logos-lpl-separator-blc

Pèlerinage des enseignants à ROME du 24 au 29 juillet 2018 – Organisé par Via Sacra

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp

Venir dans la ville Eternelle, ce n’est pas seulement visiter l’ancienne capitale de l’Empire romain et le siège des successeurs de Saint Pierre, mais aussi marcher dans la Communion des saints, dans les pas de nombreux saints et personnalités, qui ont oeuvré dans tous les domaines, en particulièrement à l’instruction et l’éducation chrétienne.

Notre pèlerinage thématique s’adresse à tous les enseignants (actifs ou futurs) qui veulent visiter en quelques jours les églises principales et aller aux sources de la pédagogie et de l’enseignement chrétiens : Jésuites, Piaristes, Frères des Ecoles Chrétiennes, Frères Maristes et Salésiens.

Venez découvrir des trésors inconnus du grand public, mais chers aux âmes enseignantes et éducatrices, et saisir cette occasion de rencontrer d’autres professeurs catholiques de diverses écoles et pays !

Vous accompagnent pour ce voyage :
Abbé Guillaume d’Orsanne, enseignant, prêtre de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X
Marie Perrin

Programme détaillé

Mardi 24 juillet

Rendez-vous à l’hébergement à 14h00. Accueil et départ pour les visites.

Promenade dans la Rome antique, autour du Colisée et du Cirque Maxime, puis visite des couvents où vécut saint Dominique (1170 – 1221), fondateur de l’Ordre Prêcheur : sur la colline de l’Aventin, en face du Palatin où se dressent majestueuses les ruines des palais des empereurs, l’actuelle maison généralice de l’ordre, avec sa basilique du Vème siècle, le dortoir de saint Dominique, la chambre de St Pie V et le célèbre jardin des orangers attenant. Puis, en direction de la via Appia, le long de la « promenade archéologique », on voit pointer le clocher du premier couvent que le pape lui donna pour s’y établir avec ses frères, saint Sixte-le-Vieux. le cloître, la salle du chapitre et le réfectoire sont restés quasiment tels que le saint les connut. Il y opéra plusieurs miracles dont la fameuse distribution du pain par les anges.

Dîner inclus au restaurant et nuit en maison religieuse dans le centre.

Mercredi 25 juillet

Visite du Gesù, l’Eglise mère des Jésuites et un point de référence pour l’architecture baroque. Y sont conservés les corps du fondateur (Saint-Ignace) et une relique du bras de Saint François-Xavier, missionnaire jésuite rayonnant en Orient. Passage au Collegium Romanum, fondé en 1563 et pendant longtemps école modèle des collèges jésuites dans le monde entier. L’étage supérieur abrite les chambres de Saint Louis de Gonzague. Dans la grande église du collège, dédiée à Saint-Ignace, on peut vénérer les reliques de Saint Robert Bellarmin, Saint Louis de Gonzague et de
Saint Jean Berchmans, ces deux derniers étant patrons de la jeunesse étudiante.

Puis nous découvrons la fastueuse place Navone, ancien stade de l’empereur Domitien (Ier siècle), lieu très théâtral dans l’urbanisme romain. Nous admirons la fontaine des Fleuves du Bernin (XVIIe s.) et l’église de Ste-Agnès in Agone (Borromini), bâtie sur le lieu de son martyre. Quartier du Panthéon avec l’église St-Louis des Français, et ses célèbres tableaux du Caravage. Promenade vers le Quirinal, ancien palais papal et aujourd’hui siège du Président italien. Visite de l’église de Sant’Andrea del Quirinale, emplacement du noviciat romain de Jésuites, contenant la chambre où mourut un autre patron de la jeunesse étudiante, le polonais Saint Stanislas Kostka.

Enfin, nous passons par la basilique des XII Apôtres.

Dîner libre et nuit en maison religieuse dans le centre.

Jeudi 26 juillet

Messe dans la basilique Saint-Pierre, sur l’autel du tombeau de saint-Pie-X. Visite de la basilique Saint Pierre , cœur de la vie de l’Eglise, bâtie sur la nécropole près de laquelle saint Pierre mourut martyr et où il fut enterré. Temps libre pour montée à la coupole, achats et dévotions.

Déjeuner inclus

Puis nous nous rendons au Trastevere, quartier pittoresque proche du Vatican, « au-delà du Tibre », comme son nom l’indique. Les ruelles colorées de la Rome médiévale lui conservent beaucoup de charme. Basilique sainte-Marie-au-Transtevere, première église dédiée à la Vierge au III ème s., décorée de superbes mosaïques à la gloire de Marie. Elle fut édifiée par Saint Callixte sur le lieu où jaillit miraculeusement en 38 av. J.C. une source d’huile annonçant de façon symbolique la naissance du Messie, l’Oint du Seigneur. Puis nous passons, dans le même quartier, visiter la cellule d’étudiant de Saint Benoît de Nursie, père du monachisme occidental, qui passa à Rome

quelques temps avant de préférer se retirer dans le silence de Subiaco.

Notre promenade dans le Trastevere nous mènera finalement à un autre lieu peu connu : la paroisse Sainte Dorothée, où Saint Joseph Calasanz développa vers 1600 une école paroissiale, qui mérite le titre de la première école populaire gratuite en Europe et est devenue le point de départ de la congrégation enseignante des Piaristes. Ce fut la première communauté religieuse masculine uniquement destinée à l’éducation de la jeunesse. Dans la foulée, nous traverserons le Tibre en direction de la maison généralice des Piaristes où sont conservés les reliques de Saint Joseph Calasanz (patron des écoles) ainsi que sa chambre.

Dîner libre et nuit en maison religieuse dans le centre.

Vendredi 27 juillet

Basilique Saint-Jean-de-Latran, première église de la Chrétienté, « Mère et Maîtresse de toutes les églises de Rome et du monde ». Y sont conservés des reliques insignes, notamment la table de la Cène, une partie du vêtement de pourpre et un morceau de l’éponge imbibée de vinaigre qui fut présentée au Christ en Croix. Basilique Sainte-Croix-de-Jérusalem, réceptacle des reliques de la Passion rapportées de Terre Sainte au IVème s. Basilique Sainte-Praxède, joyau de mosaïques, où l’on se recueille devant la colonne de la flagellation. Nous venons prier Notre-Dame dans la basilique la plus importante bâtie en son honneur, Sainte-Marie-Majeure, l’église de la Mère de Dieu, Théotokos. De magnifiques mosaïques représentent les mystères du Rosaire. Nous y vénérons les reliques de la Crèche, et pouvons nous recueillir devant la dépouille de saint Pie-V.

Déjeuner inclus

Pour marcher dans les pas de Saint-Jean-Baptiste-de-La-Salle, il nous faudra sortir du centre historique en prenant le métro qui nous mènera à la maison généralice des Frères des Ecoles Chrétiennes. Nous pourrons y vénérer les reliques du saint patron des professeurs et voir une petite exposition sur cette congrégation enseignante importante (née à Reims) et sur son Fondateur.

Dîner libre et nuit en maison religieuse dans le centre.

Samedi 28 juillet

Matinée consacrée à saint Paul : nous découvrons d’abord le lieu de son martyre, Saint Paul-aux-trois-fontaines, où il fut décapité. Sous les yeux de ses bourreaux, sa tête rebondit trois fois, donnant naissance à trois fontaines, symbole de la grâce. Puis Saint Paul-hors-les-murs, basilique bâtie sur la nécropole où il fut enseveli. Depuis quelques années, grâce aux fouilles réalisées, on peut se recueillir au plus proche de sa tombe. Messe à Saint Paul-hors-les-murs.

Déjeuner inclus

A proximité de la gare centrale de Termini, se trouve le Tempio del Sacro Cuore, érigé et financé par Saint Jean Bosco lui-même sur demande de Léon XIII. Dans la maison attenante, nous visiterons les chambres du fondateur des Salésiens qui ont été aménagées en Musée Don Bosco.

Enfin, nous terminons la journée par la merveilleuse visite des catacombes, témoignage émouvant de la foi des premiers chrétiens. Catacombes de Priscilla, parmi les trois plus anciennes catacombes de Rome. 13 kilomètres de galeries riches de superbes fresques des premiers siècles dont la première représentation de la Mère de Dieu. C’est là que fut retrouvée, en 1802, la tombe de la petite sainte Philomène ! Nous nous recueillons devant son loculus.

Dîner libre et nuit en maison religieuse dans le centre.

Dimanche 29 juillet

Messe du dimanche.

Retour.

VIA SACRA : une nouvelle organisation de voyages

Via Sacra est une nouvelle organisation de voyages, fondée à Rome par des spécialistes bilingues de 10 ans d’expérience de l’Italie et du métier du voyage, avec l’appui d’un excellent réseau local sur le territoire italien. Née à Rome, berceau de notre culture et de notre Foi, elle invite à se mettre en route, à venir, comme des fils, recueillir ce double héritage culturel et spirituel de tant de siècles.

Aujourd’hui, la plupart des voyages ne se faisant plus à pied, le parcours matériel est de fait plus réduit, se limitant souvent à la marche sur les lieux de visites. Mais le parcours spirituel, lui, demeure toujours, et sans doute, plus que jamais, à notre époque en quête de repères. C’est cet itinéraire que nous vous proposons !

Venez approfondir votre culture et votre vie spirituelle, en empruntant cette route, cette voie sacrée qui vous invite à aller toujours plus loin, toujours plus haut !

Renseignements et inscriptions :

Inscription en ligne sur le site Via Sacra