Accueil    Sommaire    Ordo    Lieux de culte    Catéchisme    Vidéos    Nous aider    Dons en ligne    Liens des sites FSSPX    Contact    Rechercher    Privé 

Les insolites de LPL

   Instaurer toutes choses dans le Christ. Un même et unique plan d'action, abbé Mario Trejo - Octobre 2014

Accès aux archives de la revue de presse en Amérique du Sud
Accès aux archives des éditoriaux parus sur La Porte Latine
Vatican II - Rome et la FSSPX : sanctions, indults, Motu proprio, levée des excommunications, discussions doctrinales...


Accès au site d'Amérique du Sud

Instaurer toutes choses dans le Christ. Un même et
unique plan d'action, abbé Mario Trejo - Octobre 2014


Abbé Mario TREJO, Supérieur
du district d'Amérique du Sud

 

Chers lecteurs,

C'est la première fois que j'ai la joie de m'adresser à vous nous en confiant le District à la Vierge Immaculée pour qu'elle, sans égard à notre misère personnelle, le protège telle la puissante Reine qu'elle est.

Il est bien juste de rappeler ici, et de remercier, les onze années de travail acharné et dévoué de notre cher abbé Christian Bouchacourt, qui a maintenant été nommé Supérieur du grand District de France, son pays natal.

Que notre Bonne Mère, nous accorde ici et là-bas la grâce de notre vocation à la sainteté et à la fidélité à l'Église et à l'oeuvre de notre vénéré fondateur.

Ce numéro de la revue célèbre le centenaire de l'entrée de saint Pie X dans la gloire céleste. Il est occasion providentielle pour évoquer la figure et la doctrine de notre saint patron, et rappelons-nous ainsi les règles d'engagement pour une véritable restauration.

Nous abordons dans cette publication la première encyclique de saint Pie X, «E apostolatus supremi" publiée en 1903 pour la fête de saint François d'Assise. Les citations seront publiées dans ma lettre seront extraites de cette encyclique.

 

I - 1914 et 2014, un contexte similaire

Certains lecteurs pourraient opposer le manque d'actualité dans le fait d'évoquer la doctrine d'un pape qui est mort il y a cent ans. En effet, la situation actuelle est différente de celle du début du XXe siècle. Le virus Ebola, par exemple, est de dernière minute. La crise économique, l'émergence de l'Etat islamique avec des décapitations, deux évêques vêtue de blanc à Rome, l'un émérite et l'autre dans ses fonctions, semble-t-il, les tentatives audacieuses pour la reconnaissance institutionnelle du contre-nature (promu par le lobby gay) sont les réalités actuelles et inimaginables pour qui le message de notre saint Patron peut sembler hors du temps. Toutefois, par la lecture rapide de cette encyclique, nous pouvons vérifier qu'il y a beaucoup de points communs entre l'époque de saint Pie X et la nôtre: la tristesse et la détresse dans le paysage mondial, les ombres de la guerre et désir la paix, le rejet de Dieu et établissement d'un ordre sans Christ ou dans l'Antéchrist.

Premier point commun: une situation mondiale décourageante et oppressante, désespérante. "Triste est la situation dans laquelle se trouve l'humanité, humani generis conditio afflictissima», a décrit saint Pie X. Et maintenant, comment vivons-nous? Le vol et la violence, l'insécurité et la criminalité, la corruption et la vie débridée, mariages ratés et désunions, le manque d'éducation et le manque de formation humaine, le chômage et l'inflation sont quelques-uns des nombreux éléments du monde moderne qui ne transmettent rien de plus qu'une tristesse et un désespoir croissants.

Deuxième point commun: des rumeurs de guerre et des aspirations à la paix. Saint Pie X a vécu une situation de confrontation mondiale: "E supremi apostolatus" décrit la veille du conflit comme «une lutte de tous contre tous, fere omnium in omnes pugna", et en fait il est mort à la veille de la Première Guerre mondiale. Et nous, nous souffrons la menace d'une grande guerre? Récemment, le pape François a averti de la possibilité d'une troisième guerre mondiale par la quantité de conflits locaux et la menace de nouvelles guerres. Peut-être. Le temps nous le dira.

Ce qui est sûr c'est que les rumeurs de guerre affligent le cœur. L'ombre de la mort affaiblie la raison. Face à cette douleur de peur et de panique, l'âme pleure, hier et aujourd'hui, pour la paix. "Le désir de paix touche certainement le coeur de tous et personne ne manque de la réclamer avec véhémence."

- Rejet de Dieu: "éloigne-toi de nous." Un autre élément qui perdure depuis le temps de saint Pie X c'est le rejet de Dieu. "La société d'aujourd'hui, plus que par le passé, est atteinte par un mal intime et grave qui la conduit à la mort ... C'est défection et la séparation d'avec Dieu, defectio abscessioque a Deo". Ceci est la cause de mort du monde. "Contre son Auteur se sont amassé les gens et les nations tracent des plans vains; il semble que partout s'élèvent des voix contre Dieu, éloigne-toi de nous." "La loi de son pouvoir suprême est ignoré dans les coutumes en public comme en privé." Aujourd'hui, il suffit d'ouvrir le journal pour prouver la justesse de l'analyse de saint Pie X. Moqueries et haine contre Dieu et son Église sont le pain amer de notre existence quotidienne. Eloigne-toi de nous!

- Un ordre sans Christ ou dans l'antéchrist. "Quiconque considère tout cela doit admettre d'emblée que cette perversion des âmes est comme un avant-goût, le prologue des maux que nous devrions attendre à la fin des temps; ou même que penser que le fils de perdition dont parle l'Apôtre habite déjà en ce monde. "

Cet ordre social sans le Christ ou plutôt dans l'antéchrist, consiste à enlever la religion, détruire la piété, invalider les documents révélés par la foi (revelatae fidei documenta oppugnari), éloigner Dieu des hommes.

Et que fera l'homme sans Dieu? Lui-même se nommera Dieu: «Ceci est la marque distinctive de l'Antéchrist ... L'homme lui-même, avec une extrême imprudence a envahi le champ de Dieu, lui-même se hissant au-dessus tout ce qu'on appelle Dieu ... Il consacre ce monde visible à lui-même comme son temple, pour que tous l'adorent. Il sera assis dans le temple de Dieu, s'affichant comme si il était Dieu ".

 

II - Le Concile qui a promu le culte de l'Homme

Ici, nous voyons un aspect propre à notre temps que Saint-Pie X n'a pas souffert, mais qu'il a peut-être détecté. Un mal qui se passe entre 1914 et 2014: Vatican II, qui effectue officiellement un renversement anthropocentrique de la religion catholique. Ce que saint Pie X (pape vraiment saint, ex professa intercalée par rapport à de nouveaux supposés bienheureux et saints) a rapporté sur le culte de l'homme est devenu vrai, hélas, dans le même temple saint de Dieu qui est l'Eglise: « nous - plus que quiconque - avons le culte de l'homme», a proclamé fièrement Paul VI à la fin du Concile. Le culte de l'homme ...

Il convient de rappeler brièvement l'homélie mentionné du 7 décembre 1965, elle est paradigmatique. Paul VI y a reconnu que la caractéristique de ce Concile a été un grand intérêt pour l'homme moderne. "La valeur du Concile est grand parce que tout y a été orienté à l'utilité de l'homme." Il y a eu un changement d'attitude, du habitus mentis dans le texte en latin, par rapport aux derniers temps de l'Église quand elle était ouvertement confrontée au monde. Volontairement nous avons évité la condamnation et la confrontation à l'homme moderne, «La religion, à savoir, le culte du Dieu a voulu se faire homme, a rencontré la religion, parce que s'en est une, qui est le culte de l'homme qui veut être Dieu. Qu'est-il arrivé? Un accident, une lutte, une condamnation? Certamen, proelium, anathema? Cela aurait pu arriver mais se ne fut pas le cas ... C'est un immense amour pour l'humanité qui a tout pénétré... " La raison invoquée pour ce changement c'est alors la charité ... Ici on peut se surprendre et demander au Concile: vous seuls avez été charitables? Les précédents papes, les évêques de vingt siècles, en sont venus à une confrontation avec le monde, parce qu'ils manquaient de charité?!

Le Pape conciliaire de poursuivre: «Vous, humanistes modernes, qui renoncez à la transcendance des choses suprêmes, et sachez reconnaître dans le Concile au moins ce mérite, notre nouvel humanisme: nous aussi, nous plus que quiconque, nous avons le culte de l'homme, nos etiam,  immo nos prae ceteris, hominis sumus cultores".  Il affirme même, en quelque sorte, que l'Église s'est faite serviteur et esclave de l'humanité: Ecclesia quodammodo se professa est ancillam humani generis.  Paul VI conclut en rappelant que ce Concile, bien qu'authentique, n'est pas magistère infaillible et que toute sa richesse doctrinale vient du fait qu'il est au service de l'Homme.

Au fils des années, nous voyons que cela est devenu une nouvelle forme dans l'Église: ceux qui ont un pouvoir enseignent mais n'invoquer plus l'infaillibilité. Ils sont le corps authentique du magistère - Pape, évêques, Concile -, oui, mais avec un nouveau langage et un nouveau discours qui ne traite plus de la vérité de la divinité, mais principalement sur les problèmes de l'humanité et sa déification ... Il y a un risque immense a déconnecter ainsi l'autorité de la vérité de Dieu, car tout pouvoir sans soumission à la vérité dégénère facilement en machiavélisme ou l'autoritarisme.

 

III - Tout instaurer dans le Christ

1914 et 2014. Certains éléments communs (anxiété généralisée, des rumeurs de guerre, le rejet de Dieu) et un propre de nos jours (le culte de l'homme dans le saint temple de Dieu, l'Eglise). Que faut-il faire?

«Dans notre pontificat, nous avons un seul but: établir tout dans le Christ, de sorte qu'effectivement tout et tous soient dans le Christ." (Eph 1: 10 et Colossiens 3, 11), affirmait le Pape saint Pie X. Le remède était alors - continue d'être, et sera toujours - Jésus-Christ, Dieu fait homme. Pour sauver le monde et apporter la paix le Christ doit régner, que sa doctrine se propage, que sa loi soit respectée et  son amour fleurisse. Que le Christ soit le fondement de la vie publique et privée. "Si quelqu'un nous demande une phrase symbolique qui exprime notre but, nous dirons toujours celle-ci: instaurare omnia in Christo!

«Il faut affirmer et défendre la domination suprême de Dieu sur les hommes et les créatures, ainsi que son droit à se prononcer et à recevoir culte soient fidèlement observée par tous. Car personne ne peut poser un autre fondement que celui qui a été posé, savoir Jésus-Christ. (I Cor 3, 11) ». Et comment parvenir jusqu'au Christ? Par l'Eglise. «Le Christ a confié sa doctrine et les préceptes de ses lois à l'Eglise, il l'a enrichie de ses dons de grâce et de salut; que pour elle-même, à la religion catholique, apostolique et romaine. Nous devons donc nous efforcer de faire revenir la société humaine à la doctrine de l'Église: ut consociationem hominum  ad Ecclesiae disciplinam revocemus.» Ce fut, en somme, le programme d'action de notre saint patron.

- Le «omnia in Christo» de Mgr Lefebvre. Nombreux sont ceux qui demandaient à Mgr Lefebvre la raison pour laquelle il avait donné le nom et le patronage de saint Pie X à la Fraternité.  Pourquoi hisser le drapeau anti-moderniste? "Oui, c'est vrai, mais ce n'était pas la première chose - relatait récemment Mgr Tissier de Mallerais, témoin de ces premières années - la première raison avait été la centralité que saint Pie X avait donné au mystère de Jésus-Christ, la centralité reflétée dans le in omnia Christo et l'intérêt qu'il avait pour la formation et la sainteté sacerdotale. Cela avait été sa raison première. "

En effet, celui qui croit et aime Jésus-Christ, combat farouchement tout ce qui va à l'encontre de sa doctrine et sa sainteté. Voilà pourquoi la lutte contre le modernisme a été ouvertement déclarée par saint Pie X et par notre fondateur. Le libéralisme religieux et doctrinal dilue la vérité de notre Sauveur et détrône le Christ en le mettant au service du monde et les puissances qui la régissent.

Il faut en effet se battre contre ce modernisme, pour l'honneur et de la vérité du Christ. Ainsi, Mgr Lefebvre nous a donné en héritage ineffable, la foi et la messe de toujours, le sacerdoce catholique, les sacrements qui donnent la grâce et transforment les âmes, l'amour pour le Règne du Christ qui est l'Eglise. Ce qu'il avait reçu, il nous l'a transmis: tout dans le Christ; sans le Christ, rien.

- Notre "Tout dans le Christ". Et ce doit être notre combat, notre drapeau: retour au fondement donné par Dieu qui est Jésus-Christ. «Nous devons proclamer plus fortement les vérités de l'Église, toute sa doctrine sur le caractère sacré du mariage, la formation doctrinale des enfants, la propriété du bien et son utilisation, les devoirs envers et de ceux qui administrent l'Etat" voici paroles de saint Pie X qui maintiennent une pertinence extraordinaire face à la crise sans précédent que nous vivons. Proclamer la doctrine contre vents et marées,  défendre le vrai mariage, apporter le vrai catéchisme, soutenir l'éducation chrétienne dans nos écoles, se battre pour le bien commun, et combien d'autres leçons nous pouvons encore tirer des textes de notre saint patron.

Tout dans le Christ, sans le Christ, rien!

Que le programme d'action de saint Pie X, l'héritage même de notre fondateur, s'incarne dans notre vie pour l'amour de la sainte doctrine et de la messe de toujours, pour que le Christ soit tout en nous tous.  

Que la Très Sainte Vierge daigne nous accorder cette grâce.

Avec ma bénédiction.

Abbé Mario Trejo, Supérieur du District d'Amérique du Sud

Sources : District d'Amérique du Sud/Traduction pour La Porte Latine de D. Felipe de Grado

 

 

Pour joindre le District d'Amérique du Sud

 Tout sur le District d'Amérique du Sud

 

 

 

  Recevez par email nos mises à jour


Camps d'été 2018

Pour garçons
et jeunes gens

Vox cantorum :
4 au 10 juillet
à La Peyrate


Pour filles et
jeunes filles

Camp ménager du 16 au 25 juillet 2018,
à Wil en Suisse


Pèlerinage de
Pentecôte 2018

19, 20 et 21 mai 2018 - Croisade pour Jésus-Christ
Editorial de M. l'abbé Bouchacourt
Inscrivez-vous au
chapitre Ste-Jeanne
d'Arc des Soeurs
de la FSPX


Catéchisme n° 85
La charité pour Dieu


Bulletins et revues
Bulletin des Foyers Adorateurs de janvier
Foyers Ardents :
L'acte d'espérance,
par le Père Joseph

Le Lien n° 127 - Notre Dame du Rosaire, Reine de la paix - Janvier 2018
Vers les sommets de janvier 2018- Ton mot d'ordre : Serviabilité, abbé Gérard
Stella Maris n° 82 : La pauvreté, Abbé Louis-Joseph Vaillant
Le Flamboyant
Ne pas ouvrir avant, Père Bochkoltz

L'expérience mariale de saint François de Sales, abbé Castelain
LAB école St-Martin - A l'école notre règle c'est le Christ, par M. l'abbé Lajoinie
Aux Sources du Carmel - Sauver les âmes avec l'Immaculée, abbé Dubroeucq
Courrier de Rome 604 - Le dépôt de la foi, abbé J-M. Gleize

Rome et la FSSPX : sanctions, indults, Motu proprio, levée des excommunications, discussions doctrinales...
La Porte Latine a fait la recension de plus de 1 400 textes concernant la crise de l'Eglise et ses conséquences sur les rapports entre Rome et la FSSPX.On peut prendre connaissance de l'ensemble ICI


Carte de France des écoles catholiques de Tradition
La Porte Latine vous propose la carte de France des écoles de Tradition sur laquelle figurent les écoles de garçons, de filles et les écoles mixtes. Sont mentionnées les écoles de la FSSPX et des communautés amiesVoir ICI


Intentions de la Croisade Eucharistique pour 2017
La Fraternité Sacerdotale Saint Pie X se propose de reconstituer en son sein une Croisade Eucharistique des Enfants, restaurant ainsi ce qui fût autrefois une oeuvre impressionnante tant par sa mobilisation que par son rayonnement spirituel.Tous les renseignements sur la Croisade ICI



Samedi 20 janvier 2018
08:37 17:28

  Suivez notre fil RSS