Accueil    Sommaire    Ordo    Lieux de culte    Catéchisme    Vidéos    Nous aider    Dons en ligne    Liens des sites FSSPX    Contact    Rechercher    Privé 

Les insolites de LPL

   Pénitence : demandée par le Ciel et haïe par le monde, R. de Mattei - 26 janvier 2016

Accès aux aberrations liturgiques dues à Vatican II
Accès aux archives sur l'apologètique
Accès aux documents sur la disputatio sur La Porte Latine
Accès aux compromissions des hommes d'Eglise avec les ennemis du Christ
Vatican II - Rome et la FSSPX : sanctions, indults, Motu proprio, levée des excommunications, discussions doctrinales...

Rubrique consacrée au pape François élu sur le trône de saint Pierre le 13 mars 2013

Note de la rédaction de La Porte Latine :
il est bien entendu que les commentaires repris dans la presse extérieure à la FSSPX
ne sont en aucun cas une quelconque adhésion à ce qui y est écrit par ailleurs.


Professeur Roberto de Mattei

Pénitence : demandée par le Ciel et haïe
par le monde, R. de Mattei - 26 janvier 2016

Accès à notre dossier sur les Franciscains de l'Immaculée

Aujourd'hui, la haine du monde (mais pas seulement...) s'exerce contre les Franciscaines de l'Immaculée.

 

S'il est un concept radicalement étranger à la mentalité moderne, c'est bien celui de pénitence. Le terme et la notion de pénitence évoquent l'idée d'une souffrance que nous nous infligeons à nous-mêmes pour expier nos fautes ou celles d'autrui et pour nous unir aux mérites de la Passion rédemptrice de Notre-Seigneur Jésus-Christ.

Le monde moderne refuse le concept de pénitence parce qu'il est immergé dans l'hédonisme et qu'il professe le relativisme, qui est la négation de tout bien pour lequel il vaut la peine de se sacrifier, sauf si c'est la poursuite du plaisir. Cela seul peut expliquer des épisodes tels que le virulent assaut médiatique qui est en cours contre les Franciscaines de l'Immaculée, dont les monastères sont dépeints comme des lieux de torture, uniquement parce qu'on y pratique une vie d'austérité et de pénitence. Utiliser un cilice ou imprimer sur sa poitrine le monogramme du nom de Jésus est considéré comme barbare, tandis que pratiquer le sadomasochisme ou tatouer son propre corps de façon indélébile est aujourd'hui considéré comme un droit inaliénable de la personne.

Les ennemis de l'Eglise répètent les accusations des anticléricaux de tous les temps, avec toute la force dont les médias sont capables. Ce qui est nouveau, c'est l'attitude des autorités ecclésiastiques qui au lieu de prendre la défense des sœurs diffamées, les abandonnent au bourreau médiatique avec une secrète complaisance. La complaisance naît de l'incompatibilité entre les règles auxquelles ces religieux s'obstinent à se conformer et les nouvelles normes imposées par le "catholicisme adulte".

L'esprit de pénitence appartient à l'Église catholique depuis les origines, comme nous le rappellent les figures de saint Jean-Baptiste et sainte Marie-Madeleine, mais aujourd'hui, même pour de nombreux ecclésiastiques, toute référence aux antiques pratiques ascétiques est jugée intolérable. Pourtant, il n'y a pas de doctrine plus raisonnable que celle qui établit la nécessité de la mortification de la chair. Si le corps est en révolte contre l'esprit (Gal 5: 16-25), n'est-il pas raisonnable et prudent de le punir ? Aucun homme n'est exempt du péché, pas même les "chrétiens adultes". Donc, celui qui expie ses péchés par la pénitence n'agit-il pas selon un principe aussi logique que salutaire ? Les pénitences mortifient l’ego, font plier la nature rebelle, permettent de réparer et expier ses propres péchés et ceux des autres. Et si nous considérons les âmes éprises de Dieu, qui cherchent la similitude avec le Crucifié, alors la pénitence devient une nécessité de l'amour. Sont célèbres les pages du De Laude flagellorum de saint Pierre Damien, le grand réformateur du XIe siècle, dont le monastère de Fonte Avellana était caractérisé par une extrême austérité dans les règles. « Je voudrais souffrir le martyre pour le Christ - écrit-il - je n'en ai pas l'occasion; mais en me soumettant aux coups, je manifeste du moins la volonté de mon âme ardente » (Epistola VI, 27, 416 c.).

Toutes les réformes, dans l'histoire de l'Église, sont advenues avec l'intention de réparer, par les austérités et les pénitences, les maux de l'époque. Aux XVIe et XVIIe siècles, les Minimes de saint François de Paule pratiquent (et pratiqueront jusqu'en 1975) un voeu de vie de carême qui leur impose l'abstinence perpétuelle non seulement de viande, mais d'oeufs, de lait et de tous ses dérivés; les Récollets consomment leur repas sur le sol, mélangeant de la cendre aux aliments, s'allongent devant la porte du réfectoire sous les pieds des Religieux qui entrent; les Fatebenefratelli (Frères Hospitaliers de saint Jean de Dieu, ndt) prévoient dans leurs constitutions de «manger sur le sol, baiser les pieds des frères, souffrir les reproches publics et s'accuser publiquement ». Analogues sont les règles des Barnabites, des Scolopi (clercs réguliers des écoles pies, ndt), de l'Oratoire de saint Philippe Néri, des Théatins. Il n'y a aucune institution religieuse, comme le documente Lukas Holste, qui ne comprenne dans ses constitutions, la pratique du chapitre des coulpes, la discipline (ndt: fouet) plusieurs fois par semaine, les jeûnes, la réduction des heures de sommeil et de repos (Codex regularum monasticarum et canonicarum, (1759) Akademische Druck und Verlaganstalt, Graz 1958).

A ces pénitences "de règlement", les religieux les plus fervents ajoutaient les pénitences dites "surérogatoires" laissées à la discrétion personnelle. Saint Albert-de-Jérusalem, par exemple, dans la règle écrite pour les Carmes et confirmée par le pape Honorius III en 1226, après avoir décrit le mode de vie de l'Ordre et les pénitences relatives à pratiquer, conclut: « Si quelqu'un veut donner davantage, le Seigneur lui-même à son retour le récompensera ».

Benoît XIV, qui était un pape doux et équilibré, confia la préparation du Jubilé de 1750 à deux grands pénitents, saint Léonard de Port-Maurice et saint Paul-de-la-Croix. Le Frère Diego de Florence nous a laissé un journal de la mission tenue Place Navone, du 13 au 25 juillet 1759, par saint Léonard de Port-Maurice, qui, une lourde chaîne autour du cou et une couronne d'épines sur la tête, se flagellait devant la foule en criant : « La pénitence ou l'enfer » (San Leonardo da Porto Maurizio, Opere complete. Diario di Fra Diego, Venezia 1868, vol. V, p. 249). 

Saint Paul-de-la-Croix terminait sa prédication en s'infligeant des coups si violents que souvent, quelque fidèle n'en pouvait plus du spectacle et sautait sur l'estrade, au risque d'être lui-même frappé, pour arrêter son bras (I processi di beatificazione di canonizzazione di san Paolo della Croce, Postulazione generale dei PP. Passionisti, I, Roma 1969, p. 493).

La pénitence a été pratiquée sans interruption pendant deux mille ans par les saints (canonisés ou non) qui - par leurs vies - ont contribué à écrire l'histoire de l'Eglise, de sainte Jeanne de Chantal et sainte Véronique Julienne, qui avait gravé sur sa poitrine, au fer chaud, le Christogramme, jusqu'à sainte Thérèse de l'Enfant Jésus, qui écrivit le Credo avec son sang, à la fin du petit livre des saints Évangiles qu'elle portait toujours sur son cœur. 

Cette générosité ne caractérise pas seulement les religieuses contemplatives. Au XXe siècle, deux saints diplomates brillent dans la Curie romaine : le cardinal Merry del Val (1865-1930), Secrétaire d'État de saint Pie X, et le Serviteur de Dieu Mgr Giuseppe Canovai (1904-1942), représentant du Saint-Siège en Argentine et au Chili. Le premier, sous la pourpre cardinalice portait une chemise de crin tressé de petits crochets de fer. Du second, auteur d'une prière écrite avec son sang, le cardinal Siri écrit : « Les chaînes, les cilices, les fouets horribles formés de lames de rasoir, les blessures, les cicatrices qui s’en suivent, ne sont pas le début, mais le terme d'un feu intérieur ; pas la cause, mais l'explosion éloquente et révélatrice de ce feu. C'était la clarté par laquelle, en lui, et en toutes choses, il voyait une valeur pour aimer Dieu et par laquelle il voyait assuré dans le sacrifice lancinant du sang, la sincérité que toute autre renonciation intérieure » (Commemorazione per la Positio di beatificazione del 23 marzo 1951).

Ce fut dans les années cinquante du XXe siècle que les pratiques ascétiques et spirituelles de l'Église commencèrent à décliner. 

Le père Jean-Baptiste Janssens, Général de la Compagnie de Jésus (1946-1964), est intervenu à plusieurs reprises pour appeler ses confrères à l'esprit de saint Ignace. En 1952, il leur envoya une lettre sur "la mortification constante", dans laquelle il s'opposait aux positions de la nouvelle théologie, qui tendaient à exclure la pénitence réparatrice et celle impétratoire et écrivait que les jeûnes, les fouets, les cilices et autres aspérités, doivent rester cachés des hommes selon la règle du Christ (Mt 6: 16-8), mais doivent être enseignés et inculqués aux jeunes jésuites jusqu'à la troisième année de probation (Dizionario degli Istituti di Perfezione, vol. VII, col. 472). Au fil des siècles, les formes de la pénitence peuvent changer, mais l'esprit ne peut pas en changer, toujours opposé à celui du monde.

Prévoyant l'apostasie spirituelle du XXe siècle, la Vierge Marie en personne, à Fatima, rappela la nécessité de la pénitence. La pénitence n'est autre que le refus des fausses paroles du monde, la lutte contre les puissances des ténèbres, qui se disputent avec les puissances angéliques, la domination des âmes et la mortification continuelle de la sensualité et de l'orgueil enracinés dans les profondeurs de notre être. Ce n'est qu'en acceptant ce combat contre le monde, le démon et la chair (Ephésiens 6: 10-12), que nous pouvons comprendre le sens de la vision dont dans un an, nous célébrerons le centième anniversaire.

Les pastoureaux de Fatima ont vu « à la gauche de Notre-Dame, un peu au-dessus, un ange avec une épée de feu dans sa main gauche; elle scintillait et émettait des flammes qui semblaient devoir embraser le monde; mais elles s'éteignaient au contact de la splendeur qui émanait vers lui de la main droite de Notre-Dame: l'Ange, indiquant la terre avec sa main droite, d'une voix forte disait: « Pénitence, Pénitence, Pénitence ».

Pr Roberto de Mattei - 26 janvier 2016

Sources : Corrispondenza Romana/LPL du 27 janvier 2016

 

 

Notre dossier complet sur le sujet

Décret : retrait de la possibilité aux Franciscains de l'mmaculée de célébrer selon la "forme extraordinaire" - 11 juil. 2013
Le cas extrêmement grave des Franciscains de l'Immaculée, par Roberto de Mattei - 30 juillet 2013
Les Franciscains de l'Immaculée sous surveillance - 09 août 2013
Franciscains de l'Immaculée vers un compromis "pluraliste" : la scission - 13 novembre 2013
Nouvelle attaque contre les Franciscains de l'Immaculée soupçonnés d'être « crypto-lefebvristes » - 08 décembre 2013
Anéantissez les Franciscains de l'Immaculée. Le début du nettoyage ethnique sans faire de prisonniers - 9 déc. 2013
Le Professeur de Mattei demande la démission du Supérieur imposé aux Franciscains de l'Immaculée - 9 déc. 2013
Les Franciscaines de l'Immaculée répondent au Père Volpi : «Celui qui dit du mal de ses frères les tue» - 13 déc. 2013
Franciscains de l'Immaculée: silence, on épure! - Guillaume Luyt - Présent - 15 janvier 2014
Franciscaines de l'Immaculée : pourquoi un tel harcèlement ? - 3 septembre 2014
Mgr Mario Oliveri, évêque "néo-traditionaliste" d'Albenga-Imperia, nouvelle cible du Vatican - 22 octobre 2014
Pénitence : demandée par le Ciel et haïe par le monde, R. de Mattei - 26 janvier 2016
Franciscains de l'Immaculée : mon concile, ma nouvelle messe… … et ton argent !, abbé J-P Boubée – 8 mars 2017

 

 

 

  Recevez par email nos mises à jour


Catéchisme n° 73
Les principes généraux de la morale : les actes humains


Nouvelles parutions
Montgardin - Le Petit Echo de N-D
n° 42 : Voir le bien

Marie Reine des Coeurs nº 146 - Mon Coeur Immaculé sera ton refuge…, abbé Castelain
Courrier de Rome n° 600 - Analyse de l'héraclitéisme latent du pape François, Abbé R. de Sainte Marie
Nlle Calédonie - Le Flamboyant n° 36 - « Ecoutez, îles lointaines », Père Bochkoltz+
Lettre de Missions - Cardinal Sarah, Libre pensée, Egypte, Syrie, Madagascar, Mexique, Kenya, etc.
Foyers Ardents, Semeurs d'espérance !, par Marie du Tertre
Croisade du Rosaire - Le Lien n° 125 - Message délivré par Notre Dame à Fatima


Centenaire apparitions
19-20 août 2017 :
pèlerinage de la
Tradition à Fatima

Le livret du Pèlerin de Fátima


Vierge Pèlerine
24 juin au 1er juillet : Colmar, Mulhouse, Rougemont-le-Château et Cravanche
Le circuit dans le
District de France


Les camps d'été 2017
de la Tradition

Pour les garçons

de 8 à 14 ans,
du 2 au 8 juillet : Vox cantorum à La Peyratte

de 8 à 11 ans,
du 10 au 26 juillet
Camp Saint-Pie X
dans les Vosges

de 13 à 17 ans,
du 10 au 24 juillet
Moulins-Vichy

de 12 à 14 ans,
du 10 au 26 juillet
Camp Saint-Pie X
dans les Vosges

de 8 à 13 ans,
du 17 au 31 juillet
à Kernabat

du 30 juillet au 18 août à St-Bonnet
Le Château (42)

de 8 à 13 ans
du 1er au 17 août
à Unieux (42)

de 13 à 17 ans
du 10 au 24 août
au Portugal

de 14 à 17 ans,
du 5 au 21 août
Camp itinérant
à vélo Raid
Saint Christophe

de 16 à 25 ans,
Août 2017 - Camps d'été du MJCF : Tyrol, Pologne, Portugal, Bavière, République Thèque, Italie


Pour les filles
de 7 à 16 ans
du 6 au 15 juillet
en Bretagne

du 10 au 29 juillet
à St-Bonnet
Le Château (42)

de 15 à 18ans
du 12 au 22 juillet
à Will, en Suisse

de 7 à 16 ans
du 18 au 27 juillet
en Bretagne

A partir de 18 ans
du 7 au 11 août
stage de couture
à Ruffec (36)

A partir de 18 ans
du 4 au 8 septembre
stage de couture
à Ruffec (36)


Croisade du Rosaire
15 août 2016
au 22 août 2017

Rome et la FSSPX : sanctions, indults, Motu proprio, levée des excommunications, discussions doctrinales...
La Porte Latine a fait la recension de plus de 1 300 textes concernant la crise de l'Eglise et ses conséquences sur les rapports entre Rome et la FSSPX.On peut prendre connaissance de l'ensemble ICI


Carte de France des écoles catholiques de Tradition
La Porte Latine vous propose la carte de France des écoles de Tradition sur laquelle figurent les écoles de garçons, de filles et les écoles mixtes. Sont mentionnées les écoles de la FSSPX et des communautés amiesVoir ICI


Intentions de la Croisade Eucharistique pour 2017
La Fraternité Sacerdotale Saint Pie X se propose de reconstituer en son sein une Croisade Eucharistique des Enfants, restaurant ainsi ce qui fût autrefois une oeuvre impressionnante tant par sa mobilisation que par son rayonnement spirituel.Tous les renseignements sur la Croisade ICI



Dimanche 23 juillet 2017
06:14 21:40

  Suivez notre fil RSS