Accueil    Sommaire    Ordo    Lieux de culte    Catéchisme    Vidéos    Nous aider    Dons en ligne    Liens des sites FSSPX    Contact    Rechercher    Privé 

Les insolites de LPL

   Remariage des divorcés, concubinage, homosexualité : vers quoi se dirige le Vatican après le quasi coup d'État réalisé par le pape ? - 15 octobre 2014

Accès aux aberrations liturgiques dues à Vatican II
Accès aux archives sur l'apologètique
Accès aux documents sur la disputatio sur La Porte Latine
Accès aux compromissions des hommes d'Eglise avec les ennemis du Christ
Vatican II - Rome et la FSSPX : sanctions, indults, Motu proprio, levée des excommunications, discussions doctrinales...

Rubrique consacrée au pape François élu sur le trône de saint Pierre le 13 mars 2013

Remariage des divorcés, concubinage, homosexualité :
vers quoi se dirige le Vatican après le quasi coup d'État réalisé par le pape ?
15 octobre 2014

Accès au dossier sur les divorcés-remariés

Note de la rédaction de La Porte Latine :
il est bien entendu que les commentaires repris dans la presse extérieure à la FSSPX
ne sont en aucun cas une quelconque adhésion à ce qui y est écrit par ailleurs.

Les travaux du synode des évêques sur la famille changent de ton vis-à-vis des unions civiles, y compris homosexuelles. Des bouleversements importants qui pourraient s'avérer lourds de conséquences, déstabilisant notamment la définition doctrinale du mariage. Entretien donné à Atlantico par Christophe DICKES. (1)

 

Atlantico : Alors que le rapport d'étape du synode sur la famille a été publié lundi 13 octobre, en quoi peut-on dire que le pape François force l'Eglise à faire une révolution sur la famille ?

Christophe Dickès : Il existe trois interprétations au rapport d'étape sur le synode : la première officielle a été publiée mardi 14 octobre par le Vatican. Elle vise à minimiser la portée du document. Le Père Lombardi, porte-parole du Saint-Siège, a en effet déclaré hier :

"A la suite des réactions et débats ayant suivi la publication du [rapport d'étape auquel] on a attribué un poids qui ne lui appartient pas, le Secrétariat rappelle qu'il s'agit d'un document de travail résumant les interventions et la discussion de la première semaine synodale".

La deuxième interprétation qui rejoint d'ailleurs la troisième vise à considérer ce document comme une révolution dans l'Eglise. Les premiers s'en réjouissent et estiment qu'il s'agit d'une bonne chose, d'une évolution nécessaire ; les autres rejettent au contraire ce qui serait une réévaluation doctrinale du mariage.

Ne soyons pas dupes et encore moins naïfs : le document publié par le cardinal Peter Erdö a naturellement été validé par le pape lui-même. En publiant ce document, le chef de l'Eglise catholique a pris le risque de créer un "tremblement de terre" qui a été souligné sur les réseaux sociaux et dans les médias en général. Le pape est un stratège de la communication. Il ne pouvait pas ne pas savoir quels seraient les effets et l'impact d'un texte prenant désormais en considération d'autres "modèles familiaux" comme le mariage civil, le concubinage ou l'union des homosexuels. Certes, bien des nuances sont à apporter à cette phrase. Par exemple, le document dit très clairement que les unions entre personnes de même sexe ne peuvent être "assimilées au mariage entre homme et femme". Mais l'intention est là : il s'agit de faire souffler ce qu'on a appelé "l'esprit de Vatican II" sur l'Eglise. Or cet esprit a clairement été condamné par le pape Benoît XVI. Il existe à ce titre une rupture entre les deux hommes mais aussi entre François et tous les papes précédents. Jean-Paul Ier par exemple a eu des mots très fermes à l'égard du divorce qu'il qualifiait de : "sacrement à rebours". Cette rupture – car rupture il y a- caractérise ce document qui certes n'est qu'une étape, mais garde, dans la stratégie du pape, son importance. D'ailleurs, on peut se demander si, dans cette stratégie, cette publication n'est pas prématurée. Car les réactions ont été nombreuses, quasi épidermiques, notamment dans les milieux anglo-saxons.

Quels sont les changements majeurs aussi bien en termes de méthode que par rapport à la doctrine de l'Eglise alors que ce premier résumé des travaux évoque notamment "des valeurs positives" au mariage civil, indique que l'Eglise serait prête à accepter la communion pour les divorcés remariés et change de ton par rapport aux homosexuels ?

L'Eglise a toujours fait une différence entre la faute des hommes et les hommes eux-mêmes. Jean Racine, au XVIIe siècle, caractérisait cette différence par la phrase suivante : "Je chéris ta personne mais je hais ton idée". Il s'agit là de la définition catholique de la charité qui prend en compte l'humanité de l'autre, tout en refusant son erreur par amour de Dieu et de sa loi divine, la loi dite naturelle. Car, pour les catholiques, pratiquer la charité envers son prochain sans l'énoncé de la vérité serait une attitude fausse. Si vous aimez une personne et que vous ne lui dites pas ce que vous estimez être juste et bon, il existe une forme de trahison non seulement à l'égard de cette personne mais aussi à l'égard de Dieu. On retrouve l'image de Jésus-Christ qui tend la main à Marie-Madeleine, prostituée, mais qui lui dit ensuite : "Va et ne pèche plus."

Les catholiques font donc cette différence entre les hommes que l'on se doit d'accueillir et la faute qui doit être énoncée et corrigée. Dans le rapport d'étape, la "personne" semble bien plus importante que son erreur du point de vue des catholiques, comme si on tendait la main sans énoncer de principes. Telle est l'ambiguïté créée par ce texte.

Sur la question des divorcés remariés, on se dirigerait davantage vers une procédure juridique simplifiée permettant l'annulation des premiers mariages.

Ce qui permettrait ainsi aux divorcés de ne plus être des divorcés mais des personnes ayant contracté un premier mariage sans en connaître la portée religieuse. Ces mariages seraient donc nuls ou inexistants.

Comment cette évolution est-elle perçue au Vatican, notamment pas les cardinaux qui ont apporté leur soutien à Benoit XVI ? Certains se sentent-ils trahis ? Le pape risque-t-il de se mettre à dos des fidèles, notamment en Europe ?

Il est difficile répondre à cette question. Mais les réactions ne se sont pas fait attendre. Mgr Gadecki, archevêque de Poznan, à la tête des évêques polonais, a souligné au micro de Radio Vatican les "omissions" du rapport qui ne soutient pas, je cite, "les familles ordinaires ou normales". Il n'est pas le seul, l'archevêque de Riga, Mgr Stankiewicz, regrette qu'il y ait un manque : celui d'une vision claire sur le mariage. Sans rejeter "ceux qui éprouvent des difficultés", il a souligné le "danger de danser sur la musique du monde." Mais on sait, qu'au-delà de l'opposition des évêques originaires de tous les points du globe (Mgr Stankiewicz estime qu'ils sont une majorité à tenir cette position), il existe aussi une violente opposition au sein de la curie même. Il est de notoriété publique que le cardinal Müller, à la tête de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi (sorte de "Conseil constitutionnel" de l'Eglise) s'oppose depuis le début à la direction que souhaite prendre le pape lui-même. Certains estiment-t'ils qu'il existe une trahison ? Il est difficile d'y répondre. L'avenir nous dira s'il s'agit d'une forme de "coup d'Etat" par le haut imposant contre une majorité une vision de l'Eglise.

En effet, beaucoup pensent que, dans le contexte du relativisme et de l'hédonisme, donner de tels gages serait un reniement des fondements du catholicisme. Surtout aujourd'hui alors que dans de nombreux pays se posent la question du mariage des couples homosexuels. En France, comme l'a souligné Jean-Marie Guénois du Figaro, le patron des évêques de France a laissé "orphelins" des catholiques bien décidés à affirmer leurs principes. Or, bien des personnes qui ont défilé dans les rues depuis deux ans sont issus de la génération Jean-Paul II. Ils sont décomplexés et se sont réjouis de l'élection de son successeur dont la parole était en bien des matières, claire et pédagogique. En créant une ambiguïté, le pape prend le risque de créer un fossé avec beaucoup.

Certains pourraient-ils être tentés par une rupture plus radicale ? Un schisme pourrait-il finir par se dessiner ? D'ailleurs, peut-on rapprocher ces évolutions de celles qu'ont connues les Anglicans ?

Il est difficile de le dire. Mon confrère Sandro Magister, éminent vaticaniste italien, pense qu'un tel risque existe. L'anglicanisme s'est déchiré en grande partie sur ces questions et a perdu beaucoup de ses troupes ces trente dernières années. Le timing du synode plaide au contraire pour laisser du temps au temps. Le synode travaille encore toute cette semaine puis se réunira de nouveau l'année prochaine. A l'heure où je vous parle, ses membres travaillent en petits groupes et amendent le texte publié. On sait que, par le passé, le pape François est revenu sur plusieurs de ses déclarations. Par exemple, sur le concile Vatican II. En effet, après avoir contredit la politique de Benoît XVI en la matière, il a fait l'éloge d'un historien du concile qui reprenait très exactement la thèse du pape émérite sur le sujet... François reviendra-t-il sur le document ? Sûrement. Dans quel terme ? Il est difficile de le savoir. En tous les cas, c'est lui qui prendra la décision finale.

Source : Atlantico du 15 octobre 2014

(1) Historien et journaliste, spécialiste du catholicisme, Christophe Dickès a dirigé le Dictionnaire du Vatican et du Saint-Siège chez Robert Laffont dans la collection Bouquins. Il prépare un livre sur le pouvoir pontifical à travers les âges, des origines à nos jours, à paraître chez Tallandier en 2015.

 

 

Autres documents sur la pastorale des divorcés remariés

Confusion entretenue sur la situation des divorcés remariés - 14 mars 2014
La communion des divorcés remariés, abbé François Knittel - 14 mars 2014
La nouvelle pastorale du mariage selon le cardinal Kasper, abbé Franz Schmidberger - 25 mars 2014
Déclaration de Mgr Bernard Fellay sur la nouvelle pastorale du mariage selon le cardinal Kasper - 12 avril 2014
Indissolubilté du mariage : la kasperite galopante est-elle contagieuse ? - 16 mai 2014
Annonce d'une possible scission dans l'Eglise : Mgr Athanasius Schneider - 30 mai 2014
Le mariage indissoluble en question, abbé François Knittel - Juin 2014
L'Eglise catholique est-elle à la veille d'un schisme ?, Professeur Roberto Mattei - 4 juin 2014
La controverse sur la communion des divorcés « remariés » s'amplifie - 1er août 2014
5 cardinaux préparent un livre en défense du Magistère traditionnel sur le mariage et la vie sacramentelle - 1er août 2014
La communion pour tous, abbé François Knittel - 04 aôut 2014
Concilier des anomalies : une herméneutique en matière de divorce et de remariage, par P-A McGavin - Sept. 2014
Mgr Johan Bonny, évêque d'Anvers, favorable à la communion des divorcés remariés - 5 septembre 2014
François est irrité : 5 cardinaux rappellent leur ferme position doctrinale avant le Synode sur la famille - 17 sept. 2014
Le cardinal Angelo Scola, archevêque de Milan, s'oppose à la communion des divorcés remariés - 18 sept. 2014
Interview du cardinal Kasper: « Ils veulent la guerre au Synode, c'est le Pape qui est visé » - 18 sept. 2014
Le manifeste des cinq cardinaux et la réponse de Kasper, par Andrea Tornielli - 18 sept. 2014
Divorcés remariés : Demeurer dans la vérité du Christ – Extraits - 26 septembre 2014
Un synode baillonné. Pourquoi ? par Marco Tossati - 03 octobre 2014
Rapport du Cardinal Peter Erdö, rapporteur du Synode extraordinaire sur la famille -13 octobre 2014
Synode sur la famille - Mot du Supérieur du District de France - Commentaires de DICI - 14 octobre 2014
Synode sur la famille : une révolution doctrinale sous un masque pastoral - DICI du 14 octobre 2014
Synode sur la famille : le cardinal Müller dénonce un rapport indigne, honteux et falsifié - 14 octobre 2014
Rapport d'étape du synode sur la famille : analyse critique, par Jeanne Smits - 14 octobre 2014
Synode : et la communion pour les polygames ? - 15 octobre 2014
La véritable histoire de ce synode. Le metteur en scène, les exécutants, les assistants - 17 octobre 2014
Le synode ouvre une crise dans l'Eglise, par Jean-Marie Guenois - 21 octobre 2014

 

 

 

  Recevez par email nos mises à jour


Catéchisme n° 75
La loi morale


Nouvelles parutions
Montgardin - Le Petit Echo de N-D : La dévotion au Coeur Immaculé de Marie
Les actes de l'oraison d'après Saint-Thomas d'Aquin, par le RP Lhoumeau, smm
Marie Reine des Coeurs - Berthe Petit et le Coeur douloureux et immaculé de Marie, abbé Castelain
Nlle Calédonie - Le Flamboyant - « Question d'argent », Père Bochkoltz+
Vers les sommets
- Ton mot d'ordre : Persévérez dans la fidelité, abbé Gérard

La Malle aux Mille Trésors n° 58
Cahiers St Raphaël S'asservir ou se donner ? Du cannabis à Rosa Mystica
Montgardin - Le Petit Echo de N-D
n° 42 : Voir le bien


Messes Océan Indien
en août 2017

A Madagascar
A La Réunion
A l'Ile Maurice


Centenaire apparitions
19-20 août 2017 :
pèlerinage de la
Tradition à Fatima

Le livret du Pèlerin de Fátima


Vierge Pèlerine
24 juin au 1er juillet : Colmar, Mulhouse, Rougemont-le-Château et Cravanche
Le circuit dans le
District de France


Croisade du Rosaire
15 août 2016
au 22 août 2017

Rome et la FSSPX : sanctions, indults, Motu proprio, levée des excommunications, discussions doctrinales...
La Porte Latine a fait la recension de plus de 1 300 textes concernant la crise de l'Eglise et ses conséquences sur les rapports entre Rome et la FSSPX.On peut prendre connaissance de l'ensemble ICI


Carte de France des écoles catholiques de Tradition
La Porte Latine vous propose la carte de France des écoles de Tradition sur laquelle figurent les écoles de garçons, de filles et les écoles mixtes. Sont mentionnées les écoles de la FSSPX et des communautés amiesVoir ICI


Intentions de la Croisade Eucharistique pour 2017
La Fraternité Sacerdotale Saint Pie X se propose de reconstituer en son sein une Croisade Eucharistique des Enfants, restaurant ainsi ce qui fût autrefois une oeuvre impressionnante tant par sa mobilisation que par son rayonnement spirituel.Tous les renseignements sur la Croisade ICI



Jeudi 17 août 2017
06:48 21:01

  Suivez notre fil RSS