logos-lpl-separator-blc

Communiqué de Civitas – 10 000 défenseurs de la famille autour de Civitas à Paris

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp

10 000 défenseurs de la famille autour de Civitas à Paris cet après-midi!

Cet après-midi, sans se laisser impressionner ou démotiver par les mises en gardes injustifiées des idéologues clivants qui composent actuellement le gouvernement, environ dix mille défenseurs de la famille, auront répondus présent avec enthousiasme et détermination à l’appel de CIVITAS.

En manifestant cet après-midi aux cotés de Civitas et de nombreuses autres associations entre la place Catroux et Opéra, ces très nombreux catholiques et patriotes français souhaitaient marquer leur attachement au mariage, à la Famille et aux valeurs qui sont l’âme de notre Pays et qui ont fait la grandeur de notre civilisation.

Cet après-midi aux côtés de Civitas, ces ambassadeurs du Pays réel ont voulu exprimer avec détermination et sans concession leur colère vis à vis du mépris et de l’autisme dont le Gouvernement et le législateur font preuve à leur égard en mettant tous les moyens en oeuvres pour détruire la famille.

C’est la France laborieuse et toujours silencieuse, la France des oubliés, qui est venue courageusement cet après-midi de tout le territoire national pour exprimer publiquement sa vive inquiétude concernant l’avenir de la Nation, en considérant les conséquences dramatiques pour la société de la destruction de la famille voulue et imposée par le gouvernement avec l’infâme loi Taubira.

Notre manifestation s’est déroulée dans le calme et la bonne humeur jusqu’à ce que la police, sans aucun motif et sur l’ordre express de la préfecture, ne procède à des encerclements de plusieurs groupes de manifestants pacifiques en vue de contrôles d’identité injustifiés et d’interpellations arbitraires.

Démontrant de nouveau que la provocation gratuite et la volonté de créer des débordements ne sont pas de notre fait.

Quarante cinq ans après mai 68, l’infâme loi Taubira et les inavouables projets pour la société de la « révolution légalisée » incarnée par ce gouvernement ne représentent finallement que le désordre légalisé. Cette loi s’opposant si clairement au bon sens élémentaire et au bien commun de la société, elle en devient par là illégitime et en aucun cas nous ne considérerons lui devoir ni obéissance ni respect.

Cette inique loi Taubira, héritière de l’idéologie soixante-huitarde et nihiliste, n’est en fait que le premier acte d’une tragédie nationale qui au nom de l’égalité, privera certains enfants du droit naturel et inaliénable d’avoir un papa et une maman puis débouchera inévitablement sur la marchandisation du corps humain avec la gestation pour autrui (GPA). Parallèlement, la vulgarisation large, obligatoire et préméditée de l’idéologie du Gender par l’éducation nationale privera les enfants de leur liberté et de leur avenir en les laissant sans repères moraux ou de bon sens dans une société de consommation toujours plus cruelle et sans pitié.

Ce 26 mai ne marque donc que le début d’une mobilisation déterminée et persévérante pour la défense du bon sens élémentaire, du mariage, de la famille, des enfants, et de la France !

Ce 26 mai marquera la métamorphose de ce printemps français en un premier et véritable sursaut contre-révolutionnaire. C’est à dire la réaction du bon sens, de l’ordre naturel et chrétien face à la révolution légalisée qui tente encore et toujours de s’imposer par la force et la violence.

Nous ne lâcherons rien! Restons mobilisés!

Le mot d’ordre reste le même: Du balai aux ennemis du mariage, de la famille et de la France.

Alain Escada, Président de Civitas

Renseignements

Institut Civitas
17, rue des Chasseurs
95100 Argenteuil
01.34.11.16.94
www.civitas-institut.com

Pour tout savoir sur Civitas et France Jeunesse Civitas

Rendez-vous sur la page qui leur est consacrée

fraternité sainte pie X