logos-lpl-separator-blc

Le Mexique à Bordeaux

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp

Chronique d’une rencontre exceptionnelle

« Que Notre Dame de Guadalupe bénisse l’école Saint-Georges et tous ses enfants!»

Cette demande fut faite, le 22 juin dernier, en la fête de fin d’année, par un officier du navire-école de la marine mexicaine. Comment en est-on arrivé là ?

Parce que les enfants de Saint-Georges, durant le troisième trimestre, préparaient un spectacle sur Notre Dame de Guadalupe, patronne du Mexique, il a paru providentiel que le bateau-école (un splendide trois-mâts : le Cuauhtémoc) de la marine mexicaine jette l’ancre à Bordeaux pendant la dernière semaine de classe.

Avec l’accord des autorités du bateau, M. l’abbé Kinney, Soeur Marie-Lucie et les institutrices emmènent les enfants visiter ce navire qui fait le tour du monde, assurant la formation des élèvesofficiers et se faisant l’ambassadeur de son pays dans les ports où il s’arrête. La Soeur précise à l’officier de la coupée que les enfants veulent offrir un chant aux marins en guise de remerciement pour leur accueil et la visite. Le commandant, prévenu, demande que les enfants montent à bord aussitôt, pour que les 270 membres de l’équipage, élèves et officiers, tous réunis sur le pont, puissent profiter du chant.

Les enfants entonnent un cantique populaire mexicain en l’honneur de la Sainte Vierge : « La Guadalupana ». Quelle n’est pas la surprise des élèves de l’école : les marins d’une voix sourde chantent avec eux, certains pleurent, tous applaudissent quand la voix des enfants se tait. Le photographe du bord prend de nombreuses photos; un lieutenant vient remercier et dire combien, pour ces hommes, partis 9 mois loin de leur pays, c’est une forte émotion d’entendre ce chant à la Vierge, si populaire lors de la grande fête du 12 décembre, chanté pour eux, par des petits enfants de France.

La visite du bateau est un merveilleux moment car les deux élèves-officiers désignés s’appliquent à révéler aux enfants les mystères de la navigation de ce grand voilier qui sillonne les mers du globe. Un officier découvre pour eux deux grands cadres fixés à la poupe du navire de Notre Dame de Guadalupe, reine des mers ; ajoutant que son image est fixée aussi à la proue à l’extrémité du mât de beaupré. Il précise que c’est Elle qui conduit le bateau et protège les marins. On connaît l’hospitalité et l’affabilité des peuples latinoaméricains : elle est au rendez- vous tout au long de la visite. Les enfants sont admis aux cuisines, au carré, chez les élèves du bord : à la fin de la visite, tous veulent devenir marins !

Soeur Marie-Lucie invite nos hôtes à participer à la fête de fin d’année, deux jours plus tard à l’école St Georges. Quatre d’entre eux acceptent de bon coeur et se rendent à l’école pour la plus grande joie des enfants.

Ils ont suivi la pièce, émaillée de musiques mexicaines, avec grand intérêt. L’un d’eux affirmera, à la fin du spectacle, qu’il n’avait jamais entendu raconter ainsi l’histoire de la Vierge adoptant le peuple du Mexique.

La dernière scène, quand tous les enfants suivent en procession la ‘tilma de Juan-Diego‘ en chantant la Guadalupana, est pour eux, encore une fois, un moment émouvant. Au passage de la procession, ils se lèvent spontanément et respectueusement, et quand le rideau tombe, ils s’écrient « viva Mexico ». Ils offrent à chaque enfant une affiche de leur magnifique voilier. A l’issue de la fête, les institutrices les invitent dans une famille. Ils posent des questions sur les familles rencontrées, sur l’école. l’un d’eux demande à M. l’abbé Duverger de bénir son alliance et tous reçoivent avec dévotion l’imposition de la Médaille Miraculeuse.

On a pu vérifier, à Bilbao, deux mois plus tard, que les marins n’ont oublié ni Bordeaux ni l’école. Ils parlent du Padre Pierre et de la Médaille, de la jolie pièce à laquelle ils ont assisté. Sans doute, La Vierge de Guadalupe a-t-elle présidé à ces liens tissés entre Bordeaux et le Mexique.

Nena del Paz

Bruges

19, avenue Charles De Gaulle 33520 Bruges