Accueil    Sommaire    Ordo    Lieux de culte    Catéchisme    Vidéos    Nous aider    Dons en ligne    Liens des sites FSSPX    Contact    Rechercher    Privé 

Les insolites de LPL

   19ème et dernière apparition de Lourdes : 16 juillet1858

Retour aux lectures archivées
Retour au dossier consacré au 150ème anniversaire des apparitions


Epilogue : la vision du 16 juillet 1858

En la fête de Notre-Dame du Mont Carmel

 

Y a-t-il rapport et suite d'enseignement entre l'Apparition du 16 juillet et celles qui miment les mystères du Rosaire ? C'est ce qu'il est malaisé de voir. L'on demeure hésitant devant cette vision du 16 juillet qui se présente comme une sorte d'épilogue, exactement cent jours après la vision du 7 avril. Tous les écrivains lui découvrent une physionomie très à part, un caractère d'intimité contrastant avec les précédentes. Le Père Petitot résumant l'impression générale écrit : « Cette Apparition fut non point solennelle et publique comme les précédentes, mais privée et familiale ».

Quoi qu'il en soit, la signification profonde n'est pas douteuse. Après s'être révélée comme la Vierge du Rosaire, Notre-Dame se montre à nous le 16 juillet comme la Reine du Mont Carmel, et il semble que tous les détails de l'Apparition prennent leur pleine signification, quand on les met en parallèle avec la vision du prophète Elie, que la liturgie rap­pelait et fêtait ce jour-là.

Notre-Dame du Carmel était particulièrement ho­norée à Lourdes. Une confrérie y avait été érigée depuis des siècles. Les confrères étant contraints d'aller à Tarbes pour gagner l'indulgence, on avait obtenu du provincial des Carmes l'autorisation de la gagner dans l'église paroissiale, à condition qu'on bâtît une chapelle; pour l'édifier on avait démoli une partie du collège de la ville. Toutes les familles chrétiennes de Lourdes portaient le scapulaire, y compris la famille Soubirous. Le matin même du 16 juillet, Bernadette, à une époque où la communion n'était pas fréquente, avait reçu l'Eucharistie.

Notre-Dame voulut apparaître ce jour-là afin d'encourager sans doute la piété lourdaise, de mieux sanctionner cette dévotion qui, parmi les dévotions mariales, prend place immédiatement après le Rosaire, et pour adresser un salut reconnaissant à l'Ordre religieux qui le premier, et de longs siècles avant les autres, avait salué sa venue immaculée sur terre.

Il convenait surtout - Lourdes n'étant que la rétrospective du mystère marial - qu'elle évoquât avant de clore le jeu de Massabielle, la célèbre vision de l'Ancien Testament, où sa figure prophétique avait apparu dans le ciel, sous un symbole si prodigieusement réconfortant.

Qu'on se rappelle la scène décrite au III° Livre des Rois (ch. XVIII). Baal régnait en Israël. Image de l'aridité des âmes, une sécheresse persistante épuisait partout les sources de la vie. Elie de Thesbé fut alors attiré par le Seigneur sur le sommet du Carmel. Prosterné le front dans la poussière, il fit une très humble et très fervente prière pour im­plorer la miséricorde divine en faveur du peuple éprouvé. Puis il dit à son serviteur : « Va et vois du côté de la mer ». Lui donc étant allé et ayant regardé, revint dire : « Il n'y a rien ». Elie lui dit : « Retourne ». Et jusqu'à sept fois il fut fait ainsi. Or, à la septième fois, voici qu'un petit nuage « comme la plante du pied d'un homme » s'éleva de la mer. « C'est la pluie», dit le Prophète. Et en effet, « en peu de temps, le ciel fut assombri par les nuages et le vent, et il tomba une forte pluie ».

Cette petite nuée, disent unanimement les saints Pères, était la figure de la Vierge qui allait naître au septième âge du monde petite par son humi­lité, nuée par sa fécondité ; s'élevant de la mer, parce que Marie s'est élevée de notre nature viciée sans participer à son amertume; toute brillante, parce que le soleil de justice l'a enveloppée de ses rayons ; marquée de l'empreinte du pied d'un homme pour rappeler au serpent maudit le talon qui doit l'écraser.

Le 16 juillet 1858, Bernadette sera l'Elie des temps nouveaux.

Quelques semaines auparavant, elle s'était nourrie de cet aliment qu'annonçait le mystérieux gâteau que l'ange de Yahweh avait offert au prophète pour le réconforter.

Comme lui, elle a été persécutée. On l'a importunée, ridiculisée et menacée de toute manière. On n'a pas craint de la faire passer pour une hallucinée. Une administration tracassière a tenté de discréditer l'oeuvre de Massabielle; elle a fait enlever les objets de piété entassés au lieu des Apparitions par la dévotion et la reconnaissance populaires. Une barricade a été dressée devant la Grotte et défense a été faite de descendre à Massabielle.

Enfin - comble d'humiliations - les rives du Gave sont devenues le théâtre du culte des visionnaires. Baal règne aussi à Lourdes et les visions de « la confidente de l'Immaculée » menacent d'être oubliées.

C'est alors qu'un appel intime, l'invitant à un dernier rendez-vous, retentit dans le coeur de Bernadette. C'était à l'heure où Elie lui-même avait été convié sur le sommet du Carmel, « à l'heure, dit la Bible, où l'on offre l'oblation du soir » (XVIII-36). Elle communiqua son désir aux siens, et par­ticulièrement à sa tante Lucile, qui l'accompagna. Parce que le terrain de la Grotte était interdit, elle prit le chemin qui conduit à la Nibère et vint s'a­genouiller sur la rive droite du Gave, là où plus tard en souvenir de cette Apparition devait être édifié un Carmel, là où, en attendant, les contrefaçons diaboliques déroutaient les esprits.

Soudain, elle tressaille. « La voilà ! La voilà ! » s'écrie-t-elle. Et elle entre en extase. Le rocher et les barricades ont disparu. Elle n'aperçoit plus que la Vierge, plus belle et plus brillante que jamais, vêtue comme toujours d'une robe blanche avec voile et ceinture bleue.

Or, de loin, la ligne qui cintrait la niche royale de Notre-Dame de Lourdes dessinait assez exactement la figure du nuage de la vision d'Elie. Et donc, se détachant sur le ciel déjà obscur, la lu­mière qui enveloppait la Vierge reproduisait au­-dessus du torrent - à cette époque fort large en cet endroit - la nuée lumineuse qui avait surgi du sein de la mer. Mais, pour Bernadette, la réalité remplaçait le symbole. La nuée du prophète livrait son mystère.

Et de même qu'Elie fut comblé de joie à ce spectacle, songeant à la pluie qui allait tomber sur les campagnes désolées de la Judée, de même, parce que le mystère de Lourdes se clôture sur cette vi­sion, une immense allégresse fait tressaillir notre espérance. La nuée mystique est apparue à Lourdes. La rosée fécondante ne peut tarder à se déverser sur la terre assoiffée...

Fin

 

 

 

  Recevez par email nos mises à jour


Camps d'été 2018

Pour garçons
et jeunes gens

Camps Saint-Pie X à l'Etoile du Matin à Eguelshardt du 6 et
du 9 au 24 Juillet

Camp St-Pierre-Julien Eymard :
7 au 23 juillet
châteaux de la Loire

Vox cantorum :
4 au 10 juillet
à La Peyrate

Compagnons de l'Immaculée - Camp filles du 10 au 31 juillet à Saint-Bonnet-le-Château (42)
Camp Saint-Dominique du 11
au 25 août en
Vendée militaire


Pour filles et
jeunes filles

Camp ménager du 16 au 25 juillet 2018,
à Wil en Suisse


Catéchisme n° 87
La verdu de prudence


Bulletins et revues
Lettre à nos frères prêtres n° 76 - Le sacerdoce d'après
le cardinal Mercier

Aux Sources du Carmel - La « petite voie » de ste Thérèse, abbé Dubroeucq
Stella Maris n° 83 : Mgr Lefebvre nous parle : écoutons-le !, Abbé L-J. Vaillant
Cahiers Saint Raphaël n° 129 - A la conquête du cerveau
Foyers Ardents :
L'acte d'espérance,
par le Père Joseph

Le Lien n° 127 - Notre Dame du Rosaire, Reine de la paix - Janvier 2018
L'expérience mariale de saint François de Sales, abbé Castelain


Messes Océan
Indien Février 2018

A La Réunion
A Madagascar
A l'Ile Maurice


Pèlerinage de
Pentecôte 2018

19, 20 et 21 mai 2018 - Croisade pour Jésus-Christ
Editorial de M. l'abbé Bouchacourt
Inscrivez-vous au
chapitre Ste-Jeanne
d'Arc des Soeurs
de la FSPX

Rome et la FSSPX : sanctions, indults, Motu proprio, levée des excommunications, discussions doctrinales...
La Porte Latine a fait la recension de plus de 1 400 textes concernant la crise de l'Eglise et ses conséquences sur les rapports entre Rome et la FSSPX.On peut prendre connaissance de l'ensemble ICI


Carte de France des écoles catholiques de Tradition
La Porte Latine vous propose la carte de France des écoles de Tradition sur laquelle figurent les écoles de garçons, de filles et les écoles mixtes. Sont mentionnées les écoles de la FSSPX et des communautés amiesVoir ICI


Intentions de la Croisade Eucharistique pour 2017
La Fraternité Sacerdotale Saint Pie X se propose de reconstituer en son sein une Croisade Eucharistique des Enfants, restaurant ainsi ce qui fût autrefois une oeuvre impressionnante tant par sa mobilisation que par son rayonnement spirituel.Tous les renseignements sur la Croisade ICI



Mardi 20 février 2018
07:52 18:18

  Suivez notre fil RSS