Accueil    Sommaire    Ordo    Lieux de culte    Catéchisme    Vidéos    Nous aider    Dons en ligne    Liens des sites FSSPX    Contact    Rechercher    Privé 

Les insolites de LPL

   Chronique du District de Suisse : janvier à février 2008

Retour aux archives des chroniques du District de Suisse

Par monsieur l'abbé Claude Pellouchoud

Rédacteur en chef du "Rocher"

FEUILLES DE ROUTE DU DISTRICT DE SUISSE - Le Rocher n° 52

 

2 - 5 janvier 2008

Petites vacances studieuses à Im Fang, entre amis intéressés par la politique ; les sujets choisis sont l’éducation
et la finance. Deux prêtres acceptent de nous donner les principes philosophiques de la science politique afin de concevoir et élaborer une politique (sur le terrain cette fois) qui fait “sens”. Il est intéressant de saisir toujours mieux combien les principes sont lourds de conséquences. Prenez par exemple celui qui dit : “le bien est ce vers quoi tendent toutes choses”.

C’est une loi qui est profondément inscrite dans la nature et à laquelle on devrait sans cesse revenir, en se posant cette question : « Pour quoi ceci ou cela ? Pour quel bien fais-je ceci ? » Cela apporterait quelque clarté dans la connaissance de soi, de la société et même de Dieu.

Un homme de banque vint nous entretenir d’un autre sujet passionnant : l’argent ! Qu’est-ce que l’argent ? Il y a comme cela des évidences qui ne sont pas si évidentes ! Il est partout, actuellement ; bien des hommes vivent pour lui ; en définitive,
l’argent n’est qu’une relation. Ce qui explique que notre monde, vivant pour l’argent, court après le néant ; car toute la réalité de la relation consiste à se référer à un autre. Comme c’est épatant, la philosophie !

 

6 - 26 janvier 2008

La science infuse étant rare en ce bas monde, il faut parfois prendre le taureau par les cornes. Départ pour Berlin où nous avons un prieuré non loin duquel se trouve une école de langue. Cela fait tout drôle de se retrouver sur des bancs d’école avec des “gamins”, à tenter de contrôler vaille que vaille les contorsions buccales nécessaires pour parler la langue de Goethe. Bien qu'originaires de tous les horizons, ces jeunes savent presque tous la langue internationale, écoutent presque tous la même musique et ne connaissent à peu près rien de la religion. Pas méchants, du reste ; évidemment étonnés devant la soutane, ils ne manifestent pas le désir d'en savoir plus : c'est que le programme de leur soirée les interpelle davantage. Ils arrivent en retard, tenant à la main une tasse de café qu’ils siroteront tranquillement pendant le cours, la casquette vissée sur la tête. C’est curieux, je me sens moins vieux qu’eux ! « Un coeur joyeux vaut une médecine ou est un festin continuel »(1) dit l'Ecriture.

Berlin est une ville encore très allemande, je veux dire prussienne. Tout est kolossal ! Ils ont de la place pour construire et ils en profitent. Le moderne a pris des allures très sophistiquées, à l’exemple de la nouvelle gare bâtie d’acier et de verre et dans laquelle les trains se croisent et se superposent à différents étages. Plus intéressants sont les musées d’art. Le Gemälde Museum possède une collection d’environ mille tableaux, la plupart avec des motifs religieux, comme d’ailleurs le Bode Museum. Ce pays protestant renferme d’immenses richesses catholiques, mais rien de la période post-luthérienne ; c'en est impressionnant. L’art est catholique : pour celui qui a fait un peu le tour des principaux musées en Europe, c’est évident ! Visitez une église : tout ce qui présente un intérêt artistique est une relique de notre religion.

Pour juger de la valeur de ce séjour, il m’a suffi de constater le petit sourire de mes confrères germanophones : non, le miracle n’a pas encore eu lieu !

(1) Proverbes 15, 15 et 17, 22.

 

28 janvier 2008

La journée avait été organisée en vue d’une conférence aux prêtres du district à Oensingen. Or il arriva le coup classique, le prédicateur n'arriva point. Comme manifestement des événements restent enfouis dans le subconscient, vint assez spontanément l’idée de faire débarquer cette ribambelle de soutanes devant la coupole fédérale. Je puis vous l’assurer, les manants et les croquants ne furent pas les seuls à s'être retournés pour ce curieux défilé de touristes.

Puis nous sollicitâmes de visiter le Palais Fédéral : il nous fut permis d’y pénétrer après avoir subi un contrôle de sécurité en règle. Le grand escalier, puis la salle du Conseil des Etats, puis la salle du Conseil National, enfin celle des Pas Perdus.

Il nous fut donné de siéger quelques instants, malheureusement pas assez longtemps pour changer certaines lois ou proposer le règne de notre Roi comme base de la Constitution.

Il y eut ensuite la traditionnelle photo sur la Place Fédérale, suivie d'un petit tour de ville. Ces grandes rues très larges bordées d’arcades des deux côtés et que de célèbres fontaines viennent enjoliver. Ce fut en définitive une journée pas stressante du tout… sauf pour certains d'entre nous qui, trop économes, ne mirent que quelques sous dans le parcomètre : ils se rappelleront que la police veille toujours sur l’ordre en ville de Berne.

 

10 février 2008 [Reportage de l'abbé Claude Pellouchoud]

Afin de gagner l'indulgence du jubilé de Lourdes, les fidèles du Jura, après la messe chantée à Delémont, prennent la route en voi-tures personnelles pour se retrouver en pèlerinage dans un petit village français du Haut Doubs : Le Bizot.

On y trouve en effet un sanctuaire dédié à Notre-Dame de Lourdes, édifi é en 1868 - soit dix ans après les apparitions de Notre Dame à Bernadette et quatorze ans après le dogme de l'Immaculée Conception - par M. l'abbé Patois, curé du Bizot, qui y dépensa son activité et son argent, travaillant lui-même comme un simple manoeuvre.

Après un 1er chapelet récité à la grotte et une photo de groupe, nous nous retrouvons tous pour le repas de midi au café « chez la Colette », ancienne maison de justice du XVIe.

En guise de remerciement à nos hôtes du jour les enfants inter- prètent le chant "Colette était chrétienne" ! Après le repas, un moment de détente permet d'admirer le cadre qui offre une vue magnifque sur la chaîne du Jura suisse.

Nous poursuivons par la récitation d'un 2ème chapelet en l'église Saint-Georges, une des plus belles églises du Doubs. Elevée au début du XVIe, elle a conservé son aspect d'origine avec son toit en laves. Le clocher date par contre du XVIIIe.

Cette journée de "récollection itinérante" se termine par un Salut du Très Saint Sacrement à Delémont et la récitation du 3ème chapelet. Nous remercions particulièrement Notre Dame de nous avoir donné le beau temps toute la journée.

 

10 février 2008

A Sion, ce dimanche, le programme se révèle vraiment complet. Jugez donc : formation, prière, mission, culture, tout y passe en quelques heures. Notre chapelle de Sion développe une belle activité pour fêter l’Immaculée de Lourdes. Après la conférence de Carême de l’abbé Puga, les vêpres sont chantées en présence du Séminaire d’Ecône, puis une procession accompagnée de la fanfare de Gampel traverse les rues de la ville, alternant les cantiques et la musique au pas cadencé.

Nous arrivons ainsi à l’église des Jésuites qui, même si elle est désacralisée, reste mariale par sa décoration. C’est là que nous écoutons un magnifique concert sur les « Gloires de Marie » qui doit enchanter le Ciel comme il ravit les coeurs des participants. Les mines réjouies manifestent cette réalité bien avant le vin chaud !

 

16 février 2008

L’église d’Ecône est bien remplie pour les ordres mineurs du samedi des Quatre-Temps. Ce ne sont pas les Valaisans qui font nombre, car ayant l’embarras du choix, ils ne se mobilisent guère pour les événements mineurs ; non, ce sont des fidèles qui viennent de loin pour accompagner leurs séminaristes dans l’ascension des degrés de l’autel.

La liturgie est faste malgré le Carême : si elle ne se déploie pas comme en temps ordinaire dans les vêtements ou dans la musique, elle se révèle d'une grande richesse dans les textes entre lesquels viennent s'intercaler les ordinations. Pas beaucoup de Suisses, malheureusement, seul un capucin des bords de la Raspille reçoit les premiers ordres mineurs.

 

21 février 2008

Monseigneur Fellay réunit les supérieurs du « deutscher Raum » à Menzingen. La grande valse des mutations débute cette année très tôt, et c’est très bien, surtout si elle se termine aussi très tôt. Mais les aléas des "jacta est"… non pardon ! Je voulais dire que les aléas qui accompagnent les mutations sont en partie imprévisibles, et qu'ainsi certains événements bouleversent toute la donne. Après les premières propositions de noms qui nous permettent de prévoir quelques changements ou de renforcer l'effectif de certaines maisons, nous devrons nous rencontrer de nouveau pour affiner nos jugements et prendre les décisions qui s'imposeront.

Dans ce petit monde, il faut posséder un peu l’esprit socialiste, celui qui cherche toujours à « préserver les acquis » ! Sans tarder nous quittons la Maison Généralice pour la France…

 

22 février 2008

La fête de la chaire de saint Pierre à Antioche reste importante et surtout emblématique pour les catholiques : c’est dans cette ville que l’Eglise, quittant l’étroite enceinte de Jérusalem, va connaître un fort développement surtout grâce à la présence de saint Pierre. C’est là aussi, comme nous l'apprennent les Actes des Apôtres, qu'on commença à donner aux disciples du Christ le beau nom de « chrétiens ». Clin d'oeil de la Providence : c’est précisément en ce jour où l'on fête son saint patron de baptême qu'un Valaisan va prononcer ses voeux perpétuels à Bellaigues.

Cette très belle cérémonie manifeste par son ampleur le don total de l’âme à son Dieu et Seigneur. Après avoir prononcé son oblation, le jeune profès va en signer sur l’autel le texte écrit, afin de lui donner la stabilité du rocher qui est le Christ. Puis il va présenter cet acte à ses supérieurs et à ses confrères pour que tous en soient témoins.

Vient ensuite le chant de cette magnifique antienne : « Recevez-moi, Seigneur, selon votre parole, et je vivrai ; et ne permettez pas que je sois déçu dans mon attente ». Le nouveau profès l'entonne par trois fois, sur un ton de plus en plus élevé, et chaque fois le choeur des autres moines la reprend.

Le plus émouvant est sans doute le rite de la prostration, bras en croix : elle se poursuit durant le Canon de la Messe, jusqu'au moment de la communion qui verra "renaître" le jeune moine. C'est toute la vie religieuse qui est symbolisée ici : mourir au monde et renaître avec le Christ. Comment ne pas être impressioné par une telle cérémonie ? Elle nous rend plus sensible la présence du bon Dieu et de toute la cour céleste, et nous écarquillons les yeux de l’âme pour tenter de discerner le plus possible les beautés divines répandues sur celui qui ose faire confiance à l’Epoux. Frère Anselme Genilloud a donc le bonheur d’être lié pour l'Eternité à Jésus-Christ. Nous l’accompagnons de nos voeux et de nos prières.

 

28 février 2008

Le passé nous rattrape quelquefois ! C’est un vieil ami, connu lors des études d’oenologie, qui me demande de bénir sa nouvelle cave. Il me semble que je n’ai jamais utilisé autant d’eau bénite, tellement les dimensions de la cave sont pharaoniques pour notre pays. Il reste que cela ne fera qu’une goutte d’eau dans tout le vin qui transitera dans ces cuves et ces tonneaux.

Abbé Henry Wuillod

 

Chronique extraite du Rocher numéro 52 - Bulletin du District de Suisse

 

Supérieur : Abbé Henry WUILLOUD
Prieuré Saint-Nicolas-de-Flüe
Solothurnerstrasse
4613 Rickenbach. SO
SUISSE
 
00 41 62 216 18 18
00 41 62 216 00 22
Le site de la Suisse

 

 Accéder au site du District de Suisse pour lire et vous abonner au "Rocher"

 

 

 

  Recevez par email nos mises à jour

   

Nouvelles parutions

Bulletins de la Tradition

Catéchisme n° 121

Le sacrement de pénitence

Camps d'été 2019

Pour garçons
et jeunes gens

Juillet 2019 : activités proposées par l'école Saint Joseph des Carmes (camp travaux, camp vélo)
Vox cantorum : camp de vacances pour garçons à partir de 8 ans - 30 juin au 6 juillet 2019 à Châteauroux (36)
Camp Saint-Joseph pour garçons de 8 à 13 ans à Bourg-Saint-Pierre, du 6 au 20 juillet 2019
Camp pour garçons de 10 à 15 ans à St-Aubin-d'Aubigné (35) du 8 au 21 juillet
Camp St-Pierre J-E. pour garçons de 14 à 17 ans au milieu des volcans d'Auvergne
du 11 au 26 juillet

Camps Saint-Pie X à l'Etoile du Matin à Eguelshardt du 12 et du 15 au 30 Juillet 2019
Camp Bx Théophane Vénard pour garçons de 8 à
13 ans du 17 au 30 juillet à Kernabat

Camp Saint-Dominique pour garçons de 13 à 17 ans en Dauphiné du 27 juillet au 10 août
Compagnons de l'Immaculée Conception - Camp garçons du 1er au 15 août 2019 à Saint-Bonnet-le-Château (42)
Camp itinérant à vélo Raid Saint Christophe du 5 au 19 août 2019 pour les garçons de 14 à 17 ans

Pour filles et
jeunes filles

Soeurs de la FSPX - Camp Marie Reine du 10 au 19 juillet pour filles de 7 à 17 ans
à Châteauroux

Soeurs de la FSPX - Camp ménager du 23 juillet au 1er août pour jeunes filles de 15 à 18 ans à Châteauroux
Soeurs de la FSPX - Camp Marie Reine du 23 juillet au 1er août pour filles de 7 à 17 ans à Châteauroux
Compagnons de l'Immaculée Conception - Camp filles du 17 au 31 juillet 2019 à Saint-Bonnet-le-Château (42)

Rome et la FSSPX : sanctions, indults, Motu proprio, levée des excommunications, discussions doctrinales...
La Porte Latine a fait la recension de plus de 1 600 textes concernant la crise de l'Eglise et ses conséquences sur les rapports entre Rome et la FSSPX.On peut prendre connaissance de l'ensemble ICI


Carte de France des écoles catholiques de Tradition
La Porte Latine vous propose la carte de France des écoles de Tradition sur laquelle figurent les écoles de garçons, de filles et les écoles mixtes. Sont mentionnées les écoles de la FSSPX et des communautés amiesVoir ICI


Intentions de la Croisade Eucharistique pour 2019
La Fraternité Sacerdotale Saint Pie X se propose de reconstituer en son sein une Croisade Eucharistique des Enfants, restaurant ainsi ce qui fût autrefois une oeuvre impressionnante tant par sa mobilisation que par son rayonnement spirituel.Tous les renseignements sur la Croisade ICI



Mardi 23 juillet 2019
06:14 21:41