Accueil    Sommaire    Ordo    Lieux de culte    Catéchisme    Vidéos    Nous aider    Dons en ligne    Liens des sites FSSPX    Contact    Rechercher    Privé 

Les insolites de LPL

   8ème apparition de Lourdes : 24 février 1858

Retour aux lectures archivées
Retour au dossier consacré au 150ème anniversaire des apparitions


Apparition du mercredi 24 février 1858

Le recouvrement de Jésus au Temple

 

Lorsque Jésus eut douze ans, ses parents l'emmenèrent avec eux, célébrer la Pâque à Jérusalem. Les solennités terminées, ils s'en retournèrent, mais Jé­sus resta à Jérusalem et ils ne s'en aperçurent point. Pensant qu'il était avec quelqu'un de leur compagnie, ils marchèrent durant un jour, puis ils le cher­chèrent parmi leurs parents et connaissances. Mais ils ne le trouvèrent pas. - Leur anxiété devint alors très vive. Le chagrin de Marie devait surtout faire peine à voir. Il gagna sans doute les gens de Nazareth. La désolation fut générale. Marie et Jo­seph revinrent à Jérusalem, à la recherche de Jésus. Ce n'est qu'au troisième jour que Marie, pénétrant dans les cours du Temple, pousse un cri. Elle vient d'apercevoir son enfant assis au milieu d'un groupe. Dieu soit béni ! Ses larmes soudain se transforment en éclair de joie.

On va voir comment tout l'essentiel de cette scène va se retrouver le 24 février, adapté en jeu scénique, devant le rocher de Massabielle. Notre-­Dame va pousser la condescendance jusqu'à se faire actrice. Elle tiendra le rôle de Jésus, tandis qu'elle confiera son propre rôle à Bernadette. Elle se ca­chera et sa voyante entreprendra pour la retrouver une recherche « anxieuse » et « gémissante ».

Après un moment d'extase, en effet, les spectateurs la voient qui se lève et qui se rend à pas lents vers l'intérieur de la Grotte, donnant l'impression très nette d'être à la recherche de Notre-Dame. « J'entendis, dit un témoin, à trois ou quatre re­prises, des gémissements... Elle était allée voir sous le rocher si la Dame n'était pas venue à la cavité de la voûte; ne l'y trouvant pas, elle est redescen­due avec deux larmes sur les joues, comme pla­quées ». D'autres témoins affirment qu'elle « pleurait à chaudes larmes ».

Et voilà que son chagrin se communique à la foule. Les hommes eux-mêmes sont tellement pris par l'émotion que pour la mieux cacher, ils quittent la Grotte.

« Tout à coup, nous dit Dominiquette Cazenave, la figure de Bernadette s'éclaira. On entendit sortir de sa bouche un ah ! doux, à peine articulé, comme si elle eût dit : « Ah ! quel bonheur ! la voilà ! »

« Pendant une heure de temps que dura l'Ap­parition, raconte Fanny Nicolau, cela se reproduisit quatre ou cinq fois ». Les témoins eurent donc tout le loisir pour observer les transformations qui se produisirent sur le visage de la voyante, suivant les péripéties du jeu divin. Et les observations qu'ils nous ont rapportées sont du plus haut intérêt. L'on sait en effet les leçons que tous les auteurs mystiques tirent de la méditation du cinquième mystère joyeux.

« Jésus, dit par exemple le R. P. Roupain, aime à se dérober. Il fait alors comme une mère qui se soustrait aux caresses de son enfant, pour voir com­bien elle en est aimée ».

C'est exactement ce que disent les témoins du 24 février. « Il semblait, dit Fanny Nicolau, que la Sainte Vierge faisait comme une mère à son en­fant, quand elle se cache pour se faire chercher ».

Le pire malheur pour une âme, continuent les exégètes mystiques, c'est d'avoir perdu Jésus par le péché ou la négligence coupable. « Etre sans Jésus, dit l'auteur de l'Imitation, c'est un enfer intolé­rable. Etre avec Jésus, c'est un doux paradis ». Les changements de physionomie de Bernadette vont illustrer cette doctrine. Quand la Sainte Vierge disparaissait - quand Jésus n'est plus là - les larmes. coulaient le long de ses joues, « une sorte de nuage lui descendait du front jusqu'au menton... sa figure s'assombrissait comme la terre quand le soleil se cache ».

Quand la vision lui réapparaissait - quand Jé­sus est présent à l'âme ou quand on le retrouve - « il y avait comme un mouvement doux de tout son corps en avant, puis venaient un beau sourire et de beaux saluts, qu'elle faisait sans détacher le regard d'en haut. Son visage se tranfigurait et de­venait d'une blancheur merveilleuse. Ou aurait dit que la lumière qui environnait la Vierge Marie se reflétait sur son angélique figure... »

De longues dissertations ont été faites pour expli­quer comment le mystère du Recouvrement prend  place, malgré les inexprimables douleurs qui en sont la préparation, parmi les mystères joyeux du Rosaire.

L'Apparition du 24 février va nous le révéler en quelques mots, aussi brefs que suggestifs. « Les yeux encore tout mouillés de larmes, Bernadette se mit à rire avec une grâce charmante. Après l'Ap­parition, elle ne se rappelle plus d'avoir pleuré ».

Le Mystère du Recouvrement, c'est une joie après des larmes. On oublie les larmes versées pour ne se rappeler que la joie que l'on a d'avoir retrouvé Jésus...

 

9ème apparition

 

 

  Recevez par email nos mises à jour


Catéchisme n° 79
La loi naturelle


Bulletins et revues
Lettre de l'ADEC
n° 31 - Toutes les nouvelles des écoles
de la Tradition

Le Flamboyant n° 38 d'octobre 2017 - Prier avec le Rosaire, Père Bochkoltz+
Montgardin - Le Petit Echo de N-D n° 45 d'octobre 2017 - Les leçons de Jacinthe
T.O. de saint Pie X - Mysterium Fidei n° 89 - Fatima et le devoir d'état, abbé Fernandez
Le guide de la vie paroissiale de Brest et Morlaix, abbé Gaud
Marie Reine des Coeurs nº 148 - Le 16 octobre 1917, le Père Kolbe fondait la M.I., abbé Castelain
La Lettre aux Amis et Bienfaiteurs n° 02 de l'école St-Dominique Savio de Martinique
Vers les sommets d'octobre - Ton mot d'ordre : Apostolat, abbé Gérard
La Malle aux Mille Trésors n° 59 de septembre-octobre
Foyers Ardents : Merci à nos maris,
par M. du Tertre;
le quinze août, par
le Père Joseph


Messe et retraite
Océan Indien
en octobre 2017

11 au 16 oct. messe à Madagascar
16 au 26 oct. messe à La Réunion
17 au 21 octobre, retraite spirituelle
à La Réunion

27 octobre au 3 novembre messes
à l'Île Maurice


A commander
Le rosaire avec Mgr Marcel Lefebvre, par M. l'abbé Troadec

Rome et la FSSPX : sanctions, indults, Motu proprio, levée des excommunications, discussions doctrinales...
La Porte Latine a fait la recension de plus de 1 400 textes concernant la crise de l'Eglise et ses conséquences sur les rapports entre Rome et la FSSPX.On peut prendre connaissance de l'ensemble ICI


Carte de France des écoles catholiques de Tradition
La Porte Latine vous propose la carte de France des écoles de Tradition sur laquelle figurent les écoles de garçons, de filles et les écoles mixtes. Sont mentionnées les écoles de la FSSPX et des communautés amiesVoir ICI


Intentions de la Croisade Eucharistique pour 2017
La Fraternité Sacerdotale Saint Pie X se propose de reconstituer en son sein une Croisade Eucharistique des Enfants, restaurant ainsi ce qui fût autrefois une oeuvre impressionnante tant par sa mobilisation que par son rayonnement spirituel.Tous les renseignements sur la Croisade ICI



Lundi 23 octobre 2017
08:25 18:45

  Suivez notre fil RSS