logos-lpl-separator-blc

30 juin 2019 – Grand Sacre dans les rues d’Angers organisé par le prieuré de Gastines

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp

Le Grand Sacre n’évoque sans doute plus grand-chose aux Angevins d’aujourd’hui, tant la mémoire du passé de notre province s’est évanouie. Pourtant cette manifestation a constitué durant plus de 800 ans, chaque année, l’événement culturel et religieux majeur de la cité angevine, dont la renommée dépassait alors très largement les frontières de l’Anjou.

Le Grand Sacre est indissociable de l’histoire et de l’identité angevine : durant 800 ans, cette procession a marqué la ville d’Angers et l’Anjou par son faste et sa magnificence, huit siècles pendant lesquels toute la ville défilait sur un itinéraire séculaire de la Cathédrale Saint-Maurice au reposoir du Saint Sacrement, place du Tertre, sur l’autre rive de la Maine (la Doutre).

Cette manifestation dépassait largement le cadre religieux, rassemblant toute la cité angevine, justifiant ainsi l’extraordinaire splendeur de la cérémonie, connue de toute la France : les corporations et les métiers, les autorités civiles, militaires et judiciaires, tous et chacun en tenue d’apparat se mettaient successivement en marche avec leurs musiques. Quatre à cinq mille personnes laïques formaient ainsi le premier acte de la procession. Douze « torches » (chars portés à épaules d’hommes) des corporations rythmaient le défilé représentant des scènes de l’Histoire Sainte. Modelés dans la cire, les cent quarante-quatre personnages grandeur nature qui les décoraient étaient détruits à la fin de la procession. Le cortège liturgique suivait, formé des ordres religieux et du clergé des paroisses, escorté par les dignitaires du chapitre de la cathédrale, ne représentant qu’un nombre minime d’individus comparé à celui de la foule qui l’accompagnait.

Interrompue pendant la Révolution française, la procession du Grand Sacre reprit sa marche dès le calme revenu et trouva au cours du XIXème siècle puis au XXème siècle des élans nouveaux et des formes nouvelles. Mais le Grand Sacre, qui ne bénéficie plus de l’apport des corporations supprimées, prend alors un autre ton, moins festif et davantage religieux. Cependant, respectant l’itinéraire séculaire, 10 à 15000 personnes participaient encore à la procession après la guerre, témoignant de sa vitalité. Le Grand Sacre ne résistera hélas pas au grand vent iconoclaste de l’après Vatican II et sera purement et simplement supprimé en 1968.

Près d’un demi-siècle après sa disparition, on peine à imaginer aujourd’hui l’ampleur et l’importance de cette manifestation. Au jour de la Fête Dieu, c’est toute la Ville qui se retrouvait rassemblée sur le pavé angevin entre cathédrale et Tertre Saint-Laurent. Pas une seule maison du parcours n’était privée de fleurs, de draperies ou de tentures, ajoutant par cette diversité à la beauté du parcours. Des décors éphémères en bois découpé, des oriflammes, des bannières, transformaient la ville en une scène colorée.

Mais il ne serait pas dit que le Grand Sacre avait vécu… et qu’il serait à jamais enfoui dans l’oubli d’un passé révolu. En 2013, la Tradition catholique a renoué avec ce passé prestigieux angevin. Près de 800 personnes catholiques ont marché derrière le Saint Sacrement, chantant hymnes et cantiques.

Qui organise cette procession ?

La Fraternité Sacerdotale Saint Pie X, du Prieuré de Gastines, et l’association « Comité Saint Maurille » qui ont décidé en 2013, de promouvoir et restaurer la procession du Grand Sacre, abandonnée depuis 1966. Ils ont l’ambition, d’année en année, de lui redonner l’éclat d’une belle procession de la « Fête-Dieu », et d’un événement important du patrimoine des angevins.

Que le Christ règne !

Pour plus de renseignements : Prieuré Saint-Louis-Marie Grignon-de-Monfort, Route Chavagnes Bonnezeau, Gastines- Faye-d’Anjou.49380 – Belleville-en-Layon. Téléphone : 02 41 74 12 78

Source : La Porte Latine du 19 mai 2019

Bellevigne-en-Layon

Route de Chavagnes, Gastines, Faye-d'Anjou 49380 Bellevigne-en-Layon

fraternité sainte pie X