logos-lpl-separator-blc

Présentation de l’abbé John Brucciani, prieur de Nancy

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp

Le mot de Monsieur l’abbé John Brucciani – Octobre 2010

Mes chers paroissiens de Metz, Nancy et Epinal,

En attendant le lancement d’un bulletin propre à la région de la Lorraine, je m’approprie une page dans le bulletin de l’Étoile afin de faire plus amplement connaissance avec vous.

Après cinq années, belles et ensoleillées, à Toulouse où j’avais en charge une école primaire de 90 enfants, je reviens soudainement en Lorraine où j’ai déjà passé quatre années de service à L’Étoile du Matin et à Nancy – Épinal.

Je reviens avec un peu de tristesse et beaucoup de bonheur. Je suis triste de quitter la paroisse toulousaine, vibrante d’activité, d’entraide et de joie. Le soin des enfants m’a procuré un plaisir et une joie immense, et leur compagnie me manquera longtemps. Mais je suis très heureux de revenir en un pays dont je n’ai que d’excellents souvenirs. Mon ministère à Épinal et Nancy n’avait duré que quatre ans, mais le souvenir est ineffaçable. J’entends raviver et revivre ces souvenirs, en y ajoutant l’expérience de la paroisse de Metz et de Verdun. Disons-le : ce retour en la terre de Sainte Jeanne d’Arc ne manque pas de piquant. C’est peut-être une revanche de Saint Georges, patron de l’Angleterre, et de Saint Nicolas, plus ou moins son compatriote et contemporain.

La fondation d’un prieuré lorrain s’est fait longtemps attendre. Dieu sait qu’il y en a besoin ! Ayant vécu à l’Étoile du Matin, je sais ce que les longs trajets coûtent en temps et en effort. Je remercie Monsieur l’abbé Rousseau et ses prêtres pour leur travail passé, présent … et futur. Mes confrères de Bitche, en effet, seront parmi vous un certain temps encore, en attendant que Dieu remplisse un peu plus nos séminaires !

Mes quelques visites à Metz et à Nancy m’ont déjà fait découvrir de nouveaux visages depuis mon départ il y a cinq ans. Beaucoup, anciens et nouveaux, se demandent comment s’organisera le nouveau ministère tant attendu. Messes, catéchismes, dévotions, conférences : où, quand et comment ?

Rome ne s’est pas fait en un jour…

Nous attendons toujours l’acquisition ferme de la maison de Nancy. A cause de certaines hésitations du propriétaire, et suite à sa décision de changer de notaire, nous attendons toujours la fin de la transaction. En attendant, et pour un temps que Dieu seul sait, je me trouve pèlerin en Lorraine. Je partagerai mon temps entre Épinal, Nancy, Metz, et l’Étoile du Matin où je peux retrouver des confrères. Il n’est pas bon d’être seul, on devient excentrique !

À vrai dire, je ne sais pas trop comment cette première année se déroulera. Je souhaite être à la disposition des paroissiens, en particulier des malades et des enfants. La visite des malades nécessite beaucoup de temps, à cause des trajets à parcourir. Quant aux enfants, j’espère leur être présent en les visitant dans leurs familles, ou à l’occasion de réunions que certaines familles organiseront : anniversaires, sorties, récollections, etc. C’est original, mais il est important qu’ils voient et touchent le prêtre de près. Quant à leur instruction religieuse, je pense que, pour le moment, il est sage de la continuer auprès des soeurs de Fraternité Saint-Pie X (par correspondance) ou par vos propres soins. Je recommande la première solution, de loin la meilleure et la plus efficace. Pour la préparation proche à la première communion, je me tiens à votre disposition pour aider.

Les messes du samedi soir et du dimanche, à Nancy et à Metz, auront toujours lieu, sauf exception. Du fait de mon séjour plus fréquent sur Nancy, il y aura d’autres messes en semaine, les lundi et mardi, et parfois le vendredi. Ces messes et autres dévotions selon les saisons, seront annoncées le dimanche précédent.

Je suis plus qu’à votre disposition pour vous donner une conférence ici et là. Nous avons la chapelle de Nancy et les pièces annexes en cas de cocktail, et de bonnes âmes à Metz ou Verdun prêteront sûrement leurs foyers pour recevoir leurs co-paroissiens, chacun apportant une bouteille ou un panier ! Ces rassemblements sont aussi utiles et instructifs que sympathiques. J’y mets beaucoup d’espoir pour que l’amour de Dieu et du prochain grandissent en tous nos coeurs.

Enfin, chers paroissiens, je ne vous cacherai pas que mon espoir le plus cher (dans les deux sens du mot) est de voir un jour une école primaire s’ouvrir dans la région. Inutile de vous persuader combien cette entreprise est nécessaire. Nos enfants se multiplient et leur existence est quelque peu solitaire, qu’ils soient scolarisés à la maison ou à l’école. Leurs camarades sont souvent si différents, et ne connaissent pas Dieu.

Quelle aventure que de leur apprendre Dieu et son amour à travers les cours de grammaire, d’orthographe et de calcul ! Quelle merveille que de leur donner un cadre de vie où Dieu est connu et aimé partout et par tous. Leur foi innocente et pure peut s’épanouir et devenir source de joie profonde, de sorte à leur laisser un souvenir de paix et de bonheur. Plus tard, quand ils auront à affronter le monde, la pratique de cette foi ne leur rappellera que de bons souvenirs, devenant par là un véritable bouclier et boussole.

Je prie donc quotidiennement pour la réalisation de ce projet. Nous n’avons ni lieu, ni argent, ni la moindre idée sur la manière que la Providence utilisera pour se manifester. Mais nous sommes tous certains que Dieu aime bien plus nos enfants que nous les aimons. Il souhaite leur bien beaucoup plus que nous le souhaitons. Alors, chers paroissiens, il faut prières et gémissements, et quelques bienfaiteurs, afin que le ciel parle. Bientôt je vous entretiendrai plus longuement à ce sujet.

Dans l’attente de vous voir ou de vous visiter dans vos foyers, je vous assure, chers paroissiens, de mes prières et de mon entier dévouement, In Christo Rege.

Rév. John Brucciani

Pour me joindre :

Par téléphone : 06 88 89 67 10. Le réseau SFR étant lamentable en Lorraine, vous tomberez souvent sur la messagerie.
Par email : jbrucciani@gmail.com (Je récupère mes courriels quand je peux, où je peux. Bientôt sera installé un téléphone et connexion internet à la chapelle du Sacré- Coeur de Nancy).
Par courrier : École Étoile du Matin, 112 route de Waldeck, 57230 Eguelshardt ou Chapelle du Sacré Coeur, 65 rue Oudinot, 54000 Nancy.