logos-lpl-separator-blc

Inauguration 4

Partager sur print
Partager sur email

Monsieur l’abbé de Champeaux, prieur du Périgord, remercie tous ceux qui ont contribué à la restauration de l’église Saint-Jean-l’Evangéliste :

« Nos remerciements vont d’abord à monsieur le Sous-préfet de Bergerac qui est pris par des occupations qui l’empêchent de se joindre à nous mais qui a eu la courtoisie de nous appeler pour nous en informer. »
« Monsieur le député-maire Daniel Garrigue et son adjointe qui le représente, Madame Annie Desplat. Qu’elle veuille bien lui dire combien nous lui sommes reconnaissant pour sa bienveillance active. »

« De nombreux membres du clergé qui ont exprimé leur désir de voir revivre cette église et qui ont été retenus par un ministère de plus en plus prenant. »
« Mes confréres de la Fraternité et notre cher Père Baillif ici présents qui ont pris la peine de se déplacer pour la cérémonie montrant ainsi l’importance d’une église rendue au culte. »
« Les OFM, nos fréres capucins. »
« Une pensée spéciale à notre cher séminariste, Raphaël d’Abbadie d’Arrast, actuellement pris dans les affres des examens à Ecône. »
« Une pensée aussi à tous nos défunts qui ont souffert avec nous et qui n’ont pas eu sur cette terre la récompense de leurs efforts : en particulier, messieurs les curés qui nous ont soutenus si longtemps. Je me souviens avec émotion et gratitude du dernier sourire de monsieur le curé Delpech lorsque, alors qu’il s’éteignait lentement, je lui ai dit que nous aimerions le voir bénir notre nouvelle église…Sans oublier monsieur l’abbé Denis Roch qui a fondé ce prieuré et tous nos chers fidèles qui nous sont sûrement unis spécialement en ce jour. »

« Permettez-moi maintenant de ne pas oublier tant de bonnes volontés qui se sont dévouées dans le silence et parfois pas tout à fat autant qu’ils l’auraient souhaité…ils me comprennent bien. La construction d’une église n’est pas une oeuvre ordinaire… »
« A mots couverts, je ne dirai pas son nom, je tiens à remercier celle à qui nous devons toute si providentielle. »
« Merci à Madame Christiane Richard qui nous a vendu son hôtel, si heureuse de le voir retourner à sa première destinée. »
« A Monsieur Francis Milhac, notre voisin si complaisant, à qui nous devons l’ouverture de nos vitraux….ce qui change totalement l’église….et beaucoup d’autres facilités de voisinage moins visibles… »
« Marc Robert, notre architecte, si patient, si adroit pour dénouer des situations parfois tendues : il sait ce que veut dire XVII° maintenant ! »

« Un grand coup de chapeau à l’entreprise Dagand dont les hommes nous ont édifié par l’amour de leur métier qu’ils pratiquent avec beaucoup d’humanité. Que messieurs Guy Vigier et Francis Sicard se fassent l’interprète de notre gratitude auprès de leurs compagnons. »
« Tout le monde peut s’émerveiller, et s’émerveille, devant les portes magnifiques que nous devons au savoir ancestral de l’équipe de monsieur Farjanel dont les prouesses ont même été la cause d’un carambolage rue de Clairat ! »
« Je voudrais aussi remercier spécialement monsieur Maxime Laval pour son indéfectible gentillesse au coeur dessituations les plus tendues et qui nous a permis de monter à l’Autel sur de belles pierres de Bourgogne jusqu’au sanctuaire en marbre incarnat. »
« Monsieur Goepp et ses plombiers si silencieux et si efficaces qui vous réchaufferont si gentiment cet hiver en vous retirant toute éventuelle mauvaise excuse…. »
« Monsieur Delbasty qui a fermé si radicalement le plafond de notre église, notre dernière séparation d’avec le ciel. »
« Monsieur Grabarski et ses peintres qui ont donné à cette maison une fraicheur à laquelle nous n’étions pas habitué. »
« Nos électriciens qui ont su garder l’ardeur au coeur malgré de nombreuses modifications et qui ont transformé la sacristie en poste de commande digne d’un sous-marin nucléaire…Dieu sit si parfois ce fut délicat. Un grand merci pour leur aide et plus spécialement à Patrick Guigné qui est aux commandes aujourd’hui. »
« Nous n’oublierons pas la disponibilité de notre électricien, monsieur Teillet, et celle de notre plombier, monsieur Cassier, qui nous ont tant aidé pour pouvoir démarrer le chantier. »

« Nous ne pouvons pas citer tous nos bienfaiteurs dont les largesses souvent imprévues et très importantes nous ont permis de vous offrir : »
« ce splendide vitrail que l’on doit à l’art du Maître-verrier monsieur Deplat de l’entreprise Martin, cette chaire du XVII°; »
« ce confessionnal – lui aussi du XVII° – restauré par monsieur Henry Peyret-Lacombe qui a devancé ma demande pour ce magnifique chemin de croix; »
« l’autel de marbre, en réfection, et qui encore besoin de nombreux bienfaiteurs…. »

« Merci aussi aux nombreuses mains féminines qui ont terminé la toilette de la maison pour vous recevoir…Tant de dévouement caché ! »« Merci aux Carmélites d’Eynesse qui ont tenu à fleurir de magnifiques lys de leur jardin le Maître-Autel, aux Dominicaines de Saint-Macaire qui, avec la chorale de Bordeaux et sous la direction de notre doyen monsieur l’abbé Philippe laguérie, rehaussent cette cérémonie de merveilleux chants grégoriens et polyphoniques ! Une pensée émue pour les Religieuses de Saint-Pie X qui devaient venir chanter avec nous mais dont la voiture vient de tomber en panne sur le pont d’Aquitaine. »

« Une pensée pleine de gratitude, de respect et de dévouement filial et confraternel aux autorités de la Fraternité du District de France qui nous ont généreusement aidé au financement de cette oeuvre de chrétienté sous la précieuse vigilance de monsieur l’abbé Loïc Duverger. »

« N’oublions pas le Bon Dieu qui de là-Haut a tout organisé de façon si palpable, nous faisant signe par quelques dates symboliques et son secours même financier – toujours in extremis – et toujours là. C’est la sainte Providence qui ne gère pas comme un banquier mais qui aime à se faire prier pour donner et…qui aurait pensé, il y a peu encore, à ce jour maintenant bien réel : Deo Gratias ! »

« Avant de vous rendre la parole, je tiens à vous exprimer, Excellence, toute notre reconnaissance pour cette belle cérémonie que vous nous offrez malgré les fatigues d’un long voyage. »

En ce grand jour de fête pour notre paroisse, de nombreux amis avaient tenus à faire le déplacement.
Autour de son Excellence, Mgr Tissier de Mallerais, on notait la présence, outre des abbés François de Champeaux, prieur, Louis Guionin et Louis Golvan, ses collaborateurs :
– des Révérends Pères Baillif (Ecône), Marziac (Caussade), Xavier (Saint-Macaire), Crispin (Capucin de Morgon);
– des abbés Régis de Cacqueray (Supérieur du District de France), Philippe Laguérie (Bordeaux), Christophe Héry (Bordeaux), Godard (Séminaire de Flavigny), Peignot (Les Plats-Saint-Clément), Hans-Diter Steinmuller (Carmel d’Eynesse), d’un frére capucin et d’un frére de la FSSPX.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
fraternité sainte pie X