Accueil    Sommaire    Ordo    Lieux de culte    Catéchisme    Vidéos    Nous aider    Dons en ligne    Liens des sites FSSPX    Contact    Rechercher    Privé 

Les insolites de LPL

   4ème Opération Rosa Mystica du 25 juil. au 05 août 2010 aux Philippines (9)

Accès à la revue de presse du District d'Asie
Accès aux pages consacrées à l'ACIM et à l'ACIM-Asia sur LPL
1ère opération Rosa Mystica de 2007 aux Philippines
2ème opération Rosa Mystica de 2008 aux Philippines
3ème opération Rosa Mystica de 2009aux Philippines
Opération sauvetage de Jane Paglinawan lors de Rosa Mystica 2008 aux Philippines

Mission Médicale Rosa Mystica
A Sampaloc, Tanay, Rizal - Aux Philippines

Lundi 2 et mardi 3 août 2010 : chez les aborigènes de Zamabales


Les enfants aborigènes de Zamabales sont, eux, intrigués par ces étrangers si différents.

 


Monsieur l'abbé Castel fait figure de géant chez les pygmées de Zamabales...

 

Lundi et mardi, un groupe de volontaires, mené par l'abbé Castel et le docteur Kim de Corée du Sud, ont rendu visite à une tribu aborigène à Zamabales, près de Subic Bay.

Après nous être levés aux aurores, avoir roulé pendant plus de six heures et grimpé une colline, nous atteignons enfin la mission.

 



 

Nous avons apporté avec nous de nombreux médicaments et, après une collation offerte par la fondation en charge de la mission, nous commençons les soins médicaux.

 


 

Notre docteur, un pédiatre, s'occupent des enfants. Soeur Eva, qui nous reçoit à la mission et qui est médecin, traitent les adultes.

Les aborigènes, des pigmées, sont très petits. Le plus grand à s'être présenté au médecin mesurait 1,70 m. Les jeunes filles sont souvent mariées à l'âge de 14-15 ans, échangées pour un karabao (buffle philippin).

La fondation, Our Lady of Peace (Notre Dame de la Paix), en charge de la mission essaie de changer cette coutume, en leur donnant une éducation. Elles doivent donc attendre d'avoir fini le collège pour être mariées.

La fondation a aussi créé un programme de formation pour les mères de famille. La mortalité enfantine est, en effet, très élevée car elles ne savent pas s'occuper de leurs enfants.

 


 

Nous ne sommes pas habitués à voir des gens si petits. Pour nous, ils ressemblent à des enfants, même les adultes. Leurs enfants sont, eux, intrigués par ces étrangers si différents.

Le deuxième jour, après la messe célébrée devant de nombreux enfants, Bonnie, le représentant local de la fondation, nous fait visiter les lieux. D'abord l'école où les enfants nous acceuillent avec un retentissant "good morning, mabuhai" qui se termine en levant le poing droit, puis un des villages qui entourent la mission. Ils vivent dans de petites huttes de bambou couvertes d'un toit de chaume.

Cette mission a été fondée, il y a environ trente ans par soeur Eva pour secourir quelques tribus aborigènes vivants sur les flanc du volcan Pinatubo lors de son éruption. Il fut, en effet, nécessaire de les relocaliser car la cendre volcanique qui s'était répandue dans toute la région rendait impossible toute culture. Sa fondation les a aidés à trouver ce nouveau territoire, à 35 kilomètres du lac qu'est devenu l'ancien volcan. Elle les a aussi aidés à se structurer avec un conseil tribal élu tous les deux ans qui les représente auprès de la fondation et des autorités locales.,

Au début, la fondation a surtout aidé sur le plan économique et social, mais bientôt un travail missionaire s'est aussi effectué.

Avant la venue de ces missionaires, les tribus adoraient "Opo" (Le Seigneur), en fait le volcan. Son éruption et sa destruction, ont ébranlé leurs croyances. Comment ce volcan détruit pourrait-il être dieu ?

Petit à petit, ils en sont venus à demander le catéchisme et le baptême. Aujourd'hui, 80% d'entre eux sont baptisés et mariés. Ils ont, pour cela, renoné à la polygamie, traditionellement pratiquée chez eux.

Bien qu'ils aient été évangélisés par une secte protestante (Born again), ils veulent être catholiques. Quand soeur Eva leur a demandé pourquoi, ils ont répandu :

"Parce que vous êtes vivants et nous avez montré par votre dévouement que Dieu nous aime."

Merci mon Dieu de nous permettre d'appliquer votre demande : "Ce que vous ferez au plus petit des miens, c'est à moi que vous le ferez".

 

 

Suite des reportages de la mission Acim-Asia 2010

Neuvième reportage : 26 juillet au 4 août 2010 - La "Gen San Team" à Général Santos City


Photos et textes envoyés par Messieurs les abbés Daniel Couture et François Castel et
tous les volontaires qui saluent bien les lecteurs de La Porte Latine


Pour aider la Mission Acim Asia 2010

Les dons pour ACIM ASIA doivent être envoyés au :

Dr Jean-Pierre Dickès
2, route d'Equihen
62360 St-Etienne-du-Mont

Il est rappelé que la totalité des dons est envoyé à la mission sans prélèvement de quelque nature que ce soit. D’autant qu’ACIM France prend en charge intégralement le fonctionnement
de sa petite sœur d’Asie. Tous les volontaires sont les bienvenus tout au long de l’année.

 

 

 

  Recevez par email nos mises à jour

   

Messes en direct
depuis Saint Nicolas du Chardonnet

Voir les horaires

Nouvelles parutions

Bulletins de la Tradition

Catéchisme n° 125

L'ordre

Rome et la FSSPX : sanctions, indults, Motu proprio, levée des excommunications, discussions doctrinales...
La Porte Latine a fait la recension de plus de 1 600 textes concernant la crise de l'Eglise et ses conséquences sur les rapports entre Rome et la FSSPX.On peut prendre connaissance de l'ensemble ICI


Carte de France des écoles catholiques de Tradition
La Porte Latine vous propose la carte de France des écoles de Tradition sur laquelle figurent les écoles de garçons, de filles et les écoles mixtes. Sont mentionnées les écoles de la FSSPX et des communautés amiesVoir ICI


Intentions de la Croisade Eucharistique pour 2019
La Fraternité Sacerdotale Saint Pie X se propose de reconstituer en son sein une Croisade Eucharistique des Enfants, restaurant ainsi ce qui fût autrefois une oeuvre impressionnante tant par sa mobilisation que par son rayonnement spirituel.Tous les renseignements sur la Croisade ICI



Dimanche 20 octobre 2019
08:20 18:51