logos-lpl-separator-blc

Pèlerinage à Naples, Pompéi, Pouzzoles avec le Pr. Giovanni Turco – 8 au 11 mai 2017 – Organisé par Via Sacra

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp

Oubliez la visite guidée classique ! Naples ne se raconte pas, elle se vit ! … Et quand un Napolitain aussi érudit qu’amoureux de sa cité vous emmène au travers de ses ruelles, ils les fait vibrer et nous fait, en « quelques gestes », traverser les siècles ! Naples… Sa lumière, sa chaleur, ses couleurs, et surtout son âme profonde, sa véritable histoire, son coeur, ses batailles contre-révolutionnaires, son rayonnement culturel et sa Foi !

Naples, mais aussi sa baie magnifique : Pompéi, qui nous ouvre une porte inédite sur l’Antiquité, et le célèbre sanctuaire de la Madone de Pompéi. Et enfin Pouzzoles, où débarqua saint Paul sur son chemin de la Terre Sainte à Rome, et où saint Janvier fut martyrisé.

Programme

Lundi 8 mai : Arrivée à Naples. Installation à l’hôtel dans le centre. Première promenade dans les ruelles du centre-ville et sur le bord de mer. Dîner inclus. Nuit à Naples.

Mardi 9 mai : Oubliez la visite ordinaire ! Naples ne se raconte pas, elle se vit ! Nous suivons notre ami, professeur Napolitain, aussi érudit qu’amoureux de sa cité, dont le discours passionné nous fait, en « quelques gestes », traverser les siècles !

Le coeur de la ville reprend forme, de la première enceinte grecque, la belle Neapolis, la cité de Parthénope dont le tracé de Spaccanapoli découvre les anciens « decumani », la mémoire des martyrs des premiers siècles dont le célèbre saint Janvier, évêque, grand protecteur de la cité, puis l’université médiévale où enseigna saint Thomas d’Aquin (notre guide y tient aujourd’hui la chaire de philosophie du Docteur Angélique), avec le crucifix miraculeux qui s’adressa à lui : « Tu as bien écrit de moi, Thomas ! »… la ville florissante du royaume de Naples, au rayonnement européen, ce rayonnement propre à la civilisation chrétienne ! D’élégants palais côtoient nombre d’églises, oratoires, conservatoires caritatifs et congrégations religieuses ! Saint Gaétan de Thienne, fondateur des Théatins, qui alla jusqu’à offrir sa vie au Seigneur pour obtenir du Ciel la délivrance d’une épidémie, saint Alphonse de Liguori, enfant de ces murs, d’une famille de la noblesse locale, brillant avocat qui mettra ses talents au service de Dieu par la fondation des Rédemptoristes…

L’âme véritable de Naples est là ! Etouffée par les ravages de la Révolution ? Non, elle n’a jamais quitté les lieux : malgré les larmes, les batailles, le sang versé pour résister à l’oeuvre maçonnique et son Unité destructrice, elle a gardé son coeur, ses trésors de sainteté, jusqu’à ce saint médecin des débuts du XXème siècle, Giuseppe Moscati, si cher aux Napolitains. Naples ne se raconte pas… Inutile de lire, il faut venir la vivre au travers de ses ruelles, à la découverte de son artisanat si coloré de santons, des animations de ses boutiques, et.. de son goût inoubliable. Etape incontournable : la célèbre pizza ! Enfin, descendons de la cité jusqu’au rivage, dans les anciens quartiers de pêcheurs, devant l’air austère du Castel dell’Ovo, puis prenons de la hauteur pour admirer sa baie, unique au monde ! En face, le majestueux Vésuve et les lieux au noms si familiers : l’île de Capri, la ville de Pompéi … Demain matin, la célèbre cité ensevelie se révèlera à nous ! Dîner libre. Nuit à Naples.

Mercredi 10 mai Pompéi : il nous semble un instant rouvrir nos grammaires latines pour retrouver les images de ces ruines, témoin unique des heures antiques. Laissons cet écrin précieux s’ouvrir à nos yeux, avec ses magnifiques fresques, mosaïques et jardins oubliés de ces villas, ensevelis par l’éruption de l’an 79 et redécouverts seulement… au XVIIIème siècle. Mais Pompéi fut réédifiée, le saviez-vous ? Sur les ruines morales et la misère, Bartolo Longo (1841-1926), converti, du spiritisme où il sombrait, devint bâtisseur de Notre-Dame ! Pompéi renaquit par son oeuvre auprès des pauvres, enfants de prisonniers, délinquants livrés à la violence. Il apporta la paix, la fondant sur la pierre angulaire qui est le Christ, le roc inébranlable de la foi, avec le ciment du Rosaire ! « S’il est vrai que vous avez promis à Saint Dominique que ceux qui diffuse le Rosaire se sauvent, moi je me sauverai car je ne quitterai cette terre de Pompéi sans y avoir propagé votre Rosaire ! ». Nous visitons avec émotion ce sanctuaire, lieu de pèlerinages chers aux italiens, source de tant de grâces. Après avoir demandé à la Madone d’en combler nos âmes, nous regagnons Naples au lueur du soleil couchant. Dîner libre. Nuit à Naples.

Jeudi 11 mai Pouzzoles : ce nom évoque les fameuses carrières de Pouzzolane, cette roche volcanique, ciment naturel déjà utilisé dans l’Antiquité. Mais encore ? Le complexe volcanique des champs Phlégréens, avec les fameuses fumerolles de la Solfatare. Mais surtout ? La ville antique avec son golfe magnifique, des vues à couper le souffle, une lumière exceptionnelle, un amphithéâtre du Ier siècle (l’un des principaux après le Colisée) et le port où débarqua saint Paul en 61, après son naufrage à Malte. Il y fut reçu par une petite communauté chrétienne (Actes 28:13-14). Puis prit la route de Rome, emmené comme prisonnier le long de la fameuse via Appia. C’est aussi la ville qui connut le martyre du célèbre saint Janvier. Un petit sanctuaire en évoque le souvenir, sur le lieu où il fut décapité, en 305, pendant la grande persécution de Dioclétien. Mais il nous faut quitter la terre napolitaine pour retrouver nos patries… Dans l’après-midi, retour.

Renseignements et inscriptions :

Inscription en ligne sur le site Via Sacra

fraternité sainte pie X