Accueil    Sommaire    Ordo    Lieux de culte    Catéchisme    Vidéos    Nous aider    Dons en ligne    Liens des sites FSSPX    Contact    Rechercher    Privé 

Les insolites de LPL

   Lettre du séminaire de La Reja aux fidèles de langue française - Credidimus Caritati n° 94 de mai 2015

Accès aux archives de la revue de presse en Amérique du Sud
Accès aux numèros archivés de Credidimus Caritati
Accès aux archives des bulletins et revues de la Tradition dans le monde

Lettre du séminaire de La Reja

Mai 2015


Abbé Davide Pagliarani,
Directeur du séminaire de La Reja (Argentine)

Reportage des ordinations diaconales et sacerdotales
par Mgr Bernard Fellay le 20 décembre 2014 à La Reja

Les portraits, en quelques traits, des 3 nouveaux prêtres


Cliquez sur l'image pour lire l'intégralité de cette lettre ou sur le lien ci-dessous

 

 

Pour lire l'intégralité de la lettre

Credidimus Caritati n° 94 - Mai 2015

 

 

24 entrées - Editorial de M. l'abbé Davide Pagliarani, Supérieur du séminaire de La Reja

Chers amis et bienfaiteurs de langue française,

En ce début de nouvelle année académique, nous désirons vous transmettre les cordiales salutations de la communauté du séminaire et partager avec vous la joie de continuer en notre sainte charge de formation sacerdotale.

Nous ressentons un grand enthousiasme et une grande espérance de voir combien la Vierge Corédemptrice nous a souri, en sa sollicitude maternelle, nous envoyant de nombreuses vocations, le nombre des nouvelles entrées atteignant un total de vingt-quatre.

Avant tout, une année si prometteuse doit nous faire penser et méditer que toutes les autres années, tant passées que futures, appartiennent à Notre Seigneur, sachant que chaque vocation est un précieux trésor aux yeux de Dieu.

Le Bréviaire Romain, par exemple, ne se contente habituellement pas d'énoncer le mot année, sans l'accompagner généralement de quelque expression relative à Notre Rédempteur qui, par son Incarnation, est devenu la référence historique. Telles sont les expressions : en l'an de grâce Nº…, en l'année du salut restauré Nº…, en l'an du Seigneur Nº… (Anno Domini), locution qui persiste en de nombreux pays par le sigle A.D., fruit d'une époque où la religion et l'esprit de foi vivaient dans les âmes humaines et dans la société, et n'étaient pas relégués à quelques heures du dimanche et, souvent, à moins que cela encore.

Donc, cette année où nous nous trouvons, malgré les désastres dans le monde actuel, ne peut manquer d'être appelée aussi : Année du Seigneur, car rien n'y adviendra sans son ordre ou sa permission. Aucune étoile ne brillera, la terre ne tournera, les fourmis ne travailleront, ni les plus petits insectes ne voleront, sans son consentement. Sa sollicitude, qui s'étend aux oiseaux du ciel et aux lys des champs, à plus forte raison veillera sur nous, ses enfants. Que nous ayons faim, il le saura ; que nous ayons soif, il le saura ; si nous commençons une oeuvre, si nous élisons un choix de vie, si nous avons besoin de telle grâce, si nous souffrons telle tentation, il le saura. Si, enfin, il nous vient de vivre nos derniers instants sur cette terre, en toutes choses où sa grâce est tant nécessaire, Dieu ne nous abandonnera.

C'est ainsi que nous, qui ne sommes qu'atomes insignifiants en ce monde, occuperons, sans cesse et partout, le coeur et les pensées de notre Père qui est dans les cieux.

Par ailleurs, la pompe de ce siècle et le faux pouvoir des méchants ne manquent pas de n'être qu'un peu de poussière: Memento homo, quia pulvis es, et in pulverem reverteris. Ils sont comme la poussière des places publiques, en été, dès que le vent se lève, elle court et vole; elle passe par une rue, et revient par une autre; elle enveloppe tout, s'insinue partout; mais, cela, seulement lorsque le vent souffle parce que, quand celui-ci se calme, la poussière retombe et, là où elle se trouve, demeure inerte. Livrons-nous donc, de tout notre coeur et en toute confiance, à l'accomplissement de nos devoirs d'état, à la prière et aux oeuvres de charité, dans l'espérance de la récompense de l'éternelle félicité. De même, ici, au séminaire, nous espérons également faire la petite part de coopération qui nous est demandée afin que fructifient les nombreux talents reçus, spécialement ces vingt-quatre jeunes gens arrivés cette année en notre sainte maison. Ils sont treize pour l'année d'Humanités, neuf pour la Spiritualité, et deux postulants Frères, venus de toute l'Amérique Latine : Argentine, Brésil, Chili, Guatemala, Mexique et Paraguay.

De cette façon, la communauté du séminaire atteint les cinquante membres, qui se recommandent à la prière de tous pour leur persévérance, leurs études, et les âmes qui leur seront confiées un jour. Aux pieds de la Vierge, chaque jour, nous prions pour qu'elle nous conduise tous à travers les inscrutables chemins qui mènent au sublime sommet du Paradis.

Nous avons reçu aussi de nombreuses autres bénédictions de la Providence, depuis la dernière édition de CREDIDIMUS CARITATI. Entre autres, les apostolats d'été, qui permirent aux séminaristes et Frères de collaborer à plusieurs oeuvres du District, plus spécialement, lors des douze retraites ignaciennes prêchées en Argentine, Brésil et Chili, parmi lesquelles deux réunirent au séminaire cinquante hommes et jeunes gens.

D'autres séminaristes et Frères aidèrent à la réalisation de six camps, en ces mêmes pays, et l'un d'eux traversa la Cordillère des Andes.

D'autres encore passèrent une partie de leurs vacances au séminaire, aidant à la maintenance de la maison durant ces mois d'été. L'archiconfrérie Saint-Etienne offrit à ses garçons de servir des messes solennelles, profitant de l'absence des séminaristes, et les Soeurs participèrent au chant liturgique.

De même, au milieu de janvier, malgré la terrible chaleur en la province de Buenos Aires, nous pûmes commencer la construction de la nouvelle buanderie, plus ample que la précédente. Cela facilitera ainsi le travail des Soeurs, qui avec beaucoup de dévouement lavent le linge de la communauté.

A la fin de ce même mois, furent posés les derniers azulejos (céramiques), dans la nef de l'église, reproduisant les portraits de divers saints chers à notre dévotion. Du côté évangile : Notre-Dame Corédemptrice, saint Pie X, saint Antoine de Padoue, saint Louis de Gonzague, sainte Rose de Lima, une scène de l'évangile, et Notre-Dame de Lujan ; du côté épître : le saint Curé d'Ars, saint Jean Bosco, saint Gaétan, sainte Rita et sainte Maria Goretti.

Nous vous remercions beaucoup pour vos prières et pour votre aide matérielle, qui rendirent possible la construction de la buanderie et l'embellissement de notre église.

Février vit le retour de notre jardinier, accidenté en fin d'année dernière, retrouvant ses outils et laissant de nouveau impeccable notre très beau parc. En même temps, des séminaristes venaient à leur tour aider au maintien de la maison, pleins d'histoires de leurs vacances, nous contant les visites aux cités historiques de leurs pays et autres anecdotes. On fit aussi une agréable promenade à un zoo de la région, et Frère Jean-de-Dieu se fit boulanger nous cuisinant quelques pains délicieux, typiques de la cuisine française (en français dans le texte).

Ce même mois, eut lieu, aux environs du séminaire, une ample opération antidrogue et la police confisqua une importante quantité de produits chimiques prohibés. En outre, la municipalité lança un programme de réparation des rues de notre quartier, mais requérant la contribution financière des voisins et du séminaire, la municipalité n'ayant pas la somme suffisante pour cet ouvrage.

Pour commencer le carême, de nombreux fidèles participèrent aux Quarante Heures de réparation des jours de carnaval, et l'église était pleine le mercredi des Cendres.

Avec le mois de mars, commença l'année académique, comme d'habitude, en la fête de saint Thomas d'Aquin, le samedi 7, étant réunie toute la communauté dès la veille pour le chant des premières Vêpres.

Le samedi et dimanche, les séminaristes purent de nouveau échanger, après deux mois de vacances, puis le séminaire devint silencieux pour les cinq jours de retraite, prêchée par l'abbé Luis Claudio Camargo, prieur de Santa Maria, Brésil. Suivirent également la retraite, les abbés Marcelo Veler, Gustavo Camargo et Ernesto Olmedo. Notre avisé prédicateur parla de l'esprit de la Fraternité, s'appuyant sur de nombreux textes de Mgr Lefebvre, faisant ressortir l'idée maîtresse de notre vénéré fondateur, la mettant en lien avec la vie des membres dans les prieurés et l'importance capitale donnée à la prière, la méditation et l'étude, âme de tout apostolat et source des qualités nécessaires à la charge de pasteur, recteur et sanctificateur des âmes.

La semaine suivante, nous parcourûmes les trente kilomètres jusqu'à la basilique de Notre-Dame de Lujan, priant le rosaire au pied de l'image miraculeuse de la Patronne de l'Argentine.

Ayant ainsi consacré l'année à la sainte Vierge et à saint Thomas, nous entamâmes les cours. Dans le même temps, nous préparions les cérémonies de la Semaine sainte, tant dans le domaine de la sacristie, que dans les répétitions de chants et de cérémonies, afin que tout soit fin prêt pour la Grande semaine où la liturgie déploie son faste et ses beautés indescriptibles pour chanter la tristesse de l'Eglise pour la Passion de son Bien-aimé et son immense joie pour sa Résurrection glorieuse.

En cette Grande semaine, outre la présence de plusieurs hôtes et l'assistance nombreuse des fidèles, nous comptions sur la présence de S.E.R. Mgr Tissier de Mallerais pour la célébration de la messe chrismale, le Jeudi saint. En cette belle cérémonie se font et consacrent les huiles saintes utilisées au cours des rites liturgiques au cours de l'année : le Saint-Chrême, l'Huile des catéchumènes, et l'Huile des infirmes. Monseigneur célébra également la messe pontificale, le jour de Pâques, et donna quelques conférences sur notre cher fondateur, nous montrant de nouvelles facettes de sa sainte personnalité, à qui tous nous devons tant.

Egalement avons-nous reçu la visite de l'abbé Alain-Marc Nely, second assistant général de la FSSPX, pour la visite canonique.

En terminant cette petite relation, souvenons-nous que les saints disent que, pour recevoir de nouvelles grâces, la condition est de remercier Dieu de celles qu'il a déjà prodiguées. Aussi, exprimons-nous, en cette publication, notre reconnaissance à Notre Seigneur pour ses immenses bienfaits et nous sollicitons votre union en cette action de grâces, espérant pouvoir, dans la prochaine édition de CREDIDIMUS CARITATI, vous conter les nouveaux bienfaits qu'il nous aura concédés durant l'année.

Nous espérons aussi les grâces étendues de saint Joseph sur notre séminaire, et sur tous ses amis et bienfaiteurs, et, comme toujours, nous demandons les prières de tous pour notre communauté.

La prière est l'aide principale que vous pouvez nous apporter, plus importante même que votre affection et aide matérielle. Nous vous prions de nous avoir présents dans la prière de votre rosaire et dans vos communions, et que vous demandiez à Dieu, à la Vierge sainte, aux Saints et aux Anges de garder cette oeuvre commencée pour vous et désireuse de continuer pour vous. Ce sont vos prières qui continueront de remplir le séminaire de vocations et donner à l'Eglise beaucoup de bons prêtres.

Celui qui peut tout, nous demande seulement cette petite collaboration. Ne la refusons pas à celui qui nous a tant aimés et qui a tant souffert pour nous, lui qui, voulant unir sa gloire à notre félicité, est descendu du ciel à cause de nous et pour nous : propter nos homines, et propter nostram salutem.

Afin que les portes des trésors célestes soient ouvertes sur ceux qui prient : car « celui qui demande, reçoit, celui qui cherche, trouve, et à celui qui frappe on ouvrira ».

Abbé Davide Pagliarani, Supérieur du séminaire de La Reja en Argentine

 

 

Pour tout savoir sur le séminaire de La Reja - Argentine

Directeur : Abbé Davide Pagliarani
    Sous-directeur : Padre Ricardo Olmedo
c.c 308, La Reja
1744 MORENO
Province de Buenos Aires
REPUBLIQUE D'ARGENTINE
 

00 54 237.405.79.87
00 54 11.5290.46.14
00 54 11-5290 46 13
Le séminaire de La Reja

 

 

 

  Recevez par email nos mises à jour


Camps d'été 2018

Pour garçons
et jeunes gens

Vox cantorum :
4 au 10 juillet
à La Peyrate


Pour filles et
jeunes filles

Camp ménager du 16 au 25 juillet 2018,
à Wil en Suisse


Pèlerinage de
Pentecôte 2018

19, 20 et 21 mai 2018 - Croisade pour Jésus-Christ
Editorial de M. l'abbé Bouchacourt
Inscrivez-vous au
chapitre Ste-Jeanne
d'Arc des Soeurs
de la FSPX


Catéchisme n° 85
La charité pour Dieu


Bulletins et revues
Bulletin des Foyers Adorateurs de janvier
Foyers Ardents :
L'acte d'espérance,
par le Père Joseph

Le Lien n° 127 - Notre Dame du Rosaire, Reine de la paix - Janvier 2018
Vers les sommets de janvier 2018- Ton mot d'ordre : Serviabilité, abbé Gérard
Stella Maris n° 82 : La pauvreté, Abbé Louis-Joseph Vaillant
Le Flamboyant
Ne pas ouvrir avant, Père Bochkoltz

L'expérience mariale de saint François de Sales, abbé Castelain
LAB école St-Martin - A l'école notre règle c'est le Christ, par M. l'abbé Lajoinie
Aux Sources du Carmel - Sauver les âmes avec l'Immaculée, abbé Dubroeucq
Courrier de Rome 604 - Le dépôt de la foi, abbé J-M. Gleize

Rome et la FSSPX : sanctions, indults, Motu proprio, levée des excommunications, discussions doctrinales...
La Porte Latine a fait la recension de plus de 1 400 textes concernant la crise de l'Eglise et ses conséquences sur les rapports entre Rome et la FSSPX.On peut prendre connaissance de l'ensemble ICI


Carte de France des écoles catholiques de Tradition
La Porte Latine vous propose la carte de France des écoles de Tradition sur laquelle figurent les écoles de garçons, de filles et les écoles mixtes. Sont mentionnées les écoles de la FSSPX et des communautés amiesVoir ICI


Intentions de la Croisade Eucharistique pour 2017
La Fraternité Sacerdotale Saint Pie X se propose de reconstituer en son sein une Croisade Eucharistique des Enfants, restaurant ainsi ce qui fût autrefois une oeuvre impressionnante tant par sa mobilisation que par son rayonnement spirituel.Tous les renseignements sur la Croisade ICI



Jeudi 18 janvier 2018
08:39 17:25

  Suivez notre fil RSS