logos-lpl-separator-blc

Chronique n° 3 du pèlerinage 2006 de Saint-Jacques de Compostelle

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp

Le plus important, physiquement, pendant un pèlé : les pieds….

Reportage de Baudouin de Lapasse

Il faut souligner le courage des marcheurs qui ont des étapes assez éprouvantes allant de 22 km par jour, avec des dénivelés importants, à 42 km par jour suivis de 35 km pour le lendemain, ou la veille.
La fatigue marque les pèlerins, mais la bonne humeur, l’entraide et l’ambiance  » chemin de Compostelle  » aide à poursuivre.

La traversée du Pays Basque
Chapelle dédiée à Notre-Dame et à Saint Joseph
La « Crédentiale » à Saint-Jean-Pied-de-Port
Col de Ronceveaux : la mer de nuages
Ronceveaux : la fontaine de Rolland
Ronceveaux
La Rioja vers Logroño
Soutien au clergé…qui se donne sans compter !

Nos deux deux abbés (abbé France et abbé Tranchet) font preuve de générosité tant dans leurs efforts physique que dans leur disponibilité. Leur exemple est marquant et suscite de nombreux contacts tant de la part de pèlerins en recherche de la  » Force  » ( celle tellurique allant de Lhama à Saint-Jacques en passant par Rome ), que ceux qui sont seulement « en recherche ».

San Juan de Ortega : il ya des cailloux sur tous les chemins
Nos « tontons flingueurs »…
La traditionnelle soupe à l’ail
Arrivée devant la magnifique cathédrale de Burgos

Jusqu’à Burgos, toutes les églises nous ont été ouvertes pour célébrer les messes quotidiennes auxquelles assistent des étrangers à notre groupe subjugués tant par le rite que par la beauté des chants qu’ils entendent.
A San Juan de Ortega, il y a la traditionnelle soupe à l’ail ( obligatoire à ceux qui dorment dans le même dortoir ), donné à qui veut par le curé du lieu depuis 30 ans !!!
A la vue de la cathédrale de Burgos, nous chantons Ultreilla, chant traditionnel des pèlerins pour dire qu’ils iront jusqu’au bout …

Merci à tous les lecteurs de La Porte Latine de continuer à prier pour nous : vos prières nous aident à être « missionnaires » et la communion des saints agit à vue d’oeil….

Suite de la chronique 3 : autre reportage photo d’un « pénitent anonyme »