Accueil    Sommaire    Ordo    Lieux de culte    Catéchisme    Vidéos    Nous aider    Dons en ligne    Liens des sites FSSPX    Contact    Rechercher    Privé 

Les insolites de LPL

   Si tu savais le don de Dieu, par l'abbé Yves Le Roux - Janvier 2014

Accès aux archives des lettres de l'abbé Yves le Roux
Accès aux revues de presse de la FSSPX de la Tradition aux USA et au Canada
Accès aux archives des revues de presse sur les cinq continents

Si tu savais le don de Dieu

Par Monsieur l'abbé Yves le Roux,
Recteur du séminaire de Winona (USA)

Janvier 2014

 

Version française

Chers amis et bienfaiteurs,

La Samaritaine de l'évangile qui s'approchait du puits de Jacob pour y puiser de l'eau, s’y abimait dans des plaisirs fugaces, cherchant vainement son bonheur dans une quête impossible, espérant que l'attrait de la nouveauté suffirait à étancher sa soif. Elle en repartait toujours plus blessée, menée dans une spirale de désespoir sans fin.

Le bonheur auquel nous sommes appelés ne se trouve pas dans l'usage effréné des plaisirs terrestres.

Créés librement par Dieu, que parce qu'Il nous aime, notre vie doit devenir une ode à l'amour incréé. Mêlons nos voix au chœur des hommes qui veulent aimer Dieu en n'agissant que par son amour. Cet amour s'incarne dans notre devoir d'état quotidien et nous permet de connaître la joie bien douce d'aimer profondément ceux qui nous sont chers, d'aimer notre pays et les beautés que Dieu a répandues à foison dans la nature. Nous ne sommes pas des anges et la beauté d'un lever de soleil, celle d'une fleur ou celle d'une œuvre artistique soulèvent nos âmes et nous entraînent vers des cimes que nous ne soupçonnions pas : permises par Dieu et ordonnées vers Lui, ces joies sont saines et nécessaires.

Il reste qu’elles ne sont que des échantillons d'une joie plus haute car la créature, pour noble et belle qu'elle soit, ne sera jamais qu'une pâle image de son Créateur et n’en rayonnera jamais qu'un faible aspect. Par conséquent, l’homme ne pourra goûter ces joies et s'y épanouir que si, gardant l'ordre établi par Dieu qui est la source et la fin de toute joie, il ne voit en elles qu'une échelle qui lui permet de monter dans l'Amour divin.

Notre nature sensible, sensible précisément car elle nous est donnée pour vibrer aux joies humaines et divines qui battent à l'unisson, a du mal à saisir cette loi toute simple de la hiérarchie divine du bonheur. Elle n'en a pas l'intelligence et tente, depuis le péché originel, de trouver pour elle-même et par elle-même un bonheur dans lequel elle pourrait s'épanouir à tout jamais. Le bonheur total des sens est, par nature, une ineptie et pourtant...c'est lui qui mène trop souvent le bal. Il ne s'agit pas ici de seulement fustiger le péché mais de souligner que l'homme est incliné à satisfaire sa nature animale avant même de rechercher le bonheur de l'âme, oubliant gravement et trop souvent de rechercher, d'abord, la glorification de Dieu. Car si Dieu veut le bonheur de ses créatures, l'homme oublie trop souvent de chercher à répondre à cette volonté aimante en aimant à son tour.

Bien volontiers, le chrétien vit dans l'état de grâce sans pour autant vivre de la grâce de Dieu, dans son amour sans chercher à vivre de son amour. Il reste ainsi à la périphérie de l'amour divin malgré l'invitation pressante qui lui est faite d’en profiter intimement. Il veut demeurer dans l'amour de Dieu tout en se permettant quelques escapades du côté des créatures, tentant d'aimer d'un amour équivalent le créateur et les créatures. Pauvre illusion.

Cette attitude se traduit concrètement par l'extrême difficulté que l'homme rencontre pour offrir avec joie les menus sacrifices qui peuplent sa route. En soi, il est prêt et il le veut. Mais bien qu’il vive en état de grâce, il en repousse concrètement les effets ou y sursoit sous de multiples prétextes tous aussi bons, prudents et louables les uns que les autres. La raison de ces atermoiements est simple : il ne vit pas d'amour mais de calculs. Il aime Dieu, mais en se réservant. Dans une formule lapidaire devenu fameuse, Saint Augustin juge en deux mots cette attitude : "Celui qui aime ne compte pas." Dans cette absence d'amour profond, dans cette difficulté d'aimer Dieu comme Il veut être aimé, ne touchons-nous pas la raison profonde de nos maux présents ?

Aimer, c’est connaître ce qui est vrai, en vivre et vouloir le rayonner au mépris de nos aises afin que d'autres puissent connaître le bonheur de vivre dans l'intimité de Dieu. C’est Le chercher en tout et en tous. C’est, tout particulièrement, la volonté de Le donner à ceux qui nous sont chers pour qu'ils en vivent ?

Si nous savions le don de Dieu, si nous savions combien Il nous aime et combien Il met tout en œuvre en chacune de nos vies, à chaque instant, pour nous inviter à L'aimer par-dessus tout, nos âmes seraient bien plus désireuses de vivre d'amour.

Nos cœurs auraient soif et n'hésiteraient pas à se rendre au puits de l'amour éternel. Ce serait alors Dieu Lui-même qui se donnerait à nous et rassasierait notre soif en versant dans nos cœurs des sources d'eau vive qui deviendraient des gages d'éternité bienheureuse.

Allons et puisons !

In Christo sacerdote et Maria.

Abbé le Roux +

 

 

Localisation

 
U.S.A (Etats-Unis)
  St. Thomas Aquinas Seminary
21077 Quarry Hill Rd.
Winona. Minnesota 55987
USA
 
   

00 1 507 454 80 00
00 1 507 454 80 44
Le site du séminaire de Winona

 

 

Entretiens avec Father Yves le Roux et nouvelles du séminaire de Winona

Juin 2013 - Reportage des ordinations sacerdotales à Winona par Mgr Mgr de Galarreta
Juin 2012 - Reportage des ordinations sacerdotales à Winona par Mgr Bernard Tissier de Mallerais
Juin 2011 - Reportage des ordinations sacerdotales à Winona par Mgr Fellay
Mai 2011 - Quelques nouvelles du séminaire de Winona : entretien vidéo avec l'abbé Yves Le Roux [12' 40'']
Entretien avec Father Yves le Roux (décembre 2004)

 

 

 

  Recevez par email nos mises à jour


Camps d'été 2018

Pour garçons
et jeunes gens

Vox cantorum :
4 au 10 juillet
à La Peyrate


Pour filles et
jeunes filles

Camp ménager du 16 au 25 juillet 2018,
à Wil en Suisse


Pèlerinage de
Pentecôte 2018

19, 20 et 21 mai 2018 - Croisade pour Jésus-Christ
Editorial de M. l'abbé Bouchacourt
Inscrivez-vous au
chapitre Ste-Jeanne
d'Arc des Soeurs
de la FSPX


Catéchisme n° 85
La charité pour Dieu


Bulletins et revues
Bulletin des Foyers Adorateurs de janvier
Foyers Ardents :
L'acte d'espérance,
par le Père Joseph

Le Lien n° 127 - Notre Dame du Rosaire, Reine de la paix - Janvier 2018
Vers les sommets de janvier 2018- Ton mot d'ordre : Serviabilité, abbé Gérard
Stella Maris n° 82 : La pauvreté, Abbé Louis-Joseph Vaillant
Le Flamboyant
Ne pas ouvrir avant, Père Bochkoltz

L'expérience mariale de saint François de Sales, abbé Castelain
LAB école St-Martin - A l'école notre règle c'est le Christ, par M. l'abbé Lajoinie
Aux Sources du Carmel - Sauver les âmes avec l'Immaculée, abbé Dubroeucq
Courrier de Rome 604 - Le dépôt de la foi, abbé J-M. Gleize

Rome et la FSSPX : sanctions, indults, Motu proprio, levée des excommunications, discussions doctrinales...
La Porte Latine a fait la recension de plus de 1 400 textes concernant la crise de l'Eglise et ses conséquences sur les rapports entre Rome et la FSSPX.On peut prendre connaissance de l'ensemble ICI


Carte de France des écoles catholiques de Tradition
La Porte Latine vous propose la carte de France des écoles de Tradition sur laquelle figurent les écoles de garçons, de filles et les écoles mixtes. Sont mentionnées les écoles de la FSSPX et des communautés amiesVoir ICI


Intentions de la Croisade Eucharistique pour 2017
La Fraternité Sacerdotale Saint Pie X se propose de reconstituer en son sein une Croisade Eucharistique des Enfants, restaurant ainsi ce qui fût autrefois une oeuvre impressionnante tant par sa mobilisation que par son rayonnement spirituel.Tous les renseignements sur la Croisade ICI



Jeudi 18 janvier 2018
08:39 17:25

  Suivez notre fil RSS