logos-lpl-separator-blc

Reportage de Pontmain 2008 : la messe dans la basilique

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp

La vingt-neuvième édition de notre pèlerinage à Pontmain fut assurément un succès.

L’événement marquant de ce pèlerinage fut sans aucun doute la Messe célébrée par M. l’abbé Loïc DUVERGER dans la Basilique du Sanctuaire. Cette grâce particulière a comblé tous les pèlerins de joie et de saint enthousiasme.Rendez-vous est déjà donné à tous pour l’an prochain ! Mais n’anticipons pas et revenons à ce matin du 19 avril 2008.

Les préparatifs de cette journée remontent loin en arrière, en octobre 2007 quand nos abbés demandèrent au R.P. FRÉMONT, alors recteur de la Basilique, la permission de célébrer la Messe dans la Basilique pour le pèlerinage 2008. La permission fut refusée en raison de la « situation canonique » de nos prêtres. Ceux-ci proposèrent alors au recteur un prêtre en parfaite régularité, mais, entre-temps, le R.P. FRÉMONT était rappelé dans sa communauté. La réponse ne vint que bien plus tard de la part de l’administrateur diocésain : le Père Bernard COURTEILLE (l’administrateur diocésain remplace l’évêque en cas de vacance du siège épiscopal, ce qui est le cas actuellement pour le diocèse de Laval). Celui-ci refusait toute permission et rejetait notre proposition de faire venir un prêtre ad hoc.

Notre Prieur, M. l’abbé BARRÈRE demanda alors une entrevue avec le R. P. COURTEILLE, mais malgré les demandes répétées, celui-ci fit la sourde oreille, refusant le dialogue et une quelconque rencontre. L’incorrection et l’injustice de cette attitude ne sont certes pas à son honneur. En ce matin pluvieux du 19 avril, les plus vaillants de nos pèlerins s’étaient donné rendez-vous comme chaque année à huit heures pour une marche de prière et de pénitence. Sous la houlette de M. l’abbé de LESTRANGE, ils partirent donc, confiant la réussite de ce pèlerinage à notre bonne mère du Ciel.

Rejoint à neuf heures par le groupe des enfants, le petit groupe de marcheurs grandissait rapidement et approchait la centaine à l’arrivée à Pontmain. Après une courte prière devant la statue de l’apparition sur le parvis de la Basilique, le groupe de pèlerins rejoignait la salle communale où le rendez-vous avait été donné. A 11h00, M. le Prieur rassemblait son monde pour un chapelet médité puis donnait ses premières consignes : rendez-vous devant la Basilique. La suite fut très simple : sous la houlette du prieur, les pèlerins entrèrent paisiblement dans la basilique. Pendant que M. ETIENNE préparait une sacristie improvisée pour M. l’abbé DUVERGER sous le regard et sur l’autel de Saint Michel, les abbés FRAMENT et de LESTRANGE préparèrent l’autel sous la vigilante protection de M. le Prieur et de M. GRUCHET qui recevaient les doléances du Recteur, totalement surpris par cette invasion inopinée. Pendant ce temps la foule des fidèles priait doublement (chanter c’est prier deux fois) sous la direction de M. l’abbé ROUSSEAU, et accompagnée à l’orgue par M. CORNILLEAU, extatique, devant la beauté des chants et le miracle de l’acoustique : il semblait que les (rares !!) fausses notes disparaissaient et que le chant s’élevait, parfait, jusqu’au ciel.

Aussi il n’est pas étonnant que la Messe ait pu être célébrée dans un si grand recueillement. Paix intérieure, joie profonde, ce sont les caractéristiques de cette messe de Pontmain 2008. La foule recueillie était toute à la joie de cette messe qui résonnait sous les voûtes d’une basilique édifiée précisément pour le grégorien et la liturgie tridentine.

Pour être juste, il faut même dire que la messe a pu être célébrée sous la bienveillante protection de M. le Recteur de la Basilique. Dans un premier mouvement d’humeur, il avait appelé les gendarmes. Mais ceux-çi n’avaient rien à nous reprocher en particulier : le calme et la dévotion de la foule étaient si manifestes qu’il était malvenu de parler de trouble à l’ordre public ! Aussi quand le gendarme demanda au recteur s’il fallait nous faire évacuer les lieux, celui- ci répondit : « Oh non ! Pas de scandale surtout ! ». Une évacuation aurait été effectivement scandaleuse ! Et ainsi, par une bienveillance toute particulière de Notre-Dame, le recteur lui-même nous a couvert et a favorisé une si belle messe !

Après la messe, l’entretien avec ces sympathiques gendarmes fut des plus cordiaux. Comme leur fit remarquer notre Prieur : « C’est un peu difficile à vous expliquer : c’est une querelle de curés ! » Ainsi la journée commençait dans la paix et la bonne humeur sous les auspices bienveillants de Notre-Dame de Pontmain.

La suite de la journée fut à peine modifiée : le repas fut des plus agréables sous un beau soleil : le ciel manifestait sa joie que tout se fut bien passé. L’après-midi vit le traditionnel entretien sur les écoles donné par M. l’abbé DUVERGER – largement mis à contribution ce jour-là – suivi du salut du très Saint Sacrement donné dans la salle communale préparée à cet effet.

Que dire – ou redire – pour terminer, sinon que nous vous donnons tous rendez-vous pour l’an prochain : le trentième pèlerinage du Prieuré Sainte Anne à Notre-Dame de Pontmain : Pontmain 2009.

Gageons que nos abbés nous préparent, avec l’aide de Notre-Dame, quelque chose d’encore plus beau !

Voir l’intégralité du reportage avec les photos sur le Sainte Anne n° 198 de mai 2008

Lanvallay

Avenue de Beauvais 22100 Lanvallay

fraternité sainte pie X