Accueil    Sommaire    Ordo    Lieux de culte    Catéchisme    Vidéos    Nous aider    Dons en ligne    Liens des sites FSSPX    Contact    Rechercher    Privé 

Les insolites de LPL

   Chronique du District de Suisse : janvier-février 2009

Retour aux archives des chroniques du District de Suisse

Extrait du Rocher

Rédacteur en chef : abbé Claude Pellouchoud

FEUILLES DE ROUTE DU DISTRICT DE SUISSE - Le Rocher n°58

5-10 janvier 2009

Les hommes ont bien travaillé, ils ont encouragé, stimulé, incité des collègues ou des amis à venir passer quelques jours en leur compagnie à Enney. Et plusieurs sont venus, un peu surpris de rencontrer des hommes vêtus de robe noire, mais comme notre époque habitue à être ouvert à tout, pourquoi pas, après tout !

Les premières conférences laissaient bien percevoir qu’il se passait de rudes combats intérieurs : la mine sombre, aucune envie de rire mais plutôt d’exploser se lisait sur certains visages. Ce n’est plus à ce moment de belles paroles dont les âmes ont besoin, mais de la belle et pure grâce de Dieu, car elle seule peut alléger le poids d’une tension intérieure, éclaircir les préjugés tenaces, dissiper les brumes de la tristesse, et enfin encourager à oser l’amour de Jésus-Christ. De belles larmes ont coulé et ont manifesté une paix retrouvée. Le sacrement de pénitence fait des miracles, et la prédication sur la vie de Jésus enflamme encore et toujours les cœurs. Il y en a des désirs dans notre âme, mais combien peu sont écoutés : nous restons engoncés dans nos petites chimères, nos faibles élans, alors que si on osait se mettre à l’écoute de notre âme, on comprendrait bien vite qu’il n’y a rien d’autre que Jésus-Christ qui peut la rassasier. Ces quelques jours de silence extérieur permettent vraiment de jouir d’un dialogue intérieur avec l’Epoux des âmes qui ont soif. « Voyez et goûtez comme le Seigneur est bon » : cette vérité tend les bras à tellement de sourds, muets et aveugles qui veulent le rester !

 

12 janvier 2009

Avec le début du mois de janvier arrive la traditionnelle réunion de tous les prêtres et frères du district de Suisse à Oensingen. Cela fait quand même un bon nombre pour notre petit pays : 33 prêtres et 4 frères. La belle œuvre fondée par Mgr Lefebvre en 1970 comptait 186 prêtres en 1986. Aujourd’hui elle en compte 492, ce qui fait une croissance de 165 % en 23 ans ! Voilà un signe tangible du bienfait des consécrations épiscopales de 1988 !

Le deuxième assistant du Supérieur Général, M. l’abbé Alain-Marc Nély, nous fait l’honneur de sa présence, après un rendez-vous manqué l’an dernier. Habitué à prêcher des retraites sacerdotales, M. l’abbé Nély nous entretient de son sujet favori et toujours très enrichissant : « la spiritualité sacerdotale selon saint Paul » à partir d’un ouvrage du R. P. Spicq. Il faut dire que nous sommes en pleine année jubilaire dédiée à saint Paul, qui sera d’ailleurs le thème de notre pèlerinage de Pentecôte de Chartres à Paris.

Un autre jubilé intervient cette année, le 150ème anniversaire de la mort du saint Curé d’Ars. Nous profitons donc de cette réunion de tous les prêtres de Suisse pour leur faire part d’un projet de pèlerinage à Ars tous ensemble pour implorer du saint patron de tous les curés du monde les grâces dont nous avons besoin dans l’exercice de nos apostolats.

 

18 janvier 2009

On devient gourmet à force de vouloir remercier les amis et bienfaiteurs. C’est la grande occupation du week-end : d’abord à Wil, puis à Oberriet ; enfin, retardant de quelques heures mon départ pour quelques jours de vacances, je prends part au repas pour les amis et bienfaiteurs du prieuré de Rickenbach à Oensingen. Nous avons la joie de former une grande tablée où les conversations vont bon train. Une de nos fidèles s’inquiète de se retrouver à côté d’un abbé qui ne parle pas très bien le « schwitzerdutsch » car elle a elle-même perdu un peu l’habitude de parler « l’allemand scolaire ». Qu’à cela ne tienne, avec l’habitude, on comprend le « suisse allemand », même si on ne le parle pas encore. Notre économe a fait les choses en grand en faisant venir son frère comme « traiteur ».

 

24 janvier 2009

C’est évidemment la levée du décret d’excommunication qui agite tous les esprits. Cela évidemment aussi nous ravit car cet événement nous démontre à loisir la puissance d’intercession de la Bienheureuse Vierge Marie. Elle manifeste sa haute fonction dans le Ciel comme Médiatrice de toutes grâces entre le Ciel et la terre. Plénipotentiaire de la Tradition, elle s’est présentée devant le Trône de Dieu avec une nuée d’anges qui montraient et offraient le 1,7 million de chapelets, et la Mère de Dieu – certainement fière de ses enfants – a sollicité la grâce demandée pour ses pieux dévots de la terre. Aussitôt dit, aussitôt fait ! Le miracle se réalisa, car la proverbiale lourdeur vaticane se transforma en une vive flamme qui eut tôt fait d’enflammer la terre entière.

Il y eut alors un réchauffement médiatique, et s’il ne fait pas fondre les coupoles glacières, il a fait pire. Car il a fait dissoudre le peu de confiance et de reconnaissance qu’avaient les hommes envers le Pape et aussi envers la Fraternité. Lorsqu’un ouvrage a été si bien fait, on essaye d’en connaître l’auteur, et il faut dire qu’on a très bien pu reconnaître la griffe !

 

2 février 2009

Le séminaire de Flavigny voit arriver beaucoup de voitures en provenance de notre pays. En ce beau jour marial, nos couleurs sont à la fête puisque trois ressortissants suisses vont prendre la soutane. Les familles de toute évidence sont de la partie, mais aussi bien des prêtres se sont déplacés pour constater de visu le grand changement de leurs protégés. Ils vont porter l’habit ecclésiastique, dans ce monde et cette époque qui haïssent le clergé ; l’honneur est grand mais quelle responsabilité ! Les prêtres dans les stalles regardent passer devant ces agneaux innocents qui ne savent pas ce qui les attend… aussi le regard de ces mêmes prêtres, même lorsqu’il est bonhomme, dévoile un souci paternel pour leur protégé. Heureux temps du séminaire, bien réglé, bien conduit, où bien des soucis sont gratuits !

Mgr de Galarreta n’en profite pas pour souffler sur la flamme de l’actualité, mais plutôt pour enseigner sur le symbolisme de la lumière et nous revêtir des armes de lumière (Rom. 13/12) afin de devenir à la suite du Christ la lumière du monde (Mat. 5/14). N’est-ce pas un programme lumineux pour tous les chrétiens, mais spécialement en ce jour pour cette nouvelle cohorte d’ensoutanés ?

 

14 février 2009

La terrible nouvelle m’était parvenue tout d’abord sans trop éveiller mon attention par la radio qui annonçait le décès de plusieurs touristes étrangers. Mais ces étrangers ne nous étaient plus du tout étrangers lorsque nous apprîmes la vérité. Trois des nôtres avaient perdu la vie dans une avalanche près du barrage de Cleuson. Pauvres familles des victimes, pauvre séminaire d’Ecône, pauvre Fraternité, la moisson est en attente et le Seigneur de la moisson fauche auprès des moissonneurs. Vive Dieu, même si on ne Le comprend pas ! Vive Dieu, car Il nous a donné la foi qui aide à supporter l’incompréhensible ! Vive Dieu, car certainement, notre foi nous le dit, cela a été voulu par Dieu pour un plus grand bien ! Mgr Fellay a su par des paroles simples et profondes révéler aux âmes meurtries ce regard de la foi sur la mort et sur l’épreuve. Beaucoup de fidèles sont venus pour entourer les familles et la Fraternité. Il était beau et émouvant de voir que tous ces deuils devenaient ceux de la grande famille de la Tradition.

La montagne est si belle mais aussi si dangereuse. Ironie du sort, ces pauvres séminaristes ont pris des risques alors qu’ils n’en voulaient prendre aucun. C’est difficile d’imaginer la dureté de la nature dans ce décor sublime que sont ces fonds de vallées enneigés, c’est si beau, si paisible. Et même une fois que l’accident s’est passé, que les sauveteurs et les hélicoptères sont repartis, quelle paix là-haut.

Il faudra bien qu’une croix soit dressée au fond du val qui garde encore comme tribut une dépouille bénie, car c’est une pieuse coutume qui rappelle à tous la transcendance de Dieu et appelle à la prière ceux qui passent près d’elle.

 

23 février 2009

Comme notre clergé suisse romand prend de l’âge, il nous a semblé bon pour nous habituer un peu de nous retrouver dans un home de personnes âgées. C’était surtout pour répondre à la bienveillante invitation de M. le Curé Epiney, que notre réunion s’est déroulée au home Jean-Paul de Riddes. Mgr Fellay était présent pour nous narrer les derniers épisodes de ce long feuilleton Rome-Ecône. Et il est très encourageant d’entendre plusieurs exemples d’évêques, de prêtres, de religieux qui voient de plus en plus clair dans cette crise de l’Eglise. Il y a un mouvement de retour à la Tradition catholique, et bien qu’encore lent, bien qu’avançant en tâtonnant, il n’en demeure pas moins qu’il avance et c’est très réjouissant.

On comprend alors la haine diabolique qui a saisi Le Monde en apprenant ce retour en grâce des symboles de la Tradition que sont nos évêques. Ils ne sont pas encore sortis de leur stupeur en apprenant la nouvelle « sans en avoir été informés », comme on les plaint ! Aussi les dents crissent de rage à l’idée d’une Eglise catholique d’avant Vatican II ; ces crissements montrent à l’évidence qu’ils ne croient pas à une identité d’Eglise entre l’avant et l’après concile. Cette manifestation de toute cette frange que les médias appellent la « tendance gauche de l’Eglise » et qui n’a plus la foi, va peut-être obliger les autorités de l’Eglise. Car ces infidèles de l’Eglise montrent leur vrai visage, de l’Eglise du Christ ils ne veulent pas. Seule une église permissive, tolérante de l’intolérable, unie à toutes les erreurs et à tous les vices, est l’objet de tous leurs désirs. Nous devons encore les combattre et, nous l’espérons, avec l’aide du Pape cette fois ! Poursuivons nos rosaires à son intention.

Une fois n’est pas coutume, après la réunion romande des prêtres à Riddes, Mgr Fellay fait une halte à Rickenbach. Il est avec nous pour le repas du soir et donne les dernières nouvelles de la Fraternité à notre petite communauté réunie pour le repas du soir. Le lendemain, après une bonne nuit de repos, Mgr Fellay célèbre la messe en notre chapelle de Rickenbach : « Cela faisait très longtemps que cela ne m’était plus arrivé de célébrer dans cette petite chapelle », dira-t-il en arrivant pour le petit déjeuner. En effet, notre maison de Rickenbach fut autrefois la Maison générale de la Fraternité. Serait-ce que Mgr Fellay regretterait d’avoir quitté la région d’Olten ? – L’avenir nous le dira.

Abbé Henry Wuillod

 

Chronique extraite du Rocher numéro 58 - Bulletin du District de Suisse

 

Supérieur : Abbé Henry WUILLOUD
Prieuré Saint-Nicolas-de-Flüe
Solothurnerstrasse
4613 Rickenbach. SO
SUISSE
 
00 41 62 216 18 18
00 41 62 216 00 22
Le site de la Suisse

 

  Accéder au site du District de Suisse pour lire et vous abonner au "Rocher"

 

 

 

  Recevez par email nos mises à jour

   

Kermesses

Fêtes paroissiales : retrouvez sur cette page ces moments de convivialité catholique

Nouvelles parutions

Bulletins de la Tradition

Catéchisme n° 118

Ordonnance de la messe

Camps d'été 2019

Pour garçons
et jeunes gens

Juillet 2019 : activités proposées par l'école Saint Joseph des Carmes (camp travaux, camp vélo)
Vox cantorum : camp de vacances pour garçons à partir de 8 ans - 30 juin au 6 juillet 2019 à Châteauroux (36)
Camp Saint-Joseph pour garçons de 8 à 13 ans à Bourg-Saint-Pierre, du 6 au 20 juillet 2019
Camp pour garçons de 10 à 15 ans à St-Aubin-d'Aubigné (35) du 8 au 21 juillet
Camp St-Pierre J-E. pour garçons de 14 à 17 ans au milieu des volcans d'Auvergne
du 11 au 26 juillet

Camps Saint-Pie X à l'Etoile du Matin à Eguelshardt du 12 et du 15 au 30 Juillet 2019
Camp Bx Théophane Vénard pour garçons de 8 à
13 ans du 17 au 30 juillet à Kernabat

Camp Saint-Dominique pour garçons de 13 à 17 ans en Dauphiné du 27 juillet au 10 août
Compagnons de l'Immaculée Conception - Camp garçons du 1er au 15 août 2019 à Saint-Bonnet-le-Château (42)
Camp itinérant à vélo Raid Saint Christophe du 5 au 19 août 2019 pour les garçons de 14 à 17 ans

Pour filles et
jeunes filles

Soeurs de la FSPX - Camp Marie Reine du 10 au 19 juillet pour filles de 7 à 17 ans
à Châteauroux

Soeurs de la FSPX - Camp ménager du 23 juillet au 1er août pour jeunes filles de 15 à 18 ans à Châteauroux
Soeurs de la FSPX - Camp Marie Reine du 23 juillet au 1er août pour filles de 7 à 17 ans à Châteauroux
Compagnons de l'Immaculée Conception - Camp filles du 17 au 31 juillet 2019 à Saint-Bonnet-le-Château (42)

Rome et la FSSPX : sanctions, indults, Motu proprio, levée des excommunications, discussions doctrinales...
La Porte Latine a fait la recension de plus de 1 600 textes concernant la crise de l'Eglise et ses conséquences sur les rapports entre Rome et la FSSPX.On peut prendre connaissance de l'ensemble ICI


Carte de France des écoles catholiques de Tradition
La Porte Latine vous propose la carte de France des écoles de Tradition sur laquelle figurent les écoles de garçons, de filles et les écoles mixtes. Sont mentionnées les écoles de la FSSPX et des communautés amiesVoir ICI


Intentions de la Croisade Eucharistique pour 2019
La Fraternité Sacerdotale Saint Pie X se propose de reconstituer en son sein une Croisade Eucharistique des Enfants, restaurant ainsi ce qui fût autrefois une oeuvre impressionnante tant par sa mobilisation que par son rayonnement spirituel.Tous les renseignements sur la Croisade ICI



Jeudi 23 mai 2019
06:02 21:35