Accueil    Sommaire    Ordo    Lieux de culte    Catéchisme    Vidéos    Nous aider    Dons en ligne    Liens des sites FSSPX    Contact    Rechercher    Privé 

Les insolites de LPL

   Lettre n° 32 de l'abbé Franz Schmidberger aux Amis et Bienfaiteurs de la FSSPX de février 1987

Accès aux archives des Lettres aux Amis et Bienfaiteurs
Accès aux bulletins et revues archivées sur La Porte Latine
Accès aux revues de presse archivées sur La Porte Latine
Accès aux pages consacrées à la Maison Généralice de la FSSPX
Vatican II - Rome et la FSSPX : sanctions, indults, Motu proprio, levée des excommunications, discussions doctrinales...


Abbé Franz Schmidberger, Supérieur Général de la FSSPX
Février 1987

 

        Chers Amis et Bienfaiteurs,


es prophéties de l’Evangile sur les derniers temps par la bouche de la Vérité incarnée et de ses Apôtres, se réalisent de jour en jour davantage :
– l’annonce des faux prophètes qui opèrent de grands signes et prodiges de telle façon que même les élus, si c’était possible, seraient séduits ;
– le refroidissement de la charité, l’établissement mondial du mensonge, de l’impiété, le déferlement de l’anarchie, l’aveuglement des esprits et l’endurcissement des cœurs ;
– l’apostasie générale de la foi révélée en un Dieu Trinité et en Celui qu’il a envoyé, Jésus-Christ ;
– la propagation d’une nouvelle religion du pur humanisme, de l’amour, de la tolérance, de la paix et du progrès, qui persécute les adhérents de la doctrine traditionnelle ;
– la manifestation des précurseurs de l’Antéchrist jusqu’à ce qu’il vienne lui- même “s’asseoir dans le sanctuaire de Dieu, et à se présenter comme s’il était Dieu”.
Qu’on lise dans ce but, en les replaçant dans le contexte de tout l’Evangile, les passages suivants : Mt. 24 ; Jn 16, 1-4 ; II Thés. 2, 3-12 ; I Thés. 5,3 ; II Tim. 3, 1-5 ; 4, 3-5 ; I Jn 2, 18-25 ; 4, 1-6 ; Apo. 12.
N’est-ce pas le Concile Vatican II qui a sanctionné cette évolution dans ses lignes principales ?
– Le décret sur la liberté religieuse sécularise toute la société ; en effet, si l’Etat et la société ont le devoir de tolérer toute erreur, pourquoi alors l’individu devrait-il encore s’orienter d’après la Croix du Christ et la porter ? Ce décret est comme le bannissement d’un Dieu jusqu’alors présent sur cette terre dans la vie des individus et des nations.
– Avec le décret sur l’œcuménisme, le dogme « hors de l’Eglise point de salut » a été abandonné dans son contenu essentiel. La question de la vérité et de la foi est désormais subordonnée à des valeurs comme la compréhension, le dialogue, l’équilibre et la paix. Il ne reste plus qu’un petit pas jusqu’au relativisme religieux, car si le Saint Esprit « a daigné accepter les autres confessions religieuses comme moyens de salut », alors le Christ n’a pas fondé une seule Eglise et notre Credo est nul.
– Le décret sur les religions non-chrétiennes leur donne dans l’économie du salut, une place positive au moins implicitement d’après le contexte et l’orientation générale. Alors tout ordre surnaturel doit nécessairement s’effondrer et le plan d’établissement d’une super-église mondiale, d’une seule religion de l’humanité, en résulte tout naturellement. Ces activités diaboliques, la bienheureuse Anne-Catherine Emmerich en avait eu la vision il y a plus de cent cinquante ans : « ils ont construit une grande église curieuse et extraordinaire ; là tous, les protestants, les catholiques, et toutes les sectes, devraient s’y trouver unis avec les mêmes droits, et ils devraient former une vraie communion des non-saints et devenir un seul troupeau et un seul pasteur ». Une nouvelle construction de la tour de Babel pire que la première est donc en train de se faire. (A.-C. Emmerich, Les mystères de l’Ancienne Alliance, Noé et sa descendance).
– Finalement le décret sur l’Eglise dans le monde moderne nous donne de l’avenir et du salut une vue optimiste tout à fait fausse : le paradis sur terre semble être accessible sur les paroles du Sauveur : « Le chemin difficile et la porte étroite », le monde ennemi de Dieu, la sauvegarde des chrétiens contre sa corruption, appartiennent définitivement au passé. C’est à juste titre que le cardinal Ratzinger a désigné ce document comme un anti-Syllabus, un document donc qui est diamétralement opposé à la doctrine traditionnelle des Papes comme aux témoignages des martyrs, des confesseurs et des docteurs de l’Eglise.

Chers amis et bienfaiteurs, le combat auquel nous nous livrons aujourd’hui est le point culminant de cette opposition qui dure depuis au moins deux cents ans, au sein même de l’Eglise, entre ceux qui sont fidèles et les libéraux. Et pendant ce temps se réalisent mot à mot devant nos yeux les annonces de Notre Dame à Fatima. Si donc dans ce temps de confusion on nous dit : « voici le Christ », n’allons pas voir cette nouvelle religion humaniste, et ne nous attachons pas non plus à des voyants et à des messages douteux, mais rassemblons-nous autour de nos autels : « voici qu’il est là », ne le croyons pas, mais cherchons-le plutôt dans la doctrine immuable de l’Eglise, dans le catéchisme du Concile de Trente, dans les sacrements tels que nos parents les ont reçus, et aussi dans le Rosaire. « Christus heri, hodie et in sæcula », ces paroles nous nous les répétons toujours. Le Christ est Dieu, et Dieu ne peut pas changer, II n’est ni libéral, ni moderniste, ni œcuménique, ni pentecôtiste, mais catholique.

Et puisque l’Evangile est écrit et l’Eglise instituée afin que nous croyons à la divinité du Christ et que nous ayons la vie éternelle, puisqu’il est impossible de plaire à Dieu sans la foi, nous ne craignons aucun effort pour réaliser, à la mesure de nos faibles forces, l’ordre de mission de Notre Seigneur : « allez dans le monde entier, prêchez l’Evangile à toute créature, celui qui croira et sera baptisé, sera sauvé, celui qui ne croira pas, sera condamné » (Mc 16, 15-16). En effet, la vraie charité chrétienne est celle-ci : faire abandonner leur mauvais chemin à ceux qui sont dans l’erreur et dans de fausses religions, afin de les conduire à Celui qui seul est la Voie, la Vérité et la Vie et sans lequel personne n’arrive au Père (Jn 14,6).

C’est pour la foi et la vie surnaturelle seules que nous avons ouvert le 5 octobre 1986 le séminaire International Saint-Curé d’Ars à Flavigny ; c’est pour la foi et la vie de Dieu dans les âmes que nous pensons, en automne, ouvrir le séminaire Saint-Joseph à Libreville (Gabon) et le séminaire de la Sainte-Croix en Australie, ainsi que préparer le séminaire Saint-Thomas Apôtre au Sud de l’Inde.

Voici le témoignage tout récent d’un jeune officier dans une lettre adressée à Mgr Lefebvre :
« Ce qui arrive à de nombreux fidèles m’est arrivé : le doute sur les vérités fondamentales s’est installé, la tiédeur et l’indifférence m’ont gagné petit à petit. Satan réussissait dans ma pauvre âme son coup de maître habituel.

Il a fallu également la rencontre et l’amitié de …, ses conseils de lecture et deux visites à Ecône, lors des ordinations au diaconat et au sacerdoce, pour que le retour s’opère en moi et mon épouse.

Il a fallu également un pauvre vieux curé, fatigué, diminué physiquement, perdu dans un minuscule village (…), mais resté fidèle à la messe de son ordination, pour que cette si belle vie de la Grâce vienne à nouveau nous habiter.

Suivant toujours les conseils de mon ami, j’ai été cet été suivre une retraite au Prieuré… J’y ai vécu une véritable conversion. Ce jour-là, le démon a connu sa plus belle défaite sur moi, grâce à la Miséricorde Infinie de Notre Seigneur, bien entendu, mais aussi grâce à la fidélité de vos prêtres : fidélité à son Amour pour les hommes, certes, et surtout à Son Enseignement, Son Evangile ; en un mot, fidélité à leur sacerdoce. J’y ai découvert, en fait, toute votre œuvre, Monseigneur. J’ai très bien compris que la Sainte Volonté de Notre Seigneur passait immanquablement par vous et votre œuvre, si merveilleuse.
Aussi, c’est en véritable fils que je viens m’agenouiller à vos pieds et vous exprimer ma profonde reconnaissance ainsi que celle de mon épouse et notre attachement sans réserve. »

   Dieu seul sait de combien d’efforts, de prières et de sacrifices toute cette expansion est payée, combien nous dépensons nos forces vives dans ce combat avec les Puissances des Ténèbres, et combien vous, chers amis, participez à cette œuvre de la Rédemption. La récompense promise est grande, c’est Dieu lui-même.

   « Frères, soyez sobres et vigilants, car votre adversaire le diable, comme un lion rugissant, rôde, cherchant qui dévorer. Résistez-lui, fermes dans la foi », ce sont les paroles que l’Eglise adresse chaque soir, dans son Office, à ses enfants.

   Pour obtenir toutes ces grandes grâces par l’intercession du Cœur Immaculé de Marie, nous voulons en la fête de ce Cœur Immaculé, le 22 août 1987, nous retrouver au pied de notre Dame à Fatima pour lui renouveler, avec un dévouement filial, la Consécration du monde, et spécialement de la Russie, ainsi que la Consécration de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X.

Rickenbach, en la fête de saint Mathias, Apôtre, le 24 février 1987

Abbé Franz Schmidberger

Supérieur Général

 

Page précédente       Page suivante

 

 

  Recevez par email nos mises à jour

   

Catéchisme n° 113

Eucharistie : la communion

Nouvelles parutions

Fideliter n° 247 de janvier-février 2019 - PMA-GPA : complot contre Dieu
Lettre de l'Institut Saint-Pie X de janvier 2019 : Du nouveau à l'Institut, abbé F-M Chautard
La Voix des Clochers en Périgord n° 55 - La lumière du monde, abbé Gabard
L'Acampado n° 145 - La pureté, un tabou ?, abbé X. Beauvais
Apostol nº 128 - Pérégriner pour mériter, abbé J-M. Mavel
Le Chardonnet nº 345 - Lourdes et
les miracles, abbé
P. Petrucci

Apôtres aux Antilles n° 06 - Esclave des écrans, par l'abbé Michel Frament
Spes Unica n° 33 - Pour l'homme ou pour Dieu ?, abbé Ramé
Lettre à nos frères prêtres n° 80 - L'Eglise et le judaïsme
moderne (II)

Unieux - Le Pelican n° 102 : Où nous conduit la République ?, abbé Barrère
Le Ste-Anne n° 310 - Usquequo peccatores gloriabuntur ?, abbé Thierry Legrand
Cahiers Saint Raphaël n° 133 - La génétique contre l'Evolution darwinienne
Mysterium Fidei n° 94 - Le tertiaire est un véritable religieux,
abbé Fernandez

Vers les sommets de février 2019 - Ton mot d'ordre : Loyauté,
abbé Gérard

Mulhouse - Couronne de Marie n° 72 - Pèlerinage de Tradition 2019 :
Servir la Chrétienté

Camps d'été 2019

Pour garçons
et jeunes gens

Camp pour garçons de 10 à 15 ans à St-Aubin-d'Aubigné (35) du 8 au 21 juillet
Camp St-Pierre J-E. pour garçons de 14 à 17 ans au milieu des volcans d'Auvergne
du 11 au 26 juillet

Camp Bx Théophane Vénard pour garçons de 8 à
13 ans du 17 au 30 juillet à Kernabat

Camp Saint-Dominique pour garçons de 13 à 17 ans en Dauphiné du 27 juillet au 10 août

Pour filles et
jeunes filles

Soeurs de la FSPX - Camp Marie Reine du 10 au 19 juillet pour filles de 7 à 17 ans
à Châteauroux

Soeurs de la FSPX - Camp ménager du 23 juillet au 1er août pour jeunes filles de 15 à 18 ans à Châteauroux
Soeurs de la FSPX - Camp Marie Reine du 23 juillet au 1er août pour filles de 7 à 17 ans à Châteauroux

Messes dans l'Océan Indien - Février 2019

Madagascar
Maurice
La Réunion

Agenda 2019

Messes en Nouvelle Calédonie

Février-mars 2019

Rome et la FSSPX : sanctions, indults, Motu proprio, levée des excommunications, discussions doctrinales...
La Porte Latine a fait la recension de plus de 1 600 textes concernant la crise de l'Eglise et ses conséquences sur les rapports entre Rome et la FSSPX.On peut prendre connaissance de l'ensemble ICI


Carte de France des écoles catholiques de Tradition
La Porte Latine vous propose la carte de France des écoles de Tradition sur laquelle figurent les écoles de garçons, de filles et les écoles mixtes. Sont mentionnées les écoles de la FSSPX et des communautés amiesVoir ICI


Intentions de la Croisade Eucharistique pour 2019
La Fraternité Sacerdotale Saint Pie X se propose de reconstituer en son sein une Croisade Eucharistique des Enfants, restaurant ainsi ce qui fût autrefois une oeuvre impressionnante tant par sa mobilisation que par son rayonnement spirituel.Tous les renseignements sur la Croisade ICI



Vendredi 22 février 2019
07:49 18:21