logos-lpl-separator-blc

26 juillet - 3 août 2021

Marche spirituelle dans le désert

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp

Raid dans l’esprit des Goums à travers le Larzac du 26 juillet au 3 août 2021.

De quoi s’agit-il ?

Les raids goums sont des marches d’une semaine dans des régions désertiques. Ils ont été créés par Michel Menu en 1970. De nombreux raids ont été effectués chaque année depuis 50 ans, en France dans les Causses mais aussi en Espagne, au Maghreb ou au Proche-Orient. Ils sont toujours accompagnés par un aumônier célébrant quotidiennement la sainte messe et guidant l’oraison.
Des Goums bénéficiant d’une aumônerie traditionnaliste ont été initiés par M. l’abbé de la Rocque en 2009 et renouvelés régulièrement dans le désert de Bardenas Reales en Espagne. C’est dans la continuité de cette expérience que nous nous inscrivons.
Ils s’accomplissent dans un esprit de solitude et de pauvreté : marches silencieuses, repas frugaux et nuits à la belle étoile.

Pour quoi faire ?

Naturellement, pour retrouver le réel : celui d’un monde vierge de tout artifice humain ; retrouver un rythme naturel : celui de la marche ; retrouver l’essentiel : une vie intérieure dégagée des préoccupations du monde moderne.
Surnaturellement, pour chercher Dieu, dans les pas des Hébreux au désert du Sinaï, de Notre-Seigneur Jésus-Christ jeûnant dans le désert de Judée, des pères du désert dans la Thébaïde.

Où ?

Le Larzac et les grands Causses, plateaux calcaires battus par le vents, burinés par le soleil et très clairsemés en habitations, sont en France la région la plus propice à accueillir ce type de marche. Cette année nous partirons de Saint-Guilhem-le-Désert (Nord de Montpellier) pour terminer à Peyreleau (Nord-Est de Millau).

Quand ?

Premier bivouac le 26 juillet au soir, sept jours de marche pleins entre du 27 juillet au 2 août 2021, journée de fin le 3 août.

Qui ?

Toute personne de bonne volonté de 20 à 75 ans.

Avec quel matériel ?

Le Goum impose plus de dépouillement que d’encombrement. Dépouillement du tabac, des téléphones, appareils photographiques, montres, et autres artefacts de la modernité… Une tenue de marche, un sac de couchage, un chapelet, un évangile, de l’eau et 1kg de riz pour la semaine constituent le matériel essentiel du goumier.

Faut-il être sportif ?

Ces raids ne sont pas des défis physiques. Les étapes journalières de 25 km sont accessibles à toute personne en condition physique normale, sans entraînement particulier.

Comment s’y préparer ?

Lire le Voyage du Centurion d’Ernest Psichari, pour comprendre que marcher dans le désert est un appel à la conversion.

Renseignements et inscriptions avant le 30 juin 2021 auprès de : M. l’abbé Monnier – m.monnier@fsspx.email

fraternité sainte pie X

Articles en relation