Accueil    Sommaire    Ordo    Lieux de culte    Catéchisme    Vidéos    Nous aider    Dons en ligne    Liens des sites FSSPX    Contact    Rechercher    Privé 

Les insolites de LPL

   Chronique du District de Suisse : juin à août 2005

 

Par Monsieur l'abbé Wuilloud

Supérieur du District de Suisse

 

 

25 juin 2005

Ordinations à Zaitzkofen. Notre pays est une nouvelle fois présent pour offrir à l'Eglise un candidat au sacerdoce. Monsieur l'abbé Fringeli après un parcours mouvementé parvient à la plus haute marche de l'autel. Mgr Fellay transmet la grâce du sacerdoce à quatre diacres et du diaconat à deux autres. Heureusement que l'abbé Jean-Jacques Udressy est prêté à Ecône, sinon la filiale aurait eu une ordination de plus que la mère. Non decet ! Le cadre du séminaire allemand est vraiment approprié pour une telle cérémonie, le château donne de la grandeur et de la majesté et les beaux arbres environnants du parc sont les colonnes de cette église improvisée. Le monde étant toujours présent pour ce rendez-vous majeur, nous ne sommes pas prêts de les faire dans nos trop petites églises. Enfin on peut se consoler en imaginant que la cohorte des anges et des saints trouve place dans ce ciel que le Bon Dieu nous prodigue un beau soleil radieux.

27 juin 2005

Messe de jubilé à Salvan pour les 25 ans de M. l'abbé Herrbach. Les soeurs lui préparent une Messe solennelle, un sympathique apéritif, un magnifique repas et pour terminer une charmante aubade. Tout le charme féminin dans ces petits détails. On comprend sans peine que l'abbé ne veuille plus quitter sa résidence alpestre, où il est traité comme un coq en pâte. N'est pas coq qui veut, surtout en Helvétie !

29 juin 2005

Ordinations à Ecône, où règne une certaine agitation, puisqu'un certain Sami a écrit à M. le Directeur en lui promettant de venir lui rendre la pareille, suite à notre manifestation anti-gay-pride de Lucerne. Il est toujours difficile de percevoir le poids d'une menace, mais on ne pouvait se payer le luxe de laisser perturber les ordinations par de telles personnes, aussi certains fidèles ne virent-ils pas d'un bon oeil ce déploiement de sécurité à l'entrée d'Ecône. Rien ne se passa, sinon peut-être un joueur de flûte qui démontra un certain talent parmi les abricotiers du séminaire. Ce serait Sami lui-même qui voulait faire entendre qu'il était bien plus mélomane que les traditionnalistes présents à Lucerne. Il paraît qu'on chantait mal et faux. mais pas facile de chanter les litanies avec la guggenmusik en arrière-fond !! Enfin tout se passa calmement et c'est l'essentiel. Mgr Fellay transmit le sacerdoce à 5 diacres. L'abbé Jean-Jacques Udressy est le 43e prêtre suisse, pas rien pour une Fraternité qui en compte 450 environ. Le « environ » est nécessaire car il faut toujours compter avec des défections. Cela nous fait bien comprendre que nous sommes en lutte, et que dans cette guerre il y a des victimes. Mon Dieu, gardez-nous fidèles à cette chère Fraternité qui nous a tout donné.

2 juillet 2005

Première Messe de M. l'abbé Jean-Jacques Udressy à Ecône. La famille Udressy remplit une bonne partie des bancs et le reste est comblé par les fidèles. Cérémonie toujours si belle qui remplit d'émotions même les non habitués de ces longues solennités. C'est vraiment la Messe qui nous met dans ce degré intermédiaire entre le Ciel et la terre, car le divin côtoie de bien près la pauvre humanité. Cependant c'est justement ici que le pauvre devient riche puisqu'il peut posséder Celui que la terre ne peut contenir. Comme on comprend la valeur du geste que nous propose l'Eglise pour les nouveaux prêtres : quand nous pouvons baiser leurs mains fraîchement ointes de l'huile sacrée, nous vénérons ces mains saintes et adorables qui vont détenir le précieux Dépôt. Ce temps des Premières Messes est un temps de grandes inconnues. où les décisions au sujet des mutations laissent encore de nombreux doutes. Notre cher Jean-Jacques a passé virtuellement plusieurs fois la frontière Suisse-Allemagne, nous l'avons espéré pour Mels. Mais notre pays est en bonne santé, il faut des forces neuves pour l'Allemagne, aussi l'abbé montheysan s'en ira à la grande école de Diestedde.

10 juillet 2005

Messe célébrée à Montreux. Apostolat difficile dans cette région où les rares familles ont presque toutes déserté la belle Riviera. On y vient pourtant de loin pour y vivre, mais pour la famille catholique, une des principales nécessités consiste dans la possibilité de donner une éducation chrétienne dans le cadre d'une bonne école catholique. D'où les départs pour les régions genevoise ou valaisanne. Nous souhaitons vivement trouver une solution qui pourrait convenir aux familles et en même temps un prieuré pouvant desservir la région. Sicut Deus vult.

11 au 30 juillet 2005

Le camp St Joseph débute cette année avec deux groupes : les enfants de 7 à 12 ans sous la direction de l'abbé Demierre et les adolescents de 13 à 17 ans sous ma direction. Les deux camps ont parfaitement cohabité durant 3 semaines, simplifiant par là la lourde charge de la cuisine. De généreux bénévoles, parents et jeunes, sacrifiant une partie de leur temps de vacances, nous ont apportés un formidable concours pour entourer nos jeunes chérubins de délicates attentions. Il faut dire qu'Arolla, petit village au fond du val d'Hérens, avec les trois semaines de beau temps que nous avons eues, est un véritable petit paradis. L'abbé Demierre a dirigé sa belle petite troupe de plus de 40 enfants et lui a fait faire ses premières armes alpines par quelques belles petites excursions. Avec mes « gros dadais d'ados », nous avons parcouru toute la région d'Arolla pour des excursions, des escalades et des sommets à gravir. Le Tout-Puissant nous a gratifiés d'un temps superbe. La vertu par l'effort, est toujours un peu le thème de ces camps alpins, où par des levers matinaux (c'est arrivé de se lever avant 2 heures du matin), de longues heures de marche et encore des ascensions avec de bons vides (c'est-à-dire au-dessus de précipices vertigineux), nos chers jeunes apprennent à prendre sur eux ce qui leur fait mal. La société moderne avec ses moyens de transport sans effort, avec ses chauffages centraux, sa nourriture super fluente, et ses gadgets en tout genre, annihile le développement naturel de la volonté. Et sans volonté dans cette société, c'est immanquablement devenir la proie du vice. On peut constater une évolution durant ces jours de camps, où nos adolescents prennent goût au beau, un paysage ne les laisse plus indifférent. Le bof devient oh ! Quelle joie pour nous qui les entourons de les voir vaincre leurs pusillanimités, dominant un peu mieux leur égoïsme par un altruisme de bon aloi. Mais l'essentiel n'était bien entendu pas simplement la nature en tant que nature, mais en tant que créature de Dieu qui peut élever les âmes vers le Bon Père qui nous l'a donnée. Aussi la Sainte Messe fut le point central et quotidien du camp, et c'est à travers son rayonnement que nous avons voulu profiter pour transmettre un certain goût pour les choses célestes et spirituelles. Je crois que cela restera un magnifique souvenir de leur jeunesse.

23 juillet 2005

Première Messe de l'abbé Fringeli. en Suisse, car le nouvel ordonné revient d'une tournée en Allemagne. Breitenbach, beau village de la partie verte du canton de Bâle, voit sa salle de représentation transformée en chapelle. On ne peut passer sous silence les mains vertes de ces femmes qui avec un art véritable, arrangent des bouquets de fleurs avec une harmonie et un goût magnifique. Littéralement parlant : c'est fleuri ! Le jeune prêtre de 41 ans possède un parcours intéressant puisque depuis sa jeunesse il s'est senti appelé à la vigne du Seigneur. Mais les aléas chande la vie et de l'époque l'ont fait passé par le séminaire de Paray-le-Monial, puis à la Faculté de Théologie de Lucerne. C'est dire s'il connaît les erreurs modernes qui sont enseignées dans l'Eglise conciliaire. Selon ses dires, c'est les sacres de 1988 qui l'ont converti et rattaché fermement à la Tradition catholique. Après plusieurs années passées au service de la Poste, il est entré au Séminaire de Zaitzkofen et cette année a achevé un long itinéraire de recherche de la volonté de Dieu. Deo Gratias pour cette belle fidélité. Bonne occasion ici pour remercier le prédicateur du jour en la personne de M. l'abbé Josef Persie, qui va nous quitter bientôt pour l'Autriche. Bien des fidèles marquent leurs profonds regrets. L'abbé Persie, modèle de prêtre pour le zèle des âmes, s'est dévoué avec une grande générosité pour le prieuré et pour le KJB. Nous voulons ici lui marquer toute notre reconnaissance et nous voulons l'accompagner par la prière pour son apostolat futur à Innsbruck.

31 juillet 2005

La chapelle de Sion a subi une cure de jouvence par l'adjonction d'un nouvel espace pouvant servir de salle paroissiale et de hall d'entrée. L'important dans cette transformation est le nouveau clocher qui donne enfin des allures de chapelle à ce qui demeure encore sur le papier : une salle polyvalente. Et bien entendu lorsqu'on parle de clocher, on doit également parler des cloches (sauf à Oberriet !). Ce dimanche voit tinter les deux cloches Saint-Pie-X et Sainte-Famille, bénites pour l'occasion par S.E. Mgr Fellay, qui développa le symbolisme des cloches.

1er août 2005

Trajet modifié pour cette année pour le traditionnel pèlerinage du 1er août de Bourguillon, puisqu'en dernière minute une église est mise à notre disposition. C'est avec un plaisir non dissimulé que les fidèles prennent place dans une nef sacrée. Bien conduit par Notre-Dame Gardienne de la Foi, nous pèlerinons sur les routes fribourgeoises jusqu'à l'antique sanctuaire, où nous chantons de tout notre coeur les Litanies de Marie ainsi que l'hymne national. Que notre bonne Mère veuille bien jeter un regard de miséricorde sur notre pauvre pays.

7 août 2005

Sympathique ambiance pour le rendez-vous du KFB (le mouvement des familles catholiques), sur les hauts de Schwyz dans un magnifique alpage de la famille Fieschlin, et ce malgré un temps maussade et gris. La réjouissance principale consista dans une joute par élimination, et pour vaincre, il fallait scier plus vite ! Comme c'était l'heure de la sieste, les abbés pouvaient voir sans trop d'inquiétude approcher le combat, car pour scier du bois, ils y sont passé maîtres. Mais voilà qu'on nous donne un drôle d'instrument long d'environ 1.20 mètre avec lequel une grosse bûche doit être sciée. Horrifié nous parlons de l'interdiction de travailler le dimanche, mais rien n'y fait : das ist Spass !!! En fait, j'ai compris ! C'est un excellent chauffage lorsque le temps est au frais. D'empêche, que l'on ne peut s'empêcher d'admirer nos anciens qui faisaient toute leur réserve de bois avec de tels outils. Ces grandes dents qui s'accrochent partout sauf où il faut. Oui, nos ancêtres étaient bien habiles ! Je me réjouis d'ores et déjà de retourner dans cet idyllique endroit.

14 août 2005

Tombant un dimanche, la vigile de l'Assomption ne peut se célébrer en violet, pourtant c'est bien cette couleur qui se remarque dans les coeurs des fidèles de Wil. C'est en effet le départ de leur cher abbé Frey qui réunit une belle assemblée dans le lieu qui lui a coûté bien des peines et des efforts. Etant le prédicateur, je me sens dans la nécessité de donner quelques explications à une telle mutation, et il me semble pouvoir donner dans les quatre points suivants la base suffisante à cette compréhension : 1° la crise de l'Eglise. 2° les statuts de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X. 3° le sacrifice pour le prêtre de quitter son pays. 4° la nécessité pour les fidèles de ne s'attacher qu'au seul Bon Pasteur. Un splendide buffet accueille les 300 convives, charmés de plus par une belle jeunesse qui joue des morceaux de musique folklorique et classique avec beaucoup de talent. Il nous restera pour terminer l'image de M. l'abbé Frey sur le podium de la salle de gymnastique, entouré d'enfants : laissez venir à moi les petits enfants. Cette vision évangélique est le meilleur résumé de l'apostolat de notre abbé. Grand merci et que le Bon Dieu vous soutienne dans votre nouvelle charge de Directeur de séminaire !

19 au 23 août 2005

Le grand pèlerinage de réparation pour les sacrilèges accomplis dans le sanctuaire de l'Immaculée à Fatima rassemble plus de deux mille personnes. Et le dixième de cette petite foule est suisse ! Une centaine par avion et une autre centaine en car, ont rallié un Portugal brûlant, enflammés de l'amour de la Très Sainte Vierge. Messe pontificale, chemin de croix, conférences, chapelets et visites de l'endroit firent que nous nous retrouvâmes rapidement le lundi 22 août pour la procession de réparation à la Cova de Iria (la grotte de la paix). Mais les responsables du sanctuaire ne l'entendaient pas de cette oreille, ne pouvant nous empêcher d'arriver car le nombre était considérable, ils se mirent à agacer notre prière. Jugez vous-mêmes ! Pendant notre chapelet devant la Capelhina, une femme passait l'aspirateur tout micro allumé. Puis voyant l'inanité de leur géniale action, ils envoyèrent courageusement quelques soeurs chanter au micro du sanctuaire. Ce qui eut l'heur d'exacerber les nerfs de certains, aussi la brillante schola fit une sortie précipitée et cacophonique. Enfin, il ne resta plus que le moyen technique de la sono plein tube, mais cela ne nous empêcha point de finir notre chapelet et de réciter la prière de réparation, nous partîmes enfin en bon ordre avec une musique de fin de cérémonie, pour la photo finale.

27 août 2005

Le dernier week-end d'août appartient à Saint Nicolas de Flüe, puisque depuis plus de 25 ans nous nous retrouvons au coeur de notre pays pour ces prières de pénitence pour notre pays. La Providence en a voulu autrement, puisqu'un mini déluge a submergé la Suisse centrale de pluies abondantes et ravageuses. Quelques victimes et de grands dégâts matériels, on ne peut s'empêcher d'y voir les bénédictions de la gay-pride. Cependant qui tiendra compte de ces avertissements ? Personne, c'est la faute à pas de chance qui a dévié les nuages au mauvais endroit au mauvais moment ! De plus cela donne du travail aux entreprises, quelle aubaine ! Bref, notre salle de Sarnen était une île inaccessible pour une grande assemblée de pèlerins, il a fallu prendre la solution la plus raisonnable, et ce après avoir essayé d'autres possibilités, d'annuler purement et simplement. Cependant l'heure demeurait à la prière et même de manière urgente ! Car la rencontre entre le pape Benoît XVI et Mgr Fellay était prévue pour le 29 août à Rome. Aussi dans tous nos prieurés ou chapelles fut organisée une veillée de prière d'au moins trois heures devant le Saint-Sacrement, pour soutenir notre Supérieur afin qu'il reçoive les lumières pour discerner la voie que le Saint-Esprit veut qu'il suive. C'est le subtil équilibre à garder entre notre lien au Saint-Père et notre attachement à la foi de toujours. Normalement c'est une seule et même chose, mais dans notre époque de crise, cela s'est dédoublé par une mystérieuse permission divine, et c'est devenu le coup de maître de satan.

Sedes Sapientiae, ora pro nobis !

Henri Wuilloud †

 

Chronique extraite du Rocher numéro 37 - Bulletin du District de Suisse

Supérieur : Abbé Henri WUILLOUD
Prieuré Saint-Nicolas-de-Flüe
Solothurnerstrasse
4613 Rickenbach. SO
SUISSE
 
00 41 62 216 18 18
00 41 62 216 00 22
Le site de la Suisse

 

  Recevez par email nos mises à jour

   

Kermesses

Fêtes paroissiales : retrouvez sur cette page ces moments de convivialité catholique

Nouvelles parutions

Bulletins de la Tradition

Catéchisme n° 118

Ordonnance de la messe

Camps d'été 2019

Pour garçons
et jeunes gens

Juillet 2019 : activités proposées par l'école Saint Joseph des Carmes (camp travaux, camp vélo)
Vox cantorum : camp de vacances pour garçons à partir de 8 ans - 30 juin au 6 juillet 2019 à Châteauroux (36)
Camp Saint-Joseph pour garçons de 8 à 13 ans à Bourg-Saint-Pierre, du 6 au 20 juillet 2019
Camp pour garçons de 10 à 15 ans à St-Aubin-d'Aubigné (35) du 8 au 21 juillet
Camp St-Pierre J-E. pour garçons de 14 à 17 ans au milieu des volcans d'Auvergne
du 11 au 26 juillet

Camps Saint-Pie X à l'Etoile du Matin à Eguelshardt du 12 et du 15 au 30 Juillet 2019
Camp Bx Théophane Vénard pour garçons de 8 à
13 ans du 17 au 30 juillet à Kernabat

Camp Saint-Dominique pour garçons de 13 à 17 ans en Dauphiné du 27 juillet au 10 août
Compagnons de l'Immaculée Conception - Camp garçons du 1er au 15 août 2019 à Saint-Bonnet-le-Château (42)
Camp itinérant à vélo Raid Saint Christophe du 5 au 19 août 2019 pour les garçons de 14 à 17 ans

Pour filles et
jeunes filles

Soeurs de la FSPX - Camp Marie Reine du 10 au 19 juillet pour filles de 7 à 17 ans
à Châteauroux

Soeurs de la FSPX - Camp ménager du 23 juillet au 1er août pour jeunes filles de 15 à 18 ans à Châteauroux
Soeurs de la FSPX - Camp Marie Reine du 23 juillet au 1er août pour filles de 7 à 17 ans à Châteauroux
Compagnons de l'Immaculée Conception - Camp filles du 17 au 31 juillet 2019 à Saint-Bonnet-le-Château (42)

Rome et la FSSPX : sanctions, indults, Motu proprio, levée des excommunications, discussions doctrinales...
La Porte Latine a fait la recension de plus de 1 600 textes concernant la crise de l'Eglise et ses conséquences sur les rapports entre Rome et la FSSPX.On peut prendre connaissance de l'ensemble ICI


Carte de France des écoles catholiques de Tradition
La Porte Latine vous propose la carte de France des écoles de Tradition sur laquelle figurent les écoles de garçons, de filles et les écoles mixtes. Sont mentionnées les écoles de la FSSPX et des communautés amiesVoir ICI


Intentions de la Croisade Eucharistique pour 2019
La Fraternité Sacerdotale Saint Pie X se propose de reconstituer en son sein une Croisade Eucharistique des Enfants, restaurant ainsi ce qui fût autrefois une oeuvre impressionnante tant par sa mobilisation que par son rayonnement spirituel.Tous les renseignements sur la Croisade ICI



Dimanche 26 mai 2019
05:59 21:38