Accueil    Sommaire    Ordo    Lieux de culte    Catéchisme    Vidéos    Nous aider    Dons en ligne    Liens des sites FSSPX    Contact    Rechercher    Privé 

Les insolites de LPL

   Propos de table ? Un supposé Magistère « extra cathedram », par l'abbé J-M Gleize - 17 octobre 2017

Accès aux aberrations liturgiques dues à Vatican II
Accès aux archives sur l'apologètique
Accès aux documents sur la disputatio sur La Porte Latine
Accès aux compromissions des hommes d'Eglise avec les ennemis du Christ
Vatican II - Rome et la FSSPX : sanctions, indults, Motu proprio, levée des excommunications, discussions doctrinales...

Rubrique consacrée au pape François élu sur le trône de saint Pierre le 13 mars 2013

Propos de table ? Un supposé Magistère
« extra cathedram », par l'abbé J-M Gleize - 17 octobre 2017

Accès au dossier sur les divorcés-remariés, le problème homosexuel et le synode sur la famille
Accès à l'exhortation apostolique post-synodale Amoris laetitia sur l'amour de la famille du pape François

 

UN NOUVEAU STYLE

1. Notre temps a vu la naissance d'une espèce inconnue jusqu'alors, celle d'un supposé Magistère « extra cathedram », un Magistère en dehors du Magistère, un Magistère parallèle. Il y a là une nouveauté absolue, si l'on songe que, de tout temps, les Souverains Pontifes ont pris la parole pour enseigner avec autorité et qu'ils le faisaient en s'exprimant dans des cadres reconnus et sous des formes assez clairement déterminées. Même si celles-ci ne présentent pas toujours l'allure d'une déclaration solennelle infaillible, il reste que le fidèle peut aisément s'apercevoir qu'il a affaire à ce que les théologiens désignent comme un « Acte du Magistère ». Par exemple, depuis le début de son pontificat, le Pape François a publié deux Exhortations apostoliques (Evangelii gaudium du 24 novembre 2013 et Amoris lætitia du 19 mars 2016), deux Lettres encycliques (Lumen fidei du 29 juin 2013 et Laudato si du 24 mai 2015), une Bulle (Misericordiæ vultus du 11 avril 2015, pour l'indiction du Jubilé extraordinaire de la miséricorde). Les Exhortations apostoliques, les Lettres encycliques, les Bulles comptent parmi les principales formes sous lesquelles les Papes ont pris l'habitude de dispenser leur enseignement de la façon la plus officielle et la plus clairement accessible pour tous (1).

2. Jean-Paul II inaugura un nouveau genre, en publiant à deux reprises un recueil d'entretiens avec des journalistes (2). Benoît XVI continua sur la même lancée, avec sa trilogie sur Jésus de Nazareth (3) et ses entretiens avec le journaliste allemand Peter Seewald (4). Le Saint-Père s'exprimait ainsi, en empruntant un canal non officiel, par voie médiatique ou scientifique, et non plus par voie d'autorité magistérielle. Mais, aussi surprenante que soit la nouveauté de ce procédé, somme toute, ce genre d'interventions qui restaient encore plutôt rares et exceptionnelles pouvait toujours se ranger dans la catégorie classique des écrits simplement théologiques, où le Pape n'engage pas sa fonction de Docteur suprême et s'exprime comme un théologien parmi d'autres. Force est de reconnaître qu'il n'en va plus exactement de même avec François. En effet, dès la première année de son pontificat, celui-ci prit assez vite l'habitude de s'exprimer publiquement en s'adressant à des journalistes, ou même à des personnalités marquantes du monde la culture, dans le cadre d'entretiens, de dialogues ou de conférences de presse improvisées (5). La dernière en date de ces initiatives a donné lieu à la publication d'un livre faisant état des « rencontres » du Pape avec Dominique Wolton (6).

3. Alors, pourrait-on parler des « Propos de table » de François (7)? L'expression est bien connue. Elle désigne, dans l'oeuvre de Martin Luther, tout ce que le réformateur a pu dire en dehors de sa prédication proprement dite, en dehors de ses sermons et de ses homélies, mais aussi en dehors de ses commentaires sur l'Écriture, de ses traités théologiques ou de ses écrits de controverse. Ce sont des conversations apparemment sans conséquences, où Luther se contente de remuer des idées, en effleurant un peu tous les sujets. Mais c'est aussi dans un pareil contexte que Luther pouvait se donner la liberté d'une certaine hardiesse de pensée, qui pouvait ensuite faire tout son chemin dans les esprits. De manière semblable, ce que l'on pourrait appeler les « propos d'avion » (8) du Pape actuel sont devenus le moyen privilégié d'une réflexion avant-gardiste. Nous voudrions indiquer ici quelques exemples des sérieux problèmes que ce nouveau genre de « Magistère » pose, chez François, aux catholiques.

 

LA TRADITION : « MOUVEMENT », « CONSCIENCE », ET « DIALOGUE » ?

4. Lors de la rencontre du mois d'août 2016 avec Dominique Wolton (9), le Pape définit la Tradition comme un « mouvement ». La Tradition dit-il, c'est « la doctrine qui est en chemin, qui avance » (10). Et d'illustrer aussitôt son propos : « Par exemple, à propos de la peine de mort. Nos évêques ont décrété la peine de mort au Moyen Âge. Aujourd'hui, l'Église dit plus ou moins - et on travaille pour changer le catéchisme sur ce point - que la peine de mort est immorale (11). La tradition a-t-elle donc changé ? Non, mais la conscience évolue, la conscience morale évolue. C'est la même chose concernant l'esclavage. Il y a des esclaves, mais c'est immoral. […] Dans la tradition dynamique, l'essentiel demeure : ne change pas, mais grandit. Grandit dans l'explicitation et la compréhension. Ces trois phases de Vincent de Lérins sont très importantes. Comment grandit la tradition ? Elle grandit comme grandit une personne : par le dialogue, qui est comme l'allaitement pour l'enfant. Le dialogue avec le monde qui nous entoure. Le dialogue fait croître. Si on ne dialogue pas, on ne peut pas grandir, on demeure fermé, petit, un nain. Je ne peux pas me contenter de marcher avec des oeillères, je dois regarder et dialoguer. Le dialogue fait grandir et fait grandir la tradition. En dialoguant et en écoutant une autre opinion, je peux, comme dans le cas de la peine de mort, de l'esclavage, changer mon point de vue. Sans changer la doctrine. La doctrine a grandi avec la compréhension. Ça, c'est la base de la tradition (12).»

5. La référence que le Pape donne au Commonitorium est très vague. Saint Vincent de Lérins ne se contente pas de dire que le dépôt de la foi « grandit » ou « croît ». Il dit surtout que cette « croissance » de l'intelligence du dogme doit se faire : « exclusivement dans la même croyance, dans le même sens et dans la même pensée (13). » Cette dernière précision a été littéralement reprise par le concile Vatican I : « La doctrine de foi que Dieu a révélée a été proposée […] comme un dépôt divin confié à l'Épouse du Christ pour qu'elle le garde fidèlement et le présente infailliblement. En conséquence, le sens des dogmes sacrés qui doit être conservé à perpétuité est celui que notre Mère la sainte Église a présenté une fois pour toutes et jamais il n'est loisible de s'en écarter sous le prétexte ou au nom d'une compréhension plus poussée. "Que croissent et progressent largement et intensément, pour chacun comme pour tous, pour un seul homme comme pour toute l'Église, selon le degré propre à chaque âge et à chaque temps, l'intelligence, la science, la sagesse, mais exclusivement dans leur ordre, dans la même croyance, dans le même sens et dans la même pensée" » (14). Il n'est pas question ici de « dialoguer » mais de « garder fidèlement » et de « proposer infailliblement ». Autrement dit, la véritable (et la seule 15) cause appropriée de l'explicitation et de la meilleure compréhension des vérités révélées n'est autre que la proposition autorisée et infaillible du Magistère de l'Église. Et non un quelconque « dialogue » (16) avec le monde. Encore moins une « évolution » de la conscience morale (17).

6. D'autre part, saint Vincent de Lérins indique clairement le critère grâce auquel il est possible de reconnaître l'état plus explicite de la véritable doctrine catholique. « Dans l'Église catholique elle-même », dit-il encore, « il faut veiller soigneusement à s'en tenir à ce qui a été cru partout, toujours, et par tous. Car est véritablement et proprement catholique, comme le montrent la force et l'étymologie du mot lui-même, l'universalité des choses. Et il en sera ainsi si nous suivons l'Universalité, l'Antiquité, le Consentement général. Nous suivrons l'Universalité, si nous confessons comme uniquement vraie la foi que confesse l'Église entière répandue dans l'univers ; l'Antiquité, si nous ne nous écartons en aucun point des sentiments manifestement partagés par nos saints aïeux et par nos pères ; le Consentement enfin si, dans cette antiquité même, nous adoptons les définitions et les doctrines de tous, ou du moins de presque tous les évêques et les docteurs (18). » Les théologiens s'en sont tous tenus à ce critère, et parmi eux, Franzelin et Billot en ont donné une explication précise et approfondie, qui était encore classique à la veille du concile Vatican II (19). En témoigne l'intervention des pères membres du Coetus, qui insistent sur l'importance de ce critère à l'occasion des remarques qu'ils font pour souligner les faiblesses du schéma de la future constitution Dei Verbum 20.

7. Le propos du Pape introduit donc une grande confusion. La comparaison entre la peine de mort et l'esclavage est absolument indue, si l'on se rappelle que l'Église a toujours et partout condamné dans son principe l'exploitation tyrannique de l'homme par l'homme, tandis qu'elle a toujours et partout légitimé, là aussi dans son principe, la peine de mort (21). On ne saurait donc réviser le Catéchisme sur ces deux points pris ensemble : si François se refuse à revenir sur la condamnation de l'esclavage, au nom de quoi prétend-il revenir sur la légitimation de la peine de mort ? Sinon, en définissant la « Tradition », dans un sens nouveau et évolutionniste, comme l'expression de l'état actuel de la conscience morale de l'humanité ? Mais alors, quelle est cette « tradition » (avec un petit « t » minuscule) que nous voyons si vantée par le Saint-Père ? Est-ce vraiment là la sainte Tradition (avec un « T » majuscule) assistée par l'Esprit de Notre Seigneur, celle de l'Écriture sainte et de la Tradition immuable de la sainte Église, ou est-ce une « Tradition » selon les concepts et les convictions du néo-modernisme, un moment arrêté dans l'histoire de l'après-Vatican II ?

 

MARIAGE ET « UNIONS CIVILES»

8. Dans la suite de son dialogue avec Dominique Wolton, le Pape, pour donner un exemple de discontinuité au sein de la Tradition, fait allusion au mariage homosexuel. « Il ne faut pas confondre l'évolution de la tradition, la compréhension pastorale, avec la confusion sur la nature des choses. Que penser du mariage ces personnes de même sexe ? Le mariage est un mot historique. Depuis toujours, dans l'humanité, et non pas seulement dans l'Église, c'est un homme et une femme. On ne peut pas changer cela comme ça. […] On ne peut pas changer ça. C'est la nature des choses. Elles sont comme ça. Appelons donc cela les unions civiles. Ne plaisantons pas avec les vérités. Il est vrai que derrière cela il y a l'idéologie du genre. […] Disons les choses comme elles sont : le mariage, c'est un homme avec une femme. Ça, c'est le terme précis. Appelons l'union du même sexe union civile (22).»

9. N'y aurait-il là, dans l'intention du Pape, qu'une simple question de mots ? La réponse se trouve un peu plus loin (23), lorsque François précise à son interlocuteur : « Je ne voudrais pas que l'on confonde ma position sur l'attitude envers les personnes homosexuelles avec le sujet de la théorie du genre. » En effet, aux yeux du pape, on ne peut pas changer la nature des choses et le mariage est un mot employé pour désigner la réalité naturelle, telle que l'humanité l'a toujours reconnue : réalité qui est celle de l'union d'un homme avec une femme. On ne saurait donc utiliser ce mot pour désigner l'union de personnes de même sexe, car nous sommes ici, avec les mots, sur le plan de la définition des choses. Voilà pourquoi, sur ce plan même, la théorie (car il s'agit bien d'une « théorie ») du genre correspond à une idéologie. Il en va autrement si nous nous plaçons sur le plan de la compréhension pastorale, où il s'agit de qualifier l'attitude de l'Église à l'égard des personnes, dans le contexte de la vie en société. François en revient alors aux données essentielles énoncées par Amoris lætitia, en son n° 291 : « L'Église se tourne avec amour vers ceux qui participent à sa vie de manière incomplète », ainsi qu'au numéro suivant : « L'Église ne cesse de valoriser les éléments constructifs dans ces situations qui ne correspondent pas encore ou qui ne correspondent plus à son enseignement sur le mariage. » Autant dire que le plan de la réalité naturelle, avec les définitions qu'il réclame, et celui de la compréhension pastorale, sont absolument hétérogènes.

10. C'est d'ailleurs bien là le vice fondamental de cette « autonomie de la conscience », qui est la colonne vertébrale de tout le Concile, et avec lui, de tout le post-concile, principe et fondement de ce nouveau Magistère qui s'est voulu « pastoral ». La conscience est affranchie de toute contrainte de la part des pouvoirs publics, sur le plan de la vie en société. Le mariage et l'union civile peuvent y coexister pacifiquement, dans de justes limites, qui ne sont plus celles de la foi et de la morale. En somme, la politique n'est plus en continuité avec la nature. Quoi qu'il en soit des réalités naturelles, et des définitions nécessaires qu'elles impliquent, la nouvelle doctrine sociale de l'Église est résolument personnaliste : l'attitude envers les personnes ne découle plus des principes de la nature. On peut bien refuser la théorie du genre, précisément en tant que théorie, comme contraire aux réalités naturelles ; mais la pratique se charge d'accepter ce que la théorie réprouve.

11. Dans le traité sur les péchés opposés à la vertu de foi, lorsqu'il traite de l'hérésie, saint Thomas se demande s'il faut tolérer les hérétiques (24). La réponse tient dans une distinction. Autre est la personne au sens métaphysique d'un individu doué d'une nature rationnelle et autre est la personne au sens politique d'un principe d'opérations. Du premier point de vue, la personne humaine mérite le respect, car elle est bonne ontologiquement parlant. Mais du deuxième point de vue, l'hérétique est principe d'hérésie, c'est-à-dire d'opérations moralement mauvaises, qui vont porter un préjudice grave au bien commun de l'Église, et ce, que l'hérétique soit de bonne ou de mauvaise foi. On doit donc l'empêcher de vivre socialement, en tant qu'hérétique, c'est-à-dire d'exprimer son hérésie, même si la prudence peut commander de le tolérer. Il doit donc y avoir une certaine continuité (ou une cohérence) entre ce que les choses sont et la manière dont on les traite pastoralement, ou politiquement. L'illusion de François et de sa nouvelle « compréhension pastorale » consiste à établir un hiatus entre les deux.

 

DU DOUTE AUX DUBIA

12. Depuis le Concile, ceux qui sont chargés de proclamer la vérité ont pris le parti de ne plus empêcher l'expression publique de l'erreur opposée à cette vérité, et de la laisser s'exprimer dans de justes limites, qui ne sont pas celles de la vérité. Depuis Jean XXIII, « l'Épouse du Christ estime que plutôt que de condamner elle répond mieux aux besoins de notre époque en mettant davantage en valeur les richesses de sa doctrine (25). » Socialement parlant, les hommes d'Église ravalent donc leur message au rang d'une simple hypothèse de recherche, offerte à la liberté des consciences. Au dogme a ainsi succédé, sur le plan de la pratique pastorale, le doute, c'est-à-dire l'équivalence sociale des contraires.

13. Ainsi s'explique le nouveau Magistère de Vatican II, où l'on a déjà coulé dans les cadres habituels des documents pontificaux et des formes traditionnelles d'expression une pensée contraire à la Tradition. Ainsi s'explique à présent ce nouveau style de Magistère, en dehors du Magistère, où le Souverain Pontife entre en dialogue avec ses interlocuteurs, pour exprimer un point de vue parmi d'autres, en ébranlant par le fait même les certitudes dogmatiques et disciplinaires de la Tradition de l'Église. Et voici un Pape qui est sur le point de faire admettre socialement par les catholiques la pratique de l'union libre, de l'adultère, voire des unions contre nature. Semant le doute dans les esprits, il s'est attiré d'abord une mise en doute, avec les cinq Dubia et à présent une mise en demeure, avec la Correctio filialis. Car la Tradition de l'Église demeure, malgré cette subversion néomagistérielle, à travers l'écho que fait entendre le sens catholique de l'Église enseignée. Echo de la voix de tous les Papes d'avant le Concile, et dont le Magistère condamnera toujours sans espoir ce rejeton du modernisme.

Abbé Jean-Michel Gleize, prêtre de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X

Sources : Courrier de Rome n° 602 / La Porte Latine du 17 octobre 2017

 

Notes

(1). Voir « Annexe à l'article du PÈRE BASILE » dans L'Église, servante de la vérité. Regards sur le magistère. Essais réunis sous la direction de Bruno Le Pivain, Ad solem, 2007, p. 220-224, qui recopie et résume l'Epitome juris canonici de Vermeersch et Creusen de 1937.
(2). N'ayez pas peur, recueil d'entretiens avec André Frossard, paru en 1982 puis Entrez dans l'espérance, autre recueil d'entretiens avec Vittorio Messori, paru en 1994.
(3). Du Baptême dans le Jourdain à la Transfiguration, paru en 2007 ; De l'Entrée à Jérusalem à la Résurrection, paru en 2011 ; L'Enfance de Jésus, paru en 2012.
(4). Lumière du monde. Le Pape, l'Église et les signes des temps, paru en 2010 ; Dernières conversations, paru en 2016.
(5). FRANÇOIS, « Interview avec le fondateur du quotidien italien La Repubblica » dans L'Osservatore romano, édition hebdomadaire française (ORF) du 4 octobre 2013 ; PAPE FRANÇOIS, Paroles en liberté, Éditions France Loisirs, 2016. Préface de Caroline Pigozzi. Introduction de Giovanni Maria Vian : l'interview avec Scalfari y est repris, p. 115-130.
(6). PAPE FRANÇOIS, Rencontres avec Dominique Wolton. Politique et société, Éditions de l'Observatoire/Humensis, 2017.
(7). Que toutes les âmes craintives de l'Internet et d'ailleurs se rassurent : restant sauf le respect dû à la Chaire de Pierre et au Vicaire du Christ, nous recourons ici au procédé de l'analogie, et, loin de vouloir suggérer une identité univoque entre le Pape et Luther, nous voulons seulement manifester une ressemblance qui les relie l'un à l'autre sur un point très particulier et isolé. Nous ne voulons pas dire que François est le nouveau Luther du XXIe siècle. Nous voulons seulement dire que François recourt à un procédé d'expression qui n'est pas sans rappeler celui auquel recourait le père de la Réforme. Et bien entendu : omnis comparatio claudicat.
(8). C'est en effet lors d'un vol en avion (le plus souvent au retour d'un voyage) que François a pris l'habitude de répondre aux questions des journalistes.
(9). Elle est reproduite au chapitre VII du livre déjà cité, p. 315- 350.
(10). Ibidem, p. 316.
(11). Plus loin, à la p. 337, il dit que « la torture, c'est un péché ». La doctrine de l'Église fait pourtant ici une distinction importante : ce qui est immoral, c'est de torturer un innocent. Cf. Prümmer, Manuale theologiæ moralis, t. II, n° 119, p. 112-113. La peine sensible de l'Enfer n'est-elle pas une torture ? Et pourtant, Dieu l'inflige aux damnés : c'est de foi. Pour justifier l'appréciation de François, il faudrait dire : soit que Dieu pèche en infligeant la peine du feu de l'Enfer, soit que cette peine n'existe pas et n'est pas de foi. La première affirmation est un blasphème et la deuxième est une hérésie. « Ô bon Jésus, pardonnez- nous nos péchés et préservez-nous du feu de l'Enfer ! ».
(12). Ibidem, p. 317-318.
(13). SAINT VINCENT DE LÉRINS, Commonitorium, livre I, n° 23, Migne latin, t. L, col. 668.
(14). Concile Vatican I, constitution Dei Filius, chapitre I, DS 3020.
(15). L'Église enseignée, avec son sensus catholicus, tel qu'il peut s'exprimer dans la profession extérieure de la foi et de la dévotion, joue certainement un rôle à son niveau, mais c'est seulement le rôle d'une occasion, non d'une cause.
(16). L'idée du dialogue est l'idée maîtresse de l'Encyclique Ecclesiam suam de PAUL VI (6 août 1964), notamment au n° 86, où il est dit qu'il s'agit de « découvrir des éléments de vérité également dans les opinions des autres ».
(17). Au moment du concile Vatican II, lors de la 93e assemblée générale du 2 octobre 1964, Son Excellence Mgr Angelo Temiño Saiz avait demandé que l'on révisât le n° 8 du schéma de la future constitution Dei Verbum (sur la Révélation divine et la Tradition). L'expression utilisée (« Crescit enim tam rerum quam verborum intelligentia, tum ex contemplatione credentium, qui eam conferunt in corde suo, tum ex intima rerum spiritualium experientia ») pouvait selon lui donner à croire que le progrès dogmatique découlerait exclusivement de l'évolution de la conscience (Acta, vol. III, pars III, p. 236).
(18). SAINT VINCENT DE LÉRINS, Commonitorium, livre I, n° 2, Migne latin, t. L, col. 640.
(19). JEAN-BAPTISTE FRANZELIN, La Tradition divine, Courrier de Rome, 2008, 4e section, thèses 22-26, tout particulièrement la thèse 24, p. 353-358 ; LOUIS BILLOT, Tradition et modernisme, Courrier de Rome, 2007, chapitres I et II, p. 1-90, surtout la 4e thèse du chapitre I, n° 52-72, p. 39-52. 20. Interventions : du cardinal Ruffini, lors de la 91e assemblée générale du 30 septembre 1964, Acta, vol. III, pars III, p. 144 ; du cardinal Browne, et de Mgr Ferro, lors de la 92e assemblée générale du 2 octobre 1964, Acta, vol. III, pars III, p. 188 et p. 207. « Veri nominis progressus traditionis intelligatur oportet attentis præclaris verbis S. Vincentii Lirinensis : In ipsa catholica Ecclesia, magnopere curandum est ut id teneamus, quod ubique, quod semper, quod ab omnibus creditum est » (Mgr Ferro). 21. Cf. PRÜMMER, Manuale theologiæ moralis, t. II, n° 118, p. 111-112.
(22). Ibidem, p. 321-322.
(23). Ibidem, p. 323.
(24). Somme théologique, 2a2æ, question 11, article 3.

 

Autres documents sur la pastorale du mariage, des divorcés remariés et de l'homosexualité

Confusion entretenue sur la situation des divorcés remariés - 14 mars 2014
La communion des divorcés remariés, abbé François Knittel - 14 mars 2014
Cardinal Caffarra : ne touchez pas au mariage institué par le Christ - 15 mars 2014
La nouvelle pastorale du mariage selon le cardinal Kasper, abbé Franz Schmidberger - 25 mars 2014
Déclaration de Mgr Bernard Fellay sur la nouvelle pastorale du mariage selon le cardinal Kasper - 12 avril 2014
Indissolubilté du mariage : la kasperite galopante est-elle contagieuse ? - 16 mai 2014
Annonce d'une possible scission dans l'Eglise : Mgr Athanasius Schneider - 30 mai 2014
Le mariage indissoluble en question, abbé François Knittel - Juin 2014
L'Eglise catholique est-elle à la veille d'un schisme ?, Professeur Roberto Mattei - 4 juin 2014
Réflexions de la Conférence épiscopale allemande en préparation au Synode des Évêques - 24 juin 2014
La controverse sur la communion des divorcés « remariés » s'amplifie - 1er août 2014
5 cardinaux préparent un livre en défense du Magistère traditionnel sur le mariage et la vie sacramentelle - 1er août 2014
La communion pour tous, abbé François Knittel - 04 aôut 2014
Concilier des anomalies : une herméneutique en matière de divorce et de remariage, par P-A McGavin - Sept. 2014
Mgr Johan Bonny, évêque d'Anvers, favorable à la communion des divorcés remariés - 5 septembre 2014
François est irrité : 5 cardinaux rappellent leur ferme position doctrinale avant le Synode sur la famille - 17 sept. 2014
Le cardinal Angelo Scola, archevêque de Milan, s'oppose à la communion des divorcés remariés - 18 sept. 2014
Interview du cardinal Kasper: « Ils veulent la guerre au Synode, c'est le Pape qui est visé » - 18 sept. 2014
Le manifeste des cinq cardinaux et la réponse de Kasper, par Andrea Tornielli - 18 sept. 2014
Divorcés remariés : Demeurer dans la vérité du Christ – Extraits - 26 septembre 2014
Un synode baillonné. Pourquoi ? par Marco Tossati - 03 octobre 2014
Rapport du Cardinal Peter Erdö, rapporteur du Synode extraordinaire sur la famille -13 octobre 2014
Synode sur la famille - Mot du Supérieur du District de France - Commentaires de DICI - 14 octobre 2014
Synode sur la famille : une révolution doctrinale sous un masque pastoral - DICI du 14 octobre 2014
Synode sur la famille : le cardinal Müller dénonce un rapport indigne, honteux et falsifié - 14 octobre 2014
Rapport d'étape du synode sur la famille : analyse critique, par Jeanne Smits - 14 octobre 2014
Synode : et la communion pour les polygames ? - 15 octobre 2014
Remariage des divorcés, concubinage, homosexualité : vers quoi se dirige le Vatican après le quasi coup d'État réalisé par le pape ? - 15 octobre 2014
Résister à la tendance hérétique - La relatio du card. Erdö efface d'un coup le péché et la loi naturelle, R. Mattei - 16 octobre 2014
La véritable histoire de ce synode. Le metteur en scène, les exécutants, les assistants - 17 octobre 2014
Synode des évêques - Discours de clôture du Pape François - 18 octobre 2014
Le synode ouvre une crise dans l'Eglise, par Jean-Marie Guenois - 21 octobre 2014
Synode sur la famille - Mgr Paglia : le changement est en route et on ne revient pas en arrière, par G. Galeazzi - 22 octobre 2014
Après le Synode, tout commence - 23 octobre 2014
Synode sur la famille : la patiente révolution de François, par Sandro Magister - 24 octobre 2014
Synode sur la famille : paragraphes rejetés mais maintenus, abbé Alain Lorans - 24 octobre 2014
Cardinal Burke: " Nombreux sont ceux qui ont l'impression que le vaisseau de l'Église a perdu sa boussole" - 30 oct. 2014
Mansuétude de l'Eglise : réponse de l'abbé Fr. Knittel au P. Paul-Anthony McGavin - 03 novembre 2014
Le synode sur la famille : une tâche qui salit l’honneur du Siège Apostolique, Mgr Schneider - 04 novembre 2014
Après le Concile, le Synode, abbé Christian Bouchacourt - 05 novembre 2014
Le pape François règle ses comptes : une véritable chasse aux sorcières à la Curie ! - 11 novembre 2014
Peut-on donner l'absolution à un divorcé remarié ?, abbé Claude Barthe in L'Homme Nouveau - 12 novembre 2014
Synode et subversion, abbé Patrick de La Rocque - 13 novembre 2014
Le synode des évêques du 5 au 19 octobre 2014, par l'abbé Philippe Toulza - 27 novembre 2014
Divorcés-remariés : le cardinal Müller condamne la séparation entre doctrine et pastorale - 11 décembre 2014
Le synode sur la famille ou le Peuple de Dieu en marche vers une Eglise démocratico-collégialiste ?, abbé T. Legrand - 20 décembre 2014
Synode sur la famille : Mgr Bonny veut une reconnaissance ecclésiastique des couples homosexuels - 27 décembre 2014
Procréer "comme des lapins" : Pie XII rectifie François - 22 janvier 2015
Le prochain synode sur la famille se prépare discrètement… - 30 janvier 2015
Mgr Brandmuller a commencé ses visites d'évaluation ... Mais Qui est le cardinal Brandmuller ? - Janvier 2015
Entre un synode et le suivant, la bataille continue, par Sandro Magister - 5 février 2015
Le cardinal Burke résistera et s'opposera au Pape François s'il persiste dans ses dérives - 8 février 2015
Le pape François, le synode et le cardinal, par l'abbé Philippe Toulza - 11 février 2015
Saint Paul résiste au successeur de Pierre… , abbé Castelain - Mars 2015
La radicalité du cardinal Sarah : un avertissement au pape François de l'un de ses fidèles collaborateurs - 25 mars 2015
Le cardinal Brandmuller dénonce certains cardinaux comme hérétiques - 14 avril 2015
Synode. Les évêques allemands mettent la charrue avant les bœufs, Sandro Magister - 06 mai 2015
Le cardinal Kasper affirme que des éléments de bien peuvent exister dans une union homosexuelle - 27 mai 2015
Le rétropédalage - relatif - du cardinal Kasper sur la communion pour les divorcés remariés - 5 juin 2015
Synode. Le double cri d'alarme du cardinal Antonelli - 12 juin 2015
Synode. L'heure de l'Afrique, par Sandro Magister - 15 juin 2015
Document de travail Instrumentum Laboris en vue du synode sur la famille d'octobre 2015 - 23 juin 2015
Analyses divergentes à propos de l'instrumentum laboris du prochain synode sur la famille - 24 juin 2015
Synode. Une douche glacée pour les novateurs, par Sandro Magister - 30 juin 2015
Synode sur la famille : le Rhin ne se jettera pas dans le lac Volta - 10 juillet 2015
Mgr Huonder rappelle que la Bible considère l'homosexualité comme une abomination punie de mort - 31 juillet 2015
Lettre apostolique Mitis Judex Dominus Jesus en forme de Motu Proprio - 15 août 2015 - François
Les règles de procédure pour traiter les cas de nullité matrimoniale - 15 août 2015
Actualités de l'Eglise - François et la "réduction des péchés", abbé Mauro Tranquillo - 4 août 2015
A propos de l'année de la miséricorde du pape François : L'Eglise de la miséricorde, par M. l'abbé Sélégny - 21 août 2015
Mariage et virginité : ce que Vatican II aurait dû dire, abbé Louis-Marie Carlhian - 25 août 2015
Les cardinaux anti-Kasper : ils étaient cinq, maintenant ils sont dix-sept, par Sandro Magister - 31 août 2015
Le pape facilite la procédure de nullité des mariages catholiques - 8 septembre 2015
Synode : le cardinal Müller responsable de la Foi défend le mariage…, par J-P Dickès - 8 septembre 2015
Cardinal Burke : sérieuses réserves sur les propositions d'annulation des mariages émises par le Pape - 8 septembre 2015
R. de Mattei : ces deux motu proprio du Pape sont une blessure au mariage chrétien - 9 septembre 2015
Le cardinal Schönborn à la Civiltà Cattolica: des semences de vérité dans toutes les unions de fait - 10 septembre 2015
Synode - Vatican : Révolte contre François, par Julius Müller-Meiningen - 10 septembre 2015
Le Cardinal Ouellet s'oppose à la réforme de la communion pour les divorcés-remariés - 10 septembre 2015
Le Synode et les « passions d'ignominie », par M. l'abbé Christian Thouvenot - 11 septembre 2015
Le Motu Proprio du Pape sur le mariage induit des modifications de la Doctrine de l'Eglise, Pr. Pasqualucci - 11 septembre 2015
Synode - La révolte de 50 moralistes contre Kasper et compagnie, par R. Cascioli - 12 septembre 2015
Liste complète et définitive des participants à la XIVe Assemblée générale ordinaire du Synode des Évêques du 4 au 25 octobre 2015
Défense de l'appeler divorce. Mais comme cela y ressemble!, par S. Magister - 15 septembre 2015
Supplique au Saint-Père, Mgr Bernard Fellay - 15 septembre 2015
Cardinal Schönborn : "Une relation homosexuelle stable est préférable à une aventure" - 16 septembre 2015
Peut-on discuter les actes du gouvernement du Pape?, par Roberto de Mattei - 16 septembre 2015
A propos du Synode - Communiqué de M. l'abbé Christian Bouchacourt - 17 sept. 2015
Liste des participants au Synode : présences, absences, surprises, par S. Magister - 17 septembre 2015
Demeurer dans la vérité du Christ : soutien du cardinal Sarah à l'appel aux pères synodaux - 17 septembre 2015
A propos du synode - Communiqué de M. l'abbé Thierry Legrand - 19 septembre 2015
L'avis d'un universitaire sur la réforme du droit canonique relatif aux nullités de mariage - 25 septembre 2015
La parole est au synode. Mais c'est François qui prendra les décisions, par Sandro Magister - 28 septembre 2015
Synode : nous voici revenus au temps du « pecca fortiter sed crede fortius » de Luther , abbé Simoulin - 02 octobre 2015
Nouvelles procédures de nullité du mariage: un juriste démolit la réforme du pape François, par S. Magister - 03 oct. 2015
Mgr Krzysztof Charamsa, prélat homosexuel vivant en couple, défie le Vatican à la veille de l'ouverture du synode - 03 oct. 2015
Homélie du Pape François à l'occasion de l'ouverture de la 2° session du Synode sur la famille - 4 octobre 2015
Le pape condamne le divorce à l'ouverture du synode sur la famille - 04 octobre 2015
Synode - In cauda venenum : de belles paroles, mais ensuite..., par Christopher Ferrara - 05 octobre 2015
Défis, mission et vocation de la famille selon le cardinal Erdö - 05 octobre 2015
Ouverture du synode sur la famille 2015 : premières escarmouches - 06 octobre 2015
Synode : l'Instrumentum laboris contient d'autres bombes que celles sur les divorcés « remariés » - 08 octobre 2015
Un nouveau langage au service du Synode, abbé L. Ramé - 12 octobre 2015
Treize cardinaux ont écrit au pape, Sandro Magister - 12 octobre 2015
La théorie du genre aussi démoniaque que l'État islamique, cardinal Sarah - 14 octobre 2015
Ce que Dieu veut, et non pas ce que le Pape pourrait nous concéder - 15 octobre 2015
Le sentiment du péché existe-t-il encore chez les pères synodaux?, R. de Mattei - 15 octobre 2015
L'autorité du Synode, abbé Jean-Michel Gleize - 16 octobre 2015
Homme et femme Il les créa, abbé Xavier Beauvais - 16 octobre 2015
Anca-Maria Cernea supplie les pères synodaux de reconnaître qu'il s'agit d'une bataille spirituelle - 18 octobre 2015
La nouvelle morale du cardinal Kasper, abbé Matthias Gaudron - 16 octobre 2015
Pour l'honneur de la famille, abbé Philippe Nansenet - 18 octobre 2015
La famille en danger au Synode, abbé Raphaël d'Abbadie d'Arrast - 18 octobre 2015
Synode: La décentralisation de l'Eglise offense la foi et le sens commun, R. de Mattei - 20 octobre 2015
Rapport final du Synode des évêques sur la famille d'octobre 2015 - 24 octobre 2015
Déclaration solennelle de l'Institut Civitas en conclusion du Synode sur la Famille - 25 octobre 2015
Synode: Mgr Vincenzo Paglia : "Un aggiornamento est nécessaire" - 26 octobre 2015
Synode : l'Eglise catholique devient-elle protestante ?, par J-M Guenois - 26 octobre 2015
Déclaration de Mgr Fellay à propos du Rapport final du Synode sur la famille - 27 octobre 2015
Synode : une défaite pour tous, à commencer par la morale catholique, R. de Mattei - 27 octobre 2015
Synode - Mariage et fécondité, par M. l'abbé Denis Puga - 30 octobre 2015
Synode - Une pastorale qui se substitue au dogme, par M. l'abbé Xavier Beauvais - Octobre 2015
Réforme expresse du Pape François : l'indissolubilité du mariage en péril, abbé Denis Puga - 02 novembre 2015
Réaction de Mgr Athanasius Schneider au Rapport Final du Synode : non possumus ! - 02 novembre 2015
Synode discordant. Vers un "schisme de fait" dans l'Église?, par S. Magister et Thomas Michelet, O.P.- 04 novembre 2015
Entretien avec Roberto de Mattei: « Le Rapport final du Synode est un mauvais document » - 06 novembre 2015
Pharisiens et Sadducéens de notre temps, par R. de Mattei - 12 novembre 2015
Synode - Les portes de l'enfer ne prévaudront pas !, par l'abbé Daniel Couture - 13 novembre 2015
Synode - Rome va parler..., par le Père Raymond de Souza - 13 novembre 2015
Le pape a introduit dans l'Église de Dieu ce qui revient au divorce, abbé T. Gaudray - 18 novembre 2015
I - L'infidélité empêche-t-elle de se marier ?, par l'abbé Thierry Gaudray - Novembre 2015
II - Le péché rend-il le mariage invalide ?, par l'abbé Thierry Gaudray - Novembre 2015
III - Le mensonge invalide-t-il le mariage ?, par l'abbé Thierry Gaudray - Novembre 2015
IV. Toute crainte rend-elle le mariage invalide ?, par l'abbé Thierry Gaudray - Novembre 2015
Divorcés-remariés : le théologien australien McGavin propose un rescrit pour qu'ils puissent communier - 24 nov. 2015
Lettre au pape sur la réforme des procès en nullité de mariage, par P. Pasqualucci - 30 novembre 2015
Cardinal Sarah, Mgr Schneider : l'accès des luthériens à la communion ne peut pas se résumer à une affaire de conscience - 2 déc. 2015
Rapport final : le synode donne l'impression d'une Eglise déchirée en profondeur, abbé M. Gaudron - 4 décembre 2015
Divorcés-remariés : le triomphe de l'ambiguïté, abbé Christian Bouchacourt - Décembre 2015
Le prochain synode est déjà en chantier : il portera sur les prêtres mariés, par S. Magister - 9 décembre 2015
Exhortation apostolique post-synodale Amoris laetitia sur l'amour de la famille - 19 mars 2016 - François
Les appréhensions des catholiques à la veille de l'Exhortation post-synodale, par R. de Mattei - 23 mars 2016
Le Synode sur la famille en 100 questions : un livre à lire ?, par l'abbé Raphaël d'Abbadie d'Arrast - 24 mars 2016
Certains éléments de l'Exhortation apostolique menacent la foi et la famille - 8 avril 2016
Exhortation : François fait avancer l'éthique de la situation, sabote la théologie morale, par J. Vennari - 08 avril 2016
"La mort douce" de l'Eglise contenue dans Amoris laetitia, par Don Elia - 9 avril 2016
Le triomphe de la double vérité : le pape qui pense être meilleur que notre Sauveur, par A. Socci - 10 avril 2016
Impossible de le dire autrement : Amoris lætitia est une catastrophe, par Rorate Coeli - 11 avril 2016
Amoris laetitia : un document catastrophique signé par le Vicaire du Christ, par R. de Mattei - 11 avril 2016
A propos de l'exhortation apostolique Amoris laetitia, par l'abbé Denis Puga - 13 avril 2016
Brèves considérations sur le chapitre 8 de l'Exhortation pontificale Amoris Laetitia, par l'abbé Gleize - 16 avril 2016
L'exhortation post-synodale Amoris lætitia : une victoire du subjectivisme, par l'abbé Gaudron - 16 avril 2016
Après le Synode : l'indissolubilité en question, par l'abbé Christian Thouvenot - 22 avril 2016
Amoris laetitia, C'est le chaos érigé en principe d'un trait de plume, par R. Spaemann - 28 avril 2016
« Amoris laetitia » : une nécessaire clarification pour éviter une confusion générale, par Mgr Schneider - 30 avril 2016
Déclaration de la FSSPX au sujet d'Amoris lætitia du pape François : c'est à en en pleurer ! - 2 mai 2016
Le pape a demandé à Mgr Forte d'éviter de parler clairement de la communion aux divorcés-remariés - 7 mai 2016
La subversion de la morale conjugale, abbé Philippe Nansenet - 30 mai 2016
Le pape François fait l'éloge du concubinage qui peut apporter plus de grâces que certains mariages - 16 juin 2016
Orages sur le mariage, abbé Patrick de La Rocque - 2 juillet 2016
Critique d'Amoris laetitia par 45 théologiens et philosophes catholiques du monde entier - 12 juillet 2016
Le curé de San Saverio, le Père Scordato, "bénit" le "mariage" de deux lesbiennes dans son église - 7 septembre 2016
Le pape félicite les évêques argentins qui permettent l’accès des divorcés remariés à la communion - 21 septembre 2016
Le Pape doit faire quelque chose pour éviter le schisme et l'hérésie! - 24 septembre 2016
Les cinq dubia de quatre cardinaux au pape François à propos d'Amoris laetitia - 19 septembre 2016
Le pape félicite les évêques argentins qui permettent l’accès des divorcés remariés à la communion - 21 septembre 2016
Le Pape doit faire quelque chose pour éviter le schisme et l'hérésie! - 24 septembre 2016
Mgr Bonny, évêque d'Anvers, veut "bénir" les homosexuels, les divorcés remariés et les adultères - 11 octobre 2016
Tremblements de terre et châtiments divins en Italie, par R. de Mattei - 5 novembre 2016
19 septembre 2016 - Les cinq dubia de quatre cardinaux au pape François à propos d'Amoris laetitia - 18 novembre 2016
Mgr A. Schneider prend la défense des quatre Cardinaux qui ont exprimé leurs "dubia" au pape François - 23 nov. 2016
Le doyen de la Rote romaine menace les cardinaux frondeurs de perdre leur chapeau - 30 novembre 2016
Cardinaux, évêques et prêtres unis dans le Credo : la grandeur non négociable du mariage chrétien - 5 décembre 2016
Quatre cardinaux privés de chapeaux ?, abbé Alain Lorans - 8 décembre 2016
Chape de plomb et climat de peur au Vatican - 17 décembre 2016
Le Cardinal Burke propose une sorte d'"ultimatum" pour la correction formelle du Pape - 19 décembre 2016
« Qui suis-je pour juger ? » « Mais, le pape, Très Saint-Père ! », abbé J de Pluvié - Janvier 2017
Interview du cardinal Caffara : Une grande confusion dans l'Eglise que seul un aveugle peut nier - 14 janvier 2017
Les évêques maltais autorisent l'accession à la communion des divorcés-remariés - 16 janvier 2017
Le silence en réponse à la confusion et à la division ?, par M. l'abbé Lorans - 20 janvier 2017
Dubia : Cardinal Müller contre cardinal Burke ? Cardinal Caffarra contre cardinal Müller ? - 20 janvier 2017
Cardinal R. Marx : "Amoris laetitia" est clairement favorable à la communion pour les divorcés mariés – 16 février 2017
Vers le mariage des prêtres ?, abbé Jean-Michel Gleize – 17 mars 2017
Le P. James Martin, jésuite pro-gay, nommé consultant au service de communication du Vatican – 13 avril 2017
Amoris lætitia ou la « sagesse » conciliaire…, abbé Castelain – 25 avril 2017
Cardinal Burke : « L'Eglise est en proie à la confusion et à l'erreur » – 25 mai 2017
L'ouverture au péché d'Amoris Lætitia préfigurée par la Pastorale de Cambrai de 2003, Pr. P. Pasqualucci – 16 Juillet 2017
Le cardinal Caffarra, signataire des dubia sur Amoris laetitia, est mort – 6 septembre 2017
2 prestigieuses écoles catholiques d'Australie manifestent un soutien appuyé au « mariage homosexuel » – 8 sept. 2017
Summa familiae cura : un nouveau pas du pape François contre la famille – 19 septembre 2017
Mgr Fellay co-signataire d'une "correction filiale" adressée au Saint-Père le 11 août 2017 – 19 septembre 2017
Mgr Fellay : pourquoi j'ai signé la Correctio filialis - 26 septembre 2017
Église catholique: l'impact mondial et la signification de la Correctio filialis, R. de Mattei – 27 septembre 2017
La «correction filiale» accusant le Pape d'enseigner «sept propositions fausses et hérétiques» a fait mouche, J-M. Guenois – 28 septembre 2017
Correctio filialis : contre-attaque et contre-feux allumés par Rome – 3 octobre 2017
Mgr Bux, ami de Benoît XVI, apporte son soutien moral aux signataires de la Correctio filialis - 5 octobre 2017
Signer ou ne pas signer la « Correction filiale » ? - 13 octobre 2017
Les sept propositions hérétiques, par l'abbé Jean-Michel Gleize - 17 octobre 2017

 

 

 

  Recevez par email nos mises à jour


Nouvelles parutions
Nantes - L'Hermine n° 57 - Rosa, rosa, rosam,, abbé France
Mulhouse - Couronne de Marie:
la Canonisation
de Paul VI

Le Petit Echo de N-D n° 58 - Je ne veux pas brûler au Purgatoire
La Malle aux Mille Trésors n° 66 de nov-décembre 2018
Fideliter n° 245 de sept.-oct. 2018 - Les paroisses aujourd'hui
Lettre à nos frères prêtres - L'Eglise et le judaïsme moderne; les affaires de pédophilie
L'Acampado n° 142 - Cerveaux cultivés
et épaules d'acier,
abbé X. Beauvais

Le Sainte-Anne n° 307 de novembre - Rendez-moi mon
Dieu !, abbé Legrand

Bergerac - La Voix des Clochers en Périgord n° 53 - Chevaliers au XXI° siècle?, abbé Gabard


Catéchisme n° 106
La grâce

Rome et la FSSPX : sanctions, indults, Motu proprio, levée des excommunications, discussions doctrinales...
La Porte Latine a fait la recension de plus de 1 400 textes concernant la crise de l'Eglise et ses conséquences sur les rapports entre Rome et la FSSPX.On peut prendre connaissance de l'ensemble ICI


Carte de France des écoles catholiques de Tradition
La Porte Latine vous propose la carte de France des écoles de Tradition sur laquelle figurent les écoles de garçons, de filles et les écoles mixtes. Sont mentionnées les écoles de la FSSPX et des communautés amiesVoir ICI


Intentions de la Croisade Eucharistique pour 2017
La Fraternité Sacerdotale Saint Pie X se propose de reconstituer en son sein une Croisade Eucharistique des Enfants, restaurant ainsi ce qui fût autrefois une oeuvre impressionnante tant par sa mobilisation que par son rayonnement spirituel.Tous les renseignements sur la Croisade ICI



Dimanche 18 novembre 2018
08:06 17:06

  Suivez notre fil RSS