Accueil    Sommaire    Ordo    Lieux de culte    Catéchisme    Vidéos    Nous aider    Dons en ligne    Liens des sites FSSPX    Contact    Rechercher    Privé 

Les insolites de LPL

   Chronique du District de Suisse : mars à avril 2006

 

Par monsieur l'abbé Wuilloud

Supérieur du District de Suisse

FEUILLES DE ROUTE DU DISTRICT DE SUISSE

 

3-7 mars 2006

La brume commence à se dissiper en ce début du mois de mars. Oberriet dans la plaine du Rheinthal voit apparaître les belles cimes autrichiennes et les pans escarpés du Hohen Kasten. Cette visite canonique va me permettre de converser avec pas mal de fidèles, échangeant les soucis, les remarques, les idées, les encouragements des uns et des autres. Il est très impressionnant pour un supérieur de constater avec quelle confiance les fidèles ont recours à l'autorité, parce que notre monde hait l'autorité morale. Car la moralité fait appel à la finalité qui nous transcende tous, et la révolution qui nous gouverne développe à tous les niveaux un mode de vie purement matérialiste. Aussi le prêtre qui montre (au moins le devrait-il !) le Ciel est devenu un être gênant, encore toléré mais bien mis au même rang par le "Bonjour, Monsieur !" Mais beaucoup de nos fidèles recherchent cette autorité de Dieu donnée à des hommes, il n'y a rien qu'à voir comme nos évêques sont regardés, photographiés, admirés, et écoutés.

C'est un signe de bonne santé spirituelle, mais encore faut-il qu'il se révèle chez tous ! Oberriet a vu une interruption de chantier de plusieurs mois, faisant ronger son frein à l'abbé Köchli désireux de célébrer au plus tôt la gloire de Dieu dans la nouvelle église. Mais on ne le sait que trop, le temps de la Providence déjoue souvent nos prévisions et se joue de nos envies, même les plus saintes quelquefois.

La paroisse helvético-autrichienne, avec également quelques Allemands venus des rives du Bodensee, tente avec les difficultés inhérentes d'unir tout ce beau monde pour en faire une communauté. On attend beaucoup de nos prêtres, même aussi qu'ils organisent des sorties pour les familles, développant des activités pour les jeunes et je ne sais pas quoi encore. Pour ma part, j'attends plutôt qu'ils soient bien fidèles aux statuts de la Fraternité et au service des fidèles à travers l'apostolat. Mais je suis sûr que des bonnes volontés vont se lever pour donner une vie paroissiale récréative, culturelle et/ou sportive à notre prieuré.

 

8-9 mars 2006

Un bout de route accompagné de M. l'abbé Knittel pour nous rendre à Flavigny, pour une session.

Nous profitons d'une petite halte à Beaune - c'est les bons côtés du métier - pour visiter une splendide exposition « Les trésors des cathédrales d'Europe ». Il faut revenir en chrétienté pour pouvoir développer un art si exquis, si parfait. Pour nous, après avoir admiré, on se met toujours un peu en rage contre ce modernisme qui a réduit toutes ces merveilles à des objets musées, on pourrait tellement bien les utiliser dans nos églises et pour nos cérémonies.

Flavigny est bondé de soutanes, car le Supérieur de France, M. l'abbé de Caqueray, a réuni ses prieurs pour plusieurs journées. Le lendemain, Monseigneur Fellay nous parle - dans une conférence « top-secret » aux dires des sédévacantistes friands de thèses de complot ! - de la situation romaine en nous montrant les espérances et les probabilités que nous pouvons avoir dans nos rapports avec Rome.

On ne peut que remarquer la pondération et la fine analyse qui décrit sans fard la voie qui s'ouvre devant nous.

Nous poursuivons ensuite par une mini-session sur les différentes pathologies mentales, avec la grande distinction entre psychoses et névroses, avec toute la litanie des maladies aux noms effrayants comme paranoïa, paraphrénie, psychasténie, etc. Mais il nous faut malheureusement être au courant de ces problèmes car le monde moderne est fertile en de telles déviances.

 

11 mars 2006

Petite visite à Ecône pour les cérémonies de tonsure et les premiers ordres mineurs : parmi les premiers un compatriote devient l'abbé Romanens par la réception marquée dans la chevelure des cinq plaies du Christ que symbolisent les cinq coups de ciseaux. Il est toujours admirable de voir la liturgie développer ces aspects éminemment sensibles pour nous élever à des réalités bien plus hautes.

L'après-midi, je me hâte lentement sur l'autoroute pour ne pas manquer la cérémonie d'ouverture de la semaine mariale à Oberriet. Cela fait du bien de voir nos braves fidèles accompagnant la Vierge Immaculée sous la belle neige.

Le prieuré d'Oberriet va vivre 8 jours en compagnie de Celle qui seule a les solutions de tous les problèmes. Pour l'anecdote, l'abbé Köchli profita de la présence de la Vierge pèlerine pour envoyer la statue de la chapelle chez un restaurateur. Les retouches et les faux-diamants à remettre coûtent cher, mais la bonne Mère n'a pas voulu être à charge de notre communauté. Une personne faisant visite chez l'artisan, admire Celle qui est toute belle, et s'offre de payer toute la réparation, si seulement elle pouvait venir quelquefois rendre visite à la statue !

 

13 mars 2006

Rencontre des prêtres de langue allemande à Littau, où l'abbé Biedermann nous fait une conférence sur le subtil esprit de révolte qui souffla dès les débuts du Concile Vatican II.

 

19 mars 2006

Le transfert de la Vierge pèlerine doit se faire dans de brefs délais, car le samedi matin Oberriet dit au-revoir à la Madone et Delémont vient la chercher pour pouvoir débuter en fin d'après-midi la Mission Mariale.

Ce dimanche donc de saint Joseph verra la Mère céleste irradier ses grâces sur la communauté jurassienne. Nous avons le grand plaisir durant l'après-midi d'élever nos âmes aux sons d'une musique sublime. Un trio de musiciens nous fait entendre quelques Sonates des mystères du Rosaire du compositeur de Salzburg, Heinrich Ignaz Franz von Biber. La virtuosité des artistes est nécessaire pour exprimer la prière de Biber, c'est sûr, cela parle du Ciel, et si ce dialogue ne nous est pas habituel, il vaut cependant la peine de l'entamer.

La semaine mariale débute donc sous de merveilleux auspices.

 

20 mars 2006

Réunion des prêtres de langue française dans les nouveaux locaux de Sion. Nous avons juste pu trouver un créneau libre dans cette salle qui sert beaucoup. Même les jeunes y prennent goût, venant plus facilement à la Messe, puisque après ils peuvent aligner quelques coups sur le billard. On les comprend, même les prêtres n'ont pu s'en empêcher. On n'ose publier les photos !

Enfin la conférence de M. l'abbé Doran dure le temps d'un petit sermon, une heure, mais traite d'un sujet bien élevé et bien important sur la relation de la virginité de Marie avec le célibat consacré.

 

9 avril 2006

Cérémonie des Rameaux à Littau. Il pleut, la bénédiction des palmes se déroule dans la nef de l'église. La procession ne fait que faire tourner les ministres autour des fidèles, mais c'est la météo du Bon Dieu qui veut cela.

D'ailleurs durant l'après-midi, une autre colonne se forme qui a une tout autre allure, c'est le chemin de Croix de la Tradition qui remonte depuis Sachseln jusqu'au Flüeli. Et pas une goutte malgré un ciel menaçant ! Aussi les coeurs sont bien reconnaissants envers la Vierge du Ranft devant laquelle un beau Salve Regina est entonné.

Elles sont bonnes et précieuses ces rencontres qui soudent les âmes entre elles et les réconfortent de leur labeur quotidien.

 

Semaine Sainte

Petite prédication des jours saints aux religieuses et aux élèves du Müllerhof en Alsace. Une grande bâtisse bien trop petite pour répondre aux besoins importants d'une école doublée d'un internat. Et pourtant tout ce monde se côtoie gentiment, et les petites bousculades ne font que démontrer qu'il y a de la vie.

 

Jeudi Saint

Il était important de rejoindre Ecône pour la belle et somptueuse cérémonie du Jeudi-Saint, où l'évêque se voit entouré et soutenu pour la consécration des Huiles Saintes par tout un collège sacerdotal, diaconal et sub-diaconal.

Les séminaristes-cérémoniaires démontrent en ce jour tous leurs talents afin de garder l'ordre et la hiérarchie des gestes et des mouvements : plus d'une quarantaine de ministres se trouvent dans le choeur, et certains arrivant de bien loin n'ont guère eu de temps de répéter, et cependant quelle splendide harmonie, puissance formidable de la liturgie qui élève et qui éduque.

Ce départ des Huiles depuis Ecône est bien symbolique, les prêtres les emmènent afin qu'elles servent durant la nouvelles années à la confection de la plupart des Sacrements, et ce déjà le Samedi-Saint pour l'eau baptismale. Quel rayonnement de la sainteté, ah s'il pouvait symboliser la nôtre !

 

23 avril 2006

Au coeur de la Brenne, dans le pays des mille étangs, se répète chaque année une belle solennité, qui voit des jeunes filles se donner à Notre Seigneur Jésus-Christ.

Les unes reçoivent l'habit - attention il serait faux de dire qu'elles prennent l'habit, car comme l'a dit le Seigneur la veille de sa mort : ce n'est pas vous qui m'avez choisi, mais c'est moi qui vous ai choisi ! - et les autres prononcent leurs voeux soit pour un an, soit perpétuels.

Cette année, signe évident que la congrégation se raffermit, 7 professes déclarent que pour toujours elles veulent vivre dans les voeux de pauvreté, chasteté et obéissance chez les soeurs de la Fraternité Saint-Pie X.

Cette année est marquée par le Chapitre Général, dont la retraite préparatoire a débuté le Lundi de Pâques et dont les séances vont débuter dès le lendemain du dimanche de Quasimodo.

Mgr de Galarretta, comme évêque responsable des religieux dans la Tradition, contrôle la validité canonique des élections de la Supérieure ainsi que de ses deux Assistantes. Mère Marie-Jude cède donc sa place à Mère Marie-Augustin, après plus de 20 années de supériorat qui l'avait conduite à succéder à la propre soeur de Mgr Lefebvre, Mère Marie-Gabrielle.

L'oeuvre poursuit son expansion et nos Suissesses ne sont pas en reste puisque la Fraternité des Soeurs compte 26 professes et 5 novices de notre pays. La jeune dernière qui vient du Valais a pris le nom de Soeur Anne-Laetitia, tout un programme !

 

24 et 25 avril

Retour en Suisse pour la session de formation des enseignants à Wil, où le Père Jean-Dominique avec sa fougue et son allant distribue doctoralement la science philosophique ainsi que le bon-sens.

Il insiste spécialement sur l'outil moderne qu'est l'ordinateur, afin de donner des consignes sans concessions sur son utilisation : en bref soit on apprend à le dominer soit on ne peut l'utiliser ; car l'affirme un auteur américain :

« L'ordinateur n'est ni bon ni mauvais, il est puissant. »

Henri Wuilloud †

 

Chronique extraite du Rocher numéro 41 - Bulletin du District de Suisse

Supérieur : Abbé Henri WUILLOUD
Prieuré Saint-Nicolas-de-Flüe
Solothurnerstrasse
4613 Rickenbach. SO
SUISSE
 
00 41 62 216 18 18
00 41 62 216 00 22
Le site de la Suisse

 

  Accéder au site du District de Suisse pour lire et vous abonner au "Rocher"

 

 

 

  Recevez par email nos mises à jour

   

Nouvelles parutions

Bulletins de la Tradition

Catéchisme n° 123

L'Extrême-Onction

Rome et la FSSPX : sanctions, indults, Motu proprio, levée des excommunications, discussions doctrinales...
La Porte Latine a fait la recension de plus de 1 600 textes concernant la crise de l'Eglise et ses conséquences sur les rapports entre Rome et la FSSPX.On peut prendre connaissance de l'ensemble ICI


Carte de France des écoles catholiques de Tradition
La Porte Latine vous propose la carte de France des écoles de Tradition sur laquelle figurent les écoles de garçons, de filles et les écoles mixtes. Sont mentionnées les écoles de la FSSPX et des communautés amiesVoir ICI


Intentions de la Croisade Eucharistique pour 2019
La Fraternité Sacerdotale Saint Pie X se propose de reconstituer en son sein une Croisade Eucharistique des Enfants, restaurant ainsi ce qui fût autrefois une oeuvre impressionnante tant par sa mobilisation que par son rayonnement spirituel.Tous les renseignements sur la Croisade ICI



Dimanche 15 septembre 2019
07:28 20:03