Accueil    Sommaire    Ordo    Lieux de culte    Catéchisme    Vidéos    Nous aider    Dons en ligne    Liens des sites FSSPX    Contact    Rechercher    Privé 

Les insolites de LPL

   Sermon de Mgr Lefebvre - Vigile de la Pentecôte - Diaconat - 17 mai 1986

Accès aux sermons et aux conférences audio
Accès aux vidéos
Accès aux sermons écrits de Mgr Lefebvre

Sermon de Mgr Lefebvre
17 mai 1986
Vigile de la Pentecôte - Diaconat

Accès à la biographie de Mgr Lefebvre
Accès aux oeuvres écrites par Mgr Lefebvre

17 mai 1986
Vigile de la Pentecôte - Diaconat

 

Ecouter le sermon en audio

17 mai 1986

 

Mes bien chers amis,
        Mes bien chers frères,

En cette vigile de la Pentecôte, joignons-nous aux disciples et aux apôtres qui entourent la très Sainte Vierge Marie, et demandons par l’intercession de la Vierge Marie, de recevoir nous aussi l’Esprit Saint.

Et vous particulièrement, mes bien chers amis, qui dans quelques instants allez recevoir la grâce du diaconat.

Vous allez en effet, recevoir l’Esprit Saint d’une manière toute particulière : Spiritus septiformis, disent les prières du Pontifical. L’Esprit avec ses sept dons. Et puis lorsque l’évêque va vous imposer les mains et dire les paroles de l’ordre du diaconat, il vous dira : Accipi Spiritum Sanctum, ad robur, et ad resistendum diabolo et tentationibus ejus : Recevez l’Esprit Saint pour recevoir surtout son don de force contre le démon et contre toutes ses tentations.

Et puis, dans l’instruction que l’Église met sur les lèvres de l’évêque, il est dit aussi, que la grâce que vous allez recevoir, va vous rendre forts pour combattre, non pas contre les éléments sensibles, contre la chair, mais contre les esprits mauvais répandus dans le monde. Dirons-nous qu’aujourd’hui la diffusion de ces esprits mauvais dans le monde n’existe plus ? Je pense que, plus que jamais, ces esprits malins, ces esprits pervers sont répandus dans le monde.

Et donc, c’est à une véritable croisade que l’Église vous convie en vous donnant cet Esprit Saint, en vous donnant l’Esprit de force, contre toutes les forces subversives qui sont dans le monde et particulièrement les forces de l’erreur.

Et pour cela vous allez recevoir des fonctions particulières, vous approchant de l’autel, vous approchant du Corps et du Sang de Notre Seigneur Jésus-Christ, que vous pourrez même – au moins d’une manière extraordinaire – toucher de vos mains.

Vous allez recevoir l’étole qui signifie votre pouvoir de ministère. Vous avez désormais un ministère à remplir à l’autel, ministère tout particulier auprès du prêtre qui offre le Sacrifice.

Vous allez recevoir également la dalmatique qui est pour vous, comme une armure que vous revêtez, armure de sainteté dalmatica justitiæ, dalmatique de la sainteté. Oui, revêtez-vous de la sainteté. Christum induistis (Ga 3,27) : Vous avez revêtu le Christ. Revêtez Notre Seigneur Jésus-Christ et que, désormais, dans votre comportement, dans votre attitude vis-à-vis de ceux vers lesquels vous serez envoyé pour prêcher l’Évangile, vous montriez en vous, les vertus de Notre Seigneur Jésus-Christ.

Et puis l’évêque va vous confier les saints Évangiles. C’est peut-être ce qui caractérise le plus, l’ordre du diaconat.

En effet, saint Étienne, votre modèle, a prêché Notre Seigneur Jésus-Christ et c’est pourquoi il est devenu martyr. Et nous aussi, nous allons vous confier l’Évangile de Notre Seigneur Jésus-Christ. C’est la révolution apportée par Notre Seigneur Jésus-Christ dans le monde, une véritable révolution, révolution de sainteté, de sanctification, de résurrection des âmes, de sanctification des âmes, c’est l’Évangile, l’Évangile de Notre Seigneur Jésus-Christ, ce qu’Il est venu faire, ce qu’Il est venu réaliser, son œuvre d’amour, de charité, de rédemption, de glorification de son Père, de glorification de toutes les âmes dans le Ciel.

Et c’est à cela que vous allez être associés. C’est cela dont vous allez avoir la responsabilité vis-à-vis des âmes, en recevant l’Évangile. Pensez que vous allez être des hérauts de l’Évangile. Vous allez continuer l’œuvre que Notre Seigneur Jésus-Christ a commencée ici-bas. Quelle responsabilité !

Et n’oubliez pas que, étant par le fait même, des témoins de l’Évangile, devenant par fonction, des témoins de l’Évangile, témoins de la Vérité de Notre Seigneur Jésus-Christ, témoins de ce qu’il est la Voie, la voie de la sanctification, la voie du salut, eh bien, que veut dire témoin et que signifie témoin ? martyr, martyr.

Saint Étienne a été martyrisé parce qu’il a été témoin de l’Évangile. Et tous ceux qui après lui, ont été martyrisés, ont été martyrs, témoins de l’Évangile, ont versé leur sang pour l’Évangile, pour prêcher Notre Seigneur Jésus-Christ.

Alors c’est à cela que vous êtes appelés, à être des témoins, peut-être qui sait, martyrs un jour, nous ne savons pas. Dieu seul le sait. Mais en tout cas déjà par votre témoignage vous êtes des martyrs, des témoins de Notre Seigneur Jésus-Christ dans le monde.

Soyez-le pleinement, soyez-le complètement. Ne le soyez pas à demi. Ne tergiversez pas sur la Vérité de Notre Seigneur Jésus-Christ, sur la Vérité de l’Évangile, sur la Vérité de son message, sur la nécessité de passer par Notre Seigneur, pour aller au Ciel.

Ce serait manquer au message qui vous est confié ; ce serait manquer de charité vis-à-vis de ceux vers lesquels vous êtes envoyé. Ils attendent de vous la Vérité. Ils attendent de vous que vous soyez des messagers de la Vérité et non point des messagers de l’erreur. Et vous trouverez cette Vérité dans l’Évangile. Remerciez Dieu de vous donner une telle fonction et demandez-Lui de vous en donner les capacités, les vertus.

C’est ce que nous allons demander tous ensemble ici, au cours de cette cérémonie, vos parents, vos amis, vos confrères, vos prêtres surtout qui vous entourent, vont prier pour que vous receviez vraiment l’Esprit Saint ad robur, pour la force. Que vous ne craigniez pas les attaques des démons, qui viendront. Le démon ne peut pas tolérer la Vérité et ils viendront parfois plus subtils que nous ne le pensons, cachés sous un aspect de vérité, cachés sous un aspect de pasteur.

Eh bien, vous dévoilerez l’erreur. Comme le disait Léon XIII à propos des francs-maçons, dans son encyclique Humanum genus : Il faut leur enlever leur masque. Il faut les découvrir ; il faut les montrer, afin de protéger les fidèles dans leur foi ; afin qu’ils ne soient pas trompés par ces messagers de l’erreur.

Nous aussi nous devons dévoiler ceux qui diffusent l’erreur, afin de demeurer dans la Vérité ; afin d’accomplir notre tâche de témoins de Notre Seigneur Jésus-Christ et de protéger les âmes dont nous avons la charge, contre ces sentiers de l’erreur.

Vous avez comme modèle saint Étienne. Puissiez-vous aussi avoir dans vos yeux cette vision de saint Étienne, la vision de Notre Seigneur à la droite de Dieu, à la droite du Père .

Cette vision de l’éternité, cette vision que l’Esprit vous donne et doit vous donner puisque Spiritus enim omnia scrutatur, etiam profunda Dei (1 Co 2,10) : Et même ce qu’il y a de plus caché dans la profondeur de Dieu. Mais qu’est-ce que c’est que Dieu ? C’est Jésus-Christ, c’est la Sainte Trinité.

Alors ayez devant les yeux cette image, cette vision qu’avait saint Étienne, qui est la vraie vision de l’éternité ; qui est cette vision de ce que sera l’avenir, l’avenir de toute l’humanité, l’avenir du monde, la vision de la Trinité pour ceux qui auront cru.

Et puis ayez aussi comme modèle et comme guide saint Pie X. Vous êtes entrés dans la Fraternité, consacrée, sous le patronage de saint Pie X. Pourquoi saint Pie X ? Parce qu’il a été lui aussi un croisé, un témoin de l’Évangile. Et si aujourd’hui encore il est combattu, c’est parce qu’il a été un témoin de l’Évangile. Si l’on oublie son nom, si l’on ne parle plus de saint Pie X c’est parce qu’il a été justement, un véritable martyr de la Vérité de l’Évangile. Il a combattu, le bon combat de la foi.

Alors suivons aussi ce modèle qu’est saint Pie X.

Et enfin, suivez tout particulièrement la très Sainte Vierge Marie. Elle aussi, elle est Reine des martyrs. Elle a été vraiment le témoin privilégié de Notre Seigneur Jésus-Christ. Elle est restée au pied de la Croix. Elle n’a pas eu peur. Elle a manifesté son amour pour son divin Fils, jusqu’au bout, jusqu’au Sacrifice suprême.

Eh bien que la Vierge Marie vous donne cette grâce.

Et je voudrais, en terminant, évoquer ce qui se passe aujourd’hui entre les deux Notre-Dame : Notre-Dame de Paris et Notre-Dame de Chartres.

À l’instant probablement, où nous sommes ici, partout des légions, des légions de jeunes, de jeunes gens quittent Notre-Dame de Paris pour faire leur pèlerinage, pèlerinage de foi, pèlerinage de pénitence, pèlerinage de prière, admirable pèlerinage des croisés. Des croisés qui n’ont pas peur, en cette époque d’athéisme, cette époque de volupté, cette époque où Satan règne partout, ces jeunes se sont levés et remplis de foi, remplis d’amour pour Notre Seigneur et pour Notre Dame, ils ont résolu de marcher pendant trois jours, pour se rendre à Notre-Dame de Chartres, manifestant ainsi au monde entier, la foi qui demeure encore chez ces jeunes, ces jeunes âmes. Et pendant ces trois jours, nous les suivrons, nous les accompagnerons de nos prières, de nos sacrifices, de notre profession de foi à nous aussi. Et voyez-vous, ils sont persécutés ; persécutés par ceux qui ne devraient pas les persécuter. Persécutés parce qu’ils sont des témoins de la foi, c’est évident, rien que pour cela. Car ils n’ont pas d’autre but dans ce pèlerinage. Ce n’est pas un pèlerinage politique ; ce n’est pas un pèlerinage polémique. C’est un vrai pèlerinage de foi et de témoignage de la foi.

Eh bien, comme il se doit, ils sont persécutés et ils sont martyrs d’une certaine manière.

Alors joignons-nous à eux et n’ayons pas peur, comme eux de tracer notre chemin au cours de notre vie, de faire ce pèlerinage, cette croisade, pour aller de Marie à Marie, pour être avec la très Sainte Vierge Marie et manifester notre foi au monde.

Au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit. Ainsi soit-il.

 

30 mars 1986       18 mai 1986

 

 

  Recevez par email nos mises à jour


Catéchisme n° 106
La grâce


Nouvelles parutions
Le Petit Echo de N-D n° 58 - Je ne veux pas brûler au Purgatoire
Fideliter n° 245 de sept.-oct. 2018 - Les paroisses aujourd'hui
Lettre à nos frères prêtres - L'Eglise et le judaïsme moderne; les affaires de pédophilie
L'Acampado n° 142 - Cerveaux cultivés
et épaules d'acier,
abbé X. Beauvais

Le Sainte-Anne n° 307 de novembre - Rendez-moi mon
Dieu !, abbé Legrand

Bergerac - La Voix des Clochers en Périgord n° 53 - Chevaliers au XXI° siècle?, abbé Gabard
Vannes - La Trompette de St-Vincent n° 8 - Quand Noé a-t-il construit son arche?, abbé Labouche
Apostol nº 125 - Les indulgences, abbé Jean-Marie Mavel
Aigle de Lyon n° 340 de nov. 2018 - Memento Mori, abbé Vincent Bétin
Prieuré Ste-Croix - Carillon n° 187 - Fake news, abbé Espinasse

Rome et la FSSPX : sanctions, indults, Motu proprio, levée des excommunications, discussions doctrinales...
La Porte Latine a fait la recension de plus de 1 400 textes concernant la crise de l'Eglise et ses conséquences sur les rapports entre Rome et la FSSPX.On peut prendre connaissance de l'ensemble ICI


Carte de France des écoles catholiques de Tradition
La Porte Latine vous propose la carte de France des écoles de Tradition sur laquelle figurent les écoles de garçons, de filles et les écoles mixtes. Sont mentionnées les écoles de la FSSPX et des communautés amiesVoir ICI


Intentions de la Croisade Eucharistique pour 2017
La Fraternité Sacerdotale Saint Pie X se propose de reconstituer en son sein une Croisade Eucharistique des Enfants, restaurant ainsi ce qui fût autrefois une oeuvre impressionnante tant par sa mobilisation que par son rayonnement spirituel.Tous les renseignements sur la Croisade ICI



Mercredi 14 novembre 2018
07:59 17:11

  Suivez notre fil RSS