Accueil    Sommaire    Ordo    Lieux de culte    Catéchisme    Vidéos    Nous aider    Dons en ligne    Liens des sites FSSPX    Contact    Rechercher    Privé 

Les insolites de LPL

   Editorial du mois de juillet 2007 de l'abbé de Cacqueray - Les limbes : la légèreté des autorités romaines

Retour à Fideliter 178 de juillet-août 2007
Accès à notre dossier "spiritualité"

Editorial du mois de juillet 2007 - Les limbes : la légèreté
des autorités romaines, par l'abbé Régis de Cacqueray

 

Le 20 avril dernier, les médias retentissent d’une nouvelle accablante pour un cœur catholique : la Commission théologique internationale déclare que les limbes reflètent une vue indûment restrictive du salut, et ne doivent pas être considérés comme faisant partie de l’enseignement de l’Église.

Certes, la Commission théologique internationale n’est pas un organe magistériel, mais seulement un groupe de théologiens chargé (par mission officielle) de conseiller le pape. Il ne s’agit donc en soi que d’une opinion privée. Toutefois, à l’inverse, il faut dire (les pleurs dans les yeux) que si le pape Benoît XVI n’a pas signé ce texte désastreux, il en a autorisé la publication.

Avant même d’examiner les prétendus arguments qui, d’un trait de plume, viendraient annuler un enseignement commun de l’Église, fondé sur de solides raisons, il convient de constater l’effet ravageur qu’a déjà eu et qu’aura la publication d’un tel texte.

La Commission écrit que « de sérieuses raisons théologiques et liturgiques donnent l’espérance que les enfants morts sans baptême seront sauvés et jouiront de la vision béatifique ». Comment empêcher que certains (beaucoup ?) n’en tirent cyniquement cette conséquence : « L’avortement massif est donc une grâce, puisqu’il remplit le Ciel d’élus » ?

La question du salut des infidèles, des non-baptisés, a été l’objet, dans l’histoire de l’Église, d’une puissante et passionnante réflexion. A l’époque moderne, Pie IX avec l’encyclique Singulari quadam en 1856, Pie XII avec la lettre à l’archevêque de Boston en 1949, ont apporté des précisions fondamentales et fait progresser la doctrine.

Nous ne prétendons donc nullement que la réflexion sur cette question difficile et complexe du salut des enfants non baptisés doive être arrêtée arbitrairement à saint Augustin, ou aux scolastiques, ou même au XIXe siècle puisque, nous venons de le dire, en des temps assez récents, le Magistère a lui-même, à la suite d’une réflexion théologique ininterrompu, apporté des nuances capitales.

Mais cela s’est fait dans le sens de la Tradition, « eodem sensu eademque sententia », comme dit le premier concile du Vatican. En revanche, affirmer avec une inconcevable légèreté, sans autre nuance ou distinction, au rebours de l’enseignement commun de l’Église et en l’absence de tout fondement sérieux, que « les enfants morts sans baptême seront sauvés », c’est ruiner d’un seul coup la réalité du péché originel, la gratuité absolue de l’ordre surnaturel, la nécessité du baptême pour le salut, etc.

C’est aussi aller contre des affirmations claires du Magistère, par exemple cette sentence d’Innocent Ier :

« Dire que les petits enfants, même sans la grâce du baptême, peuvent jouir des récompenses de la vie éternelle, est stupide au plus haut point. »

La Commission jette ce débat sur la place publique dans une société engluée dans le matérialisme, qui a presque entièrement perdu tant le sens du surnaturel que le sens de la nature.

La Commission le fait sur la base «  de raisons qui valent pour une espérance priante, plutôt que sur le fondement d’une connaissance assurée », donc sur la base d’impressions sentimentales plus que de faits ou de certitudes.

Et c’est sur un fondement si ténu qu’une commission de théologiens balaye en 2007 l’enseignement unanime du Magistère, des théologiens, de la liturgie jusqu’à Vatican II ? Nous retrouvons là, malheureusement, la légèreté avec laquelle a été balayée au Concile, par exemple, la doctrine traditionnelle sur l’acte de foi et la tolérance, au profit d’une doctrine nouvelle et infondée sur la « liberté religieuse ».

Abbé Régis de Cacqueray †, Supérieur du District de France de la FSSPX

Source : La Porte Latine

 

Pour en savoir plus sur le problème des Limbes

La question des limbes - Abbé Jean-Baptiste Frament
Conférences sur les limbes - Les limbes n'existeraient pas, par l'abbé Patrick de La Rocque - 3 mai 2007
Suppression des Limbes pour cause de « vision excessivement restrictive du salut » - 19 janvier 2007

 

 

  Recevez par email nos mises à jour

   

Nouvelles parutions

La Voix des Clochers en Périgord n° 55 - La lumière du monde, abbé Gabard
L'Acampado n° 145 - La pureté, un tabou ?, abbé X. Beauvais
Apostol nº 128 - Pérégriner pour mériter, abbé J-M. Mavel
Le Chardonnet nº 345 - Lourdes et
les miracles, abbé
P. Petrucci

Apôtres aux Antilles n° 06 - Esclave des écrans, par l'abbé Michel Frament
Spes Unica n° 33 - Pour l'homme ou pour Dieu ?, abbé Ramé
Lettre à nos frères prêtres n° 80 - L'Eglise et le judaïsme
moderne (II)

Unieux - Le Pelican n° 102 : Où nous conduit la République ?, abbé Barrère
Le Ste-Anne n° 310 - Usquequo peccatores gloriabuntur ?, abbé Thierry Legrand
Cahiers Saint Raphaël n° 133 - La génétique contre l'Evolution darwinienne
Mysterium Fidei n° 94 - Le tertiaire est un véritable religieux,
abbé Fernandez

Vers les sommets de février 2019 - Ton mot d'ordre : Loyauté,
abbé Gérard

Mulhouse - Couronne de Marie n° 72 - Pèlerinage de Tradition 2019 :
Servir la Chrétienté

Camps d'été 2019

Pour garçons
et jeunes gens

Camp pour garçons de 10 à 15 ans à St-Aubin-d'Aubigné (35) du 8 au 21 juillet
Camp St-Pierre J-E. pour garçons de 14 à 17 ans au milieu des volcans d'Auvergne
du 11 au 26 juillet

Camp Bx Théophane Vénard pour garçons de 8 à
13 ans du 17 au 30 juillet à Kernabat

Camp Saint-Dominique pour garçons de 13 à 17 ans en Dauphiné du 27 juillet au 10 août

Pour filles et
jeunes filles

Soeurs de la FSPX - Camp Marie Reine du 10 au 19 juillet pour filles de 7 à 17 ans
à Châteauroux

Soeurs de la FSPX - Camp ménager du 23 juillet au 1er août pour jeunes filles de 15 à 18 ans à Châteauroux
Soeurs de la FSPX - Camp Marie Reine du 23 juillet au 1er août pour filles de 7 à 17 ans à Châteauroux

Catéchisme n° 112

L'Eucharistie : la présence réelle

Messes dans l'Océan Indien - Février 2019

Madagascar
Maurice
La Réunion

Agenda 2019

Messes en Nouvelle Calédonie

Février-mars 2019

Rome et la FSSPX : sanctions, indults, Motu proprio, levée des excommunications, discussions doctrinales...
La Porte Latine a fait la recension de plus de 1 600 textes concernant la crise de l'Eglise et ses conséquences sur les rapports entre Rome et la FSSPX.On peut prendre connaissance de l'ensemble ICI


Carte de France des écoles catholiques de Tradition
La Porte Latine vous propose la carte de France des écoles de Tradition sur laquelle figurent les écoles de garçons, de filles et les écoles mixtes. Sont mentionnées les écoles de la FSSPX et des communautés amiesVoir ICI


Intentions de la Croisade Eucharistique pour 2019
La Fraternité Sacerdotale Saint Pie X se propose de reconstituer en son sein une Croisade Eucharistique des Enfants, restaurant ainsi ce qui fût autrefois une oeuvre impressionnante tant par sa mobilisation que par son rayonnement spirituel.Tous les renseignements sur la Croisade ICI



Samedi 16 février 2019
07:59 18:11