Accueil    Sommaire    Ordo    Lieux de culte    Catéchisme    Vidéos    Nous aider    Dons en ligne    Liens des sites FSSPX    Contact    Rechercher    Privé 

Les insolites de LPL

   Chronique du District de Suisse : mai à juin 2006

Retour aux archives des chroniques du District de Suisse

 

Par monsieur l'abbé Wuilloud

Supérieur du District de Suisse

FEUILLES DE ROUTE DU DISTRICT DE SUISSE

 

7 mai 2006

En compagnie de soeur Marie- Christiane et de sa soeur, nous partons au couvent de Göffingen pour assister à deux prises d’habit et une prise de voile noir, c’est-à-dire aux premiers voeux d’une novice. Mgr Fellay, après leur avoir prêché la retraite, pontifie. Il nous rappelle la sainteté à laquelle nous sommes appelés par la puissante motion de la grâce qui veut agir en chacun de nous. La séance de photos qui rassemble tout le monde à la suite de la sainte Messe, va nous donner la possibilité de réunir les deux Supérieurs Généraux de la Fraternité : Mgr Fellay, bien sûr et Mère Marie-Augustin à peine revenue de son élection. Mais non pas novice en la matière puisqu’elle fut la première Assistante sortante. Vous avez vu cette photo en exclusivité sur la couverture du précédent Rocher. C’est l’appren tissage du paparazzisme.

Nous profitons du voyage pour aller visiter la nouvelle maison d’exercices d’Allemagne ; Porta Caeli est admirablement sise sur les hauteurs d’une petite vallée du Schwarzwald et respire le calme et la paix nécessaires pour trouver ou retrouver Dieu. M. l’abbé Pfluger nous fait les honneurs de la visite, et hormis le cadre enchanteur, la maison est excellemment bien fournie et équipée pour recevoir des camps de familles ou autres.

 

13 mai 2006

Patronale à Mels. En arrivant la chapelle est déjà bien emplie, bien qu’il reste plus d’une demi-heure avant le début de la Messe, mais elle est trop petite pour fêter la patronne du lieu, Notre-Dame de Fatima ou le Coeur Immaculé de Marie. L’école est bien rôdée, les mécanismes fonctionnent sans trop de grincements. L’effort le plus important a été d’intégrer les nouveaux élèves de langue française, et je tiens à féliciter les professeurs pour leurs généreux efforts envers ceux-ci, car ce n’est pas de tout repos.

L’après-midi, c’est les traditionnelles représentations des élèves, d’abord musicales puis théâtrales. Les caractères ne sont plus à l’état d’ébauche, mais au contraire déjà profondément marqués, d’où les scènes charmantes du placide accordéoniste ou du timide trompettiste ou encore d’autres qui s’efforcent de se montrer indifférents pour cacher leurs émotions ; pour moi, c’est surtout là le spectacle, car ils sont le terreau dans lequel demain se fera.

Le soir, nous profitons d’aller rejoindre le début de la mission mariale à Wil. Pas mal de nouvelles têtes, attirées par le papillon tout-ménage. Les dévotions prennent beaucoup de temps au début de la procession qui doit traverser Wil, c’est sans aucun doute pour recevoir plein de grâces même sous un aspect liquide. Et cela ne manque pas puisque, arrivés au milieu du parcours, des trombes d’eau viennent rendre notre groupe bien frémissant. Enfin cela n’empêchera pas la Vierge de se dresser sur l’autel majeur de notre église où elle va diffuser ses bienfaits jusqu’à la fin du mois.

 

14 mai 2006

Oberriet et sa petite école sont sur pied pour le petit pèlerinage à Notre-Dame du Bon-Conseil de Schlatt-Haslen. Il s’agit de demander des grâces pour l’école, pour son expansion afin que les parents osent le sacrifice, car la voie de l’école traditionnelle n’est pas la voie large et facile mais bien plutôt la voie royale du Calvaire. C’est les déplacements continuels, c’est les lourdes charges financières, c’est les incompréhensions dont le petit monde traditionnel est coutumier, et tout cela est difficile à porter. Mais de voir de belles familles avec des enfants normaux, c’est-à-dire équilibrés et joyeux de vivre, montre que le jeu en vaut la chandelle.

Le plus intéressant dans ce pèlerinage est que lorsque nous traversons 27 les belles prairies de l’Appenzell, tous les troupeaux mugissent et suivent un petit bout notre cortège. Mais les hommes, eux, restent imperturbables et indifférents… plus impies que les animaux !

 

20 mai 2006

Messe de clôture de la Mission mariale à Wil, où plus d’une trentaine de personnes vont faire leur consécration à la Sainte Vierge à la manière de saint Louis Marie Grignion de Montfort. Mais comme toute consécration, si le geste initial est capital, c’est la fidélité à cet engagement qui en fait toute la richesse. Mais en tous les cas, il est indéniable que là où passe Marie, elle s’attache les âmes d’une manière particulière.

 

21 mai 2006

Le KVP (Katholische Volkspartei) se rassemble au Flüeli-Ranft pour un Maiandacht (Rosaire et salut du Saint-Sacrement), il m’est demandé de faire une prédication pouvant intéresser les membres de ce parti. Toujours un peu provocateur, je développe un thème peu parcouru : l’intolérance ecclésiastique. Il est remarquable d’analyser les fruits profonds et durables de cette intolérance, surtout à notre époque où l’intolérance est devenu un grave péché. Un catholique qui veut le rester, et qui veut de plus faire de la politique, doit posséder ce principe, sinon il sera condamné tôt ou tard à rejoindre la fange libérale des partis du Centre, neutre, incolore et inodore, bref insipide. La petite assemblée ne me bandouilla pas à la sortie, au contraire, plusieurs se montrèrent ravis d’avoir pu entendre ces principes.

 

25 mai 2006

Messe à Genève pour permettre à l’abbé Maret de célébrer l’Ascension à Sion. Sion, où une belle assemblée se retrouve, tout heureuse de fêter ensemble cor unum et anima una. La vie est tellement pénible, on ne peut guère échanger avec la famille, avec les amis, avec les voisins, que des banalités et autres platitudes. Parler de la foi, de l’Eglise, de vie spirituelle, et même de la vie de tous les jours mais cette fois à la lumière de la foi, c’est revigorant et fortifiant. Il est beau d’entendre nos catholiques, jeunes et moins jeunes chanter leur foi en traversant la ville sous l’oeil médusé des attablés de la Place du Midi et des badauds du Grand-Pont.

Voici ci-après un article envoyé au Nouvelliste pour expliquer le pourquoi de notre passage en ville de Sion. Mais l’ouverture, c’est bien connu, ne va que dans un sens :

"Jeudi de l’Ascension, 25 mai 2006, à Sion. Une procession déambule à travers les rues de la capitale, sous l’oeil intrigué des badauds. Une poignée de catholiques fiers de l’être chantent leur foi et leur amour de la Vierge.
Derrière la croix de procession, des enfants de choeur, soutane au vent, et une soixantaine de séminaristes et de prêtres habillés à la Don Camillo. Il paraît qu’ils viennent d’Ecône. Derrière eux, une troupe bigarrée de jeunes et de vieux, de cannes et de poussettes, de petits enfants et de grands-parents.
Le but de leur pèlerinage ? Notre-Dame de Valère. C’est une antique tradition de monter là-haut le jour de l’Ascension. Depuis quelques années, cette tradition revit. Plutôt sympa pour un jour de fête religieuse, non ? Mais voilà, les processions, au XXIe siècle, on n’aime plus tellement ça. Du moins pas avec des chants en latin et des catholiques qui prient comme avant le concile Vatican II.
Le vénérable Chapitre de la cathédrale n’ouvrira pas les portes de la basilique à ces fidèles d’un autre âge. Monsieur le Doyen les a prévenus : ils ne peuvent visiter les lieux qu’à titre privé, en simples touristes. Par conséquent, prière d’éviter cantiques et litanies, ça pourrait faire désordre dans une église.
En réalité, ils ne monteront même pas jusqu’à la basilique. Elle est déjà occupée. On ne visite pas, même en simples touristes. Le motif ? Un concert y est organisé. Simple coïncidence ? Sûrement. Mais au fait, une basilique, ça sert à quoi ?"
Abbé Michaël Demierre
.

 

29 - 30 mai 2006

Sortie des prêtres dans un lieu idyllique en terre oberwaldienne, le printemps qui éclate dans les parures bigarrées des champs et sous les cieux des aubes alpestres. Et bien la poésie en resta là, puisque les deux jours se passèrent sous la pluie, le brouillard et pour terminer la neige et le froid. Le Seigneur pouvait donner, Il ne l’a pas voulu, que son saint Nom soit béni ! Alors was ! Il ne resta plus que le jass et les jeux de société !

 

4 et 5 juin 2006

Petit passage à Paris, pour venir conforter nos courageux pèlerins qui marchent depuis deux jours et qui voient passer la deuxième étape de 35 à 40 kilomètres. C’est plus vite écrit que fait !

 

7 et 8 juin 2006

Passage en Suisse romande du professeur Olivereau qui, invité par le district, s’est rendu obligeamment à nos voeux en faisant 5 conférences en moins de 4 jours.

Il est très éclairant d’entendre expliciter le rôle du père, ses relations avec la mère et avec ses enfants. On comprend mieux pourquoi la révolution s’en est emparé pour le vider de sa réalité. Mais en suivant les explications du professeur, on comprend très bien que cela va bien plus loin, puisque la destruction de cette notion de paternité va dans le sens même de désavouer la paternité divine. On en arrive donc logiquement à notre combat pour la foi qui met Dieu notre Père comme principe de toutes choses. Or le Christ est Dieu, donc… le Christ-Roi.

 

9 et 10 juin 2006

Visite en compagnie de l’abbé Köchli de l’école de Diestedde dans le nord de l’Allemagne. En effet, notre compatriote prieur d’Oberriet se voit confier la lourde charge du rectorat. Nous avons dans cette école 27 Suisses à la fin de l’année scolaire, et ce sur 69 élèves au total. La séparation en plusieurs langues de notre pays rend impossible la création d’un gymnase dans notre pays, c’est pourquoi nos jeunes cherchant à faire de bonnes études doivent s’expatrier.

L’école est magnifique, spacieuse à souhait, mais manifestement ce n’est pas tout ! Pourquoi si peu d’Allemands la fréquentent-ils ?

Nous sommes arrivés pour la cérémonie de remise d’Abitur (maturité), et là on reconnaît bien l’Allemagne, qui met en scène une fastueuse cérémonie où rien n’est laissé au hasard. Cela ne manque pas d’un certain panache. Au retour, nous faisons encore un "petit" détour (on n’a pas tous les mêmes notions des distances !) pour visiter ce qui deviendra le monastère des bénédictins en Allemagne. Une très belle demeure, une chapelle attenante, avec une cour et des bois à foison. Et ce à deux pas de la frontière belge, l’évêque n’a pas digéré l’événement ! Décidément ils ne sont plus catholiques (c’est-à-dire universels) que dans leur sainte horreur de la Tradition… quelle unanimité, quelle ferveur ! Quels raseurs !

 

15 juin 2006

Fête-Dieu à Wil. Je dois avouer qu’il est très gratifiant de pouvoir solenniser dans une telle nef. On dit bien que les murs et les bâtiments ne sont pas tout, mais on ne peut nier l’importance de ces édifices pour aider à la constitution d’une paroisse. Pour honorer le divin et adorable Sacrement, les anciens autels sont utilisés et revêtus d’une belle parure florale et le plus beau des ornements est sans conteste ces enfants tout de blanc vêtus qui devancent l’Ostensoir où rayonne Dieu Lui-même. Ils sont vraiment l’embellissement sans lequel une Fête-Dieu ne peut qu’être fade, car la marque de la pureté resplendit sur leur front.

Alors évidemment, on ne peut que s’étonner quand on sort de “chez nous” avec le Bon Dieu, et que l’on constate combien cela touche peu les gens. Un promeneur passe indifférent avec son chien, à la terrasse d’un restaurant, notre passage alimente quelque peu les discussions. On oserait presque imaginer leurs dires : “Ah, c’est bien, ils font prendre l’air à toutes leurs vieilleries !” Les voitures passent tout proche et leur ralentissement présage des regards curieux. Et pourtant cette petite Hostie, c’est Elle qui tient le monde sous Sa puissance. Et Elle passe. Sans faire de bruit. Sans trop attirer l’attention. Sans punir d’un feu vengeur les mécréants. C’est tellement loin de notre psychologie, que cela fait beaucoup de bien de méditer la manière divine d’agir à notre époque.

 

25 juin 2006

Ce n’est pas rare que la Tradition se trouve en des endroits un peu perdus, un peu paumés. Le nouveau noviciat des capucins de Morgon en est un. A Aurenque, minuscule hameau du Gers à l’ouest de Toulouse a été accueillie la petite communauté des bures brunes.

Les photos nous montrent des toits éventrés, des locaux parfaitement inhabitables, aucune installation électrique, des sols pas à niveau, etc. ; en trois années de générosité et de courage, des bénévoles se sont mis à l’oeuvre et ont soutenu le Père Jean pour transformer le lieu en un magnifique petit monastère. Les vieux murs édifiés avec le calcaire méridional soutiennent de grands toits de tuiles rouges, c’est une belle réussite.

Nous avons donc assisté aux premiers voeux de deux religieux : le frère Pio de France et le frère Fidèle-Marie du Valais. Après une première année de postulat, à la fin de laquelle ils ont revêtu l’habit capucin, ils ont encore accompli une année de noviciat avant de prononcer les trois voeux de religion. Ensuite, la voie se poursuit par les premières années du scolasticat de philosophie puis de théologie mais ces études se poursuivent à Morgon même. Une remarque encore, la liturgie de ces religieux se marie parfaitement avec la simplicité et l’humilité des fils de saint François : nous, à la Fraternité Saint-Pie X, nous apprenons à nous tromper mais avec dignité ; eux, ils se trompent en toute simplicité ! Nous avons donc simplement souri.

Henri Wuilloud †

 

Chronique extraite du Rocher numéro 42 - Bulletin du District de Suisse

Supérieur : Abbé Henri WUILLOUD
Prieuré Saint-Nicolas-de-Flüe
Solothurnerstrasse
4613 Rickenbach. SO
SUISSE
 
00 41 62 216 18 18
00 41 62 216 00 22
Le site de la Suisse

 

  Accéder au site du District de Suisse pour lire et vous abonner au "Rocher"

 

 

  Recevez par email nos mises à jour

   

Nouvelles parutions

Bulletins de la Tradition

Catéchisme n° 121

Le sacrement de pénitence

Camps d'été 2019

Pour garçons
et jeunes gens

Juillet 2019 : activités proposées par l'école Saint Joseph des Carmes (camp travaux, camp vélo)
Vox cantorum : camp de vacances pour garçons à partir de 8 ans - 30 juin au 6 juillet 2019 à Châteauroux (36)
Camp Saint-Joseph pour garçons de 8 à 13 ans à Bourg-Saint-Pierre, du 6 au 20 juillet 2019
Camp pour garçons de 10 à 15 ans à St-Aubin-d'Aubigné (35) du 8 au 21 juillet
Camp St-Pierre J-E. pour garçons de 14 à 17 ans au milieu des volcans d'Auvergne
du 11 au 26 juillet

Camps Saint-Pie X à l'Etoile du Matin à Eguelshardt du 12 et du 15 au 30 Juillet 2019
Camp Bx Théophane Vénard pour garçons de 8 à
13 ans du 17 au 30 juillet à Kernabat

Camp Saint-Dominique pour garçons de 13 à 17 ans en Dauphiné du 27 juillet au 10 août
Compagnons de l'Immaculée Conception - Camp garçons du 1er au 15 août 2019 à Saint-Bonnet-le-Château (42)
Camp itinérant à vélo Raid Saint Christophe du 5 au 19 août 2019 pour les garçons de 14 à 17 ans

Pour filles et
jeunes filles

Soeurs de la FSPX - Camp Marie Reine du 10 au 19 juillet pour filles de 7 à 17 ans
à Châteauroux

Soeurs de la FSPX - Camp ménager du 23 juillet au 1er août pour jeunes filles de 15 à 18 ans à Châteauroux
Soeurs de la FSPX - Camp Marie Reine du 23 juillet au 1er août pour filles de 7 à 17 ans à Châteauroux
Compagnons de l'Immaculée Conception - Camp filles du 17 au 31 juillet 2019 à Saint-Bonnet-le-Château (42)

Rome et la FSSPX : sanctions, indults, Motu proprio, levée des excommunications, discussions doctrinales...
La Porte Latine a fait la recension de plus de 1 600 textes concernant la crise de l'Eglise et ses conséquences sur les rapports entre Rome et la FSSPX.On peut prendre connaissance de l'ensemble ICI


Carte de France des écoles catholiques de Tradition
La Porte Latine vous propose la carte de France des écoles de Tradition sur laquelle figurent les écoles de garçons, de filles et les écoles mixtes. Sont mentionnées les écoles de la FSSPX et des communautés amiesVoir ICI


Intentions de la Croisade Eucharistique pour 2019
La Fraternité Sacerdotale Saint Pie X se propose de reconstituer en son sein une Croisade Eucharistique des Enfants, restaurant ainsi ce qui fût autrefois une oeuvre impressionnante tant par sa mobilisation que par son rayonnement spirituel.Tous les renseignements sur la Croisade ICI



Dimanche 21 juillet 2019
06:12 21:43