logos-lpl-separator-blc

Ordination sacerdotale et 1ères messes de l’abbé Antoine de Lestrange

Partager sur print
Partager sur email

Monsieur l’abbé Antoine de Lestrange

Ordination à Ecône

De très bon matin, ce 29 juin, les nombreux prêtres présents sur les lieux célèbrent leur messe dans les cryptes de la chapelle pendant que, peu à peu, tout le monde s’éveille.

Vient l’heure du petit déjeuner servi dans une salle attenante à la cuisine. Là se côtoient séminaristes, laïcs, prêtres et… évêques ! C’est la dernière fois que nous discutons avec des séminaristes qui bientôt seront prêtres pour l’éternité.

Quelques instants plus tard, chacun se prépare pour la cérémonie. Enfin, la procession d’entrée se déroule solennellement de la chapelle à la grande tente blanche posée au fond de la prairie et qui abritera la cérémonie : en tête les servants de messe, suivis des séminaristes, des ordinands : diacres ou sous diacres et d’un grand nombre de prêtres venus fêter leur anniversaire de sacerdoce et entourer leurs futurs confrères dans le sacerdoce. Enfin trois des évêques précèdent les ministres du culte, le quatrième étant le célébrant.

La messe débute alors. Les fidèles venus de tous horizons assistent à la cérémonie sous un soleil seulement voilé de temps en temps par un nuage passager.

Dans un long sermon, Mgr Williamson brosse un tableau de l’affrontement entre l’hérésie moderniste et la doctrine catholique authentique. Nous sommes encore au cœur de cette terrible bataille même si la « libéralisation » officielle de la messe traditionnelle doit être déjà une première victoire.

Les cérémonies d’ordination commencent. D’abord les sous diacres deviennent diacres, s’élevant à la dernière marche avant le sacerdoce. Revêtus de leurs ornements, ils regagnent alors leur place.

C’est ensuite le moment le plus émouvant de la cérémonie : l’ordination de neuf nouveaux prêtres dont deux moines. Tous reçoivent l’imposition des mains de l’évêque et des centaines de prêtres présents et quelques instants après ils sont consacrés à Dieu pour toujours. Suivront le rite d’imposition des habits sacerdotaux, la consécration des mains et la tradition du calice et de la patène.

Ensuite, aidés par un prêtre assistant (NDLR : Pour l’abbé de Lestrange, c’est l’abbé Bonneterre qui l’assiste) , les nouveaux ordonnés concélèbrent la messe avec l’évêque en récitant ensemble les prières du Canon. Ainsi, ils célèbrent leur véritable première messe le jour même de leur ordination.

A la fin de la Messe ils reçoivent le pouvoir d’absoudre et promettent obéissance à l’évêque.

Après les dernières prières, la procession remonte jusqu’à la statue de saint Pie X devant l’entrée du séminaire. Les nouveaux prêtres et diacres se prêtent au jeu des photographes avant de pouvoir enfin retrouver leur famille.

Mais très rapidement, les fidèles se mettent en cercles pour recevoir la bénédiction des nouveaux prêtres. Quelle émotion de voir Monsieur l’abbé de Lestrange bénir sa maman, les ecclésiastiques du Prieuré Saint Louis, ses anciens instituteurs de Nantes (Sœur Marie-Médiatrice et Frère Pascal) ! Les fidèles venus de si loin sont récompensés de leur peine par cette belle cérémonie et exultent.

L’heure du repas approchant, les bénédictions sont interrompues ; entourés de leurs familles, nouveaux et anciens prêtres profitent de ce moment de détente pour donner leurs impressions sur la cérémonie, pendant que les séminaristes effectuent avec soin le service de table.
Après le repas, les bénédictions recommencent de plus belle jusqu’au concert d’orgue, dans la magnifique église du séminaire, suivi des vêpres.

Le soir, l’agitation retombe et le calme revient peu à peu sur le séminaire. Le lendemain est aussi un grand jour car c’est celui des premières messes.

Première le 30 juin à Sion

Celle de l’abbé de Lestrange a lieu à Sion, dans une magnifique chapelle. Entouré de séminaristes, il célèbre au cœur de la Suisse la première messe solennelle de son sacerdoce.

Un vin d’honneur est ensuite servi par les fidèles de la paroisse qui sont venus en grand nombre soutenir le jeune prêtre.

Ainsi se termine le voyage qui avait commencé pour certains par un long trajet en car, pour d’autres par une épopée en voiture mais tous garderont un souvenir inoubliable de ces deux magnifiques journées…

Première messe le 8 juillet à Nantes

Une semaine plus tard, les festivités continuent, à Nantes cette fois.

Le 8 juillet, devant une foule nombreuse, M. l’abbé de Lestrange, assisté par notre prieur, M. l’abbé Petrucci, célèbre une première messe dans son prieuré d’origine.

L’homélie de M. l’abbé Bonneterre (Voir ci-dessous) est une belle évocation du combat de Monseigneur Lefebvre pour la restauration du sacerdoce. La chorale, qui s’est préparée de longue date pour faire honneur au jeune prêtre, donne le meilleur d’elle-même.

La fête se poursuit par une réception au château de Goulaine. Il est certain qu’une pluie de grâces est tombée sur le Prieuré Saint-Louis en ce jour et nous espérons que toutes ces belles cérémonies donneront de bonnes idées aux jeunes de la paroisse.

Reportage envoyé à LPL par le prieuré de Nantes – Photos © Bertrand de La Charie

Le sermon de l’abbé Didier Bonneterre : fidélité, aide des anciens » et obéissance

Ecouter le sermon de la 1ère messe de l’abbé de Lestrange à Nantes par l’abbé Didier Bonneterre

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
fraternité sainte pie X