logos-lpl-separator-blc

Communiqué du Prieuré de Nice du 22 novembre 2006

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp

Mercredi 1er novembre 2006

Communiqué du Prieuré Saint-Joseph de Nice

Le souvenir le plus marquant dont se souviendront les paroissiens de Nice, Cannes, Grasse, St Raphael, et même quelques brignolais qui eurent l’honneur et la joie d’assister à la Journée d’Anniversaire des 20 ans du Prieuré de Nice et les 25 ans de la Bénédiction de l’Oratoire Saint Joseph, ce jour de la Toussaint 2006, en présence de Monsieur l’Abbé de Cacqueray-Valménier, Supérieur du District de France, sera sans aucun doute, son homélie.

Au cours de la Messe Solennelle dans l’Eglise de la Visitation, Monsieur l’Abbé de Cacqueray, héritier de ces orateurs qui firent la gloire de l’Eglise de France, prononça d’un sermon inoubliable d’intensité, de douleur et de sainte colère :

– en substance- :

 » Dans les années 1965-1969, la Rome d’alors , les années de 1965-1969 furent pire encore pour l’Eglise de France ! Car au cours de ces années-là, on a osé touché au Rite de l’Eglise . »

Ceux qui assistèrent à la Messe, en parleront longtemps. Déroulant son sujet avec des faits implacables, sobrement, mais avec force : ce fut un très grand moment .

Précédé d’un apéritif sur le Parvis, il y eut ensuite un buffet dans la Salle des Clarisses.

Monsieur le Supérieur, au cours d’une conférence très détaillée, l’après-midi nous informa de la situation romaine de la FSSPX, et de la »nécessité de perséverer dans le combat de la Tradition .

Toute notre gratitude à Monsieur l’Abbé de Cacqueray, pour nous avoir consacré cette journée – son temps lui appartient si peu – à marquer d’une pierre blanche dans les annales du Prieuré.

Nos prières l’accompagnent .

Merci à notre Prieur, Monsieur l’Abbé Nansenet, l’organisateur de cette journée, à son vicaire Monsieur l’abbé Gainche, à toutes ceux et celles des volontaires qui contribuèrent grandement à son succès. Parmi les anciens prieurs qui avaient été invités, Messieurs les Abbés Moulin et Rebourgeon, avaient pu se liberer; ils furent fêtés par leur ancien « petit troupeau ».

Nos remerciements vont également à Monsieur le Senateur-Maire de Nice qui délégua un de ses adjoints et trois conseillers municipaux pour le représenter .

De notre correspondante à Nice, Annick Eldridge.

Pour plus de renseignements sur le prieuré de Nice

Renseignements sur le prieuré Saint-Joseph de Nice et lieux de culte desservis.