Accueil    Sommaire    Ordo    Lieux de culte    Catéchisme    Vidéos    Nous aider    Dons en ligne    Liens des sites FSSPX    Contact    Rechercher    Privé 

Les insolites de LPL

   Chronique du District de Suisse : septembre-octobre 2010

Accès aux archives des chroniques du District de Suisse

Extrait du Rocher

Rédacteur en chef : abbé Claude Pellouchoud

FEUILLES DE ROUTE DU DISTRICT DE SUISSE - Le Rocher n° 68

4 septembre 2010

Il n’y a rien à faire, mais certaines actions flattent notre ego, comme par exemple aller manifester et prier pour les enfants à naître et leurs parents sur la place des Nations à Genève. Le groupuscule que nous sommes prie le chapelet face à la gigantesque entreprise qu’est l’ONU. Ici quelques personnes qui supplient le Ciel d’apporter son secours, là des milliards de francs, d’euros et de dollars versés pour encourager l’avortement et toutes les autres formes de révolte envers Dieu. Oui, il se passe un frémissement dans l’âme de se savoir du côté du gagnant tout en ayant l’air d’avoir déjà perdu ! C’est, toutes proportions gardées, l’entrée des chrétiens dans le cirque pour être égorgés, et qui chantent à gorge déployée la louange et la joie qui les habitent ; car ils savent que c’est le chemin de la victoire, et que celle-ci est certaine parce qu’ils sont justement dans le bon camp.

Il est de mon devoir d’encourager nos fidèles à cette belle action pour la vie, pour la justice. On ne le sait que trop, nous sommes liés par de mauvaises lois, aussi ce que nous pouvons faire est petit, fragile, faible, et semble superflu, presque une perte inutile d’énergie et de temps. C’est là qu’il ne faut pas se tromper, car la prière donne une dimension surnaturelle à notre action, et le surnaturel restera toujours infiniment plus puissant que tout le naturel réuni. Nous faudrait-il aussi mériter le reproche de Notre-Seigneur : « Si vous aviez la foi comme un grain de sénevé, vous diriez à cette montagne : Va-t’en d’ici là-bas ! et elle irait ! Et rien ne vous serait impossible ! » (1) ?

Cette grosse montagne creuse de l’ONU risque bien alors de partir dans les étoiles si nous croyons comme notre Maître veut que nous croyons… avec une foi grande comme ça ! Oui, pour les pauvres victimes qui année après année expirent dans le sein maternel, le combat doit continuer.

 

5 septembre 2010

La Tr adition valaisanne renoue avec une ancienne coutume qui est de se retrouver pour un pique-nique au col du Lein. Elle avait débuté sous l’impulsion des anciens retraitants, et une de ses plus grandes joies avait été de voir Mgr Lefebvre se joindre à la réunion sous le magnifique panorama des Combins.

Certains m’avaient averti qu’autrefois ce rassemblement avait manqué à la charité fraternelle et que chaque famille restait dans son coin, et que cela avait tué en quelque sorte cette réunion. Je puis, expérience faite, démentir et opposer à cette allégation que, là-haut sur la montagne, il s’est fait beaucoup de nouvelles connaissances et les personnes présentes étaient ravies de converser à gauche et à droite au gré des rencontres. Il nous faut donc garder bien présent au coeur et à l’esprit la devise de notre Monseigneur : « Nous avons cru à la charité » (2).

Un grand merci au comité de l’école Fleurs de Mai qui s’est relancé dans l’aventure, en espérant que cette fois elle puisse perdurer au moins un siècle.

 

Du 6 au 11 septembre 2010

Retraite dans la paisible Gruyère, de plus avec les membres du Tiers- Ordre de la Fraternité, ainsi on se retrouve en famille à suivre les instructions de l’aumônier l’abbé Herrbach. Plusieurs m’ont fait la réflexion sur le ramassage des champignons, prouvant bien aimablement que l’éditorial était parfois lu, et manifestant leur goût pour des images concrètes qui leur parlent bien plus clairement que de belles théories trop spéculatives.

Avez-vous déjà passé cinq jours à Enney ? Seul avec vous-même, mais accompagné par le bon Dieu lui-même : que veut-on de plus ? N’y a-t-il pas dans votre entourage, des amis ou de la famille avec des problèmes semblant insolubles ? Ne vous est-il jamais passé par l’esprit de les accompagner ? Ils viendront avec vous, ils viendront peut-être pour vous, mais là ils seront avec une grâce immense, une lumière abondante viendra percer les ténèbres. Ils deviendront tout craintifs les derniers jours, à la pensée de quitter ce havre de paix et de douceur intérieure. Que les prédicateurs qui sèment dans ces quelques âmes qui s’abandonnent à Dieu, et parfois aussi récoltent de beaux fruits, soient remerciés pour leur générosité et leur vaillance dans ce combat de tranchée. Ils amassent dans des greniers qui ne sont pas de ce monde, aussi qu’ils soient bénis.

 

20 au 22 septembre 2010

Les débuts d’un établissement comme celui de Wangs sont importants et exigent donc que les bons principes et les bons élans soient donnés. Les aspects scolaires en ce qui regarde les cours, les enseignants, les enfants, puis ceux liés au fonctionnement de l’établissement avec le personnel et les différentes nécessités inhérentes à cette magnifique mais exigeante école : tout cela fait que nous passons trois jours à déambuler dans les couloirs, puis à converser avec les différents artisans qui rendent possible jour après jour un enseignement catholique. Résultat… : il y a du boulot ! Il faut étoffer l’équipe. Si l’école a pu si bien démarrer, c’est que tous se sont investis à 200 %, mais on ne peut demander de durer à un tel rythme. Il faut absolument que nos prêtres et nos enseignants puissent avoir du temps pour nos adolescents afin que tous puissent être formés (au sens philosophique du terme).

Il nous faut avouer que ce besoin d’aide nous fait toujours un peu peur, car cela fait augmenter considérablement les charges. Mais une certitude nous habite, c’est que si nous faisons les choses bien et de manière prudente, la Providence ne nous laissera jamais choir. Alors comme nous voulons démarrer et nous donner les meilleures chances pour faire du long terme et de la qualité, nous sommes prêts à faire les sacrifices nécessaires pour cela. C’est vrai, on pourrait faire moins cher, mais cela impliquerait de bricoler, et cela nous ne le pouvons plus avec le nombre d’élèves (plus de 370) que nous avons dans nos différentes écoles en Suisse.

Je ne puis donc passer ces lignes sans mentionner l’aide et le soutien incroyables que nous recevons depuis des années et qui se continuent avec une générosité toujours renouvelée ; s’il n’y a pas un peu du coeur de Dieu dans cet élan, alors je vais perdre le peu du latin qui me reste !

 

Du 24 au 26 septembre 2010

Peu jusqu’ici avaient pu assister à une telle messe pontificale, mais le prieur a bien vu lorsqu’il a invité tous les anciens du prieuré de Bâle pour fêter le jubilé des 25 ans de la paroisse ; car cette invitation leur proposait à chacun un rôle dans le service de l’évêque à l’autel et au choeur. Au lieu de voir des prêtres disant leur bréviaire durant la messe, on a pu cette fois les voir « en service ».

De vénérables cheveux gris comme porte-insignes, de respectables prieurs comme humbles acolytes, d’honorables professeurs de séminaire tout à leur affaire au service liturgique… il y avait du beau monde pour entourer Mgr Fellay – également un ancien de Bâle – et pour rendre ensemble l’action de grâce au Souverain Prêtre qui a daigné tremper de grâce cette communauté bâloise : sept prêtres en effet proviennent du giron bâlois, toutes les chapelles ou prieurés ne peuvent pas en dire autant.

Après un sympathique repas et une belle représentation de la jeunesse sur la protectrice du prieuré, sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus, nous pouvons repartir avec la simple et puérile confiance de la sainte de Lisieux que la Providence veuille bien continuer de répandre ses bienfaits comme une pluie de roses sur les trois contrées qui entourent notre prieuré.

 

3 octobre 2010


Permettez-moi de ne pas vous retracer l’arrivée des reliques des trois frères martyrs Massabki à l’Oratoire Saint-Joseph de Carouge, puisque la lettre de l'archevêque de Damas (voir ci-dessus) le fait déjà, et que dans la rubrique "une page d'histoire de l'Eglise" de ce bulletin Le Rocher vous pourrez lire l'histoire de ces martyrs de l'islam.

Je préférerais mentionner la veille de ce jour, car nous nous sommes réunis, un petit groupe d’hommes, afin d’entendre parler du projet de la cité carougeoise en matière de construction.

A Genève le manque de logements revient sans cesse sur le tapis et le monde politique est sous pression afin de résoudre cette pénurie. On n’imagine guère le casse-tête pour réaliser un plan d’une telle ampleur. Mettre d’accord les politiques, les architectes, les mouvements de protection de l’environnement et de protection des monuments historiques, puis les différents propriétaires, il semble que ce n’est plus du domaine du possible mais plutôt de celui du miracle… Ici on peut très bien être de l’école de saint Thomas.

Venons-en aux faits : afin d’augmenter les capacités d’habitat, un plan d’aménagement de Carouge a été établi dans lequel l’Oratoire est compris. Il faudra donc se défendre pour ne pas perdre tous les avantages de notre chapelle : situation idéale, places de parcage, grand volume. Prions notre fidèle protecteur de trouver la solution qui puisse satisfaire tous les partis.

 

17 octobre

Qu’est-ce qui manque à l’église de Delémont ? Il y a tout désormais, car après la construction sont venus s’ajouter à intervalles réguliers des vitraux, une fresque, une croix, une statue, une cloche, puis est arrivé le point d’orgue ! Sur la tribune, il y avait de la place pour deux, la schola et un orgue à tuyaux, pourvu que ce dernier respecte certaines proportions. Il a été déniché3 sur la lagune de Venise, démonté et transporté par gondole spéciale, c’est-à-dire sans « sole mio » (4) mais avec « arrivederci » !

Après avoir été révisé dans les ateliers du manufacturier Mayer (5), il est arrivé puis installé, prêt à accompagner les cérémonies liturgiques. Cette petite église possède ainsi de véritables petits trésors qui ne cesseront de charmer à travers les générations.

Mgr Tissier de Mallerais est venu pour bénir cet instrument liturgique mais aussi pour célébrer les vingt ans de l’église dédiée au Saint-Esprit. Il précisa que l’organiste, comme membre à part entière de la liturgie, peut en soi revêtir la soutane et le surplis. Cette remarque va, je l’espère, engendrer de nouvelles vocations d’organistes.

Abbé Henry Wuillod

 

Notes

(1) Matt 17/20.
(2) I Jean 4/16.
(3) Des personnes zélées pour la beauté du culte ont appris que le deuxième organiste de la basilique Saint-Marc, à qui cet orgue appartenait personnellement, devait s'en séparer parce qu'il n'allait pas dans son nouvel appartement. j.-f.m.
(4) Allusion au très célèbre chant « O sole mio » des gondoliers de Venise.
(5) La manufacture Gebrüder Mayer, à Feldkirch en Autriche, a déjà réalisé les orgues d’Oberriet et d’Ecône.

 

Chronique extraite du Rocher numéro 68 - Bulletin du District de Suisse

 

Supérieur : Abbé Henry WUILLOUD
Prieuré Saint-Nicolas-de-Flüe
Solothurnerstrasse
4613 Rickenbach. SO
SUISSE
 
00 41 62 216 18 18
00 41 62 216 00 22
Le site de la Suisse

 

 

 

 

  Recevez par email nos mises à jour

   

Nouvelles parutions

Bulletins de la Tradition

Catéchisme n° 121

Le sacrement de pénitence

Camps d'été 2019

Pour garçons
et jeunes gens

Juillet 2019 : activités proposées par l'école Saint Joseph des Carmes (camp travaux, camp vélo)
Vox cantorum : camp de vacances pour garçons à partir de 8 ans - 30 juin au 6 juillet 2019 à Châteauroux (36)
Camp Saint-Joseph pour garçons de 8 à 13 ans à Bourg-Saint-Pierre, du 6 au 20 juillet 2019
Camp pour garçons de 10 à 15 ans à St-Aubin-d'Aubigné (35) du 8 au 21 juillet
Camp St-Pierre J-E. pour garçons de 14 à 17 ans au milieu des volcans d'Auvergne
du 11 au 26 juillet

Camps Saint-Pie X à l'Etoile du Matin à Eguelshardt du 12 et du 15 au 30 Juillet 2019
Camp Bx Théophane Vénard pour garçons de 8 à
13 ans du 17 au 30 juillet à Kernabat

Camp Saint-Dominique pour garçons de 13 à 17 ans en Dauphiné du 27 juillet au 10 août
Compagnons de l'Immaculée Conception - Camp garçons du 1er au 15 août 2019 à Saint-Bonnet-le-Château (42)
Camp itinérant à vélo Raid Saint Christophe du 5 au 19 août 2019 pour les garçons de 14 à 17 ans

Pour filles et
jeunes filles

Soeurs de la FSPX - Camp Marie Reine du 10 au 19 juillet pour filles de 7 à 17 ans
à Châteauroux

Soeurs de la FSPX - Camp ménager du 23 juillet au 1er août pour jeunes filles de 15 à 18 ans à Châteauroux
Soeurs de la FSPX - Camp Marie Reine du 23 juillet au 1er août pour filles de 7 à 17 ans à Châteauroux
Compagnons de l'Immaculée Conception - Camp filles du 17 au 31 juillet 2019 à Saint-Bonnet-le-Château (42)

Rome et la FSSPX : sanctions, indults, Motu proprio, levée des excommunications, discussions doctrinales...
La Porte Latine a fait la recension de plus de 1 600 textes concernant la crise de l'Eglise et ses conséquences sur les rapports entre Rome et la FSSPX.On peut prendre connaissance de l'ensemble ICI


Carte de France des écoles catholiques de Tradition
La Porte Latine vous propose la carte de France des écoles de Tradition sur laquelle figurent les écoles de garçons, de filles et les écoles mixtes. Sont mentionnées les écoles de la FSSPX et des communautés amiesVoir ICI


Intentions de la Croisade Eucharistique pour 2019
La Fraternité Sacerdotale Saint Pie X se propose de reconstituer en son sein une Croisade Eucharistique des Enfants, restaurant ainsi ce qui fût autrefois une oeuvre impressionnante tant par sa mobilisation que par son rayonnement spirituel.Tous les renseignements sur la Croisade ICI



Mardi 23 juillet 2019
06:14 21:41