Accueil    Sommaire    Ordo    Lieux de culte    Catéchisme    Vidéos    Nous aider    Dons en ligne    Liens des sites FSSPX    Contact    Rechercher    Privé 

Les insolites de LPL

   11ème apparition de Lourdes : 27 février 1858

Retour aux lectures archivées
Retour au dossier consacré au 150ème anniversaire des apparitions


L'apparition du samedi 27 février 1858

Mystère douloureux : le couronnement d'épines

 

Les scènes de la Grotte ne seront aujourd'hui, à part quelques détails, que la reproduction des incidents de la veille. Le couronnement d'épines n'est-­il pas le prolongement des souffrances de la flagellation ? Plusieurs détails néanmoins, seront plus spécialement appropriés au mystère du jour.

Bernadette arriva à Massabielle à six heures et demie. Elle se mit à genoux. « Elle pâlit peu après, considérablement, sourit en faisant des inclinations de tête pour saluer, s'attrista ensuite comme pour pleurer, sourit encore et salua de nouveau. Ce n'est plus comme hier la joie débordante devant le dé­bordement du sang de notre Rédempteur... Il serait indécent de se réjouir alors qu'on raille et qu'on insulte notre Roi. Tout au plus peut-il nous venir la pensée réconfortante que nos moyens de rachat ne cessent de s'enrichir, mais pensée tout aussitôt suivie d'une tristesse que l'on a peine à ne pas laisser éclater en sanglots.

Autour de la voyante, pour rappeler la scène du prétoire, les gens « riaient et ricanaient ». Ils se te­naient devant elle pour la regarder en face. Ils ne lui mirent point le manteau d'écarlate, mais ils la traitaient de folle. Sa marraine elle-même, enten­dant les propos que l'on tenait à son sujet, n'osait même plus regarder la pauvre enfant. « Il y avait, dit-elle, des gens qui parlaient mal autour de nous. Je n'avais pas envie de regarder. Je pensais : Le Bon Dieu est au ciel; si c'est un malheur, il faudra le prendre ».

Puis les exercices de pénitence qui vont symboliser la pénitence du Christ reprennent, plus accentués encore qu'hier. « Elle se releva, dit un témoin, se mit à genoux et gravit ainsi le passage qu'on lui ménageait pour monter à la Grotte... Elle alla droit vers la niche et arriva tout contre le rocher. En chemin, elle baisa plusieurs fois la terre, séparant ses mains, les posant sur le sol, relevant la tête assez vite et joignant encore les mains. Arrivée là, elle se retourna et descendit rapidement, de la même manière, baisant la terre plusieurs fois. Elle remonta, ensuite et redescendit comme la première fois ».

A genoux, les mains jointes dans un geste d'ado­ration, s'inclinant profondément, c'est bien ainsi sans doute que les soldats du prétoire se tenaient en face de leur victime. L'Evangile nous dit « Ayant ployé le genou, ils se jouaient de lui, ils lui rendaient hommage et disaient : « Salut, Roi des Juifs ». Mais ce que les soldats faisaient par mode de dérision et de blasphème, Bernadette l'accomplit en esprit de vraie adoration et de réparation. Et c'est ainsi que nous devons nous-mêmes re­connaître et adorer notre Roi, au troisième Mystère douloureux.

Le couronnement d'épines, en effet, n'est pas seulement un mystère d'opprobres. C'est encore le mystère de la royauté du Christ. Sa Souveraineté y est proclamée. C'est d'épines qu'on le couronne, mais il est couronné. On fléchit devant lui les genoux par moquerie, mais le geste d'adoration est accompli. On lui dit par manière d'insulte : « Salut, Roi des Juifs », mais enfin il est salué du titre de Roi. La cohorte qui s'est assemblée dans le prétoire le raille, mais enfin elle forme autour de lui comme une couronne humaine, symbole expressif de la glorieuse souveraineté qui lui revient de droit.

Et tout cela est représenté à Lourdes le 27 février. Sans doute, on raille la voyante, on « parle mal » à son sujet. Mais enfin c'est à cause d'elle que toute la foule s'est assemblée. Sans le vouloir et sans même le remarquer, elle forme autour d'elle comme une véritable et fantastique couronne. Car - fait unique dans l'histoire des Apparitions -, elle n'occupe pas seulement la langue de terre cer­née entre le Gave et le rocher. Elle s'est accrochée aux moindres saillies ; c'est comme une immense grappe humaine suspendue entre ciel et terre. Massabielle est devenue un « amphithéâtre » féerique où l'on croirait, à entendre les témoins, que toute la race humaine s'est réunie pour engloutir et honorer tout à la fois la petite fille des Soubirous, qui ce jour-là joue le rôle du Christ dans le prétoire...

Comme hier et comme avant-hier, la voyante, enfin, va boire à la source dont l'eau sourd progressivement, et elle s'y lave le visage. Le Père Cros, commentant le couronnement d'épines, dit que Jésus, durant ce mystère, « continue de boire » le calice de sa Passion. Et nous aussi, les « heureux coupables », nous devons avec Bernadette continuer en ce mystère à nous abreuver à la source d'eau vive qui grandit et va bientôt devenir débordante, continuer de nous laver dans le sang du Sauveur, le beau sang vermeil qui coule de chacune des blessures du diadème de dérision, et forme autour de la tête divine comme une auréole tragique de gloire....

 

12ème apparition

 

 

  Recevez par email nos mises à jour


Catéchisme n° 94
La tentation


Camp cadres
et UDT 2018

14-29 juillet : 10° Camp de formation
des cadres

XIII ° Université d'été de la FSSPX


Messes Océan
Indien mai 2018

A La Réunion
A l'Ile Maurice
A Madagascar


La Malle aux Mille Trésors de mai-juin
Courrier de Rome Tourné vers le concile; le schisme; les antéchrists; non à l'ostpolitik
Ecole St-Michel Garicoïts - L'éducation des enfants : vigilance, abbé Gonzague Peignot
Marie Reine des Coeurs - Agnès de Langeac et le saint Esclavage, abbé
Guy Castelain

Lettre à nos frères prêtres - L'Église et la célébration des sacrements; Le baptême selon Mgr Lefebvre
Aux Sources du Carmel n° 50 - L'Église : si nous l'aimons, nous devons la servir
Vers les sommets - Ton mot d'ordre : Garde ton âme
claire et libre

S.O.S Mamans - Journal de bord n° 77


Camps d'été 2018

Pour garçons
et jeunes gens

Camp St-Joseph
en Suisse (Simplon)
du 9 au 21 juillet

Camp à Triac-Lautrait (Charente)
du 9 au 22 juillet

Camps Saint-Pie X à l'Etoile du Matin à Eguelshardt du 6 et
du 9 au 24 Juillet

Camp St-Pierre-Julien Eymard :
7 au 23 juillet
châteaux de la Loire

Vox cantorum :
4 au 10 juillet
à La Peyrate

Compagnons de l'Immaculée - Camp du 10 au 31 juillet à Saint-Bonnet-le-Château
Camp Bx Th. Vénard du 16 au 28 juillet à Kernabat
MJCF - Août : Tyrol, Espagne, Portugal, de Vienne à Budapest, Italie
Camp St-Michel du 3 au 10 août dans la plaine du Forez
Camp itinérant
à vélo - Raid Saint Christophe
du 6 au 20 août

Camp Saint-Dominique en Vendée du 11 au 25 août
Compagnie de la Sainte Croix - Camp nature près de Cholet du 20 au 24 août

Pour filles et
jeunes filles

Camps Marie
Reine en Brenne
du 10 au 19 juillet

Compagnons de l'Immaculée - Camp du 10 au 31 juillet à Saint-Bonnet-le-Château
Camps Marie
Reine en Bretagne
du 21 au 30 juillet

Camp ménager du 16 au 25 juillet 2018,
à Wil en Suisse

Rome et la FSSPX : sanctions, indults, Motu proprio, levée des excommunications, discussions doctrinales...
La Porte Latine a fait la recension de plus de 1 400 textes concernant la crise de l'Eglise et ses conséquences sur les rapports entre Rome et la FSSPX.On peut prendre connaissance de l'ensemble ICI


Carte de France des écoles catholiques de Tradition
La Porte Latine vous propose la carte de France des écoles de Tradition sur laquelle figurent les écoles de garçons, de filles et les écoles mixtes. Sont mentionnées les écoles de la FSSPX et des communautés amiesVoir ICI


Intentions de la Croisade Eucharistique pour 2017
La Fraternité Sacerdotale Saint Pie X se propose de reconstituer en son sein une Croisade Eucharistique des Enfants, restaurant ainsi ce qui fût autrefois une oeuvre impressionnante tant par sa mobilisation que par son rayonnement spirituel.Tous les renseignements sur la Croisade ICI



Jeudi 24 mai 2018
06:01 21:36

  Suivez notre fil RSS