008)  

 

 

Localisation

 
U.S.A (Etats-Unis)
  St. Thomas Aquinas Seminary
21077 Quarry Hill Rd.
Winona. Minnesota 55987
USA
 
   

00 1 507 454 80 00
00 1 507 454 80 44
Le site du séminaire de Winona

 

Entretien avec Father Yves le Roux

Entretien avec Father Yves le Roux (décembre 2004)

 

 

 

 

  Recevez par email nos mises à jour


Camps d'été 2018

Pour garçons
et jeunes gens

Vox cantorum :
4 au 10 juillet
à La Peyrate


Pour filles et
jeunes filles

Camp ménager du 16 au 25 juillet 2018,
à Wil en Suisse


Pèlerinage de
Pentecôte 2018

19, 20 et 21 mai 2018 - Croisade pour Jésus-Christ
Editorial de M. l'abbé Bouchacourt
Inscrivez-vous au
chapitre Ste-Jeanne
d'Arc des Soeurs
de la FSPX


Catéchisme n° 85
La charité pour Dieu


Bulletins et revues
Bulletin des Foyers Adorateurs de janvier
Foyers Ardents :
L'acte d'espérance,
par le Père Joseph

Le Lien n° 127 - Notre Dame du Rosaire, Reine de la paix - Janvier 2018
Vers les sommets de janvier 2018- Ton mot d'ordre : Serviabilité, abbé Gérard
Stella Maris n° 82 : La pauvreté, Abbé Louis-Joseph Vaillant
Le Flamboyant
Ne pas ouvrir avant, Père Bochkoltz

L'expérience mariale de saint François de Sales, abbé Castelain
LAB école St-Martin - A l'école notre règle c'est le Christ, par M. l'abbé Lajoinie
Aux Sources du Carmel - Sauver les âmes avec l'Immaculée, abbé Dubroeucq
Courrier de Rome 604 - Le dépôt de la foi, abbé J-M. Gleize

Rome et la FSSPX : sanctions, indults, Motu proprio, levée des excommunications, discussions doctrinales...
La Porte Latine a fait la recension de plus de 1 400 textes concernant la crise de l'Eglise et ses conséquences sur les rapports entre Rome et la FSSPX.On peut prendre connaissance de l'ensemble ICI


Carte de France des écoles catholiques de Tradition
La Porte Latine vous propose la carte de France des écoles de Tradition sur laquelle figurent les écoles de garçons, de filles et les écoles mixtes. Sont mentionnées les écoles de la FSSPX et des communautés amiesVoir ICI


Intentions de la Croisade Eucharistique pour 2017
La Fraternité Sacerdotale Saint Pie X se propose de reconstituer en son sein une Croisade Eucharistique des Enfants, restaurant ainsi ce qui fût autrefois une oeuvre impressionnante tant par sa mobilisation que par son rayonnement spirituel.Tous les renseignements sur la Croisade ICI



Jeudi 18 janvier 2018
08:39 17:25

  Suivez notre fil RSS