Accueil    Sommaire    Ordo    Lieux de culte    Catéchisme    Vidéos    Nous aider    Dons en ligne    Liens des sites FSSPX    Contact    Rechercher    Privé 

Les insolites de LPL

   Ordre de Malte: marche arrière du Saint-Siège, par R. de Mattei - 28 avril 2017

Accès aux aberrations liturgiques dues à Vatican II
Accès aux archives sur l'apologètique
Accès aux documents sur la disputatio sur La Porte Latine
Accès aux compromissions des hommes d'Eglise avec les ennemis du Christ
Vatican II - Rome et la FSSPX : sanctions, indults, Motu proprio, levée des excommunications, discussions doctrinales...
Accès à notre Notre dossier sur la compromission des hommes d'Eglise avec l'islam

Rubrique consacrée au pape François élu sur le trône de saint Pierre le 13 mars 2013

Le pape François veut-il détruire l'Ordre
de Malte ?, par R. de Mattei - 16 janvier 2017

Le pape François règle ses comptes : une véritable chasse aux sorcières à la Curie ! - 11 novembre 2014
Le pape François veut-il détruire l'Ordre de Malte ?, par R. de Mattei - 16 janvier 2017
A propos de l'affaire des affiches : "He, François !", abbé P. de La Rocque – 8 mars 2017

Note de la rédaction de La Porte Latine :
il est bien entendu que les commentaires repris dans la presse extérieure à la FSSPX
ne sont en aucun cas une quelconque adhésion à ce qui y est écrit par ailleurs.


 

Article du Professeur de Mattei


Le Pape François et Fra Matthew FESTING, 79ème Grand Maitre de l'Ordre Souverain de Malte

Après l’interdit, le Vatican a dû faire marche arrière. L’ex Grand Maître de l’ordre de Malte Fra’ Matthew Festing, auquel l’Archevêque Giovanni Angelo Becciu avait, le 15 avril dernier, «en accord avec le pape», interdit de prendre part à l’élection de son successeur, a débarqué à Rome, bravant le véto du pape François.

Le Vatican n’a pu qu’en prendre acte, car de plus, selon le vaticaniste Edward Pentin, il avait été signalé à la Secrétairerie d’Etat que l’élection aurait pu être invalidée du fait de l’absence de Festing, qui a un « droit inaliénable à prendre part à l’événement », en votant, mais aussi en pouvant être réélu.

Il n’en reste pas moins que la lettre qui a enjoint Fra’ Festing de ne pas même être présent à Rome ces jours-là représente une nouvelle violation incroyable de la souveraineté de l’Ordre de Malte. Le Conseil d’Etat qui se réunira le 29 avril pour le « conclave » dans la Villa Magistrale – siège extraterritorial de l’Ordre de Malte à Rome – sera composé de 56 électeurs. Le pape Bergoglio, avant de partir pour le Caire, a voulu rencontrer un groupe d’entre eux, exerçant par là une nouvelle pression indue pour influencer les résultats de l’élection.

Ces ingérences, sur un terrain qui ne relève pas de la compétence du Saint-Siège, risquent cependant d’obtenir l’effet contraire à celui désiré. La présence même de Festing à Rome apparaît comme un mouvement de fierté de la part du noble britannique, après sa démission précipitée imposée par le pape le 28 janvier. A son retour du voyage en Egypte,  le pape François apprendra le nom du nouveau Grand Maître ou bien, comme il s’avère plus probable, d’un Lieutenant ad interim de l’Ordre, qui restera en charge pour un an et coordonnera les travaux de rédaction des nouveaux Statuts. Les noms qui circulent sont ceux du Grand Commanditaire Fra’ Ludwig Hoffmann von Rumerstein et de l’actuel Grand Prieur de Rome Fra’ Giacomo Dalla Torre Del Tempio di Sanguinetto.

Celui qui sera élu prêtera serment lors d’une messe célébrée à Sainte Marie de l’Aventin, en présence du Délégué spécial du pape, l’archevêque Angelo Becciu, sorte de “commissaire” qui a dans les faits destitué le cardinal Raymond Leo Burke, encore officiellement Patron de l’Ordre. Ces derniers mois, le Grand Maître de l’Ordre a qualifié d’ « inacceptable » l’intervention de la Secrétairerie d’Etat dans les actes « d’administration interne au gouvernement de l’Ordre Souverain de Malte qui “relève exclusivement de ses compétences” », rappelant la décision « de préserver sa sphère de souveraineté par rapport à des initiatives qui prennent des formes objectivement destinées (et donc au-delà des intentions, qui n’ont pas d’importance en matière juridique) à mettre en discussion ou de toute façon à limiter ladite sphere ».

Ce ne fut pas le cas, mais la victoire apparente du Vatican risque de tourner en boomerang. L’Ordre de Malte et le Saint-Siège se positionnent en effet l’un en face de l’autre comme des sujets de Droit International, avec de nombreux parallélismes. L’Ordre de Malte a une double personnalité juridique qui, sur le plan du Droit canonique, le subordonne au Saint-Siège, et sur le plan du Droit international lui assure une indépendance à son égard. Mais le Saint-Siège a également une personnalité internationale particulière qui se manifeste par sa capacité à conclure des Traités et Concordats et par son rôle d’observateur permanent, dans des institutions telles que le Conseil de l’Europe et l’Organisation des Nations Unies. La violation de la souveraineté de l’Ordre de Malte est un précédent dangereux, parce qu’il y a, comme on le sait, des gouvernements et organisations de droits humains qui – employant les mêmes procédés que le Vatican à l’égard de l’Ordre de Malte – voudraient priver le Saint-Siège du statut juridique dont il jouit au sein de la communauté internationale. Qui de lèse-souveraineté blesse, de lèse-souveraineté risque de périr.

Professeur Roberto de Mattei.

Sources : Il Tempo / Traduction de Marie Perrin/La Porte Latine du 30 avril 2017

 

 

 

  Recevez par email nos mises à jour


Nouvelles parutions
Nantes - L'Hermine n° 57 - Rosa, rosa, rosam,, abbé France
Mulhouse - Couronne de Marie:
la Canonisation
de Paul VI

Le Petit Echo de N-D n° 58 - Je ne veux pas brûler au Purgatoire
La Malle aux Mille Trésors n° 66 de nov-décembre 2018
Fideliter n° 245 de sept.-oct. 2018 - Les paroisses aujourd'hui
Lettre à nos frères prêtres - L'Eglise et le judaïsme moderne; les affaires de pédophilie
L'Acampado n° 142 - Cerveaux cultivés
et épaules d'acier,
abbé X. Beauvais

Le Sainte-Anne n° 307 de novembre - Rendez-moi mon
Dieu !, abbé Legrand

Bergerac - La Voix des Clochers en Périgord n° 53 - Chevaliers au XXI° siècle?, abbé Gabard


Catéchisme n° 106
La grâce

Rome et la FSSPX : sanctions, indults, Motu proprio, levée des excommunications, discussions doctrinales...
La Porte Latine a fait la recension de plus de 1 400 textes concernant la crise de l'Eglise et ses conséquences sur les rapports entre Rome et la FSSPX.On peut prendre connaissance de l'ensemble ICI


Carte de France des écoles catholiques de Tradition
La Porte Latine vous propose la carte de France des écoles de Tradition sur laquelle figurent les écoles de garçons, de filles et les écoles mixtes. Sont mentionnées les écoles de la FSSPX et des communautés amiesVoir ICI


Intentions de la Croisade Eucharistique pour 2017
La Fraternité Sacerdotale Saint Pie X se propose de reconstituer en son sein une Croisade Eucharistique des Enfants, restaurant ainsi ce qui fût autrefois une oeuvre impressionnante tant par sa mobilisation que par son rayonnement spirituel.Tous les renseignements sur la Croisade ICI



Samedi 17 novembre 2018
08:05 17:07

  Suivez notre fil RSS