logos-lpl-separator-blc

Reportage de la sortie au Puy-du-Fou de l’école Ste-Marie de Saint-Père (35)

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp

L’Ecole Sainte-Marie au grand complet en sortie au Puy-du-Fou les 9 et 10 mai 2018

Notre reportage

Curieusement, quand il a fallu se lever ce matin-là plus tôt que d’habitude, les élèves ne se sont pas fait prier. En trois heures de car nous étions au Puy du Fou ! En l’honneur des 30 ans de l’école, nous vivons pendant deux jours un fabuleux voyage à travers le temps, depuis l’antiquité chrétienne jusqu’aux sombres jours de la guerre de 1914, dans les arcanes de l’Histoire.

Grâce à monsieur Gautier et quelques élèves, l’organisation pratique de la sortie est réglée comme du papier à musique : gestion des bagages, logements pour 110 personnes, trois pique-niques pour chacun, et tout cela réparti par classe et distribué en temps et en heure !

Dans toutes les classes, il y a quelques néophytes qui découvrent le parc. D’heure en heure, ils ne savent plus où va leur préférence tant chaque spectacle regorge d’aspects époustouflants, grandioses, touchants, etc. Pour les abbés et professeurs, l’heure de grâce est le moment où, bien installés sur les gradins, les élèves retiennent leur souffle et ouvrent grand leurs yeux, attendant qu’un nouveau pan de l’Histoire se découvre à eux. Ils déploient alors des trésors d’attention et de concentration, au point d’étonner parfois leurs chers professeurs…

« Quatre épées qui se croisent quand ils ne sont que trois… » Certains ne se lassent pas de voir les prouesses des mousquetaires qui viennent sauver le faux bossu « Bouton d’Or ». D’autres préfèrent admirer le courage des premiers chrétiens dans l’arène, avec son incroyable course de chars et ses superbes félins. Les Vendéens, bien sûr, ont un faible pour « Le dernier panache », qui célèbre l’héroïsme vendéen et le courage de Charette.

Quant au nouveau spectacle sur La Pérouse, nous y allons presque tous deux fois pour mieux nous imprégner de cet esprit d’aventure qu’avaient ces marins chercheurs ! Les plantes, les animaux, les vieux manuscrits, le vin, les fruits exotiques, les tempêtes du Cap Horn et les feux de l’Île de Pâques, tout y est. Même le mal de mer…

Sur le site, nos élèves en uniforme ont fière allure ! Les autres groupes scolaires ont des tee-shirts ou des casquettes fluo en signe de reconnaissance. Les nôtres ont un style tellement peu « french » qu’ils sont pris pour des collégiens anglais… Nous réussissons à tous nous retrouver le deuxième jour dans le stadium gallo-romain. Notre groupe est repérable, le quadrige blanc que nous avons ovationné tout le long du spectacle en sait quelque chose !

En visitant le château du Puy-du-Fou nous pouvons vénérer l’anneau de Sainte Jeanne d’Arc qui a récemment défrayé la chronique nationale et internationale.

Grâce à Dieu pour ces belles journées qui resteront longtemps gravées dans les mémoires !

Sources : Abbé Florent Marignol et J. de V. pour LPL / La Porte Latine du 7 juin 2018

Saint-Père Marc en Poulet

Le Bois Martin 35430 Saint-Père