Accueil    Sommaire    Ordo    Lieux de culte    Catéchisme    Vidéos    Nous aider    Dons en ligne    Liens des sites FSSPX    Contact    Rechercher    Privé 

Les insolites de LPL

   La tomate et son tuteur, par l'abbé Yves Le Roux - Février 2013

Accès aux archives des lettres de l'abbé Yves le Roux
Accès aux revues de presse de la FSSPX te la Tradition aux USA et au Canada
Accès aux archives des revues de presse sur les cinq continents

La tomate et son tuteur

Par Monsieur l'abbé Yves le Roux,
Recteur du séminaire de Winona (USA)

Février 2013

 

Version française

Chers amis et bienfaiteurs,

Un plant de tomate ne peut donner de fruits s'il n'est soutenu par un tuteur : sans lui, il risque de pourrir en terre et de perdre ses fruits. Nous ressemblons étrangement à un plant de tomate…

Comme lui, nous devons prendre appui sur un tuteur. À défaut, nous prenons le risque de nous recroqueviller sur nous-mêmes, de nous dessécher et de pourrir sans donner aucun fruit. En effet, depuis le péché originel, nous manifestons une fâcheuse tendance à nous incliner vers les choses basses et à nous y complaire, plutôt qu'à nous élever et à nous montrer fidèles à notre vocation d'hommes libres, celle de serviteurs éclairés et zélés de la vérité connue et aimée.

Le choix d'un tuteur adéquat est donc primordial et requiert toute notre attention.

Nous ne pouvons le choisir artificiel, nous sombrerions alors dans une illusion mortelle. La vie n'est pas une réalité artificielle et les combats que nous avons à mener sont bien réels. Ce tuteur ne saurait être trop rude : il briserait notre nature fragile. Il ne peut être trop mou non plus : le poids de nos passions l’anéantirait. Mais pour autant, s'il n'est pas suffisamment flexible, il ne sera pas adapté et nous l'abandonnerons rapidement.

En un mot ce tuteur doit épouser notre nature humaine dans toute sa diversité et sa complexité afin qu'elle puisse trouver en lui un appui réel qui lui permettre de respecter et d'accomplir notre vocation d'homme, celle d’un être à la fois spirituel et corporel. Le respect de notre condition d'homme est le critère déterminant qui préside au choix de notre tuteur. C'est précisément parce que nous sommes hommes, "roseau pensant" pour reprendre la forte expression de Blaise Pascal, que ce tuteur nous est si nécessaire.

Lorsque nous refusons cette condition, lorsque nous perdons de vue la noblesse de notre vocation, mais aussi lorsque nous manquons de vigilance en oubliant la fragilité de notre nature et la puissance des ennemis qui l'encerclent de toutes parts, alors nous tombons et nous ne marchons plus sur la ligne de crête entre ces deux précipices qui nous entourent : le désir d'agir comme un ange ou celui de nous complaire dans nos désirs charnels. Ces deux désirs nous mènent à notre perte.

Nous sommes tout simplement des hommes, des êtres fragiles appelés à une destinée éternelle et divine. Face à ce mystère de notre condition de pauvre et à celui de l'amour divin qui nous appelle à l'intimité éternelle, il faut que notre réponse soit celle de l'humilité et de la charité, de la vigilance et de la confiance.

Acceptant notre condition humaine et notre vocation éternelle, il nous faut faire attention à Dieu.

Levant la tête, il nous faut Le découvrir en nos humbles devoirs d'états quotidiens et nous élancer vers Lui en faisant sa volonté si clairement signifiée. Cette fidélité à sa volonté requiert de notre part une détermination ferme de ne pas suivre les attraits de notre nature blessée si faible face aux sollicitations chatoyantes qui l'environnent de toutes parts.

Notre détermination se concrétise dans cette volonté de nous renoncer, de savoir nous refuser un regard, un désir, une volonté, de nous faire mal en un mot. De nous faire mal, pour éviter un jour de faire du mal ou de faire le mal tout court. Il nous faut entrer en esprit de pénitence comme l'on rentre en religion, de toute son âme.

Si nous ne savons pas retrancher, couper les surgeons qui épuisent la sève, nous deviendrons exsangue spirituellement et, ayant perdu le sens de l'effort, nous perdrons le sens de notre vocation et celui du bonheur. Nous mourrons de la perte du sens de l'effort, de l'absence de l'esprit de sacrifice et nos âmes s'étioleront dans un monde où le confort règne en maître, en despote vaudrait-il mieux dire.

Esclave de la recherche de nous-mêmes, courant après toutes les satisfactions qu'offre l'existence, nos âmes se meurent. Le carême vient à point pour rentrer dans l'esprit de sacrifice qui est la substantifique moelle de l'esprit chrétien et qui nous introduit dans l'esprit même du Christ Notre Seigneur.

En mettant nos pas dans les siens, en embrassant sa croix en acceptant les nôtres, nous entrons sur le chemin du calvaire, celui de l'amour qui nous mènera au dimanche de la résurrection.

Prenons donc la résolution de faire pénitence en pratiquant notre devoir d’état : le plus fidèlement possible, et par amour. Grâce à cette humble fidélité quotidienne, sortant de nous-mêmes, nous serons sûrs alors de suivre la volonté de Dieu.

Nous aurons ainsi trouvé notre tuteur si merveilleusement adapté à notre condition d'homme et à nos propres forces, car le devoir d'état n'est que la figure concrète de l'Amour de Dieu pour nous.

Au fond, Dieu lui-même en son amour incommensurable se fait notre tuteur. Qu'attendons-nous pour produire des fruits de sainteté ?

Bon et saint carême.

In Christo sacerdote et Maria,

Abbé le Roux +

 

 

English version

The Rector's Letter (February,2013)

 

 

Localisation

 
U.S.A (Etats-Unis)
  St. Thomas Aquinas Seminary
21077 Quarry Hill Rd.
Winona. Minnesota 55987
USA
 
   

00 1 507 454 80 00
00 1 507 454 80 44
Le site du séminaire de Winona

 

Entretiens avec Father Yves le Roux et nouvelles du séminaire de Winona

Juin 2011 - Reportage des ordinations sacerdotales à Winona par Mgr Fellay
Mai 2011 - Quelques nouvelles du séminaire de Winona : entretien vidéo avec l'abbé Yves Le Roux [12' 40'']
Entretien avec Father Yves le Roux (décembre 2004)

 

 

 

  Recevez par email nos mises à jour


Messes dans l'Océan Indien en août 2018
Madagascar
La Réunion
L'Île Maurice


Cahiers Saint Raphaël n° 131 - Le piège des écrans
Lettre de l'école St-Jean-Bosco de Marlieux n° 30 - Mens sana in corpore sano, par M. l'abbé L. Girod
Le Petit Echo de N-D n° 55 d'août 2018 - Pour servir à la cause de Benoîte Rencurel
Marie Reine des Coeurs - Lettre de liaison nº 158 - L'âme mariale et montfortaine d'Edel Quinn,
abbé Castelain

Vers les sommets d'août 2018 - Ton
mot d'ordre : fidélité, abbé Gérard

La Malle aux Mille Trésors n° 64 de
juillet-août 2018


Catéchisme n° 99
Le troisième commandement

Catéchisme par
correspondance

Actualisation des cours de catéchisme par correspondance dispensés par les Soeurs de la FSPX


UDT 2018
12-16août - XIII ° Université d'été
Visionner la vidéo de présentation

Rome et la FSSPX : sanctions, indults, Motu proprio, levée des excommunications, discussions doctrinales...
La Porte Latine a fait la recension de plus de 1 400 textes concernant la crise de l'Eglise et ses conséquences sur les rapports entre Rome et la FSSPX.On peut prendre connaissance de l'ensemble ICI


Carte de France des écoles catholiques de Tradition
La Porte Latine vous propose la carte de France des écoles de Tradition sur laquelle figurent les écoles de garçons, de filles et les écoles mixtes. Sont mentionnées les écoles de la FSSPX et des communautés amiesVoir ICI


Intentions de la Croisade Eucharistique pour 2017
La Fraternité Sacerdotale Saint Pie X se propose de reconstituer en son sein une Croisade Eucharistique des Enfants, restaurant ainsi ce qui fût autrefois une oeuvre impressionnante tant par sa mobilisation que par son rayonnement spirituel.Tous les renseignements sur la Croisade ICI



Jeudi 16 août 2018
06:46 21:04

  Suivez notre fil RSS