Accueil    Sommaire    Ordo    Lieux de culte    Catéchisme    Vidéos    Nous aider    Dons en ligne    Liens des sites FSSPX    Contact    Rechercher    Privé 

Les insolites de LPL

   Chronique du District de Suisse : mars à avril 2008

Retour aux archives des chroniques du District de Suisse

Par monsieur l'abbé Claude Pellouchoud

Rédacteur en chef du "Rocher"

FEUILLES DE ROUTE DU DISTRICT DE SUISSE - Le Rocher n° 53

 

3 mars 2008

Réunion des prêtres de Suisse romande à Montreux. Les bords du lac Léman ne sont guère rieurs en ce début mars, les idées ne sont donc pas à la flânerie, nous profitons pour continuer nos études de la Sainte Trinité. Un confrère nous propose de passer de la connaissance de nous-mêmes pour arriver à toucher du bout de notre intelligence une parcelle de ce qu'est cet échange entre les Personnes en Dieu. On ne comprend guère ! mais ce n'est pas la faute des confrères – je tiens à rassurer – mais c'est si grand ! Et ce qui est peut-être encore plus magnifique, c'est que les quelques bribes qui nous parviennent suffisent déjà à nourrir copieusement notre âme. Ah… Dieu !

Nous nous penchons également sur l'encyclique de Benoît XVI sur l'espérance, pour remarquer avec stupéfaction que le pape parle sans sourciller à l'encontre de toute la théologie catholique depuis le Christ jusqu'à Pie XII, en passant par tous les pères de l'Eglise et les saints. Il y affirme en effet que « chez la plupart des hommes – demeure présente au plus profond de leur être une ultime ouverture intérieure pour la vérité, pour l'amour, pour Dieu ». Cela signifie en définitive que tous sont sauvés sauf quelques affreux dont l'âme est devenue totalement mensonge. Il est vraiment imprudent de parler d'une telle manière, alors que le Christ a affirmé : beaucoup d'appelés, peu d'élus ! Saint Jérôme a une réponse laconique
à un tel enseignement : « La prédication devient relâchée, quand elle promet indifféremment la béatitude et le royaume céleste à la multitude ».

Nous pouvons remarquer l'expression du pape : « comme nous pouvons le penser » qui n'est dans ce domaine pas très théologique. Cela m'a frappé durant l'homélie de Mgr Fellay qui disait : « la théologie catholique nous enseigne que… » Ne serait-ce pas là la grande différence entre le subjectivisme qui affirme ce que l'on ressent et l'objectivité qui repose sur l'immense enseignement du magistère durant vingt siècles. Le pape et tous les évêques doivent transmettre ce qu'ils ont reçu de la Tradition selon le mot de saint Paul à Timothée : « Garde le dépôt » ! D'où notre méfiance envers ceux qui ne parle qu'en puisant dans leur coeur, il s'y trouve de très belles images, mais souvent la vérité défaille. Cela ne nous empêche nullement de garder notre espérance intacte, de par grâce de Dieu.

 

10 mars 2008

Un vénérable confrère nous a rejoint à Oberriet pour la réunion des prêtres de Suisse alémanique afin de nous faire partager sa grande expérience sur certaines questions morales. Des décennies d'enseignement et des contacts invraisemblables sur tous les points du globe, et nous avons alors l'abbé Laroche ! C'est une ombre qui passe en faisant du bien… des voyages apostoliques, des prédications, des heures de cours données en différentes langues, des retraites, et il n'a jamais l'air d'être fatigué. Toujours disponible, il ne calcule point son effort. Il n'est point de notre génération toujours en train de prendre son pouls pour estimer ce qui est faisable ou non : « Ah mais je serais alors trop fatigué ! » Oui, il passe comme une ombre, après avoir donné les dons divins il repart ayant rattaché les âmes au bon Maître. J'espère bien qu'il ne lise pas ce texte, il en serait bien courroucé ! Peu importe, je ne veux pas le canoniser mais simplement mettre en évidence un prêtre exemplaire.

Avec sa cordialité coutumière, il a ainsi répondu à nos interrogations et corrigé nos réponses hasardeuses. Les prêtres ont été enchanté de ce contact professoral qui rafraîchit ce qui se fane bien vite chez tout homme : la mémoire.

 

14 au 17 mars 2008

Wil : Semaine Sainte trépidante malheureusement ! Il vaudrait bien mieux, songe-t-on parfois, s'enfermer dans un monastère pour goûter la suavité de ces jours bénis. La liturgie est tellement abondante, presque luxuriante qu'on ne sait presque plus par où passer.

Pour nous prêtres, c'est le moment de nous souvenir des mamans qui aimeraient tant assister paisiblement à une cérémonie ou écouter un sermon, et qui n'arrivent à rien tant la progéniture se rend insatiable de mouvements, de cris, de pleurs et de… et cela durant toute l'année et quelquefois des années si les enfants sont assez rapprochés ! Elles prient tout de même, nous essayons toujours de les rassurer, elles prient de cette belle prière qui aimerait mieux se dire et qui s'offre en souffrance de ne pouvoir le faire. Avec cette pensée au coeur, nous passons d'une cérémonie à l'autre, tout étonnés un beau matin que Pâques soit déjà là ! Vous avez peut-être remarqué le jour de Pâques, combien les prêtres prêchent sur la Semaine-Sainte… c'est bien la preuve que cela a été trop vite ! Comme on est riche de biens célestes dans notre Eglise catholique !

 

29 au 31 mars 2008

C'est sous les voûtes magnifiquement rénovées de l'abbatiale de Ruffec, que les soeurs de la Fraternité entonnent le « Quasimodo geniti infantes ». C'est leur jour, à nos chères soeurs, jour de prise d'habits, de changement de voile, et surtout jour des voeux. Les voeux qui les rendent épouses consacrées. Voeux qui les rendent mères des âmes, à la suite de la Mère de Dieu, engendrant par la vertu du Très-Haut dans le sacrifice et le don d'elles-mêmes des âmes à leur Seigneur. « Ah si les pierres pouvaient parler ! » ainsi débute le sermon de Mgr Fellay, ces mêmes pierres qui ont entendu huit siècles auparavant les mêmes chants et les mêmes prières. Ces mêmes pierres qui ont entendu les clameurs de la révolution et qui ont pleuré la perte de la sainte Présence dans leurs murs, pour laisser place à une écurie et à une grange à foin. Oui, ces mêmes pierres exultent de nouveau, même si les travaux ne sont pas encore achevés, car elles revivent ce pourquoi elles existaient, elles sont redevenues maison de Dieu.

Nous voyons les soeurs pénétrer dans le long sanctuaire. Elles sont intimidées par le faste que prend leur cérémonie ; leur voix doit s'y prendre à deux fois car la hauteur des murs répercutent leur prière jusqu'au Ciel et c'est saisissant ! C'est à ce moment qu'il vient à l'esprit des distractions ! Et oui, on imagine telle ou telle jeune fille, à qui cela ferait tellement du bien de voir cet émouvant spectacle…enfin, que le Bon Dieu puisse agréer nos distractions, voilà notre plus grand désir.

 

9 au 12 avril 2008

Cours Saint-Thomas-d'Aquin du Müllerhof. Préparer des âmes pures et innocentes à la communion fait partie des plus grandes joies de l'apostolat sacerdotal. Comme supérieur, il ne nous est plus tellement donné de nous occuper directement des enfants ; on peut imaginer ainsi que lorsqu'une école nous fait la charité de nous proposer une petite retraite, nous ratons rarement l'occasion.

C'est pour cette année, une retraite de préparation à la communion solennelle. Cela est propre à la France et nous ne connaissons pas cette coutume en Suisse. En résumé, cela a, à peu près, la même signification que notre Confirmation. C'est par le renouvellement des promesses du baptême, que les enfants s'engagent à vivre fidèlement dans la foi qu'ils ont reçue sur les fonts baptismaux. Ils manifestent ainsi publiquement leur volonté d'entrer dans la grande bagarre contre Satan et d'être attachés à Jésus-Christ : d'où le besoin d'allier une réception solennelle de Jésus-Eucharistie, car sans Lui les plus belles promesses partent bien vite en fumée.

 

16-17 avril 2008

Ecole Saint Dominique Savio de Wil. Vous le savez bien ou vous l'avez entendu comme moi, il y a toujours des critiques sur les écoles. Ceci ou cela qui ne tourne pas rond, celui-ci et celle-là qui causent sans cesse des problèmes, et caetera ! Pour donner un autre regard sur nos écoles, il faut interroger les enseignants qui ont fait les deux guerres : l'école publique et l'école de la Tradition.

J'ai reçu cet avis unanime : « Ici on peut travailler ! » Evidemment il y aussi des cas, des enfants difficiles mais les liens entre parents, enseignants et prêtres sont beaucoup plus réels. Personnellement je ne suis pas mécontent du tout et même un peu soulagé qu'il reste de forts (et sales) caractères. Avec cette base brute sur laquelle on peut au moins greffer de belles vertus, cela suscite de réels espoirs car il en faudra encore des fortes têtes pour lutter et se défendre contre cette société ramollissante et "benêtissante". A l'école publique au contraire, on peut peu ! Vous êtes toujours sur le qui-vive dès que vous abordez la question des principes, car vous ne pouvez pas tout dire comme catholique, et vous êtes amenés à dire le "au moins" c'est-à-dire le minimum. Un bien peut certes encore se faire, mais on est loin de refaire ainsi une chrétienté.
A Wil, j'ai été édifié par l'atmosphère de calme et de paix. En passant dans les couloirs aux heures de cours, c'était comme au séminaire, le même silence. Bien des dévouements de la part de beaucoup et qui oeuvrent dans le silence, tout se fait dans cette bienfaisante tranquillité. Je ne dis pas que tous en profitent, mais les élèves qui veulent prendre la substantifique moelle de cette formation n'ont qu'à se servir. Et c'est pour cette offre que je tiens à féliciter ouvertement toute l'équipe enseignante de Wil.

 

19 avril 2008

Confirmation Oberriet. Jour de grâce en terre saint-galloise, aujourd'hui l'évêque passe en leur pays pour accomplir la mission millénaire des apôtres envers les fidèles : « il pria sur eux afin qu'ils reçussent le Saint-Esprit »(1). Et il me semble que c'est vraiment ce début de cérémonie qui révèle toute l'étendue de ce pouvoir : « Que l'Esprit-Saint descende sur vous ! » et étendant ses mains sur les confirmands, il fait cette demande : « Envoyez sur eux votre Esprit-Saint, le Consolateur aux sept dons ». Alors sont énumérés les dons du Saint-Esprit, et devant ces paroles pour peu qu'on y prenne garde, oui, la puissance de l'évêque devient sensible. Car il parle à Dieu de manière impérative : « Envoyez ! Imprégnez-les ! Marquez-les ! Confirmez ! » On est saisi qu'une créature, qui annonce le don divin de la crainte de Dieu, ose commander à Dieu. Non, ce n'est pas de la présomption qui le fait parler ainsi, mais il est envoyé par Dieu pour le faire et c'est là toute sa force.

Merci, Monseigneur Lefebvre de nous avoir légués des successeurs des Apôtres, grâce à eux nous pouvons vivre de la grâce ! Les enfants n'ont pas été en reste pour offrir leurs remerciements à S.E. Mgr Tissier de Mallerais, ils lui ont écrit une carte et chanté de petites chansonnettes.

 

22 avril 2008

A Ecône, dans ce haut lieu d'étude et de prière, nous avons la joie de nous réunir à quelques prêtres pour tenter d'analyser les propositions faite par un parti cantonal pour mettre la religion sous le contrôle étatique. Ce serait à rire, si le tragique ne l'emportait, de constater les culbutes dans la phraséologie de certains drôles se targuant de servir la liberté et qui en même temps sont contraints de la museler. Liberté de religion, liberté d'expression, mais jusque-là ! Et qui met la limite ? Evidemment ces grands penseurs grands connaisseurs de l'humanité et serviteurs de la libre- pensée ! Le comique, c'est qu'ils sont obligés de se mettre au-dessus des religions, se nommant arbitre pour accepter ou éconduire les doctrines selon leurs critères. C'est donc le moment de citer le mot de Louis Veuillot : « Il n'y pas plus sectaire qu'un libéral » qui n'hésite pas à canoniser et à dogmatiser ses principes des droits de l'homme.

Je vous donne deux petits exemples pour vous démontrer la manière vipérine de saborder la liberté de ces pseudo-gardiens du temple : « La paix confessionnelle implique l'enseignement laïque du fait religieux à l'école publique et privée dans le cadre de la scolarité obligatoire ». Ou pour vous montrer une attaque encore plus directe envers la famille, sous le couvert de se protéger de certaines dérives : « La possibilité pour tout individu, mineur ou majeur, d'obtenir la protection de l'Etat contre son milieu familial en cas de contrainte fondée sur des convictions religieuses ». On imagine l'adolescent en pleine crise appelant à son secours l'Etat contre ses parents qui veulent qu'il pratique. C'est perfide et destructeur !

Nous avons ainsi bien travaillé à fouiller tout le document dans ses faux principes, dans ses manières de dire pernicieuses, dans sa dialectique. Combien de documents sont pareillement démunis de principes et constellés de mensonges ? A foison… ah cette pauvre Suisse est vraiment minée de toute part ! D'où pouvons-nous attendre le secours ? De nulle part, sinon d'en-haut, aussi il s'agit pour tous de travailler d'une manière ou d'une autre à faire son devoir et Dieu bénira ce travail.

 

27 avril 2008

Discrets ?! Six soutanes dont un en plus avec une belle croix sur la poitrine et quelques parements violets, c'est difficile de passer inaperçu ! Pourtant c'est un peu le but de ne pas trop être sous la visée des bonnes gens, non pas nous directement, mais l'hôte qui a accepté de partager le repas. Pourquoi donc ! Simplement parce qu'il est prêtre diocésain. Et qu'il n'est pas drôle d'être reconnu comme fréquentant les affreux intégristes. Il est très mal vu de vouloir tourner la page dans le sens d'un retour : « Non, toujours en avant, faites vos expériences, même les plus exotiques, peu importe du moment que les pages se tournent. Cela donne au moins l'impression que ce passé ne pourra plus nous rejoindre ». Fausse illusion de tous ceux qui veulent oublier et qui poursuivent leur oubli dans le futur, ils ne saisissent que du vent.

L'entretien en cet après-midi dominical est très instructif, et si on a déjà fait pas mal d'expériences sur les outrances du modernisme dans l'Eglise, certains faits nous font encore et toujours frémir intérieurement d'indignation.

Abbé Henry Wuillod

(1) Act. 8/15.

Chronique extraite du Rocher numéro 53 - Bulletin du District de Suisse

 

Supérieur : Abbé Henry WUILLOUD
Prieuré Saint-Nicolas-de-Flüe
Solothurnerstrasse
4613 Rickenbach. SO
SUISSE
 
00 41 62 216 18 18
00 41 62 216 00 22
Le site de la Suisse

 

  Accéder au site du District de Suisse pour lire et vous abonner au "Rocher"

 

 

 

  Recevez par email nos mises à jour

   

Kermesses

Fêtes paroissiales : retrouvez sur cette page ces moments de convivialité catholique

Nouvelles parutions

Bulletins de la Tradition

Catéchisme n° 118

Ordonnance de la messe

Camps d'été 2019

Pour garçons
et jeunes gens

Juillet 2019 : activités proposées par l'école Saint Joseph des Carmes (camp travaux, camp vélo)
Vox cantorum : camp de vacances pour garçons à partir de 8 ans - 30 juin au 6 juillet 2019 à Châteauroux (36)
Camp Saint-Joseph pour garçons de 8 à 13 ans à Bourg-Saint-Pierre, du 6 au 20 juillet 2019
Camp pour garçons de 10 à 15 ans à St-Aubin-d'Aubigné (35) du 8 au 21 juillet
Camp St-Pierre J-E. pour garçons de 14 à 17 ans au milieu des volcans d'Auvergne
du 11 au 26 juillet

Camps Saint-Pie X à l'Etoile du Matin à Eguelshardt du 12 et du 15 au 30 Juillet 2019
Camp Bx Théophane Vénard pour garçons de 8 à
13 ans du 17 au 30 juillet à Kernabat

Camp Saint-Dominique pour garçons de 13 à 17 ans en Dauphiné du 27 juillet au 10 août
Compagnons de l'Immaculée Conception - Camp garçons du 1er au 15 août 2019 à Saint-Bonnet-le-Château (42)
Camp itinérant à vélo Raid Saint Christophe du 5 au 19 août 2019 pour les garçons de 14 à 17 ans

Pour filles et
jeunes filles

Soeurs de la FSPX - Camp Marie Reine du 10 au 19 juillet pour filles de 7 à 17 ans
à Châteauroux

Soeurs de la FSPX - Camp ménager du 23 juillet au 1er août pour jeunes filles de 15 à 18 ans à Châteauroux
Soeurs de la FSPX - Camp Marie Reine du 23 juillet au 1er août pour filles de 7 à 17 ans à Châteauroux
Compagnons de l'Immaculée Conception - Camp filles du 17 au 31 juillet 2019 à Saint-Bonnet-le-Château (42)

Rome et la FSSPX : sanctions, indults, Motu proprio, levée des excommunications, discussions doctrinales...
La Porte Latine a fait la recension de plus de 1 600 textes concernant la crise de l'Eglise et ses conséquences sur les rapports entre Rome et la FSSPX.On peut prendre connaissance de l'ensemble ICI


Carte de France des écoles catholiques de Tradition
La Porte Latine vous propose la carte de France des écoles de Tradition sur laquelle figurent les écoles de garçons, de filles et les écoles mixtes. Sont mentionnées les écoles de la FSSPX et des communautés amiesVoir ICI


Intentions de la Croisade Eucharistique pour 2019
La Fraternité Sacerdotale Saint Pie X se propose de reconstituer en son sein une Croisade Eucharistique des Enfants, restaurant ainsi ce qui fût autrefois une oeuvre impressionnante tant par sa mobilisation que par son rayonnement spirituel.Tous les renseignements sur la Croisade ICI



Dimanche 26 mai 2019
05:59 21:38