Accueil    Sommaire    Ordo    Lieux de culte    Catéchisme    Vidéos    Nous aider    Dons en ligne    Liens des sites FSSPX    Contact    Rechercher    Privé 

Les insolites de LPL

   Communiqué de l'UNEC

 

Dépêche du 26 janvier 2006 

Pologne :
depuis la mort de Jean-Paul II, rien ne vas plus en Pologne

 

Solidarnosc on s'engueule, à l'Eglise on s'exclut. Et maintenant même le Vatican s'en mêle.

Venons aux faits. Solidarnosc : le charismatique ex-leader syndicaliste Walesa, 61, n'a pas trouvé mieux, lors des célébrations du 25e anniversaire de la fondation de Solidarnosc le 31 août à Dansk, que d'annoncer son départ du mouvement "après les célébrations".

Il se justifie :

"Le syndicat a tant changé que nous n'avons plus rien de commun", déclara-t-il. Il a cessé de payer sa cotisation au-delà de fin août 2005. "Il s'agit pour moi de marquer ce qui nous sépare. Certes, de 1997 à 2001 il a fallu plier les étendards syndicaux pour participer au gouvernement. Mais il faut savoir tourner la page et ne pas rester prisonnier de ses propres victoires."

Le leader historique du syndicat, et ex-président de la Pologne, veut désormais s'occuper d'un mouvement plus large et travailler "à plus de solidarité au sein de l'Union Européenne".

A la messe célébrée en l'église Ste Brigitte, le jour de l'anniversaire du syndicat, l'ancien aumônier, le Père Jankowski, a résumé cruellement les derniers développements du pays au sein de l'U.E . :

"Certains ont été oubliés sur le bord de la route; les plus démunis ont payé le prix de ces réformes". Et il poursuivit: "C'est effrayant, cette façon qu'ont les politiciens d'aujourd'hui de nous imposer des lois concoctées dans le secret des cabinets ministériels par des franc-maçons, des banquiers ... (ndlr: censuré) et des socialistes athées hostiles au catholicisme. La lutte continue, car nous ne sommes toujours pas libres!" Réponse immédiate de Walesa à ces courageuses paroles de l'aumônier: "Si lui se sent captif, je ne peux rien y faire. En ce qui me concerne, je suis un homme libre."

Ce qui montre parfaitement l'état d'esprit "politiquement correct" de Walesa, prêt à naviguer dans un fauteuil 1ère classe sur la déferlante U.E.

Monsieur s'est installé confortablement dans la démocratie, le capitalisme, l'Union Européenne, au point d'en rejeter ses petits anciens collègues et amis qui trouvent, eux, que rien n'a changé sauf l'étiquette. Il n'est donc pas étonnant que Walesa, en parallèle, s'attaque virulemment à la puissante Radio Maryja du Père rédemptoriste Rydzyk, totalement opposée à l'Union Européenne. Walesa attaque :

"Vous instrumentalisez la religion et vous abusez de la bonne volonté de nombreuses personnes et de leur amour de Marie". Il n'hésita pas à s'esclaffer: "Ne versez plus un sou au fondateur de Radio Maryja, le Père Tadeusz Rydzyk!" et "Ce n'est qu'un club d'athées pratiquants!" Il conclut "Tout cela doit avoir une fin!"

La fin, fomentée par maints évêques polonais diamétralement opposés à l'esprit combatif de Radio Maryja - et bien introduits au Vatican -, ne se fit pas attendre.

Le 10 janvier 2006 le nonce apostolique à Varsovie mit Radio Maryja et le Père Rydzyk sévèrement en garde par un communiqué. Sans nommer directement le Père et son empire médiatique (radio, télévision, quotidien, maison d'édition, école de journalistes...), le nonce déclare "illégales et nuisibles à l'Eglise" certaines "activités institutionnelles" de certains membres du clergé "agissant sans l'autorisation de leur hiérarchie".

Il annonce des "sanctions en vertu du droit canonique". Les 3 millions d'auditeurs de Radio Maryja en Pologne sont stupéfaits. Le clan "politiquement et religieusement correct" dans l'épiscopat - et Lech Walesa - avaient donc obtenu gain de cause à Rome?

Le cardinal Glemp, primat de Pologne, renchérit : il accusa Rydzyk de "conduire l'Eglise à la désintégration", en précisant :

"En perpétuant une dévotion datant de la Seconde Guerre Mondiale (ndlr: il a évité de dire: datant d'avant le Second Concile du Vatican) et en faisant une sélection dans l'enseignement moderne de l'Eglise, il provoque des divisions parmi les fidèles, le clergé et les évêques (sic!)."

En fait, la rigueur dans les moeurs promulguée par la radio, sa pratique du rosaire et de la messe, et surtout son hostilité à l'avortement ont réveillé un courant anticlérical en Pologne. Pour l'épiscopat c'est l'horreur absolue, à éviter à tout prix. On se croirait en France, voire chez Radio-Silence (www.radio-silence.org).

 

Note de La Porte latine

Le style et les formulations du communiqué de l'UNEC ont été intégralement conservés.

 


Pour être informé des dépêches de l'UNEC :

UNEC
BP 114
95210 St-Gratien

00-33-(0)1 34 12 02 68
Adresse mail de l'UNEC

 

 

  Recevez par email nos mises à jour

   

Messes en direct
depuis Saint Nicolas du Chardonnet

Voir les horaires

Nouvelles parutions

Bulletins de la Tradition

Catéchisme n° 125

L'ordre

Rome et la FSSPX : sanctions, indults, Motu proprio, levée des excommunications, discussions doctrinales...
La Porte Latine a fait la recension de plus de 1 600 textes concernant la crise de l'Eglise et ses conséquences sur les rapports entre Rome et la FSSPX.On peut prendre connaissance de l'ensemble ICI


Carte de France des écoles catholiques de Tradition
La Porte Latine vous propose la carte de France des écoles de Tradition sur laquelle figurent les écoles de garçons, de filles et les écoles mixtes. Sont mentionnées les écoles de la FSSPX et des communautés amiesVoir ICI


Intentions de la Croisade Eucharistique pour 2019
La Fraternité Sacerdotale Saint Pie X se propose de reconstituer en son sein une Croisade Eucharistique des Enfants, restaurant ainsi ce qui fût autrefois une oeuvre impressionnante tant par sa mobilisation que par son rayonnement spirituel.Tous les renseignements sur la Croisade ICI



Vendredi 18 octobre 2019
08:17 18:55