Accueil    Sommaire    Ordo    Lieux de culte    Catéchisme    Vidéos    Nous aider    Dons en ligne    Liens des sites FSSPX    Contact    Rechercher    Privé 

Les insolites de LPL

   Education du coeur, par l'abbé Yves Le Roux - Août 2011

Accès aux archives des lettres de l'abbé Yves le Roux
Accès aux revues de presse de la FSSPX te la Tradition aux USA et au Canada
Accès aux archives des revues de presse sur les cinq continents

Education du coeur

Par Monsieur l'abbé Yves le Roux,
Recteur du séminaire de Winona (USA)

Octobre 2011

 

Version française

Chers amis et bienfaiteurs,

Tâchons de toujours garder la certitude de l’amour de Dieu pour nous. Cet amour n’est pas une utopie, mais une réalité qui doit être profondément inscrite en notre cœur. Dieu est présent au centre de notre âme et Il attend pour converser en ami avec nous. Traversons les circonférences de nos impressions, ne nous laissons pas arrêter par les illusions de l’imagination. La tendresse de Dieu transcende le domaine de nos sens ; elle réside dans la partie la plus intime de notre être, celle qui n’est point atteinte par nos sentiments.

Prenons bien garde à rester fidèle à cet amour, car c’est en lui que tous nos amours doivent plonger leurs racines. La profondeur et la véracité de l’amour se jugent par rapport à Dieu. Cet amour nous enfonce-t-il en Dieu ? Il est digne d’être considéré. Nous en détourne-t-il? Nous devons le repousser impitoyablement. En dépit, parfois, de tous nos attraits. L’amour est une réalité si haute et si noble que seul Dieu peut en être la mesure. Sinon, l’amour devient un piège terrible qui nous enferme dans un monde d’orgueil et de sensualité dont il est quasiment impossible de sortir.

Le sceau de l’amour de Dieu que nous posons sur tous nos amours est une voie inexorable de sacrifices ; il est vrai. Mais ces sacrifices, inhérents à tout véritable amour, nous empêchent de sombrer dans le délire de la recherche de nous-même. Cette recherche trouble aboutit toujours à nous enliser dans la sensualité ; qui est tout sauf une preuve d’amour !

Il y a tant d’équivoques qui se glissent sous ce vocable d’amour ! Il n’est pas étonnant que notre époque de dégénérés ne retienne de l’amour que ses conséquences les plus concrètes, et partant les moins nobles puisqu’elles ne sont plus ordonnées à une réalité supérieure.

Il faut avouer aussi que notre conception de l’amour est une conséquence des principes qui ont présidé à notre éducation. Si, au cours de celle-ci, nous avons été élevés au vrai et au beau, notre intelligence aura été formée à juger et sera en mesure de choisir en fonction de la fin. Plaçant toutes les réalités dans la perspective de l’éternité, nous saurons refuser les vains amours qui ne peuvent que flatter nos sens, mais nous feraient déchoir et nous seraient un obstacle dans notre ascension vers Dieu.

Il est certain que l’intelligence seule ne peut réagir face à certains appels du cœur. C’est pourquoi il est primordial que nous recevions aussi, au cours de notre éducation, une formation fortifiant notre volonté. Voir le vrai ne suffit pas, encore faut-il l’épouser de toute son âme. Contre nous-même parfois ! Aussi devons-nous veiller à entourer nos enfants d’une vigoureuse affection.

Vigoureuse : car seule la rigueur permet à la volonté de se fortifier et d’affronter le rude combat de l’existence. La violence est recommandée par Notre Seigneur, contre nous-même et contre nos attraits, comme une condition pour remporter la palme de la victoire que nous devons recevoir au ciel. Regardez autour de nous pour nous en convaincre : combien aujourd’hui peu d’hommes sont fidèles à leur devoir. Le trop grand attendrissement qu’ils portent à eux-même les empêche d’y parvenir. Personne ne leur a jamais appris à se vaincre eux-même. Ils en sont malheureux et rendent ceux qui les entourent bien malheureux aussi.

Affection : car notre volonté est justement cette faculté qui nous permet d’aimer. Elle doit cependant être formée à le faire droitement. Malheureusement, aujourd’hui, les parents ne donnent plus à leurs enfants cette affection nécessaire. La volonté n’étant pas nourrie et formée se tourne vers la première illusion qui se présente et l’homme se vautre rapidement en des comportements troubles qui assouvissent ses passions débridées mais qui ne nourrissent pas sa volonté. Celle-ci, d’ailleurs, devient rapidement l’esclave des sens et s’étiole très vite.

La vie est une chose sérieuse. Il s’agit de s’engager hardiment dans le combat qui s’impose à nous pour y faire triompher l’intelligence et la volonté. Ce sont les deux facultés nobles de notre âme et le terrain d’incarnation de la grâce. Celui qui ne vit pas en se conformant aux règles que lui dictent son intelligence et sa volonté est incapable de se soumettre aux impulsions de la grâce ; il est incapable d’aimer en réalité, puisqu’il n’est point le dépositaire de l’amour de Dieu.

C’est pourquoi nous devons, hélas, constater que souvent l’amour éteint les âmes au lieu de les épanouir comme cela devrait être. Désormais l’amour ne nous est présenté que sous la forme la plus abjecte et, même si nous repoussons cet esprit malsain, nous vivons dans ce monde qui exalte cet instinct animal comme étant la forme normale de la vie humaine et nous en subissons son influence perverse.

Ne connaissant plus le chemin du renoncement, s’arrêtant avec complaisance sur lui-même, l’homme aujourd’hui n’est qu’un mutilé qui tente de s’anesthésier en respirant des nectars envoûtants. Suivant cette pente, il ne pourra jamais connaître la noblesse de l’amour humain qui n’est qu’un miroir de l’amour divin et qui porte, comme lui, les stigmates du sacrifice.

Mes paroles sont bien graves. Ayez la bonté de ne pas mettre cette gravité sur le compte de l’âge, elle n’est au fond que la manifestation d’un amour paternel car sacerdotal. Sachant combien notre génération est sensible, je ne puis m’empêcher de trembler en pensant à demain. Je crains tant que cette sensibilité ne nous joue des tours et ne nous entraîne dans un piège tendu par le démon.

Apprenons à aimer en vérité, sous le regard de Dieu. En comprenant que l’amour est avant tout l’union des volontés et non cette espèce d’étalage grotesque de sentimentalité. Il me semble que cet étalage est un héritage bien moderne ! Il faudra un jour que nous nous dégagions de l'influence néfaste moderne et sentimentale ; ainsi nous serons en mesure de mieux comprendre les dessous du monde moderne et nous pourrons en déjouer les pièges et aimer en vérité en nous laissant aimer par le Christ qui veut sculpter Son Visage en nos âmes et en nos vies .

In Christo Sacerdote et Maria.

Abbé le Roux +


English version

The Rector's Letter (August,2011)

 

 

Localisation

 
U.S.A (Etats-Unis)
  St. Thomas Aquinas Seminary
21077 Quarry Hill Rd.
Winona. Minnesota 55987
USA
 
   

00 1 507 454 80 00
00 1 507 454 80 44
Le site du séminaire de Winona

 

Entretiens avec Father Yves le Roux et nouvelles du séminaire de Winona

Juin 2011 - Reportage des ordinations sacerdotales à Winona par Mgr Fellay
Mai 2011 - Quelques nouvelles du séminaire de Winona : entretien vidéo avec l'abbé Yves Le Roux [12' 40'']
Entretien avec Father Yves le Roux (décembre 2004)

 

 

 

  Recevez par email nos mises à jour


Nouvelle Calédonie
Agenda des visites
pour janvier 2018


Camps d'été 2018

Pour garçons
et jeunes gens

Camp St-Pierre-Julien Eymard :
7 au 23 juillet
châteaux de la Loire

Vox cantorum :
4 au 10 juillet
à La Peyrate


Pour filles et
jeunes filles

Camp ménager du 16 au 25 juillet 2018,
à Wil en Suisse


Pèlerinage de
Pentecôte 2018

19, 20 et 21 mai 2018 - Croisade pour Jésus-Christ
Editorial de M. l'abbé Bouchacourt
Inscrivez-vous au
chapitre Ste-Jeanne
d'Arc des Soeurs
de la FSPX


Catéchisme n° 85
La charité pour Dieu


Bulletins et revues
Bulletin des Foyers Adorateurs de janvier
Foyers Ardents :
L'acte d'espérance,
par le Père Joseph

Le Lien n° 127 - Notre Dame du Rosaire, Reine de la paix - Janvier 2018
Vers les sommets de janvier 2018- Ton mot d'ordre : Serviabilité, abbé Gérard
Stella Maris n° 82 : La pauvreté, Abbé Louis-Joseph Vaillant
Le Flamboyant
Ne pas ouvrir avant, Père Bochkoltz

L'expérience mariale de saint François de Sales, abbé Castelain
LAB école St-Martin - A l'école notre règle c'est le Christ, par M. l'abbé Lajoinie
Aux Sources du Carmel - Sauver les âmes avec l'Immaculée, abbé Dubroeucq
Courrier de Rome 604 - Le dépôt de la foi, abbé J-M. Gleize

Rome et la FSSPX : sanctions, indults, Motu proprio, levée des excommunications, discussions doctrinales...
La Porte Latine a fait la recension de plus de 1 400 textes concernant la crise de l'Eglise et ses conséquences sur les rapports entre Rome et la FSSPX.On peut prendre connaissance de l'ensemble ICI


Carte de France des écoles catholiques de Tradition
La Porte Latine vous propose la carte de France des écoles de Tradition sur laquelle figurent les écoles de garçons, de filles et les écoles mixtes. Sont mentionnées les écoles de la FSSPX et des communautés amiesVoir ICI


Intentions de la Croisade Eucharistique pour 2017
La Fraternité Sacerdotale Saint Pie X se propose de reconstituer en son sein une Croisade Eucharistique des Enfants, restaurant ainsi ce qui fût autrefois une oeuvre impressionnante tant par sa mobilisation que par son rayonnement spirituel.Tous les renseignements sur la Croisade ICI



Dimanche 21 janvier 2018
08:36 17:29

  Suivez notre fil RSS